Roberto Alagna


Roberto Alagna
Roberto Alagna
Roberto Alagna en 2004
Roberto Alagna en 2004

Naissance 7 juin 1963 (1963-06-07) (48 ans)
Clichy-sous-Bois, Drapeau de France France
Activité principale Artiste lyrique
Style
Site internet robertoalagna.artistes.universalmusic.fr

Roberto Alagna, né le 7 juin 1963 à Clichy-sous-Bois, est un ténor franco-italien.

Sommaire

Biographie

Né de parents siciliens immigrés en France, il apprend à chanter par lui-même[réf. nécessaire], puis rencontre un professeur qui décide de lui enseigner l'art lyrique.

Sa rencontre avec Gabriel Dussurget, créateur du Festival d'Aix-en-Provence, puis avec la pianiste Elizabeth Cooper furent déterminantes (voir le livre autobiographique "Je ne suis pas le fruit du hasard", éditions Grasset 2007).

Jusqu'à l'âge de 22 ans, il se produit dans les cabarets parisiens. En 1985 il sort le 45 tours "Embrasse-moi" chez Eddie Barclay. Puis, après avoir remporté le concours Pavarotti en 1988, il débute comme ténor lyrique dans le rôle d'Alfredo Germont de La Traviata de Verdi. Très vite, sa carrière connaît un rapide essor, qui le conduit sur les principales scènes lyriques mondiales (Scala de Milan, Metropolitan Opera de New York, Royal Opera House de Londres, Opéra Bastille de Paris, etc.).

Sa première femme (qui lui a donné une fille) décède suite à une longue maladie ; il épouse en secondes noces la soprano roumaine Angela Gheorghiu avec qui il enregistre de nombreux disques et joue dans de nombreux opéras. En octobre 2009, Angela Gheorghiu annonce sur son site être séparée de son mari depuis deux ans et avoir engagé une procédure de divorce.

Il compte de nombreux rôles à son actif et sa discographie est très étendue, concentrée sur des rôles en français et en italien, avec de rares exceptions comme le latin du Te Deum de Berlioz.

Son timbre clair, sa voix juvénile et sa diction soignée conviennent particulièrement à certains rôles, comme Roméo (Roméo et Juliette de Gounod), Manrico (Le Trouvère) ou Edgard (Lucie de Lammermoor, dans la version en français). Il a fait redécouvrir en français Cyrano de Bergerac d'Alfano. Une des particularités qui ajoutent à la clarté de sa diction en français est qu'il est un des rares chanteurs à garder assez systématiquement le son naturel du r français, non roulé[réf. nécessaire].

En 2001, il a joué dans le film-opéra de Benoît Jacquot Tosca avec son épouse.

Lors de la fête nationale française, le 14 juillet 2005, il interprète La Marseillaise devant la tribune d'honneur. La même année, il enregistre un disque reprenant plusieurs airs et duos d'opérette (Roberto Alagna chante Luis Mariano), vendu à 400 000 exemplaires[réf. nécessaire].

Le 10 décembre 2006, le ténor quitte la scène de la Scala, à la fin du premier air d'Aïda, après avoir entendu des spectateurs émettre des sifflets[1]. Sa doublure, Antonello Palombi, encore en chemise et en blue jeans, reprend immédiatement le rôle de Radames. Stéphane Lissner, qui dirige la Scala, lui fait savoir le lendemain qu'il n'est plus le bienvenu. Alagna se défend en évoquant le malaise physique qui se serait emparé de lui et attaque la direction de la Scala: « Quand je suis sorti de scène, personne ne s'est inquiété de savoir si j'allais bien ou pas, alors que j'ai des problèmes de glycémie (...) Il y a non-assistance à personne en danger.»[2]

En janvier 2007, il publie son autobiographie Je ne suis pas le fruit du hasard[3](ISBN 978-2-246-685418 et 2-246-68541-9).

En juillet de la même année, il présente une création mondiale d'un opéra composé et orchestré par son frère David Alagna et dont il a co-écrit le livret avec ses frères : "Le dernier jour d'un condamné". Cette grande première adaptée du célèbre ouvrage de Victor Hugo reçut un accueil enthousiaste de la part du public du Théâtre des Champs-Élysées de Paris.

En août 2007, il chante Manrico du Trouvère de Verdi aux Chorégies d'Orange où il chante tous les étés depuis 1998. Pour la première fois sur le service public télévisuel, l'opéra est diffusé en direct en première partie de soirée sur France 2. De même, en août 2008, lors des Chorégies d'Orange il chante le rôle de Faust dans l'opéra du même nom de Gounod : l'opéra est retransmis en direct sur France 2, et plus de 2 millions de téléspectateurs suivent les péripéties de Faust, Méphistophélès (René Pape) et Marguerite (Inva Mula).

En septembre 2007, il participe à Marseille avec sa femme Angela Gheorghiu à la création mondiale de Marius et Fanny, opéra composé par Vladimir Cosma d'après les œuvres de Marcel Pagnol.

Il a inauguré sa statue de cire au musée Grévin le 9 décembre 2008.Il parraine de nombreuses écoles tel que le conservatoire de Toulouse.Les masters class de Roberto Alagna permettent la découverte de jeunes talents tel que

  • Giuliano Zanetti (baryton) Italie ,
  • Etienne de Molai (basse) France ,
  • Francois Almuzara (ténor) France,
  • Enio Zilli (ténor) Italie,
  • Lev Brovsky] (haute-contre) Pologne,

Roberto Alagna est chevalier de la Légion d'honneur depuis 2008[4].

En 2010, il fait ses premiers pas au cinéma en interprétant le rôle de Joseph Tichatschek dans le long métrage Celles qui aimaient Richard Wagner[5] réalisé par Jean-Louis Guillermou.

Origines siciliennes

Roberto Alagna dispose de la nationalité italienne et française. Dans son livre Je ne suis pas le fruit du hasard, au chapitre Canonnier Alagna !, il évoque cette dualité : «  A la différence de nombre de mes camarades qui considéraient cela comme une corvée, la perspective de faire mon service militaire ne me rebutait pas. Je considérais plutôt cela comme une expérience inédite, une façon aussi d'assumer ma toute nouvelle appartenance à la France, puisque à l'âge de dix-huit ans j'étais devenu français, tout en gardant ma nationalité italienne. »

Fin 2008, Roberto Alagna rend hommage à ses origines siciliennes[6] à travers le disque Sicilien (vendu à 300 000 exemplaires). Dans ce disque, entièrement chanté en dialecte sicilien (sauf Parla più piano, le thème du film le Parrain), il reprend tous les plus grands standards du folklore insulaire.

Après la tournée du même nom, le ténor propose de visiter la Sicile à travers un documentaire intitulé La Sicile de Roberto Alagna. Ce documentaire constitue aussi bien un portrait autobiographique qu'une visite historique de Syracuse ; il s'apparente fortement au documentaire ItalianAmerican réalisé en 1974 par Martin Scorsese.

Rôles

Références

  1. Article dans Le Monde, 12 décembre 2006
  2. Le Parisien du 16 janvier 2007, propos recueillis par Olivier Bellamy
  3. Premier chapitre de Je ne suis pas le fruit du hasard chez Grasset
  4. Décret du 21 mars 2008 portant promotion et nomination
  5. [1]
  6. « L'atout du jeune ténor, sa tessiture mise à part, c'est sa double identité: Français de parents siciliens, on ne peut souhaiter mieux pour un répertoire modelé sur la fluidité vocale italienne, partagé entre Gluck et Bizet, Bellini et Massenet. », article de Libération, 1er mars 1996 : « Roberto Alagna chante au Châtelet le Don Carlos de Verdi ... L'accouchement d'un ténor. »

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roberto Alagna de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roberto Alagna — (born June 7, 1963) is an French operatic tenor of Sicilian descent. He was born in Clichy sous Bois, Seine Saint Denis, France. Early yearsAlagna was born outside of the city of Paris in 1963 to a family of Sicilian immigrants. As a teenager,… …   Wikipedia

  • Roberto Alagna — Saltar a navegación, búsqueda Roberto Alagna (n. 7 de junio de 1963) es un cantante de ópera francés, con registro de tenor. Proviene de una familia de emigrantes sicilianos. Comenzó a cantar muy joven en cabarets parisinos. Influido por las… …   Wikipedia Español

  • Roberto Alagna — (* 7. Juni 1963 in Clichy sous Bois, Frankreich) ist ein französischer Opernsänger (Tenor) italienischer Herkunft. Der Sohn italienischer Eltern wuchs in Paris auf, wo er auch Gesang studierte. 1988 gewann er in Philadelphia den Ersten Preis des… …   Deutsch Wikipedia

  • Alagna — bezeichnet: Alagna (Lombardei), eine italienische Gemeinde in der Provinz Pavia , Region Lombardei Alagna Valsesia, eine italienische Gemeinde in der Provinz Vercelli, Region Piemont Alagna ist der Name folgender Personen: Roberto Alagna… …   Deutsch Wikipedia

  • Roberto — ist ein männlicher Vorname, die italienische, spanische und portugiesische Form des Vornamens Robert.[1] Weiteres zu Herkunft und Bedeutung des Namens siehe hier. Inhaltsverzeichnis 1 Bekannte Namensträger 1.1 Vorname …   Deutsch Wikipedia

  • Alagna, Roberto, and Gheorghiu, Angela — ▪ 1997        In 1996 French born tenor Roberto Alagna and Romanian soprano Angela Gheorghiu created their own personal operatic libretto with a highly publicized romance that resulted in marriage in May. The pair first met in 1992 while… …   Universalium

  • Alagna —  Pour l’article homonyme, voir Roberto Alagna.  Alagna Administration Nom italien Alagna Pays …   Wikipédia en Français

  • Alagna, Roberto — ▪ French opera singer born June 7, 1963, Clichy sous Bois, Seine Saint Denis, France       French operatic lyric tenor who became known for both his vocal qualities and his flamboyant acting style.       Alagna was born to Sicilian parents in a… …   Universalium

  • Angela Gheorghiu — Pour les articles homonymes, voir Gheorghiu (homonymie). Angela Gheorghiu …   Wikipédia en Français

  • Le Metropolitan Opera : en direct et en HD — Le Metropolitan Opera : en direct et en HD Le Metropolitan Opera Titre original The Met : Live in HD Autres titres francophones Le Metropolitan Opera …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.