Revenu (metallurgie)


Revenu (metallurgie)

Revenu (métallurgie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Revenu (homonymie).

Les traitements thermiques dits de revenus font partie d'une famille de traitements ayant pour trait commun d'être toujours effectués à des températures inférieures aux températures de transformations allotropiques des métaux, lorsque celles-ci existent.

Les revenus ont la particularité de produire deux effets :

  • Une transformation métallurgique rendue possible par le mécanisme de diffusion amorcé pendant un séjour suffisant à température (voir Diagramme temps-température-transformation), et
  • Un abaissement de la limite d'élasticité et, de moindre façon, du module d'élasticité pendant la montée en température et une légère amorce de fluage pendant le temps de palier à température de revenu.

Selon l'état initial du matériau et sa composition chimique l'un des effets prédomine aussi, selon ce qui est recherché, le revenu sera soit métallurgique, soit de détentionnement. Cependant, quel que soit l'effet recherché, les deux effets se produiront et l'effet non recherché poura avoir des conséquences non négligeables sur l'intégrité de la pièce traitée. Ceci est d'autant plus vrai si le traitement est effectué sur une construction soudée (effet de sur-revenu dans la zone thermiquement affectée des soudures par exemple).

D'une manière générale, pour tenir compte des deux effets produits, les traitements de revenu effectués sur les constructions soudées prennent le nom de traitement thermique après soudage (TTAS), en anglais Post Weld Heat Treatment (PWHT).

Il recommandé de :

  • procéder à la qualification du mode opératoire de traitement thermique avant de procéder sur pièce réelle.
  • réaliser un témoin de fabrication pour vérifier le succès de l'opération et valider le mode opératoire de traitement thermique.

Cas des aciers

Pour les pièces en acier trempé ou trempant (c'est à dire pouvant prendre la trempe pendant le soudage - cas des aciers alliés au chrome par exemple), le revenu permet d'adoucir les effets de la trempe en produisant la martensite dite revenue sans trop altérer (choix judicieux de la température de revenu) les effets fondamentaux de la trempe.

Pour les aciers n'étant pas particulièrement résistants à chaud, il permet un détensionnement des contraintes par adaptation plastique (ainsi qu'un dégazage de l'hydrogène dissout lors du soudage par exemple) et participe à la stabilisation dimensionnelle (certaines pièce de précision doivent parfois subir un détentionnement de contraintes avant un usinage) et améliore la résistance à la fissuration à froid.

Lorsque le TTAS est effectué pour agir sur l'état métallurgique du matériau (cas d'un acier alliés au chrome genre 15CrMo4 ou 12CrMo10 par exemple), les étapes clefs sont :

  • Chauffage à température de 300°C environ puis palier d'homogénéisation,
  • Montée contrôlée jusqu'à la température de début de transformation souhaitée (température de revenu),
  • Maintien à température pendant le temps nécessaire à la transformation métallurgique de la masse chauffée,
  • Refroidissement contrôlé jusqu'à la température de 300°C environ.

Lorsque le TTAS est effectué en vue d'un détentionnement de contrainte ou d'une stabilisation dimensionnelle (acier de construction), les étapes clefs sont :

  • Chauffage à température de 300°C environ puis palier d'homogénéisation,
  • Montée contrôlée jusqu'à la température de détentionnement (un palier de température est parfois nécessaire pour assurer que la masse chauffée a atteint cette température en tous points),
  • Refroidissement contrôlé jusqu'à la température de 300°C environ.

Dans tous les cas il est important d'établir le mode opératoire de traitement sur les conditions spécifiques de TTAS du matériau validées par l'aciériste.

Cas des alliages d'aluminium

Pour les pièces en alliage d'aluminium, le traitement de revenu durcit la pièce par précipitation de composés intermétalliques dans la matrice aluminium.

Il s'effectue, lui aussi, à une température nettement inférieure à celle de la trempe, et est suivi d'un refroidissement naturel.

Exemple (les températures et durées varient d'un alliage à l'autre) Alliage de fonderie EN AC-42200 (ancienne désignation AS7G06)
Mise en solution : 8 à 12 heures à 535°C
Trempe à l'eau (20°C)dans les 7 secondes qui suivent la sortie du four de mise en solution
Revenu : 6 heures minimum à 170°C

Pour certains alliages, on effectue une trempe, mais pas de revenu. Dans ce cas, il y a « maturation » (exemple 5 jours à 20°C pour les AU), c'est à dire que l'on considère que l'alliage atteint ses caractéristiques mécaniques seulement après cette période. Tout essai de dureté ou de résistance mécanique avant ces 5 jours n'est pas significatif.

Ce document provient de « Revenu (m%C3%A9tallurgie) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Revenu (metallurgie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Revenu (métallurgie) — Pour les articles homonymes, voir Revenu (homonymie). Les traitements thermiques dits de revenus font partie d une famille de traitements ayant pour trait commun d être toujours effectués à des températures inférieures aux températures de… …   Wikipédia en Français

  • Revenu — Pour le traitement thermique effectué en métallurgie, voir Revenu (métallurgie). Le revenu d un agent économique désigne[1] « l ensemble des droits sur les ressources disponibles qui lui sont attribués au cours d une période donnée sans… …   Wikipédia en Français

  • MÉTALLURGIE — LA MÉTALLURGIE est l’art d’extraire les métaux de leurs minerais, d’élaborer des alliages, de les transformer en produits demi finis et de les mettre en forme pour leur utilisation (produits «finis»). Elle couvre ainsi trois grands domaines… …   Encyclopédie Universelle

  • MÉTALLURGIE - Les traitements thermiques — Le terme «traitement thermique» désigne depuis le XIXe siècle un ensemble d’opérations effectuées sur des pièces métalliques, et qui comprend un chauffage suivi d’un maintien isotherme, à une température fixe, puis d’un refroidissement plus ou… …   Encyclopédie Universelle

  • MÉTALLURGIE - Les fours métallurgiques — Dans la terminologie classique, relativement ancienne, on appelle four une construction voûtée en maçonnerie dans laquelle on entretient du feu pour certaines opérations qui exigent une température élevée. Cette définition a subi quelques… …   Encyclopédie Universelle

  • MÉTALLURGIE - Obtention et mise en forme du lingot — Les principaux métaux non ferreux sont en général extraits de leur minerai sous une forme impropre à leur utilisation ultérieure. Il est donc nécessaire de les faire passer une dernière fois à l’état liquide pour homogénéiser le métal, le… …   Encyclopédie Universelle

  • Revenu (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un revenu désigne : en économie, ce qu on perçoit : voir revenu ; en métallurgie, un traitement thermique qui s effectue après la… …   Wikipédia en Français

  • Revenus — Revenu  Pour le traitement thermique effectué en métallurgie, voir Revenu (métallurgie). Le revenu désigne les montants pécuniaires qui sont perçus par un individu ou par une collectivité : comme fruit de son capital, comme rémunération …   Wikipédia en Français

  • Traitement thermique — Le traitement thermique d un matériaux (par le chaud ou le froid) vise à en modifier certaines propriétés de (résistance en général). Il peut concerner des matériaux tels que le verre, le bois, le métal, ou des aliments. Les traitements… …   Wikipédia en Français

  • Résistance — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Résistance », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.