Robert Buron


Robert Buron
Robert Buron

Parlementaire français
Date de naissance 27 février 1910
Date de décès 28 avril 1973
Mandat Député 1945-1959
Circonscription Mayenne
Groupe parlementaire MRP (1945-1958)
RPCD (1958-1959)
IVe République-Ve République

Robert Buron est un homme politique français, né le 27 février 1910 à Paris et décédé le 28 avril 1973 à Paris.

Il fut député MRP et ministre sous les IVe et Ve Républiques.

Sommaire

Parcours

Il est élève au lycée Henri-IV et à la faculté de droit de Paris. Docteur en droit, il est également diplômé de l'École libre des sciences politiques en 1931 . En 1933, il travaille pour le service d'études économiques de la chambre de commerce de Paris, puis en 1937 il devient secrétaire général du Syndicat des chocolatiers).

Pendant la guerre, en 1940, il rejoint le Groupe de la rue de Lille et participe à la rédaction des Cahiers du Travaillisme Français entre septembre 1943 et mai 1944 aux côtés d'autres démocrates chrétiens.

Il est secrétaire général du Comité d’organisation du cinéma (1940-1944). Il devient en 1944 directeur de la SOFIRAD et PDG de Gaumont Actualités.

Il adhère au parti démocrate populaire puis est l'un des fondateurs du Mouvement républicain populaire à la Libération.

Il fonde à la même époque avec Emilien Amaury l'hebdomadaire Carrefour.

Député et ministre MRP

En 1945, il est parachuté en Mayenne, dont sa femme est originaire. Il déclarera « je fus élu avant de connaître vraiment la Mayenne ». Son oncle est le docteur Faligant, qui devient conseiller général de Craon. Il est élu député de la Mayenne et le reste jusqu'à 1959.

Son parti s'appuie sur les anciens du Sillon, sur les dirigeants ruraux et sur le jeune clergé. A la suite de Guy Menant, député Jeune République élu en 1932, il relaie les revendications des fermiers et des métayers qui demandent une amélioration de leurs statuts.

Il est battu par Francis Le Basser, à Laval, lors des cantonales de mars 1949 (5018 voix contre 3202).

Robert Buron est membre du comité directeur du Mouvement socialiste pour les Etats-Unis d'Europe, délégué suppléant de la France au Conseil de l'Europe.

Sa connaissance des dossiers économiques et l'appui de l'Abbé Pierre, alors député MRP, lui permettent d'être nommé Secrétaire d'Etat aux Affaires économiques dans le cabinet de Georges Bidault, le 20 octobre 1949. Il l'est à six reprises. En Mayenne, ses responsabilités assoient son autorité et excite les inimités du RPF qui le dépeint comme partisan du dirigisme.

Son influence en Mayenne s'accroît toutefois progressivement. La Fédération MRP de la Mayenne compte 550 adhérents et est l'une des plus importantes de l'Ouest. Elle bénéficie de l'appui du clergé ainsi que du quotidien Ouest-France. Les rapports de la Préfecture souligne l'organisation du parti et le rôle sur le terrain d'André Davoust et de Robert Tromelin, tous deux membres de son cabinet. Aux élections de 1951, le MRP rassemble 39,9% des suffrages et voit de peu lui échapper le troisième siège.

Il est élu conseiller général de Villaines-la-Juhel en octobre 1951, puis maire de la commune en 1953, poste qu'il conservera jusqu'en mars 1970.

Il s'oppose à la Guerre d'Indochine et avec huit autres députés MRP, il vote contre le Gouvernement Laniel pour sa politique indochinoise. Contrairement à son parti, il soutient la constitution du Gouvernement de Pierre Mendès France, ce qui lui vaut le porte-feuille de l'Outre-Mer. Il est exclu du groupe parlementaire MRP mais est soutenu par la Fédération de la Mayenne. A l'Outre-Mer, sa politique de coopération préfigure la loi-cadre de Gaston Defferre. Redevenu MRP après la fin du Gouvernement Mendès, il réintègre le groupe « par fidélité ou résignation, plus que par enthousiasme ».

Aux élections de 1956, qui sont marquées par la percée du poujadisme, le MRP perd 12 000 voix en Mayenne et son deuxième siège. Ses prises de position contre les bouilleurs de cru, thème majeur de campagne dans le Nord Mayenne, ne sont pas étrangères à ce score.

Ministre du général de Gaulle

Lors de la crise algérienne, il se dit favorable à une intervention du général de Gaulle en cas d'échec du Gouvernement Pflimlin du MRP. Il est favorable à une évolution de l'Algérie française. Il lui accorde finalement sa confiance lorsque celui-ci est investi le 1er juin 1958 Président du Conseil. Il écrit à Témoignage Chrétien que son « oui est presque un non ». Il n'en est pas moins nommé ministre des Travaux Publics du Transport et du Tourisme le 9 juin.

Il devient en 1958 président de l’Institut international de recherche et de formation en vue du développement harmonisé (IRFED), à la demande de l’économiste et prêtre dominicain Louis-Joseph Lebret.

Il est avec Louis Joxe et Jean de Broglie l'un des négociateurs et signataire des accords d'Évian, qui mettent fin, en mars 1962, à la guerre d'Algérie. Avec les autres ministres MRP, Il démissionne le 15 mai 1962 après la conférence de presse du général de Gaulle sur l'Europe.

Démocrate-chrétien, puis socialiste

A partir de 1963, ses « centres d'intérêt se déplacent vers le Tiers-Monde et son développement » (La Mayenne et moi).

Il s'est employé à définir une forme de « travaillisme » à la française s'efforçant de réconcilier les valeurs socialistes et chrétiennes.

Refusant le libéralisme et l'atlantisme du Centre démocrate de Jean Lecanuet qui fut son chef de cabinet, il s'oriente vers une voie qui lui semble plus compatible avec sa conception du catholicisme social. Il fonde le mouvement Objectif 72 (soit la date présumée de l'élection présidentielle (1965+7) qui prend ensuite, en 1971, le nom d'Objectif socialiste.

Le 18 mars 1971, Robert Buron participe à Paris à un grand meeting d'union de la gauche avec les dirigeants du PCF et du Parti socialiste. Il lance un appel aux chrétiens à rallier la gauche. Robert Buron participe au congrès d'Épinay du Parti socialiste en 1971. Sa motion Vie nouvelle / Objectif 72 recueille 1,5% des suffrages.

Il est maire de Laval de 1971 à sa mort en 1973.

Sa fille Martine Buron a été maire de Châteaubriant (Loire-Atlantique), et député européen.

Postes ministériels

Publications

Bibliographie

  • Marcel Launay, Robert Buron, Beauchesne, 1993
  • Michel Gaignard, Robert Buron s'implante en Mayenne, L'Oribus, mars 2006



Précédé par Robert Buron Suivi par
Edgar Faure
Maurice Bourgès-Maunoury
Edgar Faure
Ministre des Finances et des Affaires Economiques
Pierre Pflimlin
Edgar Faure
Antoine Pinay
Francis Le Basser
Blason ville fr Laval (Mayenne).svg
Maire de Laval
1971-1973
André Pinçon



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Robert Buron de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robert Buron — (27 february 1910 28 april 1973) was a French politician and Minister of Finance from 20 January 1955 to 23 February 1955 and Minister of Public Works, Transport, and Tourism during De Gaulle s third term from 9 June 1958 to 8 January 1959. Buron …   Wikipedia

  • Buron (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Noms de personne 1.1 Noms de famille 1.2 …   Wikipédia en Français

  • Buron (disambiguation) — Buron may refer to:* Büron, town in Switzerland * Robert Buron (1910 1973), French politician * Buron Fitts (1895 1973), Californian politician …   Wikipedia

  • Buron (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Noms de personne 1.1 Noms de famille 1.2 …   Wikipédia en Français

  • Robert castel (acteur) — Pour les articles homonymes, voir Castel. Robert Castel Nom de naissance Robert Adolphe Moyal Naissance 21 mai 1933 Bab El Oued, Algérie Nationalité(s) …   Wikipédia en Français

  • Buron — Pour les articles homonymes, voir Buron (homonymie). Burons de la Fumade (commune de Saint Jacques des Blats) près du Puy Griou Un buron …   Wikipédia en Français

  • Robert Steiger — Jakob Robert Steiger (* 7. Juni 1801 in Büron; † 5. April 1862 in Luzern) war ein liberaler Schweizer Arzt und Politiker. Für seine Beteiligung an den Freischarenzügen wurde er nach deren Scheitern eingekerkert und zum Tode verurteilt. Die Strafe …   Deutsch Wikipedia

  • Buron Joker — ESV Kaufbeuren Größte Erfolge Gründungsmitglied der DEL Play off Halbfinale der Eishockey Bundesliga 1981 und 1984 Meister der Oberliga Süd …   Deutsch Wikipedia

  • Robert Castel (acteur) — Pour les articles homonymes, voir Castel. Robert Castel Données clés Nom de naissance Robert Adolphe Moyal Naissance 21 mai 1933 Bab El Oued, Algérie française Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Pierre Buron — Pierre Buron, né le 15 décembre 1921 à Olivet (Mayenne), et décédé le 3 janvier 2002 à Paris est un homme politique français, membre de l UDR. Sommaire 1 Parcours politique 2 Anecdote …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.