Robert Nivelle


Robert Nivelle

Robert Georges Nivelle

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nivelle.
Officier général francais 3 etoiles.svg Robert Georges Nivelle
 Robert Georges Nivelle
Surnom Le Boucher Nivelle
Naissance 15 octobre 1856
Tulle
Décès 23 mars 1924 67 ans)
Paris
Origine France France
Arme Artillerie
Grade Général de Division
Service 1878 - 1921
Conflits Première Guerre mondiale
Commandement Régiment d'Artillerie
61e Division d'Infanterie de Réserve
3e Corps d'Armée
IIe Armée
Commandant en chef des Armées
Faits d’armes Bataille de Verdun
Bataille du Chemin des Dames

Robert Georges Nivelle, né à Tulle le 15 octobre 1856 et mort le 23 mars 1924 à Paris, fut généralissime, commandant en chef des armées françaises pendant la Première Guerre mondiale.

Officier français de mère anglaise (ce qui lui vaut d'être bilingue), il est artilleur de formation et diplômé de l'École polytechnique (X1876). Georges Robert Nivelle, officier d’artillerie, participa au corps expéditionnaire envoyé en Chine pour réprimer la révolte des Boxers (1900), puis servit en Afrique. Colonel commandant le Régiment d'Artillerie lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale, il s’illustra lors de la bataille de l’Ourcq (septembre 1914), où ses canons mirent en déroute le 4e corps de la 1re armée du général Alexandre von Klück.

Il sert en Indochine, en Algérie et en Chine en tant qu'officier d'artillerie, et est promu général de brigade en même temps que Pétain, en octobre 1914 au début de la Première Guerre mondiale.

Le 19 avril 1916, il succède à Pétain dans la charge de défendre Verdun au commandement de la IIe armée et reprend aux Allemands les forts de Douaumont et Vaux au côté du général Mangin, en montrant déjà peu de respect pour les vies humaines. À la suite de ces victoires, le 25 décembre 1916 et parce que ses promesses d'une victoire rapide séduisent la commission de l'Armée à la Chambre, il remplace comme commandant en chef des armées le général Joffre, élevé à la dignité de maréchal de France mais jugé trop statique et usé par deux années successives de combat de tranchées sans aucune occasion de percée décisive.

Il charme ses alliés britanniques car il parle couramment l'anglais. Il décida de mettre fin à la guerre d'usure menée autour de Verdun et de revenir à « l'attaque brusquée » : il compte emporter la décision par des attaques frontales massives à l’abri d’un rideau de feu. Séduit, Lloyd George accepte de placer des troupes britanniques sous son commandement. Mais on a prétendu que garder un secret n’était pas le fort de Nivelle, et il aurait parlé de son offensive à des dames au cours d’un dîner, il parlait également de son projet aux journalistes (sans toutefois en exposer le plan précis). Comble de malchance, les Allemands saisirent un exemplaire de son plan d’attaque dans une tranchée qu’ils avaient conquise. L'offensive qu'il déclencha n’eut donc aucun effet de surprise contre une très forte défense le 16 avril 1917, et la bataille du Chemin des Dames, également nommée « Offensive Nivelle », se solda par un échec et fut très coûteuse en vies humaines : les Alliés perdirent 350 000 hommes pour un gain de terrain insignifiant. Ce fut le début des fameuses mutineries de 1917, maîtrisées par Pétain qui le remplaça en catastrophe en mai 1917 et fit fusiller 49 soldats pour l'exemple. Le nom de Craonne, situé au cœur de la bataille du Chemin des Dames, a été popularisé par La Chanson de Craonne qui reste associée aux mutins de 1917 de la Première Guerre mondiale.

Surnommé dès le premier jour de la bataille du Chemin des Dames le « boucher » Nivelle, il vit sa disgrâce se poursuivre, en décembre 1917, lorsqu'on lui assigna le commandement des troupes françaises d'Afrique du Nord. Il revint en France après la guerre et prit sa retraite en 1921. Il mourut dans son lit en 1924.

Sommaire

États de services

Distinctions

Annexes

Articles connexes

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Première Guerre mondiale Portail de la Première Guerre mondiale
Ce document provient de « Robert Georges Nivelle ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Robert Nivelle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robert Nivelle — Robert George Nivelle Robert Georges Nivelle (* 15. Oktober 1856 in Tulle (Département Corrèze, Frankreich) als Kind eines französischen Vaters und einer englischen Mutter; † 23. März 1924 in Paris) war ein französischer General im Ersten Weltkri …   Deutsch Wikipedia

  • Robert Nivelle — Saltar a navegación, búsqueda Robert Georges Nivelle El general Nivelle General Leal …   Wikipedia Español

  • Robert Nivelle — Infobox Military Person name=Robert Nivelle caption=General Nivelle born=15 October 1856 died=22 March 1924 placeofbirth=Tulle, France placeofdeath=Paris, France nickname= allegiance= branch=French Army serviceyears=1878 1921 rank=General de… …   Wikipedia

  • Georges Robert Nivelle — Robert Georges Nivelle Pour les articles homonymes, voir Nivelle. Robert Georges Nivelle …   Wikipédia en Français

  • Nivelle Offensive — Part of the Western Front of the First World War …   Wikipedia

  • Nivelle (disambiguation) — Nivelle may refer to: Nivelle, a commune in northern France Nivelle River, a river in southwestern France Nivelle Offensive, a 1917 Allied attack on the Western Front in World War I. Nivelles, a town in central Belgium Battle of Nivelle, a battle …   Wikipedia

  • Nivelle — bezeichnet: Nivelle (Nord), Gemeinde in der Region Nord Pas de Calais, Frankreich Nivelle (Fluss), Fluss zur Biskaya im spanisch/französischen Baskenland Nivelle ist der Name folgender Personen: Pierre Claude Nivelle de la Chaussée (1692–1754),… …   Deutsch Wikipedia

  • Nivelle-Offensive — Schlacht an der Aisne Teil von: Erster Weltkrieg Deutsche Schützengräben an der Aisne …   Deutsch Wikipedia

  • Nivelle Offensive — Schlacht an der Aisne Teil von: Erster Weltkrieg Deutsche Schützengräben an der Aisne …   Deutsch Wikipedia

  • Nivelle (Nord) — Pour les articles homonymes, voir Nivelle. 50° 28′ 24″ N 3° 28′ 05″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.