Rame automotrice


Rame automotrice
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Autorail.

Le terme rame automotrice désigne globalement un véhicule ferroviaire comportant une cabine de conduite à chaque extrémité, disposant d'un espace pour les voyageurs et étant alimenté en électricité. Toutefois, à la SNCF, même si ce terme existe, il est aujourd'hui de plus en plus remplacé par d'autres termes.

Sommaire

Définitions

Définition générale

En général, une rame automotrice, ou encore simplement automotrice, est un véhicule ferroviaire à traction électrique se déplaçant par ses propres moyens[1]. Il comporte un espace pour les voyageurs (ou encore pour les marchandises) dans le ou les véhicules moteurs. La source d'énergie est soit un combustible (gazoil, essence et même charbon à l'origine), et dans ce cas on parle d'autorail, soit l'électricité et l'on parle alors d'automotrice électrique. C'est bien la source d'énergie qui différencie l'automotrice électrique de l'autorail, car parfois dans ce dernier, ce sont des moteurs électriques qui assurent la traction. Des engins mixtes pouvant fonctionner indifféremment avec un carburant ou de l'électricité ont existé en France dans le passé sous le nom "d'autorail amphibie" et de nos jours sous le nom "d'automotrice bi-mode". Enfin, le matériel destiné au transport de marchandises porte généralement le nom de "fourgon automoteur".

Historiquement, l'autorail est apparu en France en 1897 (autorail PLM à vapeur) et l'automotrice électrique en 1901 (Automotrices électriques de banlieue de la ligne de Paris-Invalides à Issy-les-Moulineaux).

Une automotrice est généralement équipée d'une cabine de conduite à chaque extrémité et peut, le plus souvent, être jumelée à un ou plusieurs autres éléments. Certaines automotrices peuvent être associées à des remorques sauf dans le cas de rames homogènes et indéformables. Le nombre de véhicules qui composent une automotrice peut varier selon les types, depuis un seul, pour des automotrices qui assurent des relations locales sur des lignes à faible trafic, et jusqu'à seize véhicules, par exemple, pour les Shinkansen série 500 et 700.

Ce type de train s'est généralisé dans les services de banlieue, ainsi que dans les métros, mais on le trouve aussi sur des relations à moyenne distance.

Historiquement, les premières automotrices à grande vitesse sont les rames de la série 0 du Shinkansen japonais.

Les rames réversibles permettent le même type d'exploitation qu'une automotrice ou un autorail, mais il leur manque l'homogénéité de traction : la puissance de traction du train est fixe quel que soit le nombre de voitures.

Définition propre à la SNCF

À la SNCF, le terme rame automotrice existe toujours même s'il est de plus en plus remplacé par les termes suivants : Automotrice, Autorail, Élément automoteur diesel (EAD), Élément automoteur électrique (EAE) et Élément automoteur bimode.

Automotrice

Article détaillé : Automotrice.
Au premier plan, une automotrice réformée (ici un Z 600) de la SNCF (France)

Une automotrice est un véhicule ferroviaire à traction électrique, composé d'une seule caisse, aménagé pour le transport de voyageurs, aptes à tracter une ou plusieurs remorques ou, dans certains cas, une ou plusieurs locomotives. En France, on le distingue de l'autorail qui remplit la même fonction mais est uniquement propulsée par un moteur thermique.

Autorail

Article détaillé : Autorail.
Un autorail moderne (ici un X 73900) de la SNCF (France)

Un autorail est un véhicule ferroviaire à traction thermique, composé d'une seule ou plusieurs caisses, aménagé pour le transport de voyageurs, apte à tracter une ou plusieurs remorques. Toutefois, certains autorails modernes ne peuvent pas tracter de remorque ou de véhicules. En France, on le distingue de l'automotrice qui remplit la même fonction mais est uniquement propulsée par un moteur électrique alimenté par caténaire ou troisième rail.

Élément automoteur diesel

Article détaillé : Élément automoteur diesel.
Un élément automoteur diesel moderne (ici un X 72500 à deux caisses) de la SNCF (France)

Un élément automoteur diesel (EAD) est un ensemble (plusieurs caisses) réversible à traction thermique, aménagé pour le transport de voyageurs, indissociable en temps normal, formé soit d'une motrice et d'une ou plusieurs remorques, soit de plusieurs motrices et éventuellement d'une ou plusieurs remorques. En France, on le distingue de l'élément automoteur électrique qui remplit la même fonction mais est uniquement propulsée par un moteur électrique alimenté par caténaire.

Élément automoteur électrique

Article détaillé : Élément automoteur électrique.
Un élément automoteur électrique (ici un Z 20900 à quatre caisses) de la SNCF (France)

Un élément automoteur électrique (EAE) est un ensemble (plusieurs caisses) réversible à traction électrique, aménagé pour le transport de voyageurs, indissociable en temps normal, formé soit d'une motrice et d'une ou plusieurs remorques, soit de plusieurs motrices et éventuellement d'une ou plusieurs remorques. En France, on le distingue de l'élément automoteur diesel qui remplit la même fonction mais est uniquement propulsée par un moteur thermique.

Élément automoteur bimode

Article détaillé : Élément automoteur bimode.
Un élément automoteur bimode (ici un B 82500 à trois caisses) de la SNCF (France)

Un élément automoteur peut être également bimode, c'est-à-dire un ensemble réversible (plusieurs caisses) à traction thermique et électrique, aménagé pour le transport de voyageurs, indissociable en temps normal, formé soit d'une motrice et d'une ou plusieurs remorques, soit de plusieurs motrices et éventuellement d'une ou plusieurs remorques.

Actuellement, cette catégorie d'engins moteurs est représentée par les B 81500 et B 82500 de la famille des AGC.

Caractéristiques

Ces véhicules ferroviaires sont équipées d'une cabine de conduite à chaque extrémité et peuvent, le plus souvent, être jumelée à un ou plusieurs autres éléments. Certains peuvent être associées à des remorques sauf dans le cas de rames homogènes et indéformables. Le nombre de caisses qui les composent peut varier selon les types : depuis un seul, pour des véhicules qui assurent des relations locales sur des lignes à faible trafic, et de deux à seize caisses, par exemple, pour les Shinkansen série 500 et 700.

Ces types de véhicules ferroviaires se sont généralisés entre autres dans les services de banlieue, remplaçant partiellement les trains assurés par des locomotives tractant des voitures.

Les rames réversibles permettent le même type d'exploitation qu'une automotrice ou un autorail, mais il leur manque l'homogénéité de traction : la puissance de traction du train est fixe quel que soit le nombre de voitures.

Historiquement, les premières véhicules ferroviaires, de ce type, à grande vitesse sont les rames de la série 0 du Shinkansen japonais.

Avantages

L'intérêt de ces véhicules réside dans la simplification de l'exploitation, puisqu'aucune manœuvre n'est nécessaire pour changer de sens à la gare terminus ; il suffit d'une remise en service à partir de l'autre cabine de conduite. Cela procure un gain en frais d'exploitation et en temps, gain d'autant plus sensible que la rotation des rames est plus serrée. De plus, les performances de traction sont régulières quelle que soit la composition : une automotrice tractionnera exactement de la même façon que deux, trois, quatre, ...

Inconvénients

Ces avantages ont des contreparties. Une avarie à une voiture peut entraîner l'immobilisation de tout le véhicule. Lorsqu'on accouple deux ou plusieurs de ces véhicules pour former des trains de plus grande capacité, un autre inconvénient est dû à la présence des cabines de conduite intermédiaires qui empêche l'inter-circulation de bout en bout (sauf sur certains matériels où un passage est aménagé le long du poste de conduite ou quand le poste de conduite est escamotable comme sur l'autorail IC3 danois ou des Séries 04 / AM96 ou Séries 05 et 06 belge (SNCB)). Mais c'est, à l'origine, le fait que les locomotives pouvaient effectuer des services voyageurs durant la journée, et être récupérées la nuit pour tracter des trains de marchandises qui était leur principal avantage (financier) face à ces engins qui sont de puissance bien moindre et donc de capacité de traction limitée.

Notes et références

  1. (fr)Définition sur www.larousse.fr. Consulté le 31 octobre 2010.
  • Livre : Les chemins de fer ; Librairie Larousse, P 179 et 215 ; édition 1964.

Voir aussi

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rame automotrice de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rame Automotrice — Une rame automotrice, ou encore simplement automotrice, est une rame indivisible, intégrant la motorisation répartie sous, sur et/ou dans les voitures. La traction est électrique, lorsqu elle est diesel, on parle d autorail. Une automotrice est… …   Wikipédia en Français

  • Rame Automotrice UT 450 De La RENFE — Les rames automotrices à deux niveaux UT 450, desservent les banlieues des grandes villes espagnoles. Elles sont dérivées des rames à deux niveaux de la SNCF Z2N. Caractéristiques techniques rame automotrice UT 450 Série {{{Série}}} Entreprise… …   Wikipédia en Français

  • Rame Automotrice Ut 450 De La Renfe — Les rames automotrices à deux niveaux UT 450, desservent les banlieues des grandes villes espagnoles. Elles sont dérivées des rames à deux niveaux de la SNCF Z2N. Caractéristiques techniques rame automotrice UT 450 Série {{{Série}}} Entreprise… …   Wikipédia en Français

  • Rame automotrice ut 450 de la renfe — Les rames automotrices à deux niveaux UT 450, desservent les banlieues des grandes villes espagnoles. Elles sont dérivées des rames à deux niveaux de la SNCF Z2N. Caractéristiques techniques rame automotrice UT 450 Série {{{Série}}} Entreprise… …   Wikipédia en Français

  • Rame automotrice UT 450 de la RENFE — Les rames automotrices à deux niveaux UT 450, desservent les banlieues des grandes villes espagnoles. Elles sont dérivées des rames à deux niveaux de la SNCF Z2N. Caractéristiques techniques rame automotrice UT 450 Série 450 Entreprise… …   Wikipédia en Français

  • Automotrice — Rame automotrice Une rame automotrice, ou encore simplement automotrice, est une rame indivisible, intégrant la motorisation répartie sous, sur et/ou dans les voitures. La traction est électrique, lorsqu elle est diesel, on parle d autorail. Une… …   Wikipédia en Français

  • Automotrice électrique — Rame automotrice Une rame automotrice, ou encore simplement automotrice, est une rame indivisible, intégrant la motorisation répartie sous, sur et/ou dans les voitures. La traction est électrique, lorsqu elle est diesel, on parle d autorail. Une… …   Wikipédia en Français

  • Rame a turbine a gaz — Rame à turbine à gaz Rame automotrice thermique Rame à turbine à gaz Série T 2000 Entreprise ferroviaire SNCF/GL Constructeur ANF MTE Turboméca Numérotation T 2001/2 2081/2 Année de construction 1972 1976 …   Wikipédia en Français

  • Rame À Turbine À Gaz — Rame automotrice thermique Rame à turbine à gaz Série T 2000 Entreprise ferroviaire SNCF/GL Constructeur ANF MTE Turboméca Numérotation T 2001/2 2081/2 Année de construction 1972 1976 …   Wikipédia en Français

  • Rame à turbine à gaz — Cet article concerne les Turbotrains RTG. Pour l article général sur les Turbotrains, voir Turbotrain. T 2000 (SNCF) Rame à turbine à gaz …   Wikipédia en Français