Robert Langlands


Robert Langlands
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Langlands.

Robert Langlands (né le 6 octobre 1936 au Canada) est un des mathématiciens majeurs du XXe siècle et a introduit des idées nouvelles et profondes en théorie des nombres et en théorie des représentations.

Biographie

Il a soutenu son doctorat à l'université Yale en 1960. Pendant les années 1960, il a développé la théorie des séries d'Eisenstein introduite par Atle Selberg. Malgré l'intérêt de ce travail, il n'a pas obtenu de poste permanent à l'université de Princeton. Il a ensuite passé un an en Turquie, dans un isolement relatif, pendant lequel il a eu plusieurs idées importantes. Ses travaux suivants ont eu un impact énorme en mathématiques (dans une anecdote célèbre[réf. souhaitée], André Weil se plaignit qu'une conversation avec Langlands lui donna mal à la tête).

De 1967 à 1972, il travailla à l'Université Yale. Il reçut le poste de professeur Herman Weyl à l'Institute for Advanced Study en 1972 et y devint professeur émérite en janvier 2007.

Il est l'auteur du programme de Langlands, un ensemble dense de conjectures profondes reliant la théorie des nombres et la théorie des représentations.

Langlands a compris que la théorie des formes automorphes (en) fournit une généralisation de la théorie des corps de classe, sujet central de la théorie algébrique des nombres. À chaque représentation d'un groupe de Galois doit être associée une forme automorphe. Le développement logique de cette idée mène à la célèbre conjecture de fonctorialité, qui a modifié la nature même des questions centrales de la théorie des nombres.

Pour donner du corps à ces idées, Jacquet (en) et Langlands ont développé l'idée des mathématiciens russes selon laquelle la théorie des représentations est le cadre naturel pour la théorie des formes automorphes. En utilisant tous les outils disponibles, ils ont réussi spectaculairement à donner une théorie complète des formes automorphes pour le groupe général linéaire GL(2) en établissant au passage quelques cas de fonctorialité.

Par la suite, Langlands et James Arthur (en) ont développé la formule des traces de Selberg comme méthode d'attaque générale de la fonctorialité.

En 2010, la conjecture de fonctorialité est loin d'être démontrée, mais un cas particulier (la conjecture octaédrale de Emil Artin, démontrée par Langlands et Tunnell) a été un des points de départ du travail de Andrew Wiles sur la conjecture de Taniyama-Shimura et le dernier théorème de Fermat.

Depuis les années 1980, il s'est intéressé à la physique notamment aux théories conformes des champs.

Langlands a reçu le prix Jeffery-Williams en 1980. En 1996, il a reçu le prix Wolf et le prix Nemmers en mathématiques (en) en 2006 pour son travail sur le programme de Langlands.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Robert Langlands de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robert Langlands — Robert Phelan Langlands (born October 6, 1936 in New Westminster, British Columbia, Canada) was one of the most influential mathematicians of the 20th century,and remains influential in the 21st.His work in automorphic forms and representation… …   Wikipedia

  • Robert Langlands — Robert Phelan Langlands (* 6. Oktober 1936 in New Westminster, British Columbia) ist ein kanadischer Mathematiker, bekannt durch das von ihm initiierte Langlands Programm. Langlands studierte an der University of British Columbia, wo er 1957… …   Deutsch Wikipedia

  • Robert Langlands — Saltar a navegación, búsqueda Robert Langlands Phelan (n. 6 de octubre de 1936 en New Westminster, Columbia Británica, Canadá) fue uno de los matemáticos más influyentes del siglo XX, y sigue siendo influyente en el siglo XXI. Su trabajo en… …   Wikipedia Español

  • Langlands — Robert Phelan Langlands (* 6. Oktober 1936 in New Westminster, British Columbia) ist ein kanadischer Mathematiker, bekannt durch das von ihm initiierte Langlands Programm. Langlands studierte an der University of British Columbia, wo er 1957… …   Deutsch Wikipedia

  • Langlands group — In representation theory, a branch of mathematics, the Langlands (dual) group L G (also called L group) is a group associated to a reductive group G over a field k that controls the representation theory of G . It is an extension of the absolute… …   Wikipedia

  • Langlands program — The Langlands program is a web of far reaching and influential conjectures that connect number theory and the representation theory of certain groups. It was proposed by Robert Langlands beginning in 1967. Connection with number theory The… …   Wikipedia

  • Langlands-Programm — Das Langlands Programm der Mathematik besteht in einer Reihe von weitreichenden Vermutungen, die die Zahlentheorie und die Darstellungstheorie von Gruppen miteinander verknüpfen. Sie wurden von Robert Langlands seit 1967 aufgestellt.… …   Deutsch Wikipedia

  • Langlands classification — In mathematics, the Langlands classification is a classification of irreducible representations of a reductive Lie group G , suggested by Robert Langlands (1973). More precisely, it classifies the irreducible admissible ( g , K ) modules,for g a… …   Wikipedia

  • Langlands — The name Langlands can refer to one of several individuals or groups:* Alan Langlands, principal and vice chancellor of the University of Dundee * Graeme Langlands, Australian rugby league former player and coach * Langlands and Bell, English… …   Wikipedia

  • Langlands — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Langlands peut renvoyer à : Robert Langlands, mathématicien canadien ; Programme de Langlands, programme de recherches en mathématiques ;… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.