Rire et mourir


Rire et mourir
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Killing Joke
Rire et mourir
Album de la série Batman
Scénario Alan Moore
Dessin Brian Bolland
Couleurs John Higgins
Genre(s) Super-héros

Personnages principaux Batman
Le Joker
Barbara Gordon

Éditeur Drapeau des États-Unis DC Comics
Drapeau de la France Delcourt
Première publication 1988
Nb. de pages 48
Albums de la série Batman
Le Fils du démon
Happy birthday !

Rire et mourir, ou Souriez ![1] (Batman: The Killing Joke[2]), est un comics one shot écrit par Alan Moore et dessiné par Brian Bolland. Cette aventure de Batman a été publiée par DC Comics en 1988 et traduite en France l’année suivante.

Sommaire

Histoire

L'histoire tourne autour du combat psychologique entre Batman et son ennemi le Joker. Celui-ci s'est échappé de l'asile d'Arkham et planifie de rendre le commissaire Gordon fou. Tout cela pour prouver que le citoyen parfait peut devenir fou après avoir eu une très mauvaise journée.


Pour prouver sa théorie, le Joker tire sur Barbara Gordon qui devient paralysée. Par la suite il la déshabille (il est sous-entendu qu'elle est violée par les hommes du Joker), prend des photos d'elle et enlève le commissaire Gordon pour l'amener dans un parc d'attractions abandonné. Avec l'aide de ses complices, le Joker déshabille Gordon, l'amène dans un manège et le force à regarder des photos de sa fille blessée. Par la suite, Gordon est mis dans une cage d'animaux où il est humilié par le Joker et ses complices que l'on retrouve dans des « Freaks Show ».

Batman arrive à ce moment, après un court duel contre le Joker, celui-ci se sauve à l'intérieur d'un autre manège. James Gordon est libéré et malgré la dure épreuve qu'il a vécu, il n'est pas devenu fou. Après s'être assuré que Gordon allait bien, Batman pourchasse le Joker dans la maison du clown. Après un combat, le Joker se fait capturer par Batman, celui-ci lui propose au Joker de l'aider afin de guérir sa folie. Le Joker refuse, car selon lui, il est trop tard pour une rémission. Par la suite, le Joker raconte une blague à Batman : « c'est l'histoire de deux fous à l'asile… » et, à la fin de l'histoire, le Joker et Batman rient ensemble au moment où la police arrive pour arrêter le dangereux criminel.

Parallèlement à l'histoire principale, il nous est conté une des origines possibles du Joker. C'est un ingénieur qui a quitté son emploi dans une usine chimique, pour devenir un comédien. Mais il échoue totalement dans ce nouvel emploi. Il est découragé, car il doit supporter financièrement sa femme enceinte. Alors, il se fait engager par des criminels professionnels qui veulent voler de l'argent dans l'usine chimique. Ces criminels engagent des personnes naïves qui disposent d'informations précieuses pour leurs coups et leur font mettre le casque du Red Hood, un grand casque rouge, ainsi qu'un costume violet, qu'ils faisaient passer pour le chef de la bande.

Le jour du vol, le comédien raté apprend la mort de sa femme enceinte. Bien qu'il ne veuille plus faire le travail, il est forcé d'y aller quand même par les criminels. Une fois à l'intérieur de l'usine chimique, le trio est rapidement repéré par la sécurité de l'usine et les deux criminels sont rapidement tués par balle. Par la suite, Batman apparaît pour tenter de capturer le Red Hood, mais celui-ci tombe dans une cuve d'acide. Mais il réussit quand même à s'en sortir vivant et une fois qu'il voit son visage déformé par l'acide, il se met à rire…le Joker est né.


L’origine du Joker

Il est important de noter que l'origine du Joker n'est pas clairement établie dans ce livre. En effet, il déclare lui-même qu'il se rappelle sans avoir de certitude ce qui s'est réellement passé. Ses souvenirs sont flous et variables par moment. De plus, le Joker déclare qu'il préfère avoir des souvenirs avec de multiples choix. Cependant il est certain que le Joker était le Red Hood, sauf qu'il ne sait probablement pas le motif réel pour avoir commis ce crime ou son origine exacte.

Personnages

Influence

Cette histoire a influencé les films de Batman. En effet, Tim Burton a déclaré que The Killing Joke a été une grande influence pour l'adaptation de Batman. De plus, Christopher Nolan a mentionné que l'histoire d'Alan Moore allait influencer la version du personnage du Joker dans The Dark Knight.[réf. nécessaire]

Publication

Périodiques

  • USA Magazine

Éditeurs

  • 1988: The Killing Joke (DC Comics) : Edition originale
  • 1989 : Souriez ! (Comics USA, collection Spécial USA) : Première édition française
  • 1989 : Souriez ! (J’ai Lu) : Réédition au format poche
  • 2000 : Rire et mourir (Delcourt, collection Contrebande)
  • 2009 : The Killing Joke (Panini Comics, collection DC Icons) : Réédition avec nouvelle mise en couleur.

Liens externes

Références

  1. Titre de la première édition française chez Comics USA en 1989.
  2. Littéralement « La blague qui tue »



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rire et mourir de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rire ou mourir au Paradis — (Take My Life...Please!) est le dixième épisode de la série télévisée La Cinquième Dimension, diffusé le 28 mars 1986 aux États Unis. Synopsis En sortant d un de ses spectacles, un humoriste est pris en otage par un rival à qui il a… …   Wikipédia en Français

  • Batman : Rire et mourir — Rire et mourir Rire et mourir Album de la série Batman Genre(s) Comics book Super Héros Scénario Alan Moore Dessin Brian Bolland Coloriste John Higgins Personnages pri …   Wikipédia en Français

  • Batman : Rire ou mourir — Rire et mourir Rire et mourir Album de la série Batman Genre(s) Comics book Super Héros Scénario Alan Moore Dessin Brian Bolland Coloriste John Higgins Personnages pri …   Wikipédia en Français

  • mourir — [ murir ] v. intr. <conjug. : 19> • morir 980; lat. pop. morire, class. mori I ♦ 1 ♦ Cesser de vivre, d exister, d être. ⇒ 1. mort; décéder, disparaître, s éteindre, expirer, 1. partir(fig.), passer, périr, succomber, trépasser; fam.… …   Encyclopédie Universelle

  • mourir — MOURIR. v. n. Cesser de vivre. Tous les hommes doivent mourir. mourir d une mort naturelle. mourir de mort violente. mourir de vieillesse. mourir de maladie. mourir d un coup d espée. mourir subitement. dequoy est il mort? qu à t il eu à mourir?… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Mourir de quelque chose — ● Mourir de quelque chose indique le très haut degré dont on en est affecté : Mourir de rire, de soif. Je meurs d impatience …   Encyclopédie Universelle

  • rire — 1. rire [ rir ] v. <conjug. : 36; subj. imp. inus.> • XIe; lat. pop. ridere (e bref), class. ridere (e long) I ♦ V. intr. 1 ♦ Exprimer la gaieté par l expression du visage, par certains mouvements de la bouche et des muscles faciaux,… …   Encyclopédie Universelle

  • rire — (ri r ), je ris, tu ris, il rit, nous rions, vous riez, ils rient ; je riais, nous riions, vous riiez ; je ris, nous rîmes ; je rirai ; je rirais ; ris, rions, riez ; que je rie, que nous riions, que vous riiez ; que je risse, que nous rissions ; …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RIRE — v. intr. Marquer un sentiment de gaieté par un mouvement de la bouche accompagné souvent de bruit et par une expression correspondante des regards et des traits du visage. éclater de rire. Rire aux éclats. Se tenir les côtes de rire, à force de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • mourir — (mou rir), je meurs, tu meurs, il meurt, nous mourons, vous mourez, ils meurent ; je mourais ; je mourrai ; je mourrais ; je mourus ; meurs, qu il meure, mourons, mourez, qu ils meurent ; que je meure, que tu meures, qu il meure, que nous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.