Rancon


Rancon

46° 07′ 53″ N 1° 10′ 54″ E / 46.1315, 1.1817

Rancon
Administration
Pays France
Région Limousin
Département Haute-Vienne
Arrondissement Bellac
Canton Châteauponsac
Code commune 87121
Code postal 87290
Maire
Mandat en cours
Renée Pénichou
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Gartempe-Saint-Pardoux
Démographie
Population 542 hab. (2008)
Densité 17 hab./km²
Gentilé Ranconniers
Géographie
Coordonnées 46° 07′ 53″ Nord
       1° 10′ 54″ Est
/ 46.1315, 1.1817
Altitudes mini. 185 m — maxi. 337 m
Superficie 32,31 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Rancon (Rancom en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne et la région Limousin.

Les habitants de la commune s'appellent les Ranconniers, Ranconnières [1].

Sommaire

Géographie

Situation de Commune de Rancon en Haute-Vienne

Le territoire communal est traversé par la rivière Gartempe.


Histoire

Rancon.svg

Les armes de la commune de Rancon[2] se blasonnent ainsi :
de gueules, semé de losanges d'or, et un pal d'or brochant sur le tout.

A l'époque gauloise, le site de Rancon était peuplé par une tribu celte : les Andecamulenses. Il semblerait que cette tribu ait fourni un grand nombre de soldats à Vercingétorix.

Le premier nom de la localité était Roncomagus ; on retrouve dans ce nom deux mots d'origine gauloise - RONC, le rocher - MAGOS, le marché. En effet, le village de Rancon a toujours été un lieu d'échange et de passage très fréquenté. On peut d'ailleurs toujours voir de nos jours le vieux pont sur la Gartempe dont les piles datent de l'époque gallo-romaine et ainsi qu'une borne miliaire à proximité de ce même pont.

Au début du deuxième millénaire, Rancon devient le siège d'un archiprêtré, le plus étendu du diocèse avec ses 75 paroisses. Mais surtout, au Xème siècle, Rancon fut le berceau d'une grande famille de l'Histoire de France : les seigneurs de Rancon. Bien que leur épopée s'est en majorité déroulée en Poitou (Gençay) et en Saintonge (Taillebourg), cette illustre famille était originaire de Rancon. Parmi les plus célèbres représentants de cette famille, on peut citer Geoffroy III qui accompagna le Roi Louis VII et son épouse Aliénor d'Aquitaine lors de la Seconde Croisade en Palestine. Malheureusement, le nom des seigneurs de Rancon finit par se perdre dans la seconde moitié du XIIIème siècle.

Parmi les plus célèbres monuments de Rancon, on peut citer :

- l'église fortifiée du bourg ; témoin des assauts perpétrés par les troupes du Prince Noir lors de la Guerre de Cent Ans.

- la lanterne des morts datant du XIIème siècle et qui se trouvait autrefois au cœur d'un cimetière qui fut désaffecté pour des raisons d'hygiène en 1872. Ces curieux édifices ont fait couler beaucoup d'encre quant à leurs origines, leur but, leur utilisation... mais personne n'a encore réussi à percer leur secret.

- le vieux pont sur la Gartempe qui se trouvait sur une voie d'origine gallo-romaine très fréquentée. Son tablier est médiéval mais ses piles sont celle d'un pont du IIème siècle.

- La borne miliaire situé près du vieux pont sur la Gartempe.

- La chapelle Saint Sébastien de style roman qui abrite un autel gallo-romain en granit gravé dédié à Hercule. Cette chapelle est ouverte uniquement les après-midis durant l'été pendant l'exposition des "Artistes de la Gartempe".

- La chapelle Saint Sulpice construite sur et à côté d'une source bienfaisante. le charme des ces lieux rappelle les traditions populaires et le culte des bonnes fontaines.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Pierre Hedde    
2001 2008 Christian Gouygou    
2008 2014 Renée Pénichou[3]    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
911 860 733 652 544 519 540 549 542
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Culture et patrimoine

Rancon
Lanterne des morts

Monuments historiques

  • Lanterne des morts[4] (XIIe siècle)), inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 16 juillet 1925 avec un socle de deux marches, la table a disparu. Elle se situe dans l'ancien cimetière, désaffecté vers 1872, transformé en jardin public.
  • Église Saint-Pierre-ès-Liens[5] (XVIIe siècle)
  • Pont sur la Gartempe[6] (XIIIe siècle)
  • Cavée routière gallo-romaine.
  • La « Pierre du Passeur », borne routière gallo-romaine.

Sites naturels

  • Gorges de la Couze
  • Vallée de la Semme
  • Vallée de la Gartempe

Viaduc de Rancon

Le viaduc de Rancon, entre Limoges et Châteauponsac est l'un des ouvrages d'art majeurs qui demeurent de l'époque du tramway départemental. Sa construction remonte à 1912. Le viaduc permettait le passage des trams (voie métrique) de la ligne Limoges - Saint-Sulpice-les-Feuilles au-dessus de la vallée encaissée de la Gartempe. D'une longueur de 138 mètres et d'une hauteur maximale de 27 mètres, il compte 11 arches de 9 mètres d'ouverture et une rampe continue de 5,5 %. Il a été exploité de 1912 à 1949.

Notes et références

  1. Nom des habitants sur www.habitants.fr. Consulté le 25 avril 2011
  2. Les armoiries de la commune sur blason-des-villes.e-monsite.com. Consulté le 25 avril 2011.
  3. Site officiel de la préfecture de Haute-Vienne - liste des maires (doc pdf)
  4. Mérimée : Jardin public dit square de la lanterne sur www.culture.gouv.fr. Consulté le 25 avril 2011 .
  5. Mérimée : église sur www.culture.gouv.fr. Consulté le 25 avril 2011 .
  6. Mérimée : Pont du XIIIe siècle sur la Gartempe sur www.culture.gouv.fr. Consulté le 25 avril 2011 .

Voir aussi

Article connexe

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rancon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rançon — [ rɑ̃sɔ̃ ] n. f. • v. 1360; raançon 1155; du lat. redemptio, onis « rachat » 1 ♦ Somme d argent, prix que l on exige pour délivrer une personne captive. Payer une rançon. Ravisseurs qui exigent une rançon. Littér. Mettre des voyageurs à rançon. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • rançon — RANÇON. s. f. Prix qu on donne pour la délivrance d un captif, ou d un prisonnier de guerre. Bonne rançon. grosse rançon. mettre à rançon. payer rançon. payer sa rançon. On dit par exaggeration, & quelquefois par plaisanterie, en parlant d une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Rancon — Saltar a navegación, búsqueda Rancon Rancom País …   Wikipedia Español

  • Rançon — (fr., spr. Rangßong), 1) das Lösegeld der Kriegsgefangenen; 2) eine alte französische Hellebarde …   Pierer's Universal-Lexikon

  • rançon — Rançon, Rançonner, Cerchez Rençon …   Thresor de la langue françoyse

  • Rançon — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Rançon », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français

  • rançon — (ran son) s. f. 1°   Prix qu on donne pour la délivrance d un captif. •   Je donne la liberté, sans aucune rançon, à tous les Juifs qui ont été emmenés captifs du pays de Juda, SACI Bible, Machab. I, 10. •   Ses deux fils [de François 1er] furent …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RANÇON — s. f. Prix qu on donne pour la délivrance d un captif ou d un prisonnier de guerre. Forte rançon. Grosse rançon. Mettre à rançon. Payer rançon. Payer la rançon d un captif. Exiger une rançon. Prendre à rançon.   C est la rançon d un roi, se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RANÇON — n. f. Prix exigé pour la délivrance d’un captif ou d’un prisonnier de guerre. Mettre à rançon. Payer rançon. Payer la rançon d’un captif. Exiger une rançon. Prendre à rançon. Il s’est dit aussi de la Somme d’argent, moyennant laquelle un vaisseau …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rancon — Un Rancon, Hasta liliata, Hasta trifurca. Instrument de guerre, comme pourroit estre un rancon, Falx. Chariot garni et muni de rancons, Falcatus currus. Qui use d un rancon, Falcarius …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.