Rognvald le Glorieux


Rognvald le Glorieux

Rögnvald le Glorieux

Rögnvald heidum-hæri ou Rǫgnvaldr heiðum-hæri, c'est-à-dire Rögnvald le Glorieux[1], est un roi du Vestfold (sud de la Norvège) qui vécut probablement dans la seconde moitié du IXe siècle[2]. Il succéda à son père Ólaf Geirstadaálf (« l'elfe de Geirstad »). Rögnvald était le cousin du roi de Norvège Harald inn hárfagri (« à la belle chevelure »).

Il doit sa notoriété au fait que c'est en son honneur que le scalde Thjódólf des Hvínir composa l’Ynglingatal, poème évoquant vingt-six ascendants de Rögnvald en ligne paternelle depuis le roi légendaire Fjölnir, dressant ainsi la généalogie de la dynastie suédoise des Ynglingar.

Toutefois, ni la strophe de l’Ynglingatal qui l'évoque, ni le chapitre de la Saga des Ynglingar qui lui est consacré, ne fournissent davantage d'informations sur son compte.

Sources

Notes

  1. Cette traduction du vieux norrois a été retenue aussi bien par François-Xavier Dillmann que par Ingeborg Cavalié dans leurs traductions de la Saga des Ynglingar (détail des éditions). Le surnom de Rögnvald est en effet composé de hæri, comparatif de l'adjectif hár : « haut », et de heiðum, datif pluriel du nom heiðr : « honneur » .
  2. Ingeborg Cavalié, notes de : La Saga des Ynglingar, Le Porte-Glaive, 1990 [détail de l’édition].
Ce document provient de « R%C3%B6gnvald le Glorieux ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rognvald le Glorieux de Wikipédia en français (auteurs)