Rachid Khimoune


Rachid Khimoune

Rachid Khimoune est un sculpteur français d'origine algérienne né le 7 avril 1953 à Decazeville, dans l’Aveyron.

Sommaire

Biographie

Rachid Khimoune est né en France en 1953 à Decazeville (Aveyron) de parents d'origine berbère. Diplômé de l'Ecole supérieure des Beaux-arts de Paris en 1974, il pratique d'abord la peinture avant de se tourner vers la sculpture. Avec ses nombreuses réalisations monumentales, Rachid Khimoune qui expose depuis 1975, est représenté dans plusieurs musées, collections publiques et privées en France et à l’étranger.

« Voir ce que l'on ne voit plus, regarder autrement, dans la magie et le rêve » dit-il, c’est ce qui fait toute la poésie de son œuvre. De la plaque d'égout, à la vieille prise de courant, en passant par les objets de récupération, Rachid redonne relief et vie à l'insignifiant. L'univers de Rachid Khimoune : un monde imaginaire peuplé d'animaux réels ou inventés composés d'un fatras d'objets qui peuplent notre quotidien, son « Bestiaire » comme il l’appelle, est aujourd'hui reconnu internationalement par la critique.

…« La mémoire s’est emparée de toutes les virtualités visuelles d’une oralité sans limites et cet éclectisme vital traduit, sans faux-fuyants, l’universalité d’un langage issu d’une très personnelle sténographie de l’instinct »… Pierre Restany, Critique d’Art, 1995.

Principales expositions personnelles

L'atelier de Rachid Khimoune vers 1987
  • 1975 : Galerie Sanguine, Collioure
  • 1977 : Université Georgetown, Washington
  • 1980 : Galerie Peinture Fraîche, Paris
  • 1985 : Centre Culturel, Le Blanc Mesnil ; Centre Culturel, Tulle ; Centre d’action culturelle, Saint-Quentin-en-Yvelines
  • 1986 : Les hommes-valises, Centre culturel algérien, Paris ; Centre Jean Gagnant, Limoges ; École des Beaux-Arts, Nancy.
  • 1988 : Centre culturel, Neuchâtel (Suisse)
  • 1989 : Galerie du Théâtre de l’Agora, Évry ; Centre Jacques Prévert, Évry ; Poissons-marelles, Galerie Art’O, Aubervilliers (poème de Tahar Djaout) ; Galerie Antoine de Galbert, Grenoble
  • 1990 : Galerie Claudine Planque, Lausanne
  • 1991 : Galerie Claude Monet, Bezons (poème de Bernard Rousseaux) ; Futur-composé, Collégiale Saint-André, Chartres et Galerie Daphné Behm Williamme, Chartres (préfaces de Pierre Restany et Bernard Rousseaux) ; Galerie Régine Deschênes, Paris ; Château de Servière, Marseille
  • 1992 : Ajuntament de Sabadell, Barcelone (préface de Michel-Georges Bernard)
  • 1993 : Musée Picasso, Antibes (préfaces de Pierre Restany et François Maspero) ; Galerie Anpire, Paris
  • 1996 : Espace Pierre Cardin, Paris
  • 1998 : Galerie de l’Europe, Paris.
  • 2002 : Casa de Francia, Mexico
  • 2003 : Grimaldi Forum, Monte Carlo (Monaco)
  • 2006 : Galerie Samagra, Paris ; Pavillon des Arts, Foire de Genève
  • 2007 : Ancien Hôtel de Ville de Saint-Denis-de-La-Réunion
  • 2007 : Bastide de Capelongue, Bonnieux
  • 2007 : Galerie Meyer Le Bihan, Paris.
  • 2008 : Maison Elsa Triolet - Aragon, Saint-Arnoult-en-Yvelines
  • 2009 : Galerie Art Sawa, Dubai. Émirats arabes unis
  • 2010 : Maison de l'Afrique, Paris

Principales réalisations monumentales

Les quatre mousquetaires, Centre Jacques Prévert, Évry, 1989
1000 Tortues-casques, Parvis du Trocadéro, Paris, mai 2011
  • 1985 : Relief, Espace Bonnefoix, Toulouse. Relief, Centre Culturel, Tulle. Les Enfants du Monde, sculptures, Le Blanc-Mesnil.
  • 1986 : Relief, Besançon. Relief, Fondation Danielle Mitterrand, New York. Don Quichotte et Sancho Pança, sculpture, Stains. Relief, Bureau de Postes, Limoges-Beaubreuil.
  • 1987 : Relief, Pau. La Famille, relief, Ecole des Beaux-Arts de Hangzhou (Chine).
  • 1988 : Les Guerriers, sculpture, Parc Olympique, Séoul (Corée).
  • 1989 : Les Quatre Mousquetaires, relief, Centre Jacques Prévert, Evry. Relief, Grenoble. Relief, Centre Culturel de La Madeleine, Évreux. Cheikh-speare, sculpture, Mantes-la-Jolie.
  • 1993 : Les Enfants du Monde, Sculptures, Neuchâtel. Les Croisés, Chartres.
  • 2001 : Les Enfants du Monde, 21 Sculptures en bronze installées sur les terrasses du Parc de Bercy à Paris. (Images [1])
  • 2003 : Sculpture Felipe le Mexicain, Musée d’histoire, Cuernavaca (Mexique).
  • 2004 : Sculpture Jean-Baptiste le Monégasque, Monte-Carlo (Monaco).
  • 2007 : Sculpture Naomi l'Africaine, Ouagadougou (Burkina Faso).
  • 2007 : Relief Les Quatre Saisons, Villetaneuse.
  • 2009 : El Mamoun le Marocain, Sculpture et Dessin, Hôtel La Mamounia, Marrakech (Maroc).
  • 2009 : Les Enfants du Monde, 21 sculptures en bronze, Université Américaine, Abu Dhabi (EAU).
  • 2010 : Les Enfants du Monde, 21 sculptures en bronze, Expo 2010 à Shanghai (Chine).
  • 2011 : 1000 Tortues-Casques, Parvis du Trocadéro, Paris (France).
  • 2011 : 1000 Tortues-Casques, Omaha Beach, Colleville sur Mer (France).

Principales expositions collectives

  • 1976 : Salon international de Toulon.
  • 1978 : "Salon du Signe et de la Lettre", Paris. Salon de Mai, Paris. Espace Cardin, Paris.
  • 1980 : Centre National d’Art Contemporain, Paris. 1981 : Salon des Réalités Nouvelles, Paris.
  • 1983 : Centre d’art du Montcela, Jouy-en-Josas.
  • 1984 : "Les enfants de l’immigration", Centre G. Pompidou, Paris. Sols, CNAP, Paris. "Salon de Vitry".
  • 1985 : Hanovre (R.F.A.). Barcelone. Palais des Congrès, Perpignan.
  • 1986 : "Salon Comparaisons", Paris.
  • 1987 : Ecole des Beaux-Arts de Nancy. Inauguration de l’Institut du monde arabe, Paris. Centre Culturel de Neuchâtel.
  • 1995 : "Les effets du voyage", Palais des Congrès, Le Mans. Galerie Del Léon, Venise.
  • 1997 : Biennale de la sculpture, Monte Carlo (Monaco).
  • 1999 : Galerie Ovadia, Nancy. Galerie Yoshii, Paris. Festival du film fantastique, Gérardmer. Musée Bourdelle, Paris.
  • 2005 : Salon Art-Paris, Galerie Del Lèon, Paris. "Biennale des lions", Lyon.
  • 2006 : "Vach’Art", Paris. "Biennale de Lyon", Turin.
  • 2007 : "Mu-Nan la Chinoise" à St Tropez.
  • 2007 : Salon du Collectionneur au Grand Palais, Paris.
  • 2007 : Institut du Monde Arabe, Paris.
  • 2008 : Biennale Européenne d'Art Contemporain, Eragny sur Oise
  • 2008 : Rencontre Internationale de la Sculpture, Hettange Grande. France
  • 2008 : Galerie U Want Art, Shanghai. Chine
  • 2008 : Biennale des Lions, Lyon-Québec 2008. Lyon
  • 2008 : Salon Art Paris, Abu Dhabi. Émirats arabes unis

Jugements

…« La mémoire s’est emparée de toutes les virtualités visuelles d’une oralité sans limites et cet éclectisme vital traduit, sans faux-fuyants, l’universalité d’un langage issu d’une très personnelle sténographie de l’instinct »…

Pierre Restany, Critique d’Art, 1995.

« Le bitume n’est pas aveugle, il n’est pas insensible aux passages. Il est percé d’une multitude d’yeux, il est habité des signes et des souvenirs qu’y laissent les pas des promeneurs, les doigts des hommes de peine, les divers objets vagabonds qui se baladent, s’agglutinent, se démembrent, font des petits, deviennent eux-mêmes bitume. L’asphalte est la mémoire de la ville, c’est sa fiche anthropométrique où sont consignées toutes les empreintes.

Le bitume est un livre ouvert. On peut y lire différentes histoires - histoires de labeurs ou de rencontres, d’inventions ou de saccages. Ainsi à travers l’intérêt qu’il porte aux plaques d’égout, Rachid Khimoune essaie de restituer des itinéraires de travail (celui des émigrés maghrébins en France, par exemple) puis de constituer, avec les éléments et résidus de la voirie, des figures qui nous regardent avec des yeux, des bouches, des nombrils interrogateurs ou moqueurs, enjôleurs ou morfondus. Assemblés par Rachid Khimoune, les morceaux de plaques d’égout, et autres humbles résidus habitués à être piétinés, donnent des personnages imprévus, éclatant d’humour ou de révolte, d’espièglerie ou de désespoir. Il faut regarder, par exemple, ces inénarrables prototypes : Toufik de La Courneuve, M. et Mne Dupont la J., gardiens de HLM à La Courneuve, Ali Bobar, cette ronde fantastique et joyeuse d’enfants du monde entier. Rachid semble édifier ainsi, figure après figure, une indénombrable famille tellurique et minérale qui représente la terre entière. »

Tahar Djaout, « Rachid Khimoune, Sous le bitume, l’histoire », dans Algérie-Actualité, n° 1189, Alger, 28 juillet-3 août 1988.

« Des êtres invisibles, extraterrestres ou infraterrestres, affleurent d’un univers parallèle ou souterrain. Gauches, débonnaires, stupéfaits de leur commune aventure, ils se distinguent à peine des sols ou s’avancent dans l’espace, entraînant avec eux des fragments encore de leur monde. Ebahis du nôtre, l’interrogent, immobiles. Insensiblement se mettent en marche. (...) Regards inverses : en un instant la rue a des yeux, la rue regarde ses passants. Dans leurs continuels glissements, superpositions, les empreintes se font hommes, femmes, déferlant d’une région à l’autre de l’espace, d’un moment à l’autre du temps. (...) Dans le Parc Olympique de Séoul, en 1988, les dalles deviennent cuirasses et boucliers de « Guerriers » débouchant de lointaines époques. Puis les ondes minérales des pavés se font écailles : émergent les « Poissons ». C’était sans le savoir sur leurs bancs immobiles depuis toujours que l’on marchait. »

Michel-Georges Bernard, Rachid Khimoune, D'après les plaques, Éditions de l'Orycte, Paris, février 1989.

Distinctions

Bibliographie sélective

Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article : source utilisée pour la rédaction de cet article

  • Rachid K., Futur-composé, textes de Georges Lemoine, Daphné Behm-Williamme, François Maspéro, Bernard Rousseaux, collégiale St André et Galerie Daphné Behm Williamme, 1991. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Rachid Khimoune, textes de Pierre Restany, Michel Archimbaud, François Maspéro, Musée Picasso, Antibes, 1993. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Les effets du voyage, 25 artistes algériens, (textes de Fatma Zohra Zamoum, Ramon Tio Bellido, Michel-Georges Bernard et Malika Dorbani Bouabdellah), Palais des Congrès et de la Culture, Le Mans, décembre 1995 (ISBN 2-9509698-0-1). Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Les Enfants du monde, par Rachid Khimoune, textes de François Maspero, Pierre Restany, Tahar Djaout, Jean-Marie Gibbal et un entretien avec Michel Archimbaud. Photographies de Philippe Fuzeau ; Paris-Musées, Somogy éditions d'art, 2001. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Lien interne

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rachid Khimoune de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rachid Khimoune — Nacimiento 1953 Decazeville Mediodía Pirineos Nacionalidad …   Wikipedia Español

  • Les Enfants du Monde (Paris) — Les Enfants du Monde Artiste Rachid Khimoune Année 2001 Type Bronze Technique Sculptures Localisation Parc de Bercy, Paris, France Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • La peinture algérienne contemporaine — Peinture algérienne contemporaine Présentation générale Histoire de la peinture Mouvements picturaux …   Wikipédia en Français

  • Peinture algerienne contemporaine — Peinture algérienne contemporaine Présentation générale Histoire de la peinture Mouvements picturaux …   Wikipédia en Français

  • Peinture algérienne contemporaine — La peinture algérienne contemporaine apparaît dans les années 1920 à travers une première génération de précurseurs. À partir des années 1950 la « génération de 1930 », la plupart de la dizaine des artistes qui la composent étant nés… …   Wikipédia en Français

  • Djaout — Tahar Djaout Tahar Djaout (1954 1993) est un écrivain, poète et journaliste algérien d expression française. En 1993, il fut l un des premiers intellectuels victime de la « décennie du terrorisme » en Algérie. Sommaire 1 Biographie 2… …   Wikipédia en Français

  • Tahar Djaout — (1954 1993) est un écrivain, poète et journaliste algérien d expression française. En 1993, il fut l un des premiers intellectuels victime de la « décennie du terrorisme » en Algérie. Sommaire 1 Biographie 2 Bibliographie …   Wikipédia en Français

  • Beaux-Arts de Paris — École nationale supérieure des beaux arts Pour les articles homonymes, voir École supérieure d art. Cet article fait partie de la série Peinture …   Wikipédia en Français

  • Blanc mesnil — Le Blanc Mesnil Pour les articles homonymes, voir Blancmesnil. Le Blanc Mesnil La Place de l eau et la flè …   Wikipédia en Français

  • Blankok — Le Blanc Mesnil Pour les articles homonymes, voir Blancmesnil. Le Blanc Mesnil La Place de l eau et la flè …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.