Recherche en France


Recherche en France

Recherche publique (France)

La recherche publique en France est la part de la recherche scientifique organisée et financée par l'État français et les collectivités territoriales françaises. Une autre part est financée par les entreprises privées, il s'agit de la recherche privée.

L’organisation de la recherche publique en France s'organise autour des organismes publics civils de recherche et des universités.

L'organisation relève du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Toutefois, d'autres départements ministériels (Défense, Santé et Agriculture notamment) exercent des attributions en matière de recherche.

Sommaire

Pilotage et évaluation de la recherche publique

Plusieurs structures contribuent au pilotage et à l'évaluation de la recherche publique en France.

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Le ministère chargé de la recherche, actuellement le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, est chargé de coordonner la politique de recherche. Il est référent pour la mission interministérielle « Recherche et Enseignement supérieur ».

Au sein du ministère, la direction générale pour la recherche et l'innovation (DGRI) est plus spécialement chargée de suivre tout ce qui touche à la recherche.

Les instances consultatives

Le Haut Conseil de la science et de la technologie

Le Haut Conseil de la science et de la technologie a été créé en vertu de la loi de programme pour la recherche en 2006. Placé directement auprès du Premier ministre, il est chargé de conseiller le Premier ministre, ainsi que le Gouvernement et le Parlement. Il est composé de personnalités scientifiques ou du monde de l'entreprise, au nombre de 20 maximum, ainsi que d'un représentant de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques. Il doit surtout donner des avis sur les grandes orientations en termes de recherche, de transfert de technologie et d'innovation.

Le Conseil supérieur de la recherche et de la technologie

Le Conseil supérieur de la recherche et de la technologie (CSRT) a été créé en 1982. Il est placé auprès du ministre chargé de la recherche qui le préside. Il se compose de 44 membres, dont la moitié sont des chercheurs désignés par différentes instances, et l'autre moitié formée de représentants de la société civile, notamment des représentants syndicaux.

Conseiller du ministère, il peut être amené à se prononcer sur les projets de réforme, sur l'allocation des crédits et sur l'emploi scientifique.

L'Agence nationale de la recherche

L'Agence nationale de la recherche (ANR) a été, à l'origine, constituée sous forme d'un groupement d'intérêt public en 2005. Elle a été transformée en établissement public. Elle se veut exclusivement une « agence de moyens », elle a donc pour mission de recueillir et de répartir des crédits à destination des établissements ou des entreprises dans le cadre de partenariats public-privé. Alors qu'auparavant, les budgets alloués à la recherche étaient distribués aux laboratoires, l'ANR les attribue désormais en fonction de « programmes de recherche » d'une durée de 3-4 ans, programmes qui sont déterminés par le Ministère. Ceci a suscité un certain nombre de protestations, critiquant la vision à court terme, le productivisme, et la main-mise du pouvoir politique sur la liberté de la recherche.

L'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur

L'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur est une autorité administrative indépendante créée en 2006 à partir de deux instances préexistantes. Sa mission d'évaluation s'exerce vis-à-vis des établissements, des équipes et des personnels. Son conseil est formé de 25 personnalités, les unes nommées, les autres proposées par les instances de représentation des chercheurs.

Mise en œuvre de la recherche publique

La recherche publique française est essentiellement basée sur trois types d'établissements publics :

Plusieurs organismes peuvent s'associer pour former des unités mixtes de recherche (UMR), comme la plupart des laboratoires du CNRS ou des instituts fédératifs de recherche (IFR), comme pour l'INSERM. Enfin, certains organismes de type établissement public à caractère administratif se rattachent directement à l'activité de la recherche comme le Cines pour la mise à disposition de gros moyen de calcul. Le type société civile est aussi quelque fois utilisée pour lancer un gros projet commun comme ce fut le cas pour le Synchrotron_Soleil.

Établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel

La recherche figure parmi les missions de la plupart des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel. Ils participent à la formation de jeunes chercheurs, étudiants de deuxième et troisième cycles, par la recherche. Ces établissements comprennent les universités, les grands établissements, les écoles normales supérieures, les écoles d'ingénieurs et les écoles françaises à l'étranger.

Établissements publics à caractère scientifique et technologique

Les établissements publics à caractère scientifique et technologique se consacrent exclusivement à la recherche (à la différence des EPCSCP) mais disposent en général d'une autonomie assez large. Parmi ces EPST, le CNRS, a un caractère pluridisciplinaire et généraliste. Les autres sont davantage spécialisés :

Établissements publics à caractère industriel et commercial

Parmi les établissements publics à caractère industriel et commercial, on trouve :

Autres établissements publics

De nombreux autres établissements publics ont la recherche comme une de leurs missions. Toutefois, leur place dans le monde de la recherche est très variable, essentielle pour certains, presque symbolique pour d'autres.

Auto-organisation de la communauté

Pendant l'année 2004, la communauté des chercheurs français s'est engagée dans une lutte socio-politique avec le gouvernement français, concernant en particulier son budget et le nombre d'emplois à durée indéterminée dans la recherche française.

Parmi d'autres moyens de pression, une de ces actions les plus spectaculaires a été la démission en masse de leurs fonctions de direction de plus de 976 directeurs d'unités de recherche et de 1110 chefs d'équipes, le 9 mars 2004[1], faite à la suite d'une campagne coordonnée en partie par l'internet, mais formellement décidée au terme d'une « discussion approfondie » à l'Hôtel de Ville de Paris.

D'après l'association « Sauvons la recherche », tous les buts « d'urgence » ont été obtenus par la suite. Un but à plus long terme, l'organisation des « États généraux de la recherche », a débuté pendant le printemps 2004. Le mouvement des chercheurs à donné lieu à la loi de programme pour la recherche, votée en 2006, qui ne satisfait toutefois pas totalement les personnes engagées dans ces mouvements de revendication.

Notes et références

  1. Sauvons la Recherche, « Communiqué du collectif "Sauvons la Recherche" », 9 mars 2004. Consulté le 23 mars 2009

Liens externes

  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail sur les sciences Portail sur les sciences
Ce document provient de « Recherche publique (France) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Recherche en France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Recherche scientifique (France) — Recherche scientifique en France La recherche scientifique française est la recherche scientifique qui se déroule en France. Elle se divise en recherche publique et recherche privée. Concernant la recherche dans le secteur public, elle se déroule …   Wikipédia en Français

  • Recherche publique (France) — La recherche publique en France est la part de la recherche scientifique organisée et financée par l État français et les collectivités territoriales françaises. Une autre part est financée par les entreprises privées, il s agit de la recherche… …   Wikipédia en Français

  • Directeur de recherche en France — Chercheur des établissements publics scientifiques et technologiques français En France, depuis 1982, les neuf établissements publics scientifiques et technologiques disposent d emplois de chercheurs fonctionnaires. Les chercheurs de chaque… …   Wikipédia en Français

  • Comité de protection des personnes dans la recherche biomédicale (France) — Comité de protection des personnes Les Comités de Protection des Personnes ou CPP représentent l équivalent français des ethical research comittee ou Comités d éthique de la recherche présents dans les pays anglo saxons et les autres pays… …   Wikipédia en Français

  • RECHERCHE SCIENTIFIQUE — La recherche scientifique correspond à un besoin de l’homme, celui de connaître et de comprendre le monde et la société dans lesquels il vit. Ce besoin n’a pas a priori de justification économique ou politique; il constitue, en quelque sorte, la… …   Encyclopédie Universelle

  • Recherche — scientifique « Recherche » redirige ici. Pour les autres significations, voir Recherche (homonymie). La Science et les Sciences Généralités …   Wikipédia en Français

  • Recherche privée — Recherche scientifique « Recherche » redirige ici. Pour les autres significations, voir Recherche (homonymie). La Science et les Sciences Généralités …   Wikipédia en Français

  • Recherche publique — Recherche scientifique « Recherche » redirige ici. Pour les autres significations, voir Recherche (homonymie). La Science et les Sciences Généralités …   Wikipédia en Français

  • Recherche française — Recherche publique (France) La recherche publique en France est la part de la recherche scientifique organisée et financée par l État français et les collectivités territoriales françaises. Une autre part est financée par les entreprises privées …   Wikipédia en Français

  • Recherche publique française — Recherche publique (France) La recherche publique en France est la part de la recherche scientifique organisée et financée par l État français et les collectivités territoriales françaises. Une autre part est financée par les entreprises privées …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.