Recherche de la voie d'attaque du glucose


Recherche de la voie d'attaque du glucose

Cette technique permet la détermination du métabolisme oxydation ou fermentatif de la bactérie, autrement dit : dégrade-t-elle le glucose via le cycle de Krebs ou utilise-t-elle une autre voie ?

Sommaire

Principe

Dans le milieu Hugh et Leifson auquel on ajoute du glucose, on cherche le métabolisme de la bactérie. Le milieu est régénéré (il a été maintenu en surfusion pour que les gaz dissous dans le milieu s'en échappent). Il possède donc un gradient de concentration en dioxygène (l'O2 est plus abondant en surface qu'en profondeur). Les bactéries qui utilisent le glucose produisent des acides. La visualisation des productions d'acide est indiquée par le changement de couleur du bleu de bromothymol, indicateur coloré de pH contenu dans le milieu. A la fin de l'incubation, on observe le changement de couleur du milieu pour déterminer le type oxydatif ou fermentatif.

Composition du milieu de Hugh et Leifson

:→voir Hugh et Leifson

Attention : c'est après la régénération qu'il faut ajouter une solution de glucose à 10 %. Autrement, elle pourrait se caraméliser.

Technique

  • On utilise une culture pure pour ne pas avoir de résultats faussés.
  • On utilise deux milieux coulés en tube: la surface du premier est exposée à l’air (Tube O) tandis que l’autre est isolé de l’air avec de la paraffine liquide (Tube F).
  • Régénération à 100 °C pendant 30 minutes.
  • On ajoute la solution de glucose à 10% dans les tubes contenant la gélose surfusion (10 gouttes environ) à l'aide d'une pipette pasteur.
  • Laisser refroidir le milieu jusqu'à se qu'il se durcisse (à mettre sous un robinet d'eau froide pour gagner du temps par exemple).
  • On ensemence les tubes avec une pipette pasteur boutonée ou avec une anse.
  • On ajoute de la paraffine dans le tube F, sur une hauteur de 1 cm environ.
  • Incubation à 37 °C pendant 24 à 48 h.

Lecture

Résultats possibles ( O : Ouvert - F : Fermé )
  • 1 Tubes tel qu'ils doivent être après ensemencement
  • 2 Haut du Tube O jaune → il y a eu un changement de couleur dû à l'acidification dans le haut du tube O uniquement : les bactéries ont besoin d'oxygène pour dégrader le glucose. Les bactéries sont oxydatives.
  • 3 Tubes O et F entièrement jaunes → il y a eu virage de l'indicateur coloré à cause de la production d'acide dans tout le tube : les bactéries ont utilisé le glucose en présence et en absence d'oxygène. Les bactéries sont donc fermentatives.
  • 4 Haut du tube O bleu → bactéries inertes au glucose : utilisation des peptides comme source d'énergie.

Précisions

Le type oxydatif ou fermentatif est étroitement lié avec le type respiratoire de la bactérie. On peut donc vérifier la cohérence des résultats avec le milieu viande-foie.

Voir aussi

Recherche du type respiratoire


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Recherche de la voie d'attaque du glucose de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hugh et Leifson — Sommaire 1 Usage 2 Composition 3 Préparation 4 Lecture 5 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Hugh Et Leifson — Sommaire 1 Usage 2 Composition 3 Préparation 4 Lecture 5 voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Hugh et leifson — Sommaire 1 Usage 2 Composition 3 Préparation 4 Lecture 5 voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Catalase — Réaction de la catalase La catalase est une enzyme (N° EC 1.11.1.6) catalysant la dismutation de l eau oxygénée (peroxyde d hydrogène) : 2H2O2 → O2 + 2H2O Elle est formée de quatre chaînes polypeptidiques d’environ 500 acides aminés,… …   Wikipédia en Français

  • Catalase négative — Catalase Réaction de la catalase La catalase est une enzyme (N° EC 1.11.1.6) catalysant la dismutation de l eau oxygénée (peroxyde d hydrogène) : 2H2O2 → O2 + 2H2O Elle est formée de quatre chaînes polypeptidiques d’environ 500 aci …   Wikipédia en Français

  • Catalase positive — Catalase Réaction de la catalase La catalase est une enzyme (N° EC 1.11.1.6) catalysant la dismutation de l eau oxygénée (peroxyde d hydrogène) : 2H2O2 → O2 + 2H2O Elle est formée de quatre chaînes polypeptidiques d’environ 500 aci …   Wikipédia en Français

  • FOIE — L’importance biologique du foie humain est attestée par son volume et par sa densité cellulaire; il pèse environ 1,5 kg chez l’adulte et représente le 1/50 du poids du corps, formant ainsi la masse viscérale la plus volumineuse de l’organisme,… …   Encyclopédie Universelle

  • SOMMEIL-RÊVE-ÉVEIL (CYCLE) — Le cerveau humain, comme celui de tous les Vertébrés supérieurs, subit l’alternance de trois états: éveil, sommeil, rêve. Au cours de l’éveil, le cerveau reçoit les informations du milieu extérieur ou intérieur, les intègre et les compare aux… …   Encyclopédie Universelle

  • NEUROVÉGÉTATIF (SYSTÈME) — Le système neurovégétatif de l’homme, appelé également système «autonome, viscéral ou involontaire», se définit par son rôle et par son organisation anatomo physiologique. Ses prolongements périphériques sont distribués à tous les organes et… …   Encyclopédie Universelle

  • PANCRÉAS — Comme le foie, auquel l’apparente son origine embryologique (à partir d’ébauches siégeant au niveau de la région antérieure, ou duodénale, de l’intestin moyen), le pancréas est une glande très caractéristique des Vertébrés. La différenciation des …   Encyclopédie Universelle