Reigen


Reigen
L'ancien empereur Reigen à la fin de sa vie

L'empereur Reigen (霊元天皇, Reigen-tennō), 9 juillet 1654 - 24 septembre 1732). Il est le 112e empereur du Japon selon l'ordre de succession traditionnel. Il régna du 5 mai 1663 au 2 mai 1687[1].

Sommaire

Généalogie

Le nom propre de l'empereur avant son avènement au trône était Satohito (識仁). Il était le 16e fils de l'empereur Go-Mizunoo.

  • Les Femmes de l'empereur Reigen[2]
    • Impératrice Takatsukasa Fusako (鷹司房子)-- devinir Shin-jyōsai (新上西門院)
    • Matsuki Muneko (松木宗子) -- devinir Keihō (敬法門院)
  • Les fils de l'empereur Reigen[2]
    • 1re fils: Saishin (済深法親王) -- devenir prêtre bouddhiste
    • 2e fils: Kanryū (寛隆法親王) -- devinir prêtre bouddhiste
    • 3e fils: San-no-miya (三宮)
    • 4e fils: Asahito (朝仁親王) -- devenir l'empereur Higashiyama[3]
    • 5e fils: Gyōen (尭延法親王) (prêtre bouddhiste)
    • 6e fils: Tairei'in-no-miya (台嶺院宮)
    • 7e fils: Kyōgoku-no-miya Ayahito (京極宮文仁親王)
    • 8e fils: Sei-no-miya (清宮)
    • 9e fils: Saku-no-miya (作宮)
    • 10e fils: Syō'ou (性応法親王) -- devenir prêtre bouddhiste
    • 11e fils: Toku-no-miya (徳宮)
    • 12e fils: Riki-no-miya (力宮)
    • 13e fils: Sonsyō (尊賞法親王) -- devenir prêtre bouddhiste
    • 14e fils: Kachi-no-miya (嘉智宮)
    • 15e fils: Mine-no-miya (峯宮)
    • 16e fils: Arisugawa-no-miya Yorihito (有栖川宮職仁親王)
    • 17e fils: Son'in (尊胤法親王) -- devinir prêtre bouddhiste
    • 18e fils: Gyōkyō (尭恭法親王) -- devenir prêtre bouddhiste
  • Les filles de l'empereur Reigen[2]
    • 1re fille: Chikōin-miya (知光院宮)
    • 2e fille: Ken'shi (憲子内親王)
    • 3e fille: Masako (栄子内親王)
    • 4e fille: daughter: Tsuna-no-miya (綱宮)
    • 5e fille: Tomiko (福子内親王)
    • 6e fille: Eisyū (永秀女王)
    • 7e fille: Ume-no-miya (梅宮)
    • 8e fille: Katsuko (勝子内親王)
    • 9e fille: Bunki (文喜女王)
    • 10e fille: Gensyū (元秀女王)
    • 11e fille: Bun'ō (文応女王)
    • 12e fille: Tome-no-miya (留宮)
    • 13e fille: Yoshiko (吉子内親王)
    • 14e fille: Yae-no-miya (八重宮)

Les événements de la vie de Reigen-tennō

Reigen est devenu héretier après le mort de son frere âiné, l'empereur Go-Kōmyō en 1654. Reigen est devenu l'empereur après le mort d'un autre frere âiné, l'empereur Go-Sai en 1663.

L'ère Kanbun

  • Kanbun 5, le 6e mois (1665): On établit, dans toutes les villes et tous les villages de l'empire, des cours inquisitoriales, chargées d'examiner quelle était la croyance des habitans, et de détruire tous les restes du christianisme. Dans la même année on détermina des mesures pour les différentes étoffes[4].
Vue vers la toit de Tōdai-ji Nara, vue panoramique de Nigatsu-dō.
  • Kanbun 6, le 4e mois (1666): Après un grand indendie devastateur, le reconstruction du temple de Nigatsu-dō (二月堂) à Nara commencait[5].
  • Kanbun 8, le 1re du 2e mois (1668): À Edo, il y'était un grand incendie qui dura pendant quarante-cinq jours[5].
  • Kanbun 9 (1669): Il y avait un grande famine au Japon[5].

L'ère Enpō

  • Enpō gannen ou Enpō 1 (1673): Il y a eu un grand incendie à Miyako[5].
Le prêtre Ingen Ryuki morut ici à Mampuku-ji en 1673.
  • Enpō 1 (1673): Le fondateur d'Ōbaku-shu, une école japonaise du zen, mourut au Mampuku-ji, le premier temple de cet école. Ce grand prêtre, Ingen Ryuki (aussi connu par son nom chinois, Yinyuan Longqi), a établi cet monestère près d'Uji en 1661. En 1671, il a établi Zuishō-ji, deuxième temple et monestère de Ōbaku-shu à Shirokane près d'Edo[5].
  • Enpō 3 (1675): Il y a eu un grand incendie à Miyako[5].
  • Enpō 8, le 8e de la 3e lune (1685): Shogun Tokugawa Ietsuna mourut, et Tokugawa Tsunayoshi lui succéda[5].
  • Enpō 8, le 19e de la 3e lune (1685): L'ancien empereur Go-Mizunoo-in mourut[5].
  • Enpō 8, le 8e mois (1685): Il y a une grand inondation à Edo[5].
  • Enpō 8 (1685): Il apparut une comète avec un queue extrêmement longue[5].

L'ère Tenna

  • Tenna gannen ou Tenna 1 (1681): Tsuniyoshi reçut l'investiture comme Shogun[5].
  • Tenna 1, le 28e de la 12e mois (1681): Une grand incendie éclata à Yedo[6].
  • Tenna 2 (1682): Une grande famine désola Miyako et les environs[6].

L'ère Jōkyō

  • Jōkyō 2, le 22e del a 2e mois (1682): L'ancien empereur Go-Sai-in mourut; et il y a l'apparition d'une grande comète[6].
  • Jōkyō 4, le 21e del a 3e mois (1687): L'empereur résigna en faveur de son fils Asahito[6].

Reigen-in a renouncé le trône, mais il continuait d'être au centre de la cour après son demission en continuent l'insei (système de gouvernement). Il a renouncé le monde en 1713, et il devient un prêtre buddhiste nommé Sojō (素浄). Il mourut en 1732.

L'ère Meiji

L'ancien prêtre Sojō—l'ancien empereur Reigen de l'époque d'Edo a reçu son nom posthume en l'époque moderne. Les savants de la période Kendai composait le nom Reigen-tenno (霊元天皇) avec les characters kanji des deux empereurs légendaires:

Kōrei-tenno (孝霊天皇) ... 7e empereur du Japon (règne: -290 au -215)
Reigen-tenno (霊元天皇) ... 112e empereur du Japon (règne: 1663 au 1687)
Kōgen-tenno 孝元天皇) ... 8e empereur du Japon (règne: -214 au -158)

Les ères du règne de Reigen-tennō

Notes

  1. Titsingh, Issac. (1834). Annales des empereurs du Japon, pp. 414-415.
  2. a, b et c Cette rensignement est trouvé du Wikipedia anglais -- sans aucune référence d'autre.
  3. Titsingh, p. 415. [le Nihon Ōdai Ichiran désignait Asahito comme cinquième fils de l'emperur Reigen -- pas le quatorzième fils.]
  4. Titsingh, I. (1834). Annales des empereurs du Japon, p. 414.
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Titsingh, p. 414.
  6. a, b, c et d Titsingh, p. 415.

Références

Précédé par Reigen Suivi par
Go-Sai
Imperial Seal of Japan.svg Empereur du Japon Transparent.gif
1663-1687
Higashiyama

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Reigen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Reigen — bezeichnet einen zyklischen Tanz, siehe Reigen (Tanz) einen japanischen Tennō, siehe Reigen (Tennō) ein Schauspiel von Arthur Schnitzler, siehe Reigen (Drama) einen Film von Max Ophüls, siehe Reigen (Film) einen Film von Roger Vadim, siehe Der… …   Deutsch Wikipedia

  • Reigen — might mean:* Reigen (play) , a famous play by Arthur Schnitzler * Reigen (1973 film) , a film directed by Otto Schenk, based on the same play * Emperor Reigen of Japan …   Wikipedia

  • Reigen — (нем. «хороводная») форма средневековой немецкой лирики, входящая в жанр так называемого «деревенского миннезанга». Как и Winterlied (см.), R. представляет собой усвоение куртуазной поэзией форм народной песни хороводной плясовой. Его содержание… …   Литературная энциклопедия

  • Reigen — Reigen: Die Bezeichnung für den ursprünglich höfischen Rundtanz (mhd. rei‹g›e, frühnhd. und bis ins 18. Jh. Reihen) ist aus afrz. raie »Tanz« entlehnt, dessen weitere Herkunft nicht gesichert ist. Heute versteht man unter Reigen insbesondere auch …   Das Herkunftswörterbuch

  • Reigen — Reigen, 1) gesellschaftlicher Tanz, wo Mehre in einem Kreise od. in einer Reihe antreten; der Vorreigen, der von einem aus der Reihe od. dem Kreise hervortretenden Paare aufgeführte Theil dieses Tanzes; 2) die Tanzmelodie, od. ein zum Tanz… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Reigen — (Reihen), alte deutsche, von einer größern Anzahl gemeinsam kettenförmig geschrittene oder gehüpfte, meist mit Gesang begleitete Tanzart, besonders bei den Frühlings oder Sommertänzen im Freien beliebt. In der Turnkunst hat Spieß reigenartige… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Reigen — Reigen, ein älterer, von einer Anzahl kettenförmig sich aneinander schließender oder in zahlreichen Paaren gleichartig sich bewegender Personen meist geschrittener Tanz; neuerdings in der Turnerei beliebt. – Vgl. Zettler (1901) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Reigen — Reigen,der:1.〈Tanz〉Reihen(veraltet)–2.denR.eröffnen:⇨anfangen(1,a) …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • Reigen — Sm erw. obs. (13. Jh., Form 19. Jh.) Entlehnung. In dieser Form von Jahn in die Turnersprache eingeführt für einen rhythmischen Reihentanz. Die früher vorherrschende Form ist Reihen1, mhd. rei(g)e, mndd. rei(e), re(i)ge (das g ist Übergangslaut) …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Reigen — Rei|gen 〈m. 4; Mus.〉 oV Reihen1; Sy Reigentanz 1. 〈seit dem 10. Jh.〉 gesprungener bäuerl. Rundtanz 2. 〈allg.〉 Rundtanz, Tanz im Kreis ● den Reigen eröffnen 〈fig.〉 den Anfang machen; den Reigen beschließen 〈fig.〉 als Letzter an die Reihe kommen… …   Universal-Lexikon