Rex Sacrorum

Rex Sacrorum

Le Rex sacrorum ou Rex sacrificulus est un prêtre de la Rome antique.

Après que le dernier roi, Tarquin le Superbe, fut chassé de Rome, on partagea les fonctions politiques et religieuses du Roi entre les nouveaux magistrats (les consuls) et un prêtre, le rex sacrorum auquel on imposa de renoncer à toute autre fonction, pour éviter le rétablissement éventuel du pouvoir royal.

Le rex sacrorum continua ainsi à remplir toutes les fonctions sacerdotales des anciens rois : il fit les sacrifices au foyer public ; il habitait la Regia, et sa femme s'appela regina. Il lui fut rigoureusement interdit de joindre à ses prérogatives religieuses aucune des magistratures qui donnaient quelque pouvoir politique, et s'il en possédait quelqu'une avant d'être roi, il était tenu de s'en démettre. Cette interdiction stricte est illustrée par le rite du regifugium où après avoir accompli le sacrifice rituel avant les comices, il devait s'enfuir précipitamment de la place publique pour être bien sûr qu'il n'influerait pas sur les élections.

À l'époque classique, le rex sacrorum est un prêtre patricien, seulement chargé du culte de Janus lors des Agonalia. Il a pour supérieur hiérarchique le grand Pontife.

Source

« Rex Sacrorum », dans Charles Victor Daremberg et Edmond Saglio (dir.), Dictionnaire des Antiquités grecques et romaines, 1877-1919 [détail de l’édition] 

Religion romaine
Officiants
Augure | Flamines | Pontifes | Haruspice | Pontifex Maximus | Rex nemorensis | Rex Sacrorum | Vestale
Croyances et pratiques
Apothéose | Fêtes religieuses | Rites funéraires | Culte héroïque | Culte impérial | Mythologie | Livres sibyllins | Sodalité | Temple

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rex Sacrorum de Wikipédia en français (auteurs)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»