Rocheuses


Rocheuses

Montagnes Rocheuses

Montagnes Rocheuses
Situation du massif
Situation du massif
Géographie
Altitude 4 401 m, Mont Elbert
Massif
Longueur 4 800 km
Largeur 650 km
Superficie  km2
Coordonnées
Administration
Pays États-Unis États-Unis
Canada Canada
État
État
'
Géologie
Âge Crétacé
Roches Roches métamorphiques et magmatiques
Les Montagnes Rocheuses et la rivière Snake dans le Wyoming
Les Montagnes Rocheuses dans le Colorado
Vue aérienne des Montagnes Rocheuses dans le Colorado
Grand Teton, Wyoming, États-Unis, 4 198 mètres

Les montagnes Rocheuses ou « Rocheuses » (en anglais : Rocky Mountains ou Rockies) désignent une grande chaîne de montagnes intracontinentale dans l'ouest de l'Amérique du Nord qui s'étend sur plus de 4 800 km depuis le Nouveau-Mexique au sud jusqu'à nord de la Colombie-Britannique au nord. Elle s'étend sur le territoire des États-Unis et du Canada. Son altitude varie entre 1 500 m près des hautes plaines et 4 401 m au Mont Elbert dans le Colorado. Sa largeur est comprise entre 120 et 650 km[1]. Les Montagnes Rocheuses prennent une forme oblongue, étendue en longitude sur plusieurs milliers de kilomètres.

Elles ont représenté un obstacle pour les émigrants Américains et Canadiens blancs, dans l'extension de leur emprise sur le territoire nord-américain à l'occasion de la Conquête de l'Ouest.

Sommaire

Géographie et géologie

Formation

Les Montagnes Rocheuses se sont majoritairement formées pendant le crétacé au cours de l'orogénie Laramide, il y a environ 70 millions d'années. Cependant, certains secteurs du sud datent du précambrien (c'est dire entre -4,5 milliards d'années et -542 millions d'années).C'est le résultat de la collision entre la plaque nord-américaine et la plaque Pacifique.

La chaîne des Rocheuses est un complexe de roches métamorphiques et de magmatiques. L'érosion intense, notamment due aux glaciations, a arasé des bassins situés au centre de la chaîne, tel que le bassin du Wyoming. L'érosion glaciaire a également formé des vallées profondes et encaissées.

Comme le massif de l'Altaï en Asie, elles sont le résultat de compressions intenses à l'intérieur du continent américain. Il s'agit d'une chaîne de collision active. La partie sud-ouest a été disloquée dans les horsts avec les bassins (grabens) au milieu. Cette zone est nommée bassin et étendue provinciale.

Glaciations

La région des Rocheuses a connu plusieurs phases de glaciation entre le Pléistocène et l'Holocène. Les épisodes glaciaires les plus récents sont celui de la Bull Lake Glaciation qui commença il y a environ 150 000 ans, et celui de la Pinedale Glaciation dont l'apogée se situe vers 15 000-20 000 années avant J.-C.[2] Pendant le petit âge glaciaire (1550-1860), les glaciers Agassiz et Jackson dans le Parc national de Glacier se sont étendus jusque vers 1860 avant de connaître un important recul[3].

Cours d'eau

Les cours d'eau qui coulent depuis les Rocheuses se jettent dans trois des quatre océans du monde : l'Océan Atlantique, l'Océan Pacifique et l'Océan Arctique. La région constitue une ligne de partage des eaux. Aussi, on considère que les Rocheuses sont l'un des châteaux d'eau de l'Amérique du Nord. Les cours d'eau alimentent les villes de la région, en particulier l'agglomération de Denver et permettent l'installation de barrages hydroélectriques.

Bassin du Golfe du Mexique (Océan Atlantique


Bassin de l'Océan Pacifique 


Bassin de l'Océan Arctique 

Histoire

Article connexe : expédition Lewis et Clark.

Depuis le dernier âge glaciaire, les Montagnes Rocheuses étaient considérées comme un endroit sacré par les paléo-indiens et ensuite par les Amérindiens Apaches, Arapaho, Bannocks, Pieds-Noirs (Blackfoot), Cheyennes, Crows, Flatheads, Shoshones, Sioux, Utes. Les premiers habitants de ces régions chassaient le mammouth et le bison dans les collines et les vallées. Ils migraient probablement vers les plaines au début de l'automne et hivernaient dans les régions les moins hostiles. Ils revenaient dans les montagnes au printemps et vivaient de la pêche, de la chasse et de la cueillette. Ils pratiquaient également l'écobuage, ce qui a, comme en Australie par exemple, modifié le milieu naturel. Les traces archéologiques les plus anciennes remontent à 10 ou 12 000 années.

Les premiers Européens qui explorent les Rocheuses sont les Espagnols : en 1540, une expédition de Francisco Vásquez de Coronado parcourt une partie des montagnes depuis le sud. À partir de cette époque, les Blancs ont introduit des nouveautés significatives : le cheval, les outils en métal, les armes à feu et de nouvelles maladies qui ont changé le mode de vie des Amérindiens.

En 1739, les commerçants de fourrures français Pierre et Paul Mallet ont découvert une chaîne des montagnes aux eaux les plus près de la source de la rivière Platte, que les Amérindiens appellent les "Rocheuses", devenant les premiers Européens à rendre compte de cette chaîne inexplorée.

En 1803, le nord des Rocheuses passe sous le contrôle des Américains, après la vente de la Louisiane par la France. L'expédition Lewis et Clark (1804-1806) est la première expédition américaine dans les Montagnes Rocheuses. Auparavant, seuls quelques trappeurs et chercheurs d'or ainsi que le Canadien Alexander Mackenzie avaient pénétré dans la région. L'expédition devait reconnaître un passage fluvial vers l'Océan pacifique et collecter des spécimens pour les botanistes, les zoologistes et les géologues.

Au début du XIXe siècle, plusieurs Américains apparaissent dans la région : William Henry Ashley, Jim Bridger, Kit Carson, John Colter, Thomas Fitzpatrick, Andrew Henry et Jedediah Smith. Le 24 juillet 1832, Benjamin Bonneville conduisit les premiers trains de chariots de la Conquête de l'Ouest à travers les Rocheuses par la passe sud du Wyoming.

Les mormons commencent à s'établir sur les rives du Grand Lac Salé en 1847. En 1859, de l'or est découvert près de Cripple Creek, dans le Colorado. Le premier chemin de fer transcontinental est achevé en 1869 et le parc national du Yellowstone est établi en 1872. Benjamin Harrison établit plusieurs forêts protégées en 1891-1892. Le développement économique des Rocheuses s'appuie sur l'exploitation des ressources minières, l'exploitation de la forêt, l'agriculture et les loisirs. Les villes se développent dans les vallées et autour des gares du Transcontinental.

Tourisme et industrie

Les Montagnes Rocheuses canadiennes

La population est peu dense avec une moyenne de quatre humains par km², et il y a peu de villes de plus de 50 000 habitants. C'est une destination touristique populaire avec beaucoup de parcs. En hiver la principale activité est le ski dans des stations comme Aspen, Vail, Keystone, Breckenridge, et Copper Mountain au Colorado. En Idaho, Sun Valley et en Utah, Snowbird. Au Canada, les stations du Lac Louise, de Banff et de Golden sont très populaires.

L'anglais est la langue la plus utilisée, suivi par l'espagnol. Avant sa fermeture en 1998, la mine de Climax située à Leadville, Colorado était la plus grande mine de molybdène du monde. La mine de Cœur d’Alene, au nord de l'Idaho, produit de l'argent, du plomb et du zinc.

Liste des stations de ski

Brighton Ski Resort
Big Mountain Ski Area à Whitefish (Montana)

Vol libre

Au Canada, une montagne se trouvant entre la tranchée des Rocheuses et le cañon de la rivière Kicking Horse permet les meilleures envolées durant l'été. La montagne se nomme le mont Seven[4] pour le chiffre 7 se formant sous le sommet au printemps par la neige fondante. Plusieurs records mondiaux de vol libre furent établis à partir du mont 7 dans les années 80 et 90. Deux vols deltaplanes de plusieurs centaines de kilomètres se terminant à Trego au Montana, USA, constituent les meilleurs vols tout temps pour ce site de vol.

Végétation

Little Cottonwood Canyon, comté de Salt Lake, Utah

Comme dans d'autres montagnes de haute altitude, la végétation dans les Montagnes Rocheuses dépend de nombreux facteurs : étant donné l'étirement de la chaîne en latitude, la position géographique détermine en grande partie l'aspect de la flore. Les autres critères de différenciation sont l'exposition au soleil ou au vent et la situation en altitude. La végétation est en effet étagée. Ainsi, à l'étage alpin par exemple, c'est la pelouse qui remplace la forêt.

Climat

La température moyenne est de 6°C avec juillet le mois le plus chaud à 28º tandis qu'en janvier elle est de -2°C. Les précipitations de neige annuelles moyennes sont de 36 cm.

Annexes

Bibliographie

  • (en) D. Lavender, The Rockies, Forest Service General Technical Report RM-81, Harper and Row, New York, 1975, 433 p.

Liens externes

Commons-logo.svg

Notes et références

  1. D. Lavender, The Rockies, Forest Service General Technical Report RM-81, Harper and Row, New York, 1975
  2. K. L. Pierce, History and dynamics of glaciation in the northern Yellowstone National Park area. Professional Paper 729-F., U.S. Geological Survey, Washington, D.C., 1979
  3. J.-M. Grove, The little ice age, Rutledge Press, New York, 1990
  4. Mont 7
  • Portail du Canada Portail du Canada
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
  • Portail de la montagne Portail de la montagne
Ce document provient de « Montagnes Rocheuses ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rocheuses de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rocheuses — (montagnes) système montagneux de l O. de l Amérique du Nord, qui s étend de l Alaska au Mexique; de nombreux sommets excèdent 4 000 m. On nomme à tort Rocheuses l ensemble des chaînes montagneuses de l O. de l Amérique du Nord …   Encyclopédie Universelle

  • Rocheuses canadiennes — Localisation des Rocheuses canadiennes Géographie Altitude 3 954 m, Mont Robson Massif Montag …   Wikipédia en Français

  • ROCHEUSES (MONTAGNES) — Les montagnes Rocheuses sont la chaîne la plus puissante de l’Amérique du Nord. Elles forment un gigantesque bourrelet de 3 000 km de long, qui possède une série de sommets dépassant 4 000 m. Cette immense barrière, division naturelle du… …   Encyclopédie Universelle

  • Fievre pourpree des montagnes rocheuses — Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses est la rickettsiose la plus grave et la plus fréquente des États Unis, et elle a été diagnostiquée partout dans le continent américain. Les synonymes pour la… …   Wikipédia en Français

  • Fièvre Pourprée Des Montagnes Rocheuses — La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses est la rickettsiose la plus grave et la plus fréquente des États Unis, et elle a été diagnostiquée partout dans le continent américain. Les synonymes pour la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses dans… …   Wikipédia en Français

  • Fièvre pourprée des Montagnes Rocheuses — La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses est la rickettsiose la plus grave et la plus fréquente des États Unis, et elle a été diagnostiquée partout dans le continent américain. Les synonymes pour la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses dans… …   Wikipédia en Français

  • Fièvre pourprée des montagnes rocheuses — La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses est la rickettsiose la plus grave et la plus fréquente des États Unis, et elle a été diagnostiquée partout dans le continent américain. Les synonymes pour la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses dans… …   Wikipédia en Français

  • Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses — La fièvre pourprée des montagnes Rocheuses est la rickettsiose la plus grave et la plus fréquente des États Unis, et elle a été diagnostiquée partout dans le continent américain. Les synonymes pour la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses dans… …   Wikipédia en Français

  • Montagnes Rocheuses — Situation du massif Géographie Altitude 4 401 m, Mont Elbert Longueur 4 800 km …   Wikipédia en Français

  • Montagnes rocheuses — Situation du massif Géographie Altitude 4 401 m, Mont …   Wikipédia en Français