Rockets de Houston


Rockets de Houston
Rockets de Houston Basketball pictogram.svg
Logo du club
Généralités
Nom(s) précédent(s) San Diego Rockets
1967–1971
Houston Rockets
1971–aujourd'hui
Date de fondation 1967
Couleurs Rouge, blanc et argent
Salle Toyota Center
(18 300 places)
Manager Daryl Morey

Le club des Rockets de Houston (Houston Rockets en anglais) sont une franchise de basket-ball de la NBA basée à Houston dans l'État du Texas.

Sommaire

Le commencement 1967 - 1975

La franchise démarre en 1967 à San Diego en compagnie des Supersonics de Seattle et sélectionna lors de la Draft 1967 le désormais mythique joueur puis entraineur, Pat Riley. Les Rockets enchaînent les saisons difficiles pour connaître, grâce à de bons tours de draft, leur premier bilan positif annuel en 1970-1971 sous l'impulsion de Calvin Murphy (tout droit sorti de l'université de Houston) et Rudy Tomjanovich qui connaîtront un avenir brillant à Houston, la prochaine destination des Rockets. Arrivée à Houston, la franchise compte bien se baser sur ses piliers et continuer vers un futur les installant dans les hautes sphères de la NBA. Néanmoins le déménagement est difficile, les changements de salles sont incessants, les supporters ne sont pas au rendez-vous et les joueurs ne s'y retrouvent pas : les résultats chutent. Mais dorénavant les Houston Rockets font partie des prétendants à la bague de champion car grâce à un recrutement intelligent et des choix de draft judicieux l'équipe parait plus équilibrée et peut maintenant compter sur une des salles les plus ferventes des États-Unis.

L'ère Olajuwon 1984 - 1997

La franchise obtient le 1er choix de draft en 1984. Elle sélectionne Hakeem Olajuwon, joueur issu de l'Université locale de Houston. Il finira 2ème à l'élection de rookie de l'année derrière l'intouchable Michael Jordan. En 1994, le pivot né à Lagos au Nigeria apporte enfin à la franchise le titre NBA. Les Rockets battent en finale les New York Knicks emmenés par un autre grand pivot des années 90s, Patrick Ewing. L'année suivante, les Rockets renforcés par Clyde Drexler en février, arrivé dans un échange surprenant contre Otis Thorpe (Robert Horry n'est pas un intérieur naturel), réalise le doublé. Ils défieront tous les pronostics en devenant la première équipe étant classé seulement tête de série 6 dans sa conférence à devenir champion. Ils n'ont jamais eu l'avantage du terrain lors de ces play offs, qui se sont terminés sur une victoire 4 à 0 face au Orlando du jeune Shaquille O'Neal.

Les années 2000 : L'ère Ming - McGrady

Malgré un duo Yao Ming - Tracy McGrady, la franchise ne parvient pas à retrouver son prestige des années Olajuwon.

La fin des années 2000 est marquée par les blessures à répétition de ces deux superstars Yao Ming et Tracy McGrady, ce dernier perd également de sa superbe et quitte les Rockets en 2010 pour les New York Knicks.Yao Ming lui reste toujours blessé. Avec cette avalanche de forfaits l'équipe doit se trouver des leaders de fortune et c'est ainsi que le meneur Aaron Brooks et l'ailier Argentin Luis Scola deviennent les leaders offensifs de l'équipe. Ils le prouveront lors des Play-Off 2008-2009 ou les Rockets sont tout près d'éliminer les Los Angeles Lakers dans une série à rebondissement qu'il finiront par perdre 3-4.

2010 : La reconstruction

Après avoir transféré Tracy McGrady l'équipe tourne définitivement la page de plus Yao Ming est blessé pour toute la saison l'équipe se refonde autour de Luis Scola et de Aaron Brooks ainsi que des nouveaux venus Trevor Ariza et Kevin Martin. Lors de cette saison Rocket bataille dur pour une place en play-off mais la manque de peu en terminant 9e avec un bilan de 42v et 40d. Néanmoins les résultats sont prometteurs.

La saison 2010-2011 démarre avec l'espoir d'atteindre de nouveau les play-offs surtout que Yao Ming est de retour et semble prêt pour le début de la saison ils recrutent Brad Miller et Terrence Williams mais perdent Trevor Ariza. Le géant Chinois semble hors de forme et après 5 matches la sentence tombe il est blessé à nouveau pour le reste de la saison, de plus Aaron Brooks l'est aussi. Le début s'annonce difficile mais les bonnes prestations de Luis Scola et Kevin Martin permettent à l'équipe de rêver encore des play-off à mi-saison.

Dans les dernières heures du marché des transferts il réalise deux transferts : le premier envoie Shane Battier à Memphis en échange du pivot tanzanien Hasheem Thabeet et un tour de draft, le second envoie Aaron Brooks à Phoenix en échange de Goran Dragic.

Le mardi 31 mai 2011, l'ancien joueur des Boston Celtics Kevin McHale a signé un contrat d'entraîneur sur une durée de trois saisons avec les Houston Rockets.

Historique de la franchise

Palmarès

  • Champion NBA (2) : 1994, 1995.
  • Finales NBA (2) : 1981, 1986.
  • Champion division Midwest (3) : 1986, 1993 et 1994.
  • Champion division Central (Conférence Est jusqu'en 1980-1981) (1) : 1977.
  • Champion de division 4 fois au total.

Effectif actuel

Rockets de Houston
Effectif actuel
Entraîneur : Kevin McHale
Ailier fort 0 Drapeau des États-Unis DeMarre Carroll (R) (Vanderbilt)
Arrière 1 Drapeau : États-Unis Terrence Williams (Louisville)
Meneur 2 Drapeau de la Slovénie Goran Dragić (Slovénie)
Ailier fort 4 Flag of Argentina.svg Luis Scola (Argentine)
Arrière 5 Drapeau : États-Unis Courtney Lee (Western Kentucky)
Meneur 7 Drapeau des États-Unis Kyle Lowry (Villanova)
Ailier 10 Drapeau des États-Unis Chase Budinger (Arizona)
Arrière 12 Drapeau des États-Unis Kevin Martin (Western Carolina)
Ailier fort 27 Drapeau des États-Unis Jordan Hill (Arizona)
Pivot 32 Drapeau : Tanzanie Hasheem Thabeet (Connecticut)
Pivot 44 Drapeau des États-Unis Chuck Hayes (Kentucky)
Meneur - Drapeau des États-Unis Jonny Flynn (Syracuse)
Ailier fort 54 Drapeau des États-Unis Patrick Patterson (R) (Kentucky)
(C) - Capitaine (AL) - Agent libre (R) - Rookie (ou Recrue)
Dernière mise à jour: le 12 novembre 2010


Meilleurs marqueurs de l'histoire de la franchise

Place Nom du joueur Pays Points
1er Hakeem Olajuwon Drapeau des États-Unis États-Unis 26 511
2e Calvin Murphy Drapeau des États-Unis États-Unis 17 949
3e Rudy Tomjanovich Drapeau des États-Unis États-Unis 13 383
4e Elvin Hayes Drapeau des États-Unis États-Unis 11 762
5e Moses Malone Drapeau des États-Unis États-Unis 11 119
6e Yao Ming * Drapeau de Chine Chine 9 247
7e Robert Reid Drapeau des États-Unis États-Unis 8 823
8e Mike Newlin Drapeau des États-Unis États-Unis 8 480
9e Otis Thorpe Drapeau des États-Unis États-Unis 8 177
10e Cuttino Mobley Drapeau des États-Unis États-Unis 7 448
Dernière mise à jour : le 18 juin 2011

(*) : Joueurs évoluant toujours dans la franchise

Maillots retirés

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rockets de Houston de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rockets de houston — Rockets de Houston …   Wikipédia en Français

  • Houston Rockets — Conferencia Conferencia Oeste División División Suroeste Fundado 1967 Hist …   Wikipedia Español

  • Houston Rockets — Rockets de Houston Rockets de Houston …   Wikipédia en Français

  • Houston — Para otros usos de este término, véase Houston (desambiguación). Houston Ciudad de los Estados Unidos …   Wikipedia Español

  • Houston, Texas — Infobox Settlement official name = City of Houston settlement type = City nickname = Space City imagesize = image caption = image #ifeq:Houston, Texas|Houston, Texas|Seal of Houston, Texas.png| mapsize = 250px map caption = Location in the state… …   Wikipedia

  • Houston Rockets — Gründung 1967 Geschichte San Diego Rockets 1967–1970 Houston Rockets seit 1970 Stadion …   Deutsch Wikipedia

  • Houston, Texas — Houston  Cet article concerne la ville américaine du Texas. Pour les autres significations, voir Houston (homonymie). Houston …   Wikipédia en Français

  • Houston (Texas) — Houston  Cet article concerne la ville américaine du Texas. Pour les autres significations, voir Houston (homonymie). Houston …   Wikipédia en Français

  • Houston — Spitzname: Space City, The Big H Skyline von Houston …   Deutsch Wikipedia

  • Houston Comets — Conferencia Conferencia Oeste Fundado 1997 Pabellón Compaq Center (1997 2003) Toyota Center (2004 2007) Reliant Arena (2008) …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.