Raymond Turpin


Raymond Turpin

Raymond Alexandre Turpin, né le 5 novembre 1895 à Pontoise et décédé le 24 mai 1988 à Paris, est un pédiatre et généticien français. À la fin des années 1950, il a découvert la maladie chromosomique à l'origine de la trisomie 21.

Sommaire

Jeunes années

Raymond Turpin est admis à la Faculté de médecine de Paris en 1914. En 1915, il est mobilisé comme médecin auxiliaire, et rejoint Verdun. Trois ans plus tard, il est gravement intoxiqué par le gaz de combat. Il recevra ultérieurement la Croix de guerre 1914-1918. Après la fin de cette guerre, il reprend ses études de médecine. Il est nommé interne des hôpitaux de Paris en 1921. Dans le cadre de l'Institut Pasteur, il participe avec Albert Calmette et Benjamin Weill-Hallé aux premiers essais de vaccination par le BCG, destiné à prévenir la tuberculose. Il poursuivra cette collaboration jusqu'en 1933.

Dans le hall principal de la faculté de médecine des Saints-Pères à Paris, site de l'ancien Hôpital de la Charité détruit en 1935, une plaque commémore ainsi les débuts de la vaccination par le BCG[1] :

« LA VACCINATION HUMAINE CONTRE LA TUBERCULOSE PAR LE VACCIN BCG DE CALMETTE ET GUÉRIN FUT APPLIQUÉE POUR LA PREMIERE FOIS EN 1921 PAR BENJAMIN WEILL-HALLÉ ET RAYMOND TURPIN A L’HOPITAL DE LA CHARITÉ QUI S’ÉLEVAIT ICI. »

Par ailleurs, il mène des travaux en anatomie pathologique, ainsi qu'en pédiatrie, sur la tétanie de l'enfant. En 1929, ce dernier sujet sera le thème de sa thèse de médecine pour laquelle il obtient le prix de thèse de la faculté de médecine. Dans ce travail, il met en évidence un signe spécifique électromyographique de tétanie : le doublet répétitif. Après avoir été nommé chef de laboratoire, puis chef de clinique, il est nommé médecin des hôpitaux de Paris en 1929.

Du mongolisme à la trisomie 21

À partir de 1931, Turpin entreprend avec son équipe des recherches sur ce qu'on appelait alors le « mongolisme ». Il étudie la présentation clinique de la maladie chez les sujets atteints mais aussi parmi leurs ascendants, descendants et collatéraux. En 1937, il écrit : « L'hypothèse d'un mongolisme solidaire d'une anomalie chromosomique paraît acceptable (...) à l'exemple de la mutation Bar, due à une anomalie chromosomique chez la (mouche) drosophile »[2]. Cette hypothèse rencontre alors peu d'écho. Il faut attendre 1956 pour que plusieurs équipes établissent que le nombre de chromosomes humains est constamment de 46[3], et qu'il devienne possible de les dénombrer par des techniques de laboratoire. Ce sera le domaine de la cytogénétique.

De 1956 à 1958, Turpin - avec ses élèves Jérôme Lejeune et Marthe Gautier - étudie le caryotype normal, puis le caryotype d'enfants mongoliens, et met en évidence en 1958 le fait que ces enfants possèdent 47 chromosomes, un chromosome apparaissant en trois exemplaires, alors qu'on en dénombre normalement 23 paires. Ce chromosome sera désigné, à partir de 1960, sous le terme de chromosome 21 et la maladie prendra le nom de trisomie 21[4]. Selon le professeur André Boué[5], Turpin aurait utilisé son titre récemment acquis de membre de l'Académie des sciences pour publier en quelques jours ses résultats dans les Comptes rendus de l'Académie des sciences[6], [7] , prenant de court une équipe écossaise qui était parvenue au même résultat peu avant l'équipe de Turpin, mais avait proposé ses travaux pour publication dans une revue dont les délais de publications étaient bien plus longs, le Lancet[8]. Après avoir mis en évidence cette anomalie du nombre de chromosomes, Turpin découvre en 1959 la première anomalie chromosomique structurale par translocation. Les deux principaux types d'anomalies chromosomiques sont découverts.

En 1947, Turpin fonde la Société française de génétique dont il devient président en 1954. Il est nommé professeur à la faculté de médecine de Paris, d'abord en thérapeutique (1947-1956), puis en hygiène et clinique de la première enfance. Il est élu président de la Société française de pédiatrie en 1960, et participe à la création de la première chaire de génétique fondamentale en 1965 qui sera confiée à Jérôme Lejeune. Il est également élu membre de l'Académie des sciences, de l'Académie nationale de médecine, et de l'Académie nationale de pharmacie.

Notes et références de l'article

  1. Site de l'Université Paris 5.
  2. Notice de Raymond Turpin sur le site de l'Institut Pasteur.
  3. Tijo JH, Levan A. The chromosomes of man. Hereditas 1956; 42:1-6.
  4. Couturier-Turpin MH. La découverte de la trisomie 21. La Revue du Praticien 2005;55(12):1385-1389. (Abstract)
  5. Entretien avec André Boué réalisé le 16 janvier 2001 par Suzy Mouchet et Jean-François Picard, relu et amendé par le Pr. Boué, site de l'Inserm.
  6. Lejeune J, Gautier M, Turpin R. Les chromosomes humains en culture de tissus. Comptes Rendus de l'Académie des Sciences 1959; 248:602-3.
  7. Lejeune J, Gautier M, Turpin R. Etudes des chromosomes somatiques de neuf enfants mongoliens. Comptes Rendus de l'Académie des Sciences 1959; 248:1721-2.
  8. Jacobs PA, Baikie AG, Court Brown WM, Strong JA. The somatic chromosomes in mongolism. Lancet 1959;1:710.

Bibliographie

  • Jean Bernard, "La vie et l'oeuvre de Raymond Turpin", La Vie des Sciences, t. 6, n° 6, 1989, pp. 612-618.
  • Marie-Hélène Couturier-Turpin, "La découverte de la trisomie 21", La Revue du Praticien, 55, 2005, pp. 1385-1389.
  • Robert Laplane, "Eloge de Raymond Turpin (1895-1988)", Bull. Acad. Natle Méd., 173, n° 5, 1989, pp. 535-543.
  • "Raymond Turpin, Titres et travaux scientifiques de Raymond Turpin", G. doin et Cie éd., 1961, 168 p.

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Raymond Turpin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Turpin (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homonyme, voir Turpin de Crissé.  Turpin ou Turpion est un vieux prénom dérivé du latin « Turpio » et… …   Wikipédia en Français

  • Turpin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Turpin ou Turpion est un vieux prénom dérivé du latin Turpio et Turpinus, dérivé de Thorfinn (vieux norrois : Þorfinnr, islandais : Þorfinnur,… …   Wikipédia en Français

  • Raymond Poincaré — Infobox Prime Minister name=Raymond Poincaré order=76th Prime Minister of France term start =21 January 1912 term end =21 January 1913 predecessor =Joseph Caillaux successor =Aristide Briand order2=10th President of the French Republic Co Prince… …   Wikipedia

  • Eugene Turpin — Eugène Turpin Pour les articles homonymes, voir Turpin (homonymie). Eugène Turpin Photo d apr …   Wikipédia en Français

  • Eugène Turpin — Pour les articles homonymes, voir Turpin. Eugène Turpin Eugène Turpin en 1914 Naissance 1848 …   Wikipédia en Français

  • Eugène Turpin — François Eugène Turpin (1848 24 January 1927) was a French chemist involved in research of explosive materials. He lived in Colombes,In 1881 Turpin proposed panclastites, a class of Sprengel explosives based on a mixture of a suitable fuel with… …   Wikipedia

  • Eugène Turpin — François Eugène Turpin (* 1848 in Paris; † 24. Januar 1927 in Pontoise) war ein französischer Chemiker, der Sprengstoffe erforschte. Er lebte in Colombes, nahe Paris. Er entdeckte die explosiven Eigenschaften der Pikrinsäure, die das erste… …   Deutsch Wikipedia

  • Arnold Raymond Cream — Jersey Joe Walcott Jersey Joe Walcott Fiche d’identité Nom complet Arnold Raymond Cream Surnom Jersey Joe Nation …   Wikipédia en Français

  • Jérôme Lejeune — Naissance 13 juin 1926 Montrouge (France) Décès 3 avril 1994 Paris (France) Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Projet:Médecine/Index — Articles 0 9 1,2 dibromo 3 chloropropane · 112 (numéro d urgence européen) · 1935 en santé et médecine · 1941 en santé et médecine · 1er régiment médical · 2 iodothyronine déiodinase · 2,4,6 trichlorophénol · 2005 en santé et médecine · 2006 en… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.