Remige


Remige

Rémige

Primaires, secondaires et alulas d'un Geai des chênes

Les rémiges sont les grandes plumes ou pennes des ailes des oiseaux. Elles sont dirigées vers l'extérieur et l'arrière de l'aile, se recouvrant pour former un plan presque continu. Trois niveaux de couverture (primaire, secondaire et tertiaire) masquent les espaces entre les calamus des rémiges et la partie charnue de l'aile. Les rémiges primaires sont fixées sur la main (phalanges et métacarpes) formant la pointe de l'aile ou fouet. Les rémiges secondaires sont fixées sur l'avant-bras (bord externe du cubitus). Les rémiges tertiaires ou scapulaires sont fixées sur une membrane qui s'étend du bras (humérus) au flanc. Toutes ces plumes sont asymétriques par rapport au rachis, mais à chaque plume correspond une plume symétrique sur l'autre aile. Elles sont essentielles pour qu'un oiseau puisse voler. Chaque espèce possède des rémiges de formes ou de couleurs différentes ce qui permet d'identifier les oiseaux.

Sommaire

Identification

La convention pour identifier les plumes note P pour identifier les primaires, S pour identifier les secondaires, T pour identifier les rectrices et Al pour identifier les alulas et elles sont numérotées des primaires vers les tertiaires. Cette identification permet le calcul de la formule alaire.

Oiseaux volants

squelette de l'aile d'un oiseau

Rémiges primaires

Ce sont les plumes longues et plus étroites, surtout celles fixées sur les phalanges. Ce sont les plumes sur lesquelles s'exercent les principales poussées au cours du vol. Elles peuvent être individuellement orientées ce qui permet à l'oiseau lorsqu'il lève les ailes de réduire la résistance de l'air en les tournant verticalement[1]. La flexibilité à la pointe de ces plumes chez les oiseaux planeurs permet de réduire la création de vortex et de réduire les traînées[2].

La majorité des oiseaux en possède 11, 12 chez les grèbes et le héron cendré, flamant[3], 9-10 chez les passereaux[4]. La première (la plus externe) est souvent plus réduite, voire rudimentaire chez les hirondelles et les pinsons (3 mm).

Les émarginations sont les espaces que l'on retrouve entre les extrémités des rémiges primaires.

Rémiges secondaires

Les rémiges secondaires sont fixées sur l'Os ulna. Ce sont des plumes plus petites et plus souples que les primaires. Elles offrent la portance aux oiseaux, en général, plus une espèce a de voilure, plus le nombre de ces plumes est élevé.

Leur nombre varie de cinq chez certains oiseaux-mouches à 12 chez les pigeons et jusqu'à 30 chez les pétrels ou 40 chez certains albatros[5]. Pour plus de quarante espèces non passeriformes comme les Gaviidae, Podicipedidae, Pelecanidae, Gruidae, Psittaciformes, Strigiformes, Laridae, il manque la cinquième secondaire, cette caractéristique est appelée diastataxis[6] si bien qu'aucune rémige n'est recouverte à cet endroit. Ceci pourrait être dû à une torsion des cellules lors du développement embryonnaire[6].

Rémiges tertiaires

Les tertiaires sont fixées à l'humérus. Ce sont des plumes plus petites qui, avec leur couverture, recouvrent les épaules et une partie du dos. Elles peuvent être plus symétriques que les secondaires.

Rémiges bâtardes

Ce sont les plumes s'insérant sur le pouce, elles sont également appelées l'alula. Le développement des rémiges et des alulas chez les Hoazins juvéniles est très retardé en comparaison de celui des autres oiseaux, sans doute parce que ceux-ci sont équipés avec les griffes sur leurs deux premières phalanges. Ils utilisent ces petits crochets contournés pour empoigner des branches en grimpant dans les arbres, ce que gênerait la présence de plume. La plupart des jeunes perdent leurs griffes entre le 70e et 100e jour. Certains spécimens conservent une hyperkératose à l'age adulte[7].

Ratites

Les autruches possèdent 16 rémiges primaires[3].

Autres fonctions

Bon nombre d'oiseaux utilisent leur plumes pour produire des sons. Ces sons leur servent à communiquer. C'est le cas des Trochilidae qui produisent un bourdonnement ou du Manakin à ailes blanches qui réussit même à produire un son de crécelle.

Chez les Strigiformes, le bord des rémiges est pourvu de dentelures appelées « sourdines » provoquant un assourdissement du bruit des battements d'ailes, permettant un vol très silencieux.

Les rémiges et l'homme

Les aviculteurs coupent les rémiges des oiseaux migrateurs qu'ils élèvent afin de les maintenir sur place.

Voir aussi

Articles connexes

Source

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Flight feather ».

Biliographie

  • (en) Campbell, Bruce & Lack, Elizabeth, A Dictionary of Birds, T and A D Poyser, Carlton, England, 1985 (ISBN ISBN 0-85661-039-9) 
  • (en) Ehrlich, Paul R.; Dobkin, Darryl A. & Wheye, Darryl et al., The Birdwatcher's Handbook, Oxford University Press, 1994 (ISBN 0-19-858407-5) 
  • Jenni, Lukas & Winkler, Raffael, Moult and Ageing of European Passerines, Academic Press, London, 1994 (ISBN 0-12-384150-X) 
  • (en) del Hoyo J, Elliott A, Sargatal J, Ostrich to Ducks, vol. 1, Lynx Edicions, coll. « Handbook of the Birds of the World », Barcelona, 1997 (ISBN 84-87334-22-9) 
  • (en) Sibley, David, The Sibley Guide to Bird Life & Behaviour, Christopher Helm, London, 2001 (ISBN 0-7136-6250-6) 

Notes

  1. (Ehrlich et al. 1994, p. 219)
  2. (Ehrlich et al. 1994, p. 79)
  3. a  et b (del Hoyo, Elliott & Sargatal 1992, p. 37)
  4. (Jenni & Winkler 1994, p. 7)
  5. (Sibley 2001, p. 17)
  6. a  et b (Campbell & Lack 1985, p. 656)
  7. (Campbell & Lack, 1985, p. 285)
  • Portail de l’ornithologie Portail de l’ornithologie
Ce document provient de « R%C3%A9mige ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Remige de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • remige — REMÍGE, remige, s.f. Fiecare dintre penele mari ale aripilor unei păsări, care servesc la baterea aerului în timpul zborului. – Din fr. rémige. Trimis de IoanSoleriu, 07.07.2004. Sursa: DEX 98  remíge s. f., g. d. art. remígei; pl. remíge Trimis …   Dicționar Român

  • rémige — [ remiʒ ] n. f. • 1823; adj. plumes rémiges 1789; lat. remex, remigis « rameur » ♦ Zool. Grande plume rigide de l aile des oiseaux. ⇒ penne. ● rémige nom féminin (latin remigium, de remex, igis, rameur) Grande plume rigide de l aile d un oiseau.… …   Encyclopédie Universelle

  • rêmige — adj. 2 g. 1. Que rema. • s. f. 2.  [Zoologia] Cada uma das penas mais compridas e rígidas das asas das aves. = GUIA, REMÍGIO   ♦ Grafia em Portugal: rémige …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • rémige — adj. 2 g. 1. Que rema. • s. f. 2.  [Zoologia] Cada uma das penas mais compridas e rígidas das asas das aves. = GUIA, REMÍGIO   ♦ Grafia no Brasil: rêmige …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • rémige — (Del lat. remex, ĭgis, remero). f. Zool. Pluma remera de las alas de las aves …   Diccionario de la lengua española

  • rémige — ► sustantivo femenino ZOOLOGÍA Cada una de las plumas grandes con que terminan las alas de las aves. SINÓNIMO remera * * * rémige (del lat. «remex, ĭgis», remero) adj. y n. f. Zool. *Pluma de las mayores del ala de las aves. * * * rémige. (Del… …   Enciclopedia Universal

  • rémige — {{#}}{{LM R33656}}{{〓}} {{SynR34488}} {{[}}rémige{{]}} ‹ré·mi·ge› {{《}}▍ adj./s.f.{{》}} {{♂}}Referido a una pluma de ave,{{♀}} que es una de las grandes en que termina el borde posterior de las alas. {{★}}{{\}}ETIMOLOGÍA:{{/}} Del latín remex… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • RÉMIGE — n. f. T. de Zoologie Chacune des grandes plumes rigides de l’aile des oiseaux, qui leur servent à se porter dans l’air. Adjectivement, Plume rémige …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Rémige — Primaires, secondaires et alulas d un Geai des chênes Les rémiges sont les grandes plumes ou pennes des ailes des oiseaux. Elles sont dirigées vers l extérieur et l arrière de l aile, se recouvrant pour former un plan presque continu. Trois… …   Wikipédia en Français

  • rémige — (ré mi j ) adj. Terme d histoire naturelle. Pennes rémiges, plumes allongées, roides et fortes, de l aile des oiseaux qui font office de rames.    Substantivement. Une rémige. ÉTYMOLOGIE    Lat. remex, remigis, qui rame, de remus, rame …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré