Raie Lyman alpha


Raie Lyman alpha

Série de Lyman

La série de Lyman correspond à toutes les transitions électroniques des états excités (n ≥ 2) de l'atome d'hydrogène vers son état fondamental (n = 1) et se traduit par l'émission d'une série de longueurs d'ondes en physique.

Le nombre n est le nombre quantique principal désignant le niveau d’énergie de l’électron. Les états de transitions sont nommés par des lettres grecques :

Transition Notation de Lyman Notation de Siegbahn Notation IUPAC
de n = 2 vers n = 1
(couche L vers couche K)
α-Lyman K-L?
de n = 3 vers n = 1
(couche M vers couche K)
β-Lyman 1 K-M3
de n = 4 vers n = 1
(couche N vers couche K)
γ-Lyman 2 K-N?

La première raie du spectre ultraviolet (UV) de la série de Lyman fut découverte en 1906 par un physicien de Harvard Theodore Lyman qui étudiait le spectre UV en électrisant des molécules d’hydrogène. Le reste des raies du spectre fut découvert par ce même chercheur entre 1906 et 1914.

Le spectre de radiation émis par l’hydrogène est non continu. On retrouve ici une illustration de la première série de raies émises par l’hydrogène :

La série de Lyman

Historiquement, l’explication de la nature d’un tel spectre posa de sérieux problèmes en physique, personne ne pouvait prédire la longueur d’onde du spectre de l'hydrogène jusqu'à ce que Johannes Rydberg propose une formule empirique qui résout le problème en 1888. Il testa plusieurs formules afin d'en trouver une correspondant aux raies connues. Il put alors prédire les raies non encore découvertes avec cette même formule :

 {1 \over \lambda} = R \left( {1 \over 1^2} - {1 \over n^2} \right) \qquad \left( R = 1.0972 \times 10^7 \mbox{m}^{-1} \right)

n est un entier naturel supérieur ou égal à 2.

Ainsi donc, les raies observées correspondent à des longueur d'onde telles que n = 2 jusqu'à n =  \infty de gauche à droite.

Les longueurs d’ondes en nanomètres (nm) dans la série de Lyman sont :

Transition longueur d'onde
2-1  : 121,5
3-1  : 102,5
4-1  : 97,2
5-1  : 94,9
6-1  : 93,7
7-1  : 93,0
8-1  : 92,6
9-1  : 92,3
10-1  : 92,1
11-1  : 91,9
Limite : 91,15 nm

Voir aussi

Source

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Lyman series  ».


  • Portail de la physique Portail de la physique
Ce document provient de « S%C3%A9rie de Lyman ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Raie Lyman alpha de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Émetteur Lyman-alpha — Les émetteurs lyman alpha (LAE pour Lyman Alpha Emitter en anglais) sont des galaxies présentant une raie lyman alpha en émission. La raie lyman alpha est produite par recombinaison de l hydrogène ionisé et correspond à la transition électronique …   Wikipédia en Français

  • Forêt Lyman-alpha — Forêt Lyman α En cosmologie, la forêt Lyman α désigne l ensemble des structures observées dans les spectres des galaxies et quasars lointains, et qui sont dues à l absorption par le milieu intergalactique d une partie de la lumière émise par ces… …   Wikipédia en Français

  • Forêt Lyman alpha — Forêt Lyman α En cosmologie, la forêt Lyman α désigne l ensemble des structures observées dans les spectres des galaxies et quasars lointains, et qui sont dues à l absorption par le milieu intergalactique d une partie de la lumière émise par ces… …   Wikipédia en Français

  • Blob Lyman-α — Animation montrant un blob Lyman alpha. Un blob Lyman alpha (à gauche) et une vue d’artiste de ce à quoi cela pourrait ressembler vu à une distance relativement proche (à droite). Un Blob Lyman α est un obje …   Wikipédia en Français

  • H-Alpha — Hα Parmi les quatre raies de la série de Balmer, la raie H alpha est la raie rouge, à droite. En physique et en astronomie, Hα, notée aussi H alpha, est une raie d’émission particulière de l’atome d’hydrogène située dans le spectre visible à… …   Wikipédia en Français

  • H-alpha — Hα Parmi les quatre raies de la série de Balmer, la raie H alpha est la raie rouge, à droite. En physique et en astronomie, Hα, notée aussi H alpha, est une raie d’émission particulière de l’atome d’hydrogène située dans le spectre visible à… …   Wikipédia en Français

  • H alpha — Hα Parmi les quatre raies de la série de Balmer, la raie H alpha est la raie rouge, à droite. En physique et en astronomie, Hα, notée aussi H alpha, est une raie d’émission particulière de l’atome d’hydrogène située dans le spectre visible à… …   Wikipédia en Français

  • Hydrogène alpha — Hα Parmi les quatre raies de la série de Balmer, la raie H alpha est la raie rouge, à droite. En physique et en astronomie, Hα, notée aussi H alpha, est une raie d’émission particulière de l’atome d’hydrogène située dans le spectre visible à… …   Wikipédia en Français

  • Foret Lyman-α — Forêt Lyman α En cosmologie, la forêt Lyman α désigne l ensemble des structures observées dans les spectres des galaxies et quasars lointains, et qui sont dues à l absorption par le milieu intergalactique d une partie de la lumière émise par ces… …   Wikipédia en Français

  • Forêt Lyman-Α — En cosmologie, la forêt Lyman α désigne l ensemble des structures observées dans les spectres des galaxies et quasars lointains, et qui sont dues à l absorption par le milieu intergalactique d une partie de la lumière émise par ces objets. Les… …   Wikipédia en Français