Raoul Pictet

Raoul Pictet
Raoul Pictet

Raoul-Pierre Pictet né le 4 avril 1846 à Genève (Suisse), meurt le 27 juillet 1929 à Paris (France) est un physicien qui obtient pour la première fois, la liquéfaction de l'azote et de l’oxygène par l’action simultanées d’une haute pression et d’une basse température. Il est à l'origine des techniques modernes de réfrigération. Raoul Pictet a reçu la Médaille Davy en 1878.

Sommaire

Biographie

Troisième des cinq enfants du maire de Plainpalais Auguste Pictet-de Bock, il suit ses études primaires et secondaires à Genève avant de rejoindre la Faculté des sciences de l'Académie de Genève où, d'après lui, va naître en 1866 son intérêt pour le froid suite à des conversations avec son professeur de physique[1]. Il poursuit ensuite sa formation entre 1867 et 1868 à Paris, respectivement à l'École polytechnique, au Collège de France ainsi qu'au collège de Sorbonne.

Après avoir déposé un premier brevet en 1869, il part pour l'Égypte comme secrétaire de Gustave Revilliod pour l'inauguration du canal de Suez. Il retourne ensuite dans ce pays en 1874 comme professeur de physique et de mécanique à l'université du Caire. En parallèle, il conçoit, fabrique et vend des modèles de machines à glace au gouvernement égyptien.

De retour en Suisse en 1875, il devient directeur de l'école pratique de Genève grâce en particulier à l'appui de Guillaume-Henri Dufour. À ce titre, il s'attache à réconcilier l'enseignement supérieur théorique et l'industrie pratique, jusqu'alors enseignés dans des filiales distinctes.

Comme à son habitude, il continue en parallèle son travail sur les machines à glace, déposant plusieurs brevets en France et en Grande-Bretagne (le brevet n'existe alors pas encore ni en Suisse, ni en Allemagne). Il crée ensuite une entreprise avec l'ingénieur Théodore Turrettini et le banquier Louis Roget, son beau-père. Cette entreprise va rapidement se faire connaitre et vendre de nombreuses machines, parmi lesquelles celle qui équipe, en 1876, la première patinoire artificielle à Chelsea[2].

Le 22 décembre 1877, l'Académie de sciences de Paris reçoit un télégramme envoyé par Raoul Pictet, indiquant sa réussite dans la liquéfaction de l’oxygène au-dessous de 320 atmosphères et par utilisation combinée d'acide sulfureux et acide carbonique à une température de -140 degrés Celsius. Cette annonce est pratiquement simultanée avec celle de Louis Paul Cailletet qui obtiendra également la liquéfaction de l'oxygène par un processus différent. Les deux savants se voient attribuer conjointement les mérites de cette découverte et Pictet se voit décoré de la Légion d'honneur en 1878, ainsi qu'une Grande médaille et une médaille d'or lors de l'Exposition de Paris.

En 1879, le Conseil d'État du canton de Genève lui offre la chaire de physique industrielle dans la toute nouvelle Université de Genève, en charge de sept heures de cours par semaine contre une rémunération de 4500 francs par année. Cependant, il démissionne de sa charge le 9 juin 1885 pour protester contre le laxisme des autorités cantonales face au procès opposant Pictet et son ancien associé, Turrettini, tous deux revendiquant la possession d'un brevet pour un nouveau liquide de réfrigération.

Quelques mois plus tard, il part en Allemagne où il est engagé par l'entreprise Rudloff-Grübs. Grâce à la généreuse rémunération qu'il reçoit, il fonde un Institut Raoul Pictet dont les buts de recherche sont à la fois la liquéfaction à grande échelle et les effets physico-chimiques des très basses températures. Il revient en Suisse pour participer à l'exposition nationale de 1896 qui se déroule à Genève et pour laquelle il fait construire un pavillon divisé en trois parties : un amphithéâtre pour les conférences, une salle des machines où le public peut admirer ses machines à glace et un bar qui vend différents sorbets produits par les machines. À la fin de l'exposition, le pavillon sera transféré à Fribourg pour être transformé en salle de gymnastique.

Suite à l'exposition, il reste à Genève et publie plusieurs ouvrages, notamment un Essai de philosophie scientifique qui ne sera jamais édité, ainsi qu'une Étude critique du matérialisme et du spiritualisme par la physique expérimentale dans laquelle il définit sa philosophie scientifique. Parallèlement, ses affaires périclitent, comme en témoigne ce procès qu'il perd en 1909 à Turin pour avoir vendu un procédé de fabrication d'oxygène à bon marché qui ne fonctionne pas.

Publications

  • Mémoire sur la liquéfaction de l'oxygène, la liquéfaction et la solidification de l'hydrogène : et sur les théories des changements des corps ; Raoul Pictet ; Genève : J. Sandoz, 1878. (OCLC 10627287)
  • Synthèse de la chaleur, Résumé des communications faites à la réunion de la Société helvétique des sciences naturelles tenue à Saint-Gall, ; Raoul Pictet ; Genève, Bale, Lyon, H. Georg, 1879. (OCLC 23415560)
  • Nouvelles machines frigorifiques basées sur l'emploi de phénomènes physico-chimiques ; Raoul Pictet ; Genève : Charles Schuchardt, 1885. (OCLC 13938231)
  • Recherches expérimentales sur le point de congélation des différents mélanges d'alcool et d'eau; ; Raoul Pictet ; Paris, Gauthier-Villars, 1894. (OCLC 32286352)
  • Influence des basses températures sur les lois de la cristallisation ; Raoul Pictet ; Paris, Gauthier-Villars, 1894. (OCLC 32286485)
  • Sur la synthèse de la chaleur. ; Raoul Pictet ; Genève ; Bâle ; Lyon : Georg & Cie, 1895. (OCLC 79817104)

Notes et références

  1. Raoul Pictet, Le cycle Raoul Pictet, Genève, 1927, p. 2 
  2. R. Thévenot, Essai pour une histoire du froid artificiel dans le monde, Paris 
  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Raoul Pictet » (voir la liste des auteurs)
  • Philippe Herrmann, Raoul Pictet, homme du froid à l'exposition nationale de 1896, Genève, Georg, 2000 (ISBN 2-8257-0720-1).
    in Genève 1896, Regards sur une exposition nationale, sous la direction de Leïla el-Wakil et Pierre Vaisse
     

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Raoul Pictet de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Raoul Pictet — Raoul Pictet. Raoul Pierre Pictet (* 4. April 1846 in Genf; † 27. Juli 1929 in Paris) war ein Schweizer Physiker. Pictet war seit 1879 Professor an der Universität Genf und machte sich insbesondere dadurch bekannt, dass er nachwies, dass …   Deutsch Wikipedia

  • Raoul Pictet — Infobox Scientist name = Raoul Pierre Pictet box width = image width =150px caption = Raoul Pierre Pictet birth date = 4 April 1846 birth place = Geneva death date = 27 July 1929 death place = Paris residence = citizenship = nationality = Swiss… …   Wikipedia

  • Raoul Pierre Pictet — Raoul Pictet. Raoul Pierre Pictet (* 4. April 1846 in Genf; † 27. Juli 1929 in Paris) war ein Schweizer Physiker. Pictet war seit 1879 Professor an der Universität Genf und machte sich insbesondere dadurch bekannt, indem er nachwies, dass… …   Deutsch Wikipedia

  • Pictet — ist der Name von: Adolphe Pictet (1799–1875), Schweizer Linguist Amé Pictet (1857–1937), Schweizer Chemiker Charles Pictet de Rochemont (1755–1824), Schweizer Politiker François Jules Pictet (1809–1872), Schweizer Biologe Jean Pictet (1914–2002) …   Deutsch Wikipedia

  • Pictet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Pictet est un patronyme helvétique porté par les personnalités suivantes (par ordre alphabétique) : Adolphe Pictet (1799 1875), écrivain et …   Wikipédia en Français

  • Pictet-Trouton-Regel — Die Verdampfungsentropie ΔVS beschreibt die Änderung der Entropie einer Flüssigkeit beim Übergang in die Gasphase. Pictet Troutonsche Regel Die Standardverdampfungsentropie von Flüssigkeiten folgt dabei der Pictet Troutonschen Regel (nach Raoul… …   Deutsch Wikipedia

  • Pictet-Troutonsche Regel — Die Verdampfungsentropie ΔVS beschreibt die Änderung der Entropie einer Flüssigkeit beim Übergang in die Gasphase. Pictet Troutonsche Regel Die Standardverdampfungsentropie von Flüssigkeiten folgt dabei der Pictet Troutonschen Regel (nach Raoul… …   Deutsch Wikipedia

  • Pictet — is the surname of several known people:* Charles Pictet de Rochemont (1755 1824), Swiss politician * François Jules Pictet de la Rive (1809 1872), Swiss zoologist and palaeontologist * Marc Auguste Pictet (1752 1825), Swiss physicist * Raoul… …   Wikipedia

  • Pictet — (spr. piktä), 1) Marcus Auguste, Naturforscher, geb. 23. Juli 1752 in Genf, gest. daselbst 19. April 1825, war Schüler und Reisebegleiter Saussures, dem er 1786 als Professor und später als Präsident der Akademie zu Genf folgte. 1796 begründete… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Pictet —   [pik tɛ],    1) Amé, schweizerischer Chemiker, * Genf 12. 7. 1857, ✝ ebenda 11. 3. 1937; seit 1894 Professor in Genf, arbeitete über Alkaloide und Kohlenhydrate. Mit dem Biochemiker Hans Vogel (* 1900) stellte Pictet 1928 erstmals die… …   Universal-Lexikon


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»