Robert Lomas


Robert Lomas

Professeur de statistiques à l'université de Bradford (Royaume-Uni), Robert Lomas est un écrivain britannique. Il écrit principalement sur l'histoire de la franc-maçonnerie, sur la période néolithique et l'archéoastronomie (tous les ouvrages sont publiés en France aux éditions Dervy.

Sommaire

Héros de roman ?

D'après un entretien avec Martin Faulks, de Lewis Masonic (l'un de ses éditeurs), certains francs-maçons penseraient que Lomas pourrait être l'inspiration du Dr. Robert Langdon, le héros du Da Vinci Code de Dan Brown[1]

La légende de maître Hiram selon Robert Lomas et Christopher Knight

Branches d'Acacia. Une de ces branches fut déposée sur la tombe d'Hiram Abiff

Selon Christopher Knight et Robert Lomas, les assassins d'Hiram étaient un groupe d'initiés qui essayèrent de le forcer à révéler les secrets maçonniques qu'il possédait. Cette légende, allégorie ou parabole est représentée dans les troisième grade maçonnique au sein des grades bleus. C'est un des rites les plus importants pour un franc-maçon[2].

Historique de la légende

Christopher Knight et Robert Lomas rapprochent le terme Juwes, qui associe la première partie des trois noms « Ju » avec « wes », du terme « juif » par sa similitude, en particulier en anglais. La particule « Jubel » qui est présente dans les trois nom peut aussi être rapprochée du terme arabe djebel qui signifie montagne[3],[2].

L'assassinat d'Hiram

Fil à plomb, premier outil employé lors de l'assassinat d'Hiram.
Niveau à eau, second outil employé lors de l'assassinat d'Hiram
Maillet, troisième outil employé lors de l'assassinat d'Hiram

Dans la version de Christopher Knight et Robert Lomas, 15 initiés qui travaillaient sur le chantier du temple de Salomon, constatant que l'œuvre était sur le point de s'achever et se rendant compte qu'ils ne possédaient pas les secrets du maître maçon, conspirèrent pour l'obtenir par le biais de la violence contre Hiram, si c'était nécessaire. 12 d'entre eux s'en repentirent et il ne subsista du complot que 3 ouvriers qui se postèrent en trois lieux du temple, aux entrées sud, ouest et est[3],[2].

Hiram Abif, se préparant à se retirer du temple comme à son habitude après l'adoration du très haut ('Elyon) à midi, il s'approcha de l'entrée sud où l'attendait un des comploteurs armé d'un fil à plomb. Sous la menace de mort s'il s'opposait à remettre ses secrets, Abiff refusa de les dévoiller sous le prétexte qu'il avait besoin de l'approbation des deux autres maîtres, car il y en avait trois en tout qui possédaient le secret, qu'il ne souhaitait pas dévoiller même au prix de sa mort. Il lui dit que s'il possédait la patience, il pourrait l'apprendre un jour. Le comploteur lui asséna alors un coup sur la tempe droite, Hiram tombant alors à genoux[3],[2].

Parvenant à se relever, Hiram couru à l'entrée ouest du temple oú l'attendait le second comploteur qui lui tint le même langage. Hiram refusa à nouveau et le frappa au sein gauche avec le niveau à eau qu'il tenait à la main. Hiram tomba alors sur son genoux droit, étourdit et sanglant. Parvenant une nouvelle fois à se relever, il couru à l'entrée est du temple où l'attendait le dernier comploteur qui finit par le frapper avec un maillet de pierre sur le milieu du front. Hiram mourut alors[3],[2].

La recherche

À l'aube, on entendait un murmure général des travailleurs de tous les départements du chantier, car trois superviseurs de la même loge avaient disparu le même jour, dans leur domaines respectifs. Les 12 comploteurs repentis vinrent alors devant le roi Salomon et firent une confession volontaire de tout ce qu'ils savaient. Salomon sélectionna alors 15 initiés et leur donna l'ordre de partir à la recherche du grand maître Hiram[3],[2].

Ses apprentis formèrent trois loges aux trois entrées du temple. Depuis là, ils partirent à la recherche du maître. Durant de nombreux jours, ils ne trouvèrent rien. Le groupe qui partit en premier ne découvrit rien. Les seconds, après de nombreux jours et épuisés, s'assirent dans une pâture. L'un d'eux découvrit un arbuste qui avait grandi près de l'endroit où ils se reposaient, en le touchant, il remarqua que la terre était meuble et qu'il pouvait être extrait facilement. Il prévint ses compagnons et ils creusèrent une fosse puis finirent par découvrir le corps d'Hiram. Il recouvrirent alors la fosse et laissèrent une branche d'acacia dessus pour en distinguer l'endroit. Revenant alors à Jérusalem, ils racontèrent tout au roi[3],[2].

Le roi, très touché, ordonna qu'il soit déterré et édicta que son sépulcre serait à la hauteur de son rang et de ses talents. Les compagnons l'informèrent que ses secrets s'étaient perdus pour toujours[3].

Le dernier groupe de la troisième loge continua à les chercher jusqu'à Jaffa. Durant le chemin de retour infructueux, ils entendirent accidentellement des lamentations et des remords provenant d'une caverne. Ils y découvrirent les trois comploteurs qui, amenés devant Salomon, les condamna à mort.

L'ensevellissement d'Hiram

Le corps du maître fut ensevelli près du "Sancta sanctorum" (saint des saints) "aussi près que le permettait la loi juive", selon ce qui est enseigné au compagnon aspirant au grade de maître maçon. Il ne pouvait être plus proche du saint des saints car la Torah interdit aux choses immondes l'entrée dans le sanctuaire, la chair humaine étant considérée comme immonde, selon le prêtre pouvait y entrer une fois l'an après un certain nombre d'ablutions et l'expiation de ses propres péchés[3].

Aux 15 initiés choisis par Salomon, on leur ordonna qu'ils attendent les funérailles vétus avec un tablier et des gants blancs, comme emblème de leur innocence[3],[2].

Signification

Reconstitution de l'initiation au grade de maître, la personne couchée personnifie le cadavre d'Hiram Abiff que l'on place dans la chambre du milieu.

Selon Christopher Knight et Robert Lomas, la mort d'Hiram est censée servir d'exemple au maçon afin qu'il agisse de même au moment de l'épreuve, que ce soit durant son initiation ou dans la vie en général. Il est enseigné que la mort ne donne aucune peur semblable à celles que devraient produire dans le candidat à l'initiation la fausseté et le déshonneur[3].

Dans l'initiation au troisième grade, celui de la mort et de la "résurrection" d'Hiram, on y célèbre le fondement qui doit unir les humains à travers les "points mystiques" de la fraternité, un lien d'affection fraternelle et d'agape (au sens grec du terme : amour « divin » et « inconditionnel ») envers le frère[3].

Ouvrages

Seul

  • Turning the Templar Key: The Secret Legacy of the Knights Templar and the Origins of Freemasonry, Fair Winds Press, 2007 (ISBN 978-1592332793)
  • Turning the Templar Key: The Secret Legacy of the Knights Templar and the Origins of Freemasonry, Lewis Masonic, 2007 (ISBN 978-0853182863)
  • Turning the Solomon Key: George Washington, the Bright Morning Star and the Secrets of Masonic Astrology, Fair Winds Press, 2006 (ISBN 978-1592332298)
  • The Secrets of Freemasonry: A Suppressed Tradition Revealed, Constable and Robinson, 2006 (ISBN 978-1845293123)
  • Turning The Hiram Key: Making Darkness Visible, Lewis Masonic, 2005 (ISBN 978-0853182399)
  • Freemasonry and the Birth of Modern Science, Fair Winds Press, 2003 (ISBN 978-1592330119)
  • The Invisible College: The Royal Society, Freemasonry and the Birth of Modern Science, Headline Book Publishing, 2002 (ISBN 978-0747239697)
  • The Man Who Invented The Twentieth Century: Nikola Tesla, Forgotten Genius of Electricity, Headline Book Publishing, 1999 (ISBN 978-0747275886)

Avec Geoffrey Lancaster

Avec Christopher Knight

Il a également écrit des ouvrages sur l'origine de la franc maçonnerie en collaboration avec Christopher Knight (franc-maçon également).

  • The Book Of Hiram: Freemasonry, Venus and the Secret Key to the Life of Jesus, Element Books Ltd., 2004 (ISBN 978-0007174683)
  • Uriel's Machine: The Ancient Origins of Science, éd. Century, 1999 (ISBN 978-0712680073)
  • The Holy Grail, part of Mysteries Of The Ancient World: The Mysteries of the Ancient World Explored and Explained, 1998 (ISBN 0-297-82433-3)
  • The Second Messiah: Templars, The Turin Shroud and the Great Secret of Freemasonry, 1997 (ISBN 0-7126-7719-4)
  • The Hiram Key: Pharaohs, Freemasons and the Discovery of the Secret Scrolls of Jesus, Century, Londres, 1996 (ISBN 0-72126-8579-0)

Ouvrages publiés en français

  • La clé d'Hiram : Les Pharaons, les Francs-maçons et la découverte des manuscrits secrets de Jésus, avec Christopher Knight, Éditions Dervy, 1997
  • Le Second messie : Les Templiers, le suaire de Turin et le grand secret de la Franc-maçonnerie, avec Christopher Knight, Éditions Dervy, 2000
  • Le Livre d'Hiram: La Franc-maçonnerie, Vénus et la clé secrète de la vie de Jésus (inclus le Testament maçonnique), avec Christopher Knight, Éditions Dervy, 2004
  • Le Collège invisible : La Royal Society, la franc-maçonnerie et la naissance de la Science moderne, Éditions Dervy, 2005
  • Tourner la Clé d'Hiram : rendre visible les Ténèbres, Éditions Dervy, 2006

Notes et références

  1. Gower, Peter : From Darkness to Light: An Interview with Brother Martin Faulks of Lewis Masonic, The Ashlar.
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Christopher Knight; Robert Lomas, The book of Hiram: Freemasonry, Venus and the secret key to the life of Jesus, Element press, (ISBN 0007174683 et 978-0007174683).
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Christopher Knight; Robert Lomas, The Hiram key: pharaohs, Freemasons and the discovery of the secret scrolls of Jesus, Element Books, (ISBN 1-931412-75-8).

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Robert Lomas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robert Lomas — is a British writer and business studies academic. He writes primarily about the history of Freemasonry as well as the Neolithic period, ancient engineering and archaeoastronomy. Lomas regularly lectures at the Orkney International Science… …   Wikipedia

  • Lomas — is a surname, and may refer to* James Lomas, pioneering English rugby league footballer * James Lomas, English actor * Jamie Lomas * Jonathan Lomas * Kenneth Lomas * Linton Lomas Barrett * Robert Lomas * Steve Lomas * Talei LomasAlternate… …   Wikipedia

  • Robert Moray — Sir Robert Moray FRS (10 March 1609 – 4 July 1673), was a Scottish soldier, freemason and natural philosopher. He was well known to Charles I and Charles II, and French Cardinals Richelieu and Cardinal Mazarin. He attended the first meeting of… …   Wikipedia

  • Robert O. Cornthwaite — est un acteur américain, né le 28 avril 1917 à St. Helens, dans l Oregon, et décédé le 20 juillet 2006 à Woodland Hills, en Californie (États Unis). Filmographie 1950 : Midi, gare centrale (Union Station) : Emergency Room Orderly… …   Wikipédia en Français

  • Robert Baden-Powell — Robert Baden Powell …   Wikipedia Español

  • Robert Cade — J. Robert Cade Born September 26, 1927(1927 09 26) San Antonio, Texas Died November 27, 2007(2007 11 27) (aged …   Wikipedia

  • Robert Kazinsky — Infobox Actor imagesize = 200px caption = birthname = Robert John Appleby birthdate = Birth date and age|1983|11|18|df=y birthplace = Haywards Heath, West Sussex occupation = Actor yearsactive = 2002 presentRobert Kazinsky (born Robert John… …   Wikipedia

  • ADiSCa Lomas de Zamora — A.Di.S.Ca. Lomas de Zamora Datos Organización Oficinas Lomas de Zamora Locación Diocesis de Lomas de Zamora País …   Wikipedia Español

  • Hedwig and Robert Samuel Foundation — Infobox Organization name = Samuel Foundation size = caption = motto = Give youth a chance! formation = June 3, 1932 type = headquarters = Düsseldorf, Germany location = membership = leader title = President of the Board leader name = Martin… …   Wikipedia

  • Henry I Sinclair, Earl of Orkney — and feudal baron of Roslin (c. 1345 ndash; c. 1400), was a Scottish nobleman. He is sometimes identified by another spelling of his surname, St. Clair. He was the grandfather of William Sinclair, 1st Earl of Caithness, the builder of Rosslyn… …   Wikipedia