Rosia Montana


Rosia Montana

Roşia Montană

Roşia Montană
Judeţ de Alba (Roumanie)
Statut : Commune
Roumanie Roumanie
Municipalité de [[Municipalité de {{{municip}}}|{{{municip}}}]]
Statut : Commune
Roşia Montană

Vue de Roşia Montană
[[Image:{{{armes}}}|100 px|Armes de Roşia Montană]] Localisation de Roşia Montană
Géographie
Région Transylvanie
Coordonnées {{{latitude}}} - {{{longitude}}}
Altitude minimale m
Altitude moyenne m
Altitude maximale m
Superficie 41,61 km²
Superficie ha
Arrosée/baignée par Roşia
Population
Nombre d'habitants 4,145 hab.
(2002)
Densité hab./km²
Populations {{{ethnies}}}
Administration
Maire Nariţa Virgil Nicolae
PSD
Site Internet Website
Code postal 517615
Événements historiques
[[{{{datemention}}}]] : première mention
[[{{{datefondation}}}]] : fondée par [[{{{fondateur}}}]]
{{{histoire}}}
Personnages célèbres
{{{personnages}}}

Roşia Montană (en allemand Goldbach, en hongrois Verespatak, en latin Alburnus Maior) est une localité minière située dans les Monts Apuseni, dans le nord-ouest du judeţ de Alba, dans la région de Transylvanie, Roumanie. Elle est arrosée par la rivière Roşia.

Sommaire

Histoire

Ruines de la cité romaine d'Alburnus Maior

L'histoire bimillénaire de Roşia Montană commence avant la conquête de la Dacie par les romains. Attirés par les riches gisements d'or de la région, les conquérants y ont établi une exploitation minière sur l'emplacement d'un habitat dace plus ancien. Des tablettes de bois recouvertes de cire datant de 131-167 après J. C. et comprenant des contrats d’achat et de vente ainsi que des relevés de comptes témoignent du fait que l'activité minière était considérable peu de temps après la conquête de la Dacie. Les mêmes tablettes mentionnent le nom romain de la localité (Alburnus Maior), ainsi que le fait que la plupart des mineurs étaient des Illyriens. Les galeries minières de l'époque romaine sont encore visitables de nos jours.

Bien que l'exploitation de l'or n'ait pas cessé au cours des deux derniers millénaires, elle a connu un accroissement progressif depuis le temps de Marie-Thérèse. Aujourd'hui, le site fait l'objet d'un projet minier contestable.

Le Musée de la Mine de la commune comprend des objets datant de toutes les époques de l'exploitation.

Démographie

Année Total Roumains Hongrois Roms
1850 5.756 4.651 (81%) 669 170
1880 5.640 4.130 (73%) 1.452 n/a
1890 5.543 4.037 (73%) 1.472 n/a
1900 5.665 4.211 (74%) 1.424 n/a
1910 5.165 3.623 (70%) 1.515 n/a
1920 4.252 3.341 (79%) 880 n/a
1930 4.362 3.673 (84%) 609 60
1941 5.409 4.557 (84%) 651 n/a
1956 4.169 3.684 (88%) 416 63
1966 4.591 4.178 (91%) 317 87
1977 4.393 4.060 (92%) 157 168
1992 4.146 3.808 (92%) 104 228
2002 3.872 3.518 (91%) 55 289

Source:[1][2]

Tourisme

Roşia Montană est située au cœur des Monts Apuseni, au pied des Monts Metaliferi, à 80 km de d'Alba Iulia, à 15 km de Câmpeni et à 11 km d'Abrud. Vu que la commune se trouve à proximité du nœud routier formé par la DN 74 et la DN 75, on y accède facilement :

De Alba Iulia par la DN 74 : Alba Iulia - Zlatna - Abrud - Roşia Montană.

De Cluj-Napoca par la DN 75 : Cluj-Napoca - Turda - Baia de Arieş - Câmpeni - Roşia Montană.

De Oradea par la DN 76 et la DN 75 : Oradea - Beiuş - Ştei - Nucet - Câmpeni - Roşia Montană.

Roşia Montană et environs

Située à une altitude de quelques 800 mètres, la commune a un centre-ville qui date du XVIIIe siècle et qui est inscrit au patrimoine national roumain. Roşia Montană est entourée par des monts boisés.

Attractions architecturales et culturelles

  • Dealul Cetăţii (la Colline du Fort), situé à une demi-heure de marche à pied du centre-ville. On y trouve les galeries et les puits des anciennes mines romaines. C'est ici qu'en 1854 on a trouvé les 25 tablettes de bois ciré, dont celle datant du 6 janvier 131 après J.C. qui mentionne la dénomination de la ville (Alburnus Maior). Cette tablette est actuellement exposée dans le Musée de la Mine de Roşia Montană.
  • le castrum romain situé sur Dealul Cetăţii (la Colline du Fort), à proximité des anciennes exploitations romaines. Les archéologues y ont trouvé des habitations, des nécropoles, des outils ainsi que nombre d'inscriptions en latin et en grec.
  • le Musée de la Mine
  • le centre-ville baroque qui figure dans le patrimoine national roumain
  • le festival de musique FânFest

Attractions naturelles

  • des formations géologiques bizarres ou rares dont quelques unes se trouvent dans des aires protégées
  • les 105 lacs artificiels qui entourent la commune. Ces lacs ont été construits pendant les siècles passés pour servir aux activités d'exploitation. Aujourd'hui, ils sont des lacs d'agrément.

Légendes

La légende veut qu'un temps ancien, vivait un roi géant qui possédait beaucoup d'or. Il gardait son trésor sous la montagne. Un jour, la population su le secret, décida de voler le géant de ses trésors. Quelques habitants tua le plus jeune des géants qui gardait l'entrée.

Le soir, de retour, la mère des géants trouva son plus jeune fils tué. Décida de se venger, en maudissant les habitants du village qu'ils devront creuser la terre pour survivre.

Projet minier

Aire affectée par le projet minier

Le site fait l'objet d'un projet d'exploitation à ciel ouvert, à base de cyanure. On estime qu'on pourrait extraire quelques 300 tonnes d'or et quelques 1 600 tonnes d'argent. Ce projet présuppose l'anéantissement du patrimoine historique et naturel sur une aire de 42,82 km². On estime aussi qu'il générera quelques 250 millions de tonnes de stériles de cyanuration (ou concentrés cyanurés) effluents liquides, déposés dans un lac artificiel. Le lac, long de quelques 4 km et large de quelques 2 km, sera formé en amont d’un barrage haut de 180 mètres.[3]

La société Gabriel Resources, qui a initié le projet, propose la délocalisation de 974 familles. Elle a commencé a leur construire un nouveau village, située à 5 km de l'actuelle Roşia Montană, ainsi qu'un nouveau quartier dans la ville d'Alba-Iulia, pour ceux qui veulent s'y installer.

La société est déjà entrée en possession de 67% des maisons et de 49% des terrains de l'actuelle commune, terrains qui constituent l'emplacement de la future exploitation à ciel ouvert.

La société n'est pas encore autorisée à démarrer le projet.

Notes et références


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la Roumanie Portail de la Roumanie
Ce document provient de « Ro%C5%9Fia Montan%C4%83 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rosia Montana de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roșia Montană —   Commune   Location in Alba County …   Wikipedia

  • Roșia Montană — Goldbach Verespatak Hilfe zu Wappen …   Deutsch Wikipedia

  • Roşia Montană — ( Red Creek ; Hungarian: Verespatak ; German: Goldbach ) is a commune of Alba County in the Apuseni Mountains of western Transylvania, Romania. It is located in the Valea Roşiei, through which the Roşia River flows.The rich mineral resources of… …   Wikipedia

  • Roşia Montană — Judeţ de Alba (Roumanie) Statut : Commune …   Wikipédia en Français

  • Roșia Montană — Vue de Roșia Montană …   Wikipédia en Français

  • Rosia Montana — Roşia Montană Goldbach Verespatak Hilfe zu Wappen …   Deutsch Wikipedia

  • Roşia Montană — Diese Schreibung ist obsolet. Das Stichwort ist unter „Roșia Montană“ zu finden. In der rumänischen Orthographie finden statt der Buchstaben Şş und Ţţ die Buchstaben Șș und Țț Anwendung …   Deutsch Wikipedia

  • Rosia Montana — Original name in latin Roia Montan Name in other language Rosia Montana, Roia Montan State code RO Continent/City Europe/Bucharest longitude 46.30669 latitude 23.13373 altitude 876 Population 1556 Date 2013 04 21 …   Cities with a population over 1000 database

  • Comuna Rosia Montana — Admin ASC 2 Code Orig. name Comuna Roşia Montană Country and Admin Code RO.01.6761 RO …   World countries Adminstrative division ASC I-II

  • Roșia de Secaș — Rothkirch Székásveresegyháza Hilfe zu Wappen …   Deutsch Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.