Revolution d'Aout


Revolution d'Aout

Révolution d'Août

Le nom de révolution d’Août (vietnamien: Cách mạng tháng Tám) désigne la suite d’événements faisant suite au coup de force japonais du 9 mars 1945 et allant jusqu'à la déclaration d’indépendance du Việt Nam, au matin du 2 septembre 1945. Elle a été circonscrite dans l’espace principalement au Nord du Việt Nam, de la frontière de la Chine (Cao Bằng et Lạng Sơn) à Hanoï et Hải Phòng.

La révolution d'août voit la prise du pouvoir de fait par le Việt Minh, après plus d’un demi-siècle de résistances vietnamiennes à la colonisation française. Cet épisode est l'un des préludes à la guerre d'Indochine.

Sommaire

Contexte

Invasion japonaise

Article détaillé : Invasion japonaise de l'Indochine.

En septembre 1940, l'Empire du Japon avait imposé à la France la présence de ses troupes en Indochine française. Il semble que cet accord entre le gouvernement de Vichy et le Japon ait provoqué l’embargo sur les métaux ferreux et les produits pétroliers décrété par Franklin Delano Roosevelt contre le Japon, ce qui a contribué à l'entrée de l'Empire dans la Seconde Guerre mondiale.

Le commandement japonais n’avait ni le désir ni les moyens d’assurer lui-même l’administration du pays qu’il occupait seulement comme base de départ pour l’offensive contre les Philippines, la Malaisie et la Birmanie à travers la Thaïlande et pour priver la Chine méridionale de la voie de ravitaillement par le chemin de fer du Yunnan.

Dans les villes, l’agitation nationaliste prend de l'ampleur, une rivalité opposant le parti Dai Viêt (nationaliste pro-japonais) au VNQDD (Viêt Nam Quoc Dan Dang, nationaliste prochinois, lié au Kuomintang. Le Parti Communiste Indochinois (PCI), créé en Chine par Nguyèn Ai Quoc, le futur Hô Chi Minh, s'est reconstitué, ses militants se regroupaient autour de leaders, comme Võ Nguyên Giáp, Phạm Văn Đồng, Hoang Van Hoang, Vu Anh et Phung Chi Kien. Dans les "hautes régions", Võ Nguyên Giáp prépare l'Armée populaire vietnamienne à partir de la brigade de propagande armée, avec l'aide du détachement 101 de l'OSS.

Coup de force de mars 1945

Article détaillé : Combats en Indochine (1945).

Après plus de quatre ans de cette coexistence franco-japonaise en Indochine, les Japonais, craignant une invasion des Alliés sur le territoire indochinois, réalisent le 9 mars 1945 un coup de force, en éliminant l’administration et l’armée coloniales françaises de toute l’Indochine.

Au matin du 10 mars 1945 l’Indochine s’est retrouvée sans les Français. Les Japonais ont réussi militairement en une nuit ce que les indépendantistes vietnamiens avaient vainement tenté de faire depuis des décennies. La situation est exceptionnelle pour les nationalistes vietnamiens - qui, pour beaucoup, sont dans la clandestinité ou bien réfugiés en Chine et en Thaïlande - et leur permet d'espérer accéder au pouvoir. L’Empereur Bao Daï, après avoir reçu la visite de l'ambassadeur japonais Yokoyama, proclame le 11 mars l'indépendance du pays, s'engageant dans la collaboration avec le Japon. Dès avril 1945, alors que les militaires rescapés du coup de force et les commandos français parachutés pour rejoindre les Britanniques de la Force 136 manquent de moyens pour mener des actions d'envergure, le Việt Minh reçoit l'aide des services secrets américains.

La révolution d'août 1945

Le 10 août, Hô Chi Minh décrète le soulèvement général contre les Japonais : le Việt Minh réalise une série d'attaques. Le 14, les indépendantistes ont réussi à prendre un certain nombre de postes japonais dans des provinces comme Cao Bằng, Thái Nguyên ou Tuyên Quang. Le 15 août, l'Empereur Hirohito annonce la capitulation du Japon. Le 17 août, les indépendantistes commencent à prendre le contrôle de Hanoi : le drapeau rouge est accroché à la fenêtre de l'opéra. Le 19, les troupes japonaises en Indochine présentent leur reddition, non pas aux Français dont les officiels sont maintenus en détention, mais au Việt Minh, livrant le lendemain aux indépendantistes les bâtiments officiels de Hanoi. Une importante manifestation a lieu et la population prend d'assaut le palais du gouverneur royal du Tonkin. En laissant au Việt Minh la maîtrise du nord du Việt Nam, les Japonais contribuent délibérément à créer une situation impossible pour la France. Des « comités populaires » indépendantistes prennent le contrôle de nombreux villages. Au sud du pays, les communistes disposent de moins d'hommes et doivent composer avec les autres partis nationalistes; les Japonais sont également plus présents militairement. Mais, le 22 août, le Việt Minh organise une manifestation à Saïgon, et obtient la création d'un comité provisoire exécutif du Sud Viêt Nam, où il détient sept postes sur neuf.

Le 25 août, Bao Daï abdique et transmet ses sceaux au Việt Minh. Le 29 août, Hô Chi Minh fait une apparition publique à Hanoi, prenant un bain de foule et décrétant la formation d'un gouvernement dont il s'arroge la présidence et le ministère des affaires étrangères[1].

Le 2 septembre, Hô Chi Minh proclame l'indépendance du pays au nom du Gouvernement provisoire de la République démocratique du Viêt Nam.

Après-coup

La situation demeure extrêmement tendue dans les mois qui suivent. Les troupes de la République de Chine investissent le Tonkin, le Việt Minh s'abstenant de résister à leur incursion. Les Français ne reprennent que progressivement et imparfaitement le contrôle du pays. Des négociations complexes débutent entre Français et indépendantistes. Un coup de force communiste est redouté par les autres partis politiques vietnamiens, mais le PCI les prend de court en annonçant son auto-dissolution le 11 novembre 1945, tout en demeurant actif dans les faits sous les traits de la ligue Việt Minh. Hô Chi Minh garde ainsi la maîtrise du jeu, en évitant momentanément un conflit ouvert avec ses adversaires politiques. En mars 1946, les accords Hô-Sainteny reconnaissent le Việt Nam indépendant, au sein de l'Union française; mais ils sont rendus caducs dès le mois de juin, par la proclamation de la République de Cochinchine, sur l'instigation de l'amiral d'Argenlieu. A l'été 1946, la conférence de Fontainebleau échoue à régler le contentieux entre le gouvernement français et le Việt Minh. La situation politique débouche à l'hiver 1946 sur la guerre d'indépendance.

Références bibliographiques

  • Jean Lacouture, Hô Chi Minh, Seuil, col. Politique, Paris, 1967
  • Charles Fourniau, Viêt Nam, domination coloniale et résistance nationale, Les Indes Savantes, février 2002 [1]
  • Paul Mus, Viêt Nam. Sociologie d’une guerre, Seuil, Paris, 1952.
  • Viêt Nam . Histoire de la Révolution d'août, Ed. en langues étrangères, Hanoi 1972

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du Viêt Nam Portail du Viêt Nam
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire

Notes et références

  1. Pierre Montagnon, La France coloniale, t.2 : retour à l'Hexagone, Pygmalion-Gérard Watelet, 1990, p. 128-129
Ce document provient de « R%C3%A9volution d%27Ao%C3%BBt ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Revolution d'Aout de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Révolution d'août — Le nom de révolution d’Août (vietnamien: Cách mạng tháng Tám) désigne la suite d’événements faisant suite au coup de force japonais du 9 mars 1945 et allant jusqu à la déclaration d’indépendance du Việt Nam, au matin du 2 septembre 1945. Elle a… …   Wikipédia en Français

  • Révolution d'Août — Le nom de révolution d’Août (vietnamien: Cách mạng tháng Tám) désigne les événements faisant suite au coup de force japonais du 9 mars 1945 et allant jusqu à la déclaration d’indépendance de la République démocratique du Viêt Nam, au matin du 2… …   Wikipédia en Français

  • Révolution sociale espagnole de 1936 — La révolution sociale espagnole de 1936 (revolución social española de 1936), couramment désignée sous le nom de révolution espagnole (revolución española)[1], englobe tous les événements de type révolutionnaire déclenchés en Espagne, durant la… …   Wikipédia en Français

  • Revolution Francaise — Révolution française  Cet article concerne la Révolution française de 1789. Pour celle de 1830, voir Trois Glorieuses. Pour celle de 1848, voir Révolution française de 1848 …   Wikipédia en Français

  • Revolution Française — Révolution française  Cet article concerne la Révolution française de 1789. Pour celle de 1830, voir Trois Glorieuses. Pour celle de 1848, voir Révolution française de 1848 …   Wikipédia en Français

  • Revolution francaise — Révolution française  Cet article concerne la Révolution française de 1789. Pour celle de 1830, voir Trois Glorieuses. Pour celle de 1848, voir Révolution française de 1848 …   Wikipédia en Français

  • Révolution Francaise — Révolution française  Cet article concerne la Révolution française de 1789. Pour celle de 1830, voir Trois Glorieuses. Pour celle de 1848, voir Révolution française de 1848 …   Wikipédia en Français

  • Révolution Française —  Cet article concerne la Révolution française de 1789. Pour celle de 1830, voir Trois Glorieuses. Pour celle de 1848, voir Révolution française de 1848 …   Wikipédia en Français

  • Révolution de 1789 — Révolution française  Cet article concerne la Révolution française de 1789. Pour celle de 1830, voir Trois Glorieuses. Pour celle de 1848, voir Révolution française de 1848 …   Wikipédia en Français

  • Révolution française de 1789 — Révolution française  Cet article concerne la Révolution française de 1789. Pour celle de 1830, voir Trois Glorieuses. Pour celle de 1848, voir Révolution française de 1848 …   Wikipédia en Français