Roland Ries


Roland Ries
Roland Ries
Mandats
Maire de Strasbourg
Actuellement en fonction
Depuis le 22 mars 2008
Prédécesseur Fabienne Keller
Biographie
Date de naissance 11 janvier 1945
Nationalité française
Roland Ries
Roland ries 2010.jpg
Roland Ries, à l'inauguration du Centre Culturel de la Montagne Verte, le 9 octobre 2010

Parlementaire français
Date de naissance 11 janvier 1945 (1945-01-11) (66 ans)
Mandat Sénateur
sep. - nov. 2004
2005 - en cours
Circonscription Bas-Rhin
Groupe parlementaire PS
Ve République

Roland Ries, né le 11 janvier 1945 à Niederlauterbach (Bas-Rhin), est un homme politique français, membre du Parti socialiste, actuellement sénateur du Bas-Rhin et maire de Strasbourg.

Sommaire

Formation et parcours professionnel

Après avoir suivi toute sa scolarité à Strasbourg (collège Saint-Étienne, puis Classe préparatoire littéraire au lycée Fustel de Coulanges, il fait ses études à l'université de Strasbourg. Agrégé en lettres modernes en 1968, il a été, pendant de nombreuses années, enseignant à Saint-Avold (Moselle), puis à Sélestat (Bas-Rhin)[1] ainsi que dans un grand lycée strasbourgeois (Lycée Louis Pasteur [1]) à partir de 1977, en compagnie de son épouse, rencontrée sur les bancs de la faculté.

À Strasbourg

Conseiller municipal depuis 1983, il est 1er adjoint au maire de Strasbourg, Catherine Trautmann, entre 1989 et 1997, et devient maire et président de la Communauté urbaine de Strasbourg après la nomination de cette dernière au gouvernement entre 1997 et 2000. Chargé alors de l'urbanisme, des transports, et notamment du dossier sur les déplacements urbains et le transport des handicapés, il géra la réalisation des deux premières lignes du tram.

Depuis 2001, il est redevenu, dans l'opposition, conseiller municipal et communautaire.

Le 26 juin 2007 il annonce sa candidature aux élections municipales de 2008 à Strasbourg au sein du Parti socialiste.

Le 11 octobre 2007 il est désigné tête de liste du parti socialiste à Strasbourg par un vote des militants strasbourgeois. Il rassemble au sein de sa liste une équipe composée d'élus et de membres du parti socialiste ainsi que des représentants de la société civile.

En décembre 2007, il écrit aux Strasbourgeois une lettre précisant le sens de sa candidature en tant que Maire de Strasbourg et des grandes orientations afin que Strasbourg devienne "une ville pour tous, une ville pour chacun".

Le 9 janvier 2008, Roland Ries détaille le premier volet de son programme sur "la démocratie de proximité" qui doit permettre de rapprocher les prises de décisions des attentes quotidiennes des Strasbourgeois.

Le 16 mars 2008, il emporte les élections municipales au second tour en obtenant 58% des voix contre l'ancienne maire de Strasbourg Fabienne Keller[2],[3], un score jamais atteint par un candidat socialiste dans la ville depuis la Libération.

Le 22 mars 2008, il est élu maire de Strasbourg par le conseil municipal par 52 voix et 13 bulletins blancs. Avec ses adjoints, il est l'auteur et le premier signataire d'un « schwörbrief » (charte de serment)[4], document de forme solennelle en usage dans la ville de Strasbourg entre la fin du moyen âge et la Révolution française, déposé aux archives municipales de la ville[5]. Le 18 avril 2008, il laisse la présidence de la Communauté urbaine de Strasbourg échoir à Jacques Bigot et est élu 1er vice-président, chargé de la coordination, des transports et de l'Europe.

Début 2011, la presse rapporte les propos qu'il aurait tenus devant des parents d'élève : « Nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson le vendredi par respect pour la laïcité. »[6]

Le 15 octobre 2011, il inaugure le premier Centre LGBTI de France, basé à Strasbourg pour toute l′Alsace. Il a été créé, développé et sera géré par l'association La Station, créée en 2009 dans ce but. La création de ce centre concrétise une promesse électorale de 2008[7].

Action au niveau international et national

Au niveau international

Premier adjoint au maire, puis maire de Strasbourg, Roland Ries a eu l'occasion de recevoir diverses personnalités de stature internationale au rang desquelles la reine Elisabeth II, François Mitterrand, Yasser Arafat ou Vojislav Koštunica.

L’action de Roland Ries a aussi été caractérisée par la réconciliation de l’Alsace avec son histoire (Oradour-sur-Glane, Tambov, langue régionale…), il a souhaité promouvoir l'identité régionale et le bilinguisme comme moyen d’ouverture sur les autres cultures. Il est membre du comité de patronage du think tank franco-allemand strasbourgeois Forum Carolus.

Président de la Mission opérationnelle transfrontalière (MOT) de 1997 à 2001, Roland Ries a aussi présidé la Mission interministérielle pour le rayonnement européen de Strasbourg (MIRES) de 2000 à 2001.

Le projet de donner un statut juridique et fiscal propre à l'Eurodistrict Strasbourg-Kehl-Offenbourg (Eurodistrict Strasbourg-Ortenau) fut au centre de ses engagements durant la campagne des élections municipales 2008 et l'objet d'une intervention lors de la discussion au Sénat de la proposition de loi visant à renforcer la coopération transfrontalière, transnationale et interrégionale, par la création d’un groupement européen de coopération territoriale (GECT) [8].

Au niveau national : une expertise largement reconnue

L'action de Roland Ries au niveau national est très marquée par son expertise des questions de transports. Il est nommé, en 2001, par Lionel Jospin, membre du Conseil économique et social au titre des personnalités qualifiées jusqu'en 2003. Le 10 septembre 2008, il est élu à l'unanimité à la présidence du Groupement des autorités responsables de transport (GART), qu'il avait déjà présidé entre 1998 et 2001.

Il a également présidé, sous l'égide du commissariat général du Plan, un groupe de concertation sur les transports urbains, chargé de formuler des orientations et des recommandations sur l'organisation, les modes de régulation et le financement des transports urbains. Il a rendu son rapport en 2003 au premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

Consultant en transports publics, il a participé très activement, avec son cabinet, à la mise en place du tramway de Clermont-Ferrand, et a été associé aux réflexions sur la mobilité auprès de la Ville de Paris.

Au Sénat

Elu sénateur du Bas-Rhin le 26 septembre 2004 et le 20 février 2005 (son mandat est resté vacant du 27 novembre 2004 au 19 février 2005, suite à une annulation du scrutin), il est l'auteur de plusieurs textes adoptés par le Sénat, dont une résolution sur le sujet sensible de la création d'un fonds européen d'ajustement à la mondialisation, une autre sur les services publics dans les transports urbains et régionaux, ainsi qu'une loi votée à l'unanimité au Sénat sur la promotion de l'autopartage.

Roland Ries est également l'auteur de nombreux rapports dont l'un, en date du 27 juin 2007 porte sur les perspectives d'EADS, d'autres faisant le point sur « les instruments de défense commerciale de l'Europe » ou sur la notion de préférence communautaire.

Le 31 juillet 2007, il est élu membre suppléant de la Délégation française aux Assemblées parlementaires du Conseil de l'Europe et de l'Union de l'Europe occidentale.

Le 8 octobre 2008, il est élu vice-président de la nouvelle Commission des affaires européennes du sénat.

Engagement militant

  • de 1971 à 1977 : Militant du PSU
  • depuis 1977 : adhérent du Parti socialiste
  • ancien premier secrétaire de la fédération socialiste du Bas-Rhin
  • ancien secrétaire de section

Mandats

Mandats nationaux et européens

Mandats locaux

mandats municipaux
mandats régionaux

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Précédé par Roland Ries Suivi par
Fabienne Keller
Maire de Strasbourg
2008-...
...
Catherine Trautmann
Maire de Strasbourg
1997-2000
Catherine Trautmann
...
Catherine Trautmann
Robert Grossmann
Président de la Communauté urbaine de Strasbourg
1997-2000
Catherine Trautmann
...
-
Sénateur du Bas-Rhin
depuis 2004
-
Michel Destot
Président du Groupement des autorités responsables de transport (GART)
1997-2001

2008-

Michel Destot
-
Président de la Mission opérationnelle transfrontalière
1997-2001
Pierre Mauroy



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roland Ries de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roland Ries — ist der Name folgender Personen: Roland Ries (Priester) (* 1930), römisch katholischer Priester Roland Ries (Politiker) (* 1945), französischer Politiker, Bürgermeister von Straßburg Diese Seite ist eine Begriffsklärung …   Deutsch Wikipedia

  • Roland Ries (Politiker) — Roland Ries, bei seinem Amtsantritt zur „Schwörbrief“ Zeremonie Roland Ries (* 11. Januar 1945 in Niederlauterbach im Elsass) ist ein französischer Politiker (PS) und der aktuelle Bürgermeister von Straßburg. Leben Roland Ries …   Deutsch Wikipedia

  • Roland Ries (Priester) — Roland Ries (* 23. Juni 1930 in Remagen) ist ein römisch katholischer Priester, der von 1982 bis 2000 Vorsitzender des Caritasverbandes für die Diözese Trier war. Leben Der Sohn des Lehrers Leo Ries und dessen Frau Gerta in Remagen geboren wuchs… …   Deutsch Wikipedia

  • Roland Povinelli — Parlementaire français Date de naissance 9 août 1941 (1941 08 09) (70 ans) Mandat Sénateur Début du mandat 1er octobre  …   Wikipédia en Français

  • Roland du Luart — Parlementaire français Date de naissance 12 mars 1940 (1940 03 12) (71 ans) Mandat …   Wikipédia en Français

  • Roland Courteau — Parlementaire français Date de naissance 24 février 1943 (1943 02 24) (68 ans) Mandat Sénateur Début du mandat septembre 1980 Circonscription Département de l Aude …   Wikipédia en Français

  • Ries — Der Begriff Ries bezeichnet: ein Papiermaß, siehe Ries (Papiermaß) eine Rutschbahn für Holzstämme in der früheren Flößerei, siehe dort das Spielfeld beim Hornussen Ries als geografischer Name: das Nördlinger Ries, ein durch Meteoriteneinschlag… …   Deutsch Wikipedia

  • Bremer Roland — Rolandsstatue auf dem Marktplatz Das Wappen des Rolands …   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Biografien/Rie — Biografien: A B C D E F G H I J K L M N O P Q …   Deutsch Wikipedia

  • Election municipale de 2001 a Strasbourg — Élections municipales à Strasbourg Les élections municipales à Strasbourg permettent d élire le maire et les conseillers municipaux de la commune de Strasbourg, chef lieu du département du Bas Rhin et de la région Alsace. Elles ont souvent été le …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.