Rock britannique


Rock britannique

À la fin des années 1950, le rock'n'roll, après avoir conquis les États-Unis, commence à gagner le Royaume-Uni, donnant naissance à ce qu'on appelle le rock anglais, même si le terme est impropre puisqu'on rassemble communément sous ce vocable l'ensemble du rock britannique.

Des chanteurs comme Cliff Richard, Tommy Steele, Billy Fury, Marty Wilde ou Adam Faith, et des groupes aussi, comme The Shadows imposent un style très proche de celui défendu par leurs idoles américaines, non sans talent souvent.

Un phénomène musical est né, qui ne tarde pas à connaître un succès de plus en plus large. Des concerts sont organisés à Londres, puis dans les coins les plus reculés du Royaume-Uni. La radio contribue à populariser ces jeunes vedettes, puis la télévision (Ready Steady Go !). Des journaux prennent le relais, comme Record Mirror, Melody Maker, New Musical Express... Des festivals sont mis sur pied, notamment les fameux festivals de l'île de Wight, mais aussi Glastonbury et le précurseur, le National Jazz & Blues Festival, à partir de 1961.

Les jeunes britanniques approfondissent leur culture musicale, du côté du blues, notamment, mais aussi du jazz et du folk. Au milieu des années 1960, le Royaume-Uni voit naître une multitude de groupes de rock : The Beatles, The Rolling Stones, The Kinks, John Mayall & the Bluesbreakers, The Animals, The Dave Clark Five... Très vite, ces groupes s'affranchissent de leurs influences d'origine pour créer leur style propre. C'est le Swingin' London. Les groupes britanniques s'imposent bientôt comme d'authentiques créateurs.

Poussés par leur succès croissant au Royaume-Uni, ces groupes partent alors à l'assaut de l'Europe, puis des États-Unis mêmes, pourtant terre d'origine de cette musique, et s'y implantent sans coup férir, créant un véritable choc culturel, qui eut un retentissement mondial. C'est ce qu'on a appelé la British invasion.

Depuis, le rock britannique a été constamment à la pointe de la novation, disputant les palmes de l'originalité et de la qualité au grand frère américain.

Sommaire

Années 1960, 1970 et 1980

Chanteurs/Chanteuses

Groupes

Années 1990, 2000 et après

Groupes

Bibliographie

  • Alain Dister, Le rock anglais, éditions Albin Michel, 1973.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rock britannique de Wikipédia en français (auteurs)