Robert Thomas


Robert Thomas
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas.


Robert Thomas est un auteur dramatique, comédien, metteur en scène et réalisateur français, né le 28 septembre 1927 à Gap et décédé le 3 janvier 1989 à Paris.

Sommaire

Biographie

À quatorze ans, Robert Thomas se découvre une passion pour le théâtre contemporain et moderne mais également la philosophie des Lumières. En trois ans, il lira toutes les pièces de théâtre publiées depuis 1900. En 1947, juste avant de passer son bac, il quitte sa famille avec une idée bien arrêtée : écrire et jouer la comédie à Paris. Il paye ses cours de comédie avec son salaire de télégraphiste et joue comme figurant dans plus de cinquante films. Il écrit la nuit sept pièces d’affilée qui seront toutes refusées. En 1950, il fait son service militaire, puis court le « cacheton » sur Paris. Toutefois, il vient régulièrement à Rouen dans les années 1952 à 1955 assurer des revues au Nouveau-Théâtre (le Théâtre-Français a été complètement détruit par les bombes le 19 avril 1944) pendant plusieurs saisons sous la direction de Louis Stréliski et Lestély, joue quelques pièces avec Vudal G., directeur de troupe, dont Il faut marier maman, Le Train pour Venise... Il proposera ses pièces à Vudal G.. Robert Thomas aura alors côtoyé Noëlle Adam, Ginette Garcin, Mona Monick. Il ne quittera pas vraiment Paris. Il se présente à Pierre Dux qui l’engage dans Il faut marier maman avec Denise Grey. Il débute ainsi une carrière dans le théâtre, jouant notamment dans La Main de César et Les Belles Bacchantes. Ses deux premières pièces Huit Femmes et Madame Trait d'Union sont tout de même créées à Nice, en 1958 et 1959, mais sans véritable succès.

La ténacité de Robert Thomas sera récompensée avec sa huitième pièce. Retenue par un théâtre parisien, les Bouffes-Parisiens, Piège pour un homme seul, fait un triomphe le 28 janvier 1960, soir de la générale, et son auteur devient célèbre du jour au lendemain. L’histoire est celle d’un jeune homme en voyage de noces qui attend le retour de son épouse disparue depuis dix jours, à la suite d'une dispute. L’enquête de police piétine jusqu’à ce qu’une femme, qui se dit l’épouse recherchée, réintègre le domicile conjugal. Le mari a beau crier à l’imposture, les événements et plusieurs témoins confirment que la jeune femme est bien son épouse. Est-il fou ou une bande de malfaiteurs s’acharnent-ils sur lui ? En fait, tout ce piège n’a été agencé par la police que pour faire craquer le mari, lui faire avouer le meurtre de sa femme.

Cette pièce, récompensée par le prix du Quai des Orfèvres, se voit rapidement traduite et représentée dans le monde entier. Alfred Hitchcock, souhaitant acheter les droits d’adaptation de la pièce au cinéma, rencontre même son auteur. Ce succès théâtral conforte Robert Thomas dans sa voie d’auteur dramatique. Dès lors, il se trouvera une spécialité en mariant l’intrigue policière au théâtre de boulevard.

L’année suivante, il reprend en la réécrivant sa première pièce, Huit Femmes. Dans une maison isolée par la neige, les membres féminins d’une famille mènent leur propre enquête pour découvrir l’assassin du maître de maison, vraisemblablement l’une d’elles. Malgré les convenances et les courtoisies apparentes, elles se livrent, en huis clos, à un jeu de la vérité aussi implacable que pitoyable, révélant les faiblesses, les mensonges, les rancœurs cachées, n’épargnant aucune d’elles. La pièce sera adaptée au cinéma par François Ozon en 2002.

Robert Thomas, en 1966, a l’idée de réunir dans La Perruche et le Poulet le célèbre couple de l’émission radiophonique Sur le banc : Jane Sourza et Raymond Souplex. La standardiste d’un notaire s’apprête à fermer l’étude lorsqu’elle découvre son patron poignardé. Le temps que la police arrive sur les lieux, le cadavre disparaît. Y a-t-il eu crime ? Une cascade de surprises et un dénouement tout à fait imprévu prouveront au policier (« le poulet ») que la secrétaire bavarde (« la perruche ») avait raison. Ensemble, ils arrêteront le coupable…

Hasard des rencontres, Robert Thomas retrouvera quelques amis de Rouen, dont Mona Monick devenue professeure d'Art dramatique, en août 1988, toujours accompagné de son même ami, au Festival de Ramatuelle aux côtés de Jean-Claude Brialy et parlera de sa mort prochaine après avoir résumé sa vie en une phrase : « J'ai réussi, j'ai gagné beaucoup d'argent et j'ai su le garder ! - si un camion me roule dessus maintenant à 60 ans, j'aurai le temps de me dire que j'ai bien vécu ! » Il promet de lui écrire des saynètes pour ses cours mais n'en aura pas le temps : il décède quelques mois plus tard d’une crise cardiaque.

De 1970 jusqu’à sa mort en 1989, Robert Thomas fut le directeur du Théâtre Édouard VII. Il réalisa au cinéma pour Darryl Zanuck La Bonne Soupe (1963), Patate (1964), adapta ses pièces Les Bâtards, Freddy (1978), Princesse Baraka (1981). Il produisit et interpréta à la télévision la série télévisée Un curé de choc (1974), signa deux épisodes de l’inspecteur Leclerc : Ma femme est folle et Les Jumelles (1962). On lui doit également, en tant que réalisateur, Mon curé chez les nudistes (1982), Mon curé chez les Thaïlandaises (1983) et Les Brésiliens du Bois de Boulogne (1984).

À signaler parmi les autres pièces importantes du répertoire de Robert Thomas :

Si certains critiques ont déploré chez Robert Thomas son manque de renouvellement, le fait d’avoir cherché son inspiration dans des adaptations, Robert Thomas a su introduire un ton original : l’esprit français, dans le domaine si particulier de la comédie policière qui semblait réservé aux seuls auteurs anglo-saxons. Avec des comédies à suspense d’un style gai et rapide, aux nombreux coups de théâtre et renversements de situation, il a renouvelé le genre, sans faire preuve d’aucune prétention sinon celle de divertir ses spectateurs.

Bibliographie

(NB : 1res publications.)

Roman
  • Piège pour un homme seul (Eurédif « Suspense poche » n° 23, 1977, novélisation par l’auteur de sa pièce).
Théâtre publié
  • Piège pour un homme seul (in Paris-Théâtre n° 164, 1960)et("L'avant-Scène Théâtre" no.231, 15/11/1960)
  • Huit Femmes (in L’Avant-Scène Théâtre n° 268, 01/07/1962, Prix du Quai des Orfèvres 1961)
  • Le Deuxième coup de feu (in L’Avant-Scène Théâtre n° 327, 01/02/1965 / éd. rev. Librairie Théâtrale, 1976. D’après le roman de Ladislav Fodor)
  • Assassins associés suivi de Deux chats et… une souris (in "L’Avant-Scène Théâtre" n°346, 01/12/1965)
  • La Perruche et le poulet (in À la page n° 32, 02/1967, d’après Jack Poppelwell)et("L'avant-Scène Théâtre" no..375, 01/03/1967)
  • Freddy (in L’Avant-Scène Théâtre n° 423, 01/04/1969)
  • Un Ami… imprévu (in L’Avant-Scène Théâtre n° 430, 15/07/1969, adaptation de Unexpected Guest, pièce originale de Agatha Christie)
  • Double jeu (in L’Avant-Scène Théâtre n° 458, 15/10/1970)
  • La Chambre mandarine (in L’Avant-scène Théâtre n° 553, 12/1974)
  • La Louve (in L’Avant-scène Théâtre n° 592, 08/1976)
  • Le Corbeau et la grue (in L’Avant-scène Théâtre n° 609, 01/05/1977)
  • Le Nouveau nez (in L’Avant-scène Théâtre n° 634, 15/09/1978)
  • Les Bâtards (Librairie Théâtrale, 1979)
  • Princesse Baraka (Librairie Théâtrale, 1995, d’après L’Argent de la vieille de Luigi Comencini).
Scénario
  • Huit Femmes (in L’Avant-Scène Cinéma n° 513, 06/2002, scén. de François Ozon et Marina de Van d’après la pièce de Robert Thomas).

Filmographie (réalisateur)

Télévision

Théâtre

Adaptateur


Auteur


Comédien


Metteur en scène

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Robert Thomas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robert Thomas — could refer to: *Rob Thomas (musician), singer songwriter, leadsinger of Matchbox Twenty *Robert Thomas (counterfeiter), 18th century British counterfeiter *Robert Thomas (director) (1927 1989), French writer, actor and director *Robert Thomas… …   Wikipedia

  • Robert Thomas — ist der Name folgender Personen: Robert Thomas (Automatisierungstechniker) (* 1952), deutscher Automatisierungstechniker Robert Thomas (Autor) (1927–1989), französischer Schriftsteller und Regisseur …   Deutsch Wikipedia

  • Robert Thomas Ashmore — (* 22. Februar 1904 in der Nähe von Greenville, South Carolina; † 5. Oktober 1989 in Greenvile, South Carolina) war ein US amerikanischer Politiker und vertrat den Bundesstaat South Carolina als Abgeordneter im US Repräsentantenhaus. Werdegang… …   Deutsch Wikipedia

  • Robert Thomas (Automatisierungstechniker) — Robert Thomas (* 1952[1]) ist ein deutscher Professor für Automatisierungstechnik an der Hochschule Coburg. 2003 war er Spitzenkandidat der ödp bei der Bezirkstagswahl in Oberfranken.[2] Ferner kandidierte er bei der Bundestagswahl 2002 [1] sowie …   Deutsch Wikipedia

  • Robert Thomas (Autor) — Robert Thomas (* 28. September 1927 in Gap; † 3. Januar 1989 in Paris) war ein französischer Schriftsteller und Regisseur. Er verfasste diverse Komödien und Dramen. Bekanntheit erlangt hat Thomas insbesondere durch sein Stück Piège pour un homme… …   Deutsch Wikipedia

  • Robert Thomas Cross — (1850 1923) notable astrologer, better known as RaphaelRobert Cross was the seventh 19th century astrologer to use the pseudonym Raphael , and is best remembered as the editor of Raphael s Ephemeris (which is still published today), though he… …   Wikipedia

  • Robert Thomas (director) — Robert Thomas (28 September 1927 ndash;3 January 1989) was a French writer, actor and film director.Several of his plays were later filmed, including Catch Me If You Can and 8 femmes .He died in 1989 in Gap, Hautes Alpes, Provence Alpes Côte d… …   Wikipedia

  • Robert Thomas Miller — Robert Thomas (Tom) Miller (died 1962) was mayor of Austin, Texas for 22 years, from 1933 to 1949 and again from 1955 to 1961. The Tom Miller Dam is named after him …   Wikipedia

  • Robert Thomas Edlin — was awarded the Texas Legislative Medal of Honor by the Texas Legislature for his actions during battle in World War II. House Concurrent Resolution No. 112 conferring the honor was adopted by both the House Senate and approved by Governor Rick… …   Wikipedia

  • Robert Thomas Wilson — (* 17. August 1777 in London; † 9. Mai 1849) war ein britischer General und Politiker. 1812 gehörte er als Beobachter dem russischen Hauptquartier an und lieferte wertvolle Aufschlüsse über Napoleons Russlandfeldzug, insbesondere über die… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.