Ramanadesa


Ramanadesa

Royaumes môns

Depuis leur arrivée dans le sud de la Thaïlande, puis de la Birmanie, les Môns ont formé plusieurs royaumes successifs.

Sommaire

Royaumes Môns anciens

Articles détaillés : Dvaravati, Pégou et Thaton.

À partir du VIe siècle de notre ère, l'affaiblissement du royaume du Fou-Nan, qui occupait le sud de la péninsule indochinoise, permit aux Môns d'établir un certain nombre de cités-états au sein de la culture de Dvaravati (centre de la Thaïlande et sud de la Birmanie). Ces états n'ont probablement jamais été unifiés, même si certaines villes ont pu, selon les périodes, exercer la prééminence.

A partir de 1057, les Môns occidentaux tombèrent sous la domination des birmans du Royaume de Pagan (Premier Empire birman). En dépit de quelques rébellions, celle-ci ne se relâcha pas avant deux siècles.

Royaume de Ramanadesa

Les Môns mirent à profit la chute du Royaume de Pagan devant les mongols en 1287 pour reprendre leur indépendance. Ils constituèrent entre 1369 et 1539 le royaume de Ramanadesa, dont la capitale était Hanthawaddy (Pégou) : Hamsawaddy ou Hanthawaddy signifie le « royaume de l’oie ».

Le prince Waretu avait fondé un nouvel état môn, avec Martaban (l’actuelle Mottoma) pour capitale. En 1365, son successeur, Byinnya-U, transféra le siège du pouvoir à Hanthawaddy/Pégou, inaugurant l'âge d'or de la ville.

Durant le règne du roi Rajadhirat (1383-1421), Pégou fut en guerre continuelle avec le Royaume d'Ava, son double birman en Haute-Birmanie (1364-1527). Mais dans les années qui suivirent, les deux états parvinrent à un status-quo qui allait leur apporter une commune prospérité.

Après un règne pacifique, la reine Baña Thau (en birman Shin Saw Bu, 1453-1472) choisit le moine bouddhiste Dhammazedi pour lui succéder (1472- 1492). Sous ce dernier, le royaume devint un grand centre de commerce et de bouddhisme theravâda.

La chute du Royaume d'Ava devant les Shans en 1527, provoquant une rupture de l'équilibre des pouvoirs en Birmanie, entraîna celle du royaume de Pégou.

A partir de 1535, le roi birman Tabinshwehti, de la nouvelle Dynastie Taungû, lança plusieurs expéditions contre Pégou. Il prit la ville en 1538 et y transféra sa capitale l'année suivante. Les môns de sa cour l'assassinèrent en 1550, mais en vain : Dès 1552, son successeur Bayinnaung avait repris Martaban et Pégou, mettant définitivement fin à l'indépendance mône.

XVIIIe siècle

Juste retour de l'histoire, c'est une rébellion mône lancée en 1740 avec le soutien des français qui provoqua la chute de la dynastie Taungû, en s'emparant d'Ava (devenue sa capitale) en 1752.

Cette renaissance mône fut brève : un chef de village birman du nom d'Alaungpaya réussit à reprendre Ava l'année suivante. Les môns subirent ensuite une grave défaite à Kyaukmyaung (1754) et virent Alaungpaya s'emparer successivement de Rangoon (1755), puis Thanlyin (1556), et enfin de Pégou elle-même en 1757. En dépit de l'assistance française, la ville dut capituler.

Les môns se révoltèrent dans l'année, mais Alaungpaya mata rapidement leur insurrection et les intégra au Troisième Empire birman (dynastie Konbaung).

Voir aussi

  • Portail de la Birmanie Portail de la Birmanie
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Royaumes m%C3%B4ns ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ramanadesa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ramanadesa — Ramaññadesa is a Burmese word which means country of the Ramans . This was because the Mons were previously called Ramans. HistoryIts primary meaning is pleasant and lovely . Ramañadesa and Suvannabhu mi are the names referring to the Monland in… …   Wikipedia

  • Royaume Môns — Royaumes môns Depuis leur arrivée dans le sud de la Thaïlande, puis de la Birmanie, les Môns ont formé plusieurs royaumes successifs. Sommaire 1 Royaumes Môns anciens 2 Royaume de Ramanadesa 3 XVIIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Royaume de Pégou — Royaumes môns Depuis leur arrivée dans le sud de la Thaïlande, puis de la Birmanie, les Môns ont formé plusieurs royaumes successifs. Sommaire 1 Royaumes Môns anciens 2 Royaume de Ramanadesa 3 XVIIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Royaumes Môns — Depuis leur arrivée dans le sud de la Thaïlande, puis de la Birmanie, les Môns ont formé plusieurs royaumes successifs. Sommaire 1 Royaumes Môns anciens 2 Royaume de Ramanadesa 3 XVIIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Royaumes môns — Depuis leur arrivée dans le sud de la Thaïlande, puis de la Birmanie, les Môns ont formé plusieurs royaumes successifs. Sommaire 1 Royaumes Môns anciens 2 Royaume de Ramanadesa 3 XVIIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Bago Division — Infobox Burmesestatedivision englishname = Bago Division burmesename = ပဲခူးတိုင်း transcription = pai: ku: tuing: capital = Bago region = Lower area = 39,404 population = 5,014,000 locatormapfile = MyanmarBago ethnic = Bamar, Kayin, Anglo Burmes …   Wikipedia

  • Bago, Burma — Infobox Settlement official name = Bago other name = native name = nickname = settlement type = motto = imagesize = 280px image caption = flag size = image seal size = image shield = shield size = image blank emblem = blank emblem type = blank… …   Wikipedia

  • Pegu (Reich) — Karte Indiens und Burmas im späten 18. und 19. Jahrhundert Das Mon Reich Pegu (Hauptstadt: Bago) lag im heutigen Birma. Geschichte Nach der Zerstörung des Bagan Reichs 1287 durch die Mongolen erlangten die Mon unter Wareru ihre Unabhängigkeit… …   Deutsch Wikipedia

  • Bago — Pégou Localisation de Pégou …   Wikipédia en Français

  • Division de Bago — 18°15′N 96°0′E / 18.25, 96 ပဲခူးတုိင္‌း …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.