Richard Anthony


Richard Anthony
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anthony.
Richard Anthony
Portrait de Richard Anthony.
Richard Anthony en janvier 2008

Nom Richard Btesh
Naissance 13 janvier 1938 au Caire
Activité principale Chanteur
Genre musical Twist, Rock
Instruments Voix
Années d'activité Depuis 1958
Site officiel www.richard-anthony.fr.gd

Richard Anthony est un chanteur français, né Richard Btesh le 13 janvier 1938 au Caire (Égypte).

Sommaire

Parcours

Le père de Richard Anthony est un industriel syrien, sa mère est la fille de l’ambassadeur britannique en Irak. Il passe d'abord son enfance entre l’Égypte, l’Argentine et le Royaume-Uni, puis en France où il rentre au lycée Janson-de-Sailly à Paris, en 1951. Il a une petite sœur. Après son baccalauréat et le début de ses études de droit, il refuse de suivre ses parents à Milan. Il devient représentant de commerce en réfrigérateurs, tout en pratiquant le saxophone dans des clubs de jazz[1].

En 1958, influencé par la pop anglophone qu'il connaît bien, Richard Anthony décide d'adapter ce nouveau son à des textes français, il enregistre alors You Are My Destiny de Paul Anka et Peggy Sue de Buddy Holly. La maison de disques Columbia lui donne sa chance mais ces deux titres passent inaperçus[1]. Le premier à le faire signer dans une maison de disques est Jacques Plait, qui deviendra le producteur et directeur artistique de Joe Dassin.

Il doit attendre son troisième 45 tours avec Nouvelle Vague, une reprise du Three Cool Cats des Coasters, pour être enfin reconnu. C'est un succès énorme. Suit alors une série de tubes, enregistrés entre Paris et Londres, dont le célèbre Et j'entends siffler le train en 1962. Au total, 21 tubes classés numéro 1 des ventes : il est aujourd'hui encore, le seul chanteur français ayant atteint un tel record.

Il acquiert en 1964 un avion privé qu'il pilote lui-même pour faire ses tournées. Il possède des villas à Saint-Tropez et Marbella, un hôtel à la Jamaïque, une maison dans la vallée de Chevreuse, un chalet à Crans, des motos, des voitures et plusieurs bateaux.

En France en 1965, il obtient un grand succès avec Je me suis souvent demandé, adaptation d'une chanson belge (en néerlandais) de Bobbejaan Schoepen. Il en fera aussi un hit en Argentine sous le titre A veces me pregunto yo.

En 1967, il adapte le Concerto d'Aranjuez de Joaquin Rodrigo. Très vite, c'est un succès mondial, on parle de plus de huit millions d'exemplaires vendus.

Il a moins de succès dans les années 1970, il divorce d'avec son épouse Michelle. Il s'installe avec Josiane (Iris Franck) pendant 7 ans à Saint-Paul-de-Vence, période durant laquelle il revient, en 1974, avec Amoureux de ma femme. Puis suivent d’autres 45 tours et un 33 tours, Non Stop (1978).

En 1978, il part à Los Angeles avec sa nouvelle femme Sabine pour faire de la production, il veut à présent exporter des mélodies françaises pour le public américain. Il produit notamment Indian Summer adaptation anglaise de L'Été indien de Joe Dassin.

Il revient en France, en 1982, pour quelques mois, mais se fait rattraper par la justice pour redressement fiscal, ce qui l'amène à passer trois jours en prison en 1983.

À la fin des années 1980, après un nouveau divorce et un grave accident de bateau, il s'éloigne du public. En 1993, il sort, chez EMI, un coffret de 300 chansons qui est rapidement triple disque d'or. En 1996, il reprend le chemin des studios pour réenregistrer ses tubes pour la France mais aussi pour l'Espagne avec l'album Sentimental.

Il publie son autobiographie aux éditions Michel Laffont, Il faut croire aux étoiles, d'après le titre d'une de ses chansons, et fête ses 40 ans de carrière en 1998 au Zénith de Paris devant un public enthousiaste.

Il fait un nouveau retour en 2006 avec les tournées Âge tendre et Têtes de bois, qui font salles combles.

De nombreux artistes comme Mariah Carey, le groupe A-HA, Alliage ou Les Enfoirés ont repris ses chansons et adaptations, ainsi que les dizaines de reprises de sa version arrangée et orchestrée du Concerto d'Aranjuez.

En 2010 sort la deuxième édition de son autobiographie intitulée Quand on choisit la liberté classée dans les meilleures ventes de l'année. Il fait à l'occasion plusieurs passages télé dont un très attendu chez Mireille Dumas. L'émission "Vie privée Vie Publique" réalisera au passage une de ses meilleures audiences ce soir-là.

Janvier 2011, Richard Anthony est promu au grade d'officier dans l'ordre des arts et des lettres par le ministre Frédéric Mitterrand.

En 2012, il sera présent pour la dernière fois sur la tournée Âge tendre et Têtes de bois saison 7.

Avec plus de 600 titres enregistrés et près de 50 millions de disques vendus, il reste toujours dans la mémoire collective. [réf. nécessaire].

Richard Anthony s'est marié deux fois et a eu 9 enfants.

Liste de ses principales chansons

  • Tu m'étais destinée (1958), adaptation de « You Are My Destiny », de Paul Anka.
  • Peggy Sue (1958), adaptation de Buddy Holly
  • Suzie Darling (1958)
  • La do da da (1958)
  • Nouvelle vague (1959), adaptation de Three Cool Cats des Coasters
  • Jéricho (1959)
  • Tu parles trop (1960), adaptation de You Talk Too Much de Joe Jones
  • Clémentine (1960), adaptation de Bobby Darin
  • Itsy bitsy petit bikini (1960), adaptation de Itsy Bitsy Teenie Weenie Yellow Polka Dot Bikini de Brian Hyland
  • Dis-lui que je l'aime (1961)
  • Ça tourne rond (1961)
  • Let's Twist Again (1961) adaptation de Chubby Checker
  • Fiche le camp, Jack (1961) adaptation de Hit the Road Jack, de Ray Charles
  • Noël (1961)
  • Tu peux la prendre (1961 ou 1962), adaptation de You Can Have Her
  • Leçon de twist (1962), adaptation
  • Délivre moi (1962)
  • J'entends siffler le train (1962), adaptation de 500 Miles de Hedy West
  • Ne boude pas (1962) adaptation de Take Five, de Paul Desmond pour le Dave Brubeck Quartet
  • Fait pour s’aimer (1962)
  • On twiste sur le locomotion (1963), adaptation Locomotion, Little Eva
  • En écoutant la pluie (1963), adaptation Rhythm of the Rain, The Cascades
  • C'est ma fête (1963), adaptation de It's My Party de Lesley Gore
  • Tchin tchin (1963)
  • Et je m'en vais (1964), adaptation de Then he kissed me de The Crystals
  • Ce Monde (1964)
  • À présent tu peux t'en aller (1964)
  • À toi de choisir (1964)
  • Oui, va plus loin (1964) adaptation de Walk on By de Burt Bacharach et Hal David
  • Écoute dans le vent (1964), adaptation de Blowin' in the Wind de Bob Dylan
  • La Corde au cou (1965) adaptation de I Should Have Known Better des Beatles
  • Je me suis souvent demandé (1965) adaptation de Ik heb me dikwijls afgevraagd de Bobbejaan Schoepen
  • Au revoir mon amour(1965)
  • Jamais je ne vivrais sans toi (1965)
  • Hello Pussycat (1966), adaptation
  • La Terre promise (1966) adaptation de California Dreamin' de The Mamas & Papas
  • Sunny (1966) adaptation de Bobby Hebb
  • Et après (1967)
  • Aranjuez, mon Amour (1967) adaptation de Concerto d'Aranjuez de Joaquin Rodrigo ; paroles de Guy Bontempelli
  • Le Grand Meaulnes (1967)
  • Un homme en enfer (1968)
  • L'Été (1968)
  • Les Ballons (1968)
  • Le Sirop Typhon (1969), adaptation du n° 1 au hit-parade britannique à Noël 1968, Lily the Pink, chanté par le groupe The Scaffold
  • Les Petits Cochons (1969)
  • L’An 2005 (1969), adaptation de In the year 2525 de Zagger and Evans
  • Bien l'bonjour (1970)
  • Na na hé espoir (1970)
  • Il pleut des larmes (1970), adaptation de La Nalve del Olvido de José José
  • Non stop (1970)
  • New York (1978)
  • Señora la dueña (1970)
  • San Diego (1978)
  • Un soleil rouge (1971)
  • Tibo (1971)
  • Maggy May (1971), adaptation de Rod Stewart
  • Sans toi (1972)
  • Victoire je t’aime (1973)
  • Marie Jeanne (1973)
  • Amoureux de ma femme (1974)
  • Nathalie (1975)
  • Chanson de dix sous (1975)
  • De la musique républicaine (1976)
  • Voilà pourquoi je l’aime (1976)
  • À l’aube du dernier jour (1977)
  • Minuit (1980)
  • Los Angeles (1981)
  • Elle m’attend (1983)
  • T'aimer d’amour (1985)
  • Barrière des générations (1990)
  • Le Rap pas innocent - Ronymix 98 (1998)

Liens externes

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Richard Anthony de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Richard Anthony — (* 13. Januar 1938 als Richard Btesch in Kairo) ist ein französischer Sänger. Er war der erste Franzose, der Rock ’n’ Roll Alben aufnahm. In dieser Musikrichtung war er in Frankreich der einzige ernsthafte Konkurrent Johnny Hallydays. In… …   Deutsch Wikipedia

  • Richard Anthony — Richard Sidney Anthony (1875 – 1962) was an Irish politician. A Linotype operator by profession, Anthony stood unsuccessfully for election at the 1923 general election. He was first elected to Dáil Éireann as an Labour Party Teachta Dála (TD) for …   Wikipedia

  • Richard Anthony — Ришар Антони Richard Anthony Ришар Антони Основная информация Полное имя …   Википедия

  • Richard Anthony Salisbury — Saltar a navegación, búsqueda Richard Anthony Salisbury Nacimiento 2 de mayo de 1761 Leeds …   Wikipedia Español

  • Richard Anthony Parker — (December 10, 1905 – June 3, 1993) was a prominent Egyptologist and professor of Egyptology. Originally from Chicago, he attended Mt. Carmel High School (then known as St. Cyril) with acclaimed author James T. Farrell. He received an A.B. from… …   Wikipedia

  • Richard Anthony Proctor — (ca. 1870) Richard Anthon …   Deutsch Wikipedia

  • Richard Anthony Jefferson — Richard Jefferson, 2010. Richard Anthony Jefferson (né en 1956) est un biologiste moléculaire Américain, qui est l inventeur du système de gène rapporteur GUS, très utilisé en biologie moléculaire. En 2003, il a été nommé par Scientific American… …   Wikipédia en Français

  • Richard Anthony Hewson — (* 17. November 1943 in Stockton on Tees, England), ist ein Produzent, Arrangeur und Multi Instrumentalist, dessen bekanntestes Projekt die RAH Band war. Hewson begann in den späten 1960er Jahren als Arrangeur und arbeitete mit Stars wie James… …   Deutsch Wikipedia

  • Richard Anthony Burke — SPS (* 19. Februar 1949 in Clonmel) ist Alterzbischof von Benin City. Leben Richard Anthony Burke trat der Ordensgemeinschaft der St. Patrick s Gesellschaft für auswärtige Missionen bei und legte die Profess am 1. Oktober 1971 ab. Der Weihbischof …   Deutsch Wikipedia

  • Richard Anthony Hewson — (born 17 November 1943, in Stockton on Tees, Teesside, England), is a producer, arranger and multi instrumentalist, who is best recognized for his studio group The RAH Band.BiographyHewson began in the late 1960s as an arranger and has worked… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.