Ramonville-Saint-Agne


Ramonville-Saint-Agne

43° 32′ 36″ N 1° 28′ 43″ E / 43.543431, 1.47867

Ramonville-Saint-Agne
Administration
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Département Haute-Garonne
Arrondissement Arrondissement de Toulouse
Canton Canton de Toulouse-9
Code commune 31446
Code postal 31520
Maire
Mandat en cours
Christophe Lubac
2008-2014
Intercommunalité Sicoval
Démographie
Population 11 660 hab. (2007)
Densité 1 805 hab./km²
Gentilé Ramonvillois
Géographie
Coordonnées 43° 32′ 36″ Nord
       1° 28′ 43″ Est
/ 43.543431, 1.47867
Altitudes mini. 143 m — maxi. 252 m
Superficie 6,46 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Ramonville-Saint-Agne est une commune française, limitrophe au sud de Toulouse (Haute-Garonne, Midi-Pyrénées).

Ses habitants sont appelés les Ramonvillois.


Sommaire

Géographie

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située dans son pôle urbain à cheval sur les coteaux et la vallée de l'Hers, la commune fait partie de la communauté d'agglomération du Sicoval (syndicat des communes des coteaux et de la vallée de l'Hers).

Accès par le périphérique de Toulouse sortie n⁰ 19

Histoire

Une légende veut que le toponyme Ramonville vienne de Raymond IV comte de Toulouse qui aurait possédé un château sur les hauteurs des coteaux non loin de l'actuelle commune de Ramonville. Il aurait baptisé l'endroit à son nom quand il l'a traversé en partant en croisade en 1096.

Effectivemment, ce nom de lieu procède peut-être d'un Raymond (Raimon, en occitan), nom de personne germanique basé sur ragin et mund, d'après Albert Dauzat et Charles Rostaing[1] qui ne citent pas de formes anciennes. Le second élément est l'appellatif -ville (« domaine rural » « village », issu du gallo-roman VILLA) de l'époque mérovingienne ou carolingienne. De manière exceptionnelle au sud de la Loire, dans la région de Toulouse, on rencontre cet appellatif postposé (précédé d'un nom de personne germanique). Certes, l'élément -vielle, -viale de même origine est attesté dans le Languedoc et les Landes, mais il prend curieusement la forme -ville du français dans la région de Toulouse (conjointement à -vielle et -fielle). Des fouilles archéologiques, par exemple sur le site de L'Isle-Jourdain[2] ont mis au jour une nécropole franque de 46 sépultures du VIe siècle qui présente les caractéristiques de celles du nord de la France. Peut-être que ces francs sont également à l'origine des toponymes en -ville dans la région ? Autre parallèle : à Aucamville, les archéologues ont trouvé une francisque et des scramasaxes dans des tombes de guerriers francs.

Homonymie avec Ramonville, à Rombas (Moselle) formé comme Ramonchamp (Vosges) plutôt avec le nom de personne germanique Radmund.

Le ruisseau Saint-Agne est une limite de la paroisse de Toulouse, et son nom fait référence à saint Aignan, patron d'Orléans qui en 451 délivra sa ville assiégée par Attila[3].

Les lieux les plus célèbres de Ramonville sont la ferme de Cinquante, qui est une ancienne ferme d'un ordre religieux dont le loyer était de 50 volailles chaque année, et le canal du Midi (canal des Deux-Mers), construit par Pierre-Paul Riquet, qui est classé au patrimoine mondial par l'Unesco.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 2014 Christophe Lubac PS  
mars 1989 mars 2008 Pierre Cohen PS Député, ancien conseiller régional, actuellement maire de Toulouse
1977 mars 1989 Francis Barousse PS  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Commune faisant partie de la troisième circonscription de la Haute-Garonne

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[4])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007
1 251 2 214 8 699 10 561 11 834 11 696 11 660
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Économie

Le port de plaisance et le port technique sur le canal du Midi

Lieux et monuments

Pont de Mange-Pommes, Canal du Midi
Pigeonnier de la Comtesse à Ramonville-Saint-Agne

Vie locale

Transports

Située en banlieue Sud de Toulouse, Ramonville-Saint-Agne est accessible par le Périphérique de Toulouse sortie sortie 19 et est desservie par la Ligne B du métro de Toulouse, station de Ramonville - Métro tout au nord de Ramonville, séparée du tissu urbain existant, à l'instar de Balma et sa station de métro.

Un projet de bus en site propre le long de l'avenue François-Mitterrand (RN113) a été réalisé. Un site propre va de la station de métro de Ramonville jusqu'aux portes de la commune de Castanet en passant par Auzeville. À défaut d'avoir pu amener le métro dans ces communes, cela permet quand même d'y améliorer l'offre de transports en commun.

Principaux quartiers

La commune de Ramonville abrite différents quartiers dont les plus connus sont :

  • La Cité "Rose" nommée ainsi en raison de la couleur de ses immeubles
  • Les hauteurs avec la cité des "Floralies", et des zones résidentielles principalement
  • Le quartier Marnac, tout autour du centre commercial principal de la commune
  • Port-Sud, situé à l'est et qui abrite un port de plaisance pour le canal du Midi

Éducation

Sport

- La ferme de Cinquante, propriété communale de 25 hectares de prairies. Elle comprend notamment une zone verte avec un parcours sportif aménagé, des bâtiments dont une partie a été restaurée pour servir de lieu de réunion, pour les besoins de la vie associative locale, ainsi que pour les écoles, une partie louée pour des jardins familiaux, des aires de jeux et de pique-nique, des pistes de bi-cross et skate park

- Une Section Omnisport très efficace (U.S.R.) permet aux Ramonvillois (et autres) de pratiquer différents sports. La plus emblématique étant sans conteste la Section Escrime[5], qui a vu passer dans ses rangs bon nombre de bretteurs de niveau national ou international. D'abord spécialisé au Fleuret, une section Sabre fut créée au début des années 2000. Maintenant principalement tournée vers la pratique de l'Épée et du Sabre, la section reste un des clubs les plus performants de Midi-Pyrénées.

Culture

Festival des Inrockuptibles

Le Bikini et La Péniche Chèvrefeuille sont des salles de spectacle

Personnalités liées à la commune

Articles connexes

Jumelages

Notes et références

  1. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, éditions Larousse 1968.
  2. Jean Paul Cazes, Le site de la Gravette à L'Isle-Jourdain, in l'Archéologue N° 22 Juin 1996.
  3. Site de la mairie de Ramonville-Saint-Agne
  4. Ramonville-Saint-Agne sur le site de l'Insee
  5. [url=http://usr.escrime.free.fr]

Blason

Blason ramonville.jpg

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ramonville-Saint-Agne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ramonville-saint-agne — Pays      France …   Wikipédia en Français

  • Ramonville Saint Agne — Pays      France …   Wikipédia en Français

  • Ramonville-Saint-Agne — Saltar a navegación, búsqueda Ramonville Saint Agne País …   Wikipedia Español

  • Ramonville-Saint-Agne — is a commune in the Haute Garonne department in southwestern France.ee also*Communes of the Haute Garonne departmentReferences Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Ramonville-Saint-Agne — Original name in latin Ramonville Saint Agne Name in other language Ramonville State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 43.54618 latitude 1.47491 altitude 163 Population 12573 Date 2011 11 02 …   Cities with a population over 1000 database

  • Ramonville St-Agne — Ramonville Saint Agne Ramonville Saint Agne Pays      France …   Wikipédia en Français

  • Saint-Agne - SNCF (metro toulousain) — Saint Agne – SNCF (métro de Toulouse) 43° 34′ 49″ N 1° 26′ 59″ E / 43.58033889, 1 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Agne - SNCF (métro toulousain) — Saint Agne – SNCF (métro de Toulouse) 43° 34′ 49″ N 1° 26′ 59″ E / 43.58033889, 1 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Agne – SNCF (métro de Toulouse) — 43° 34′ 49″ N 1° 26′ 59″ E / 43.58033889, 1 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Agne – SNCF (métro toulousain) — Saint Agne – SNCF (métro de Toulouse) 43° 34′ 49″ N 1° 26′ 59″ E / 43.58033889, 1 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.