RTBF


RTBF

Radio-Télévision belge de la Communauté française

50° 51′ 11″ N 4° 24′ 06″ E / 50.85296, 4.40165

RTBF.svg

Logo de RTBF
Dates clés 18 juin 1930 : Création de l’INR

1960 : Création de la RTB
1977 : Création de la RTBF

Personnages clés Paul-Henri Spaak : fondateur de l’INR
Forme juridique Entreprise publique autonome à caractère culturel
Siège social RTBF

Boulevard Auguste Reyers, 52
1044 Bruxelles, Belgique

Direction Jean-François Raskin, Président du Conseil d'administration
Jean-Paul Philippot, Administrateur général
Activité(s) Audiovisuel
Produit(s) Chaînes de télévision et de radio
Filiale(s) RMB (Régie Média belge), TVB (jusqu'en 1996)
Site Web http://entreprise.rtbf.be
Chiffre d'affaires 250 millions d'euros

La Radio-Télévision belge de la Communauté francophone ou RTBF est une entreprise publique autonome à caractère culturel en charge du service public de la radio et de la télévision pour la Communauté française de Belgique (Wallonie et Bruxelles).

Ses équivalents sont la Vlaamse Radio- en Televisieomroep (VRT) pour la Communauté flamande de Belgique et la Belgischer Rundfunk (BRF) pour la Communauté germanophone de Belgique.

La RTBF est membre de l'Union européenne de radio-télévision et actionnaire de la chaîne d'information Euronews.

Sommaire

Histoire

La loi du 18 juin 1930 créé l'Institut national de radiodiffusion (INR, NIR en néerlandais) qui se voit attribuer l'usage exclusif des trois longueurs d'onde accordées à la Belgique, dont deux seront utilisées pour diffuser des émissions en français et en néerlandais. Le 14 juin 1940, face à l'invasion nazie, l'INR interrompt ses activités après avoir démonté ou détruit tous ses émetteurs afin d'éviter leur utilisation par l'ennemi. Le 14 septembre 1945, l'INR retrouve par arrêté royal son mandat de service de radiodiffusion public. Le 2 juin 1953 marque les débuts de la télévision en Belgique avec diffusion d'émissions régulières dès le 31 octobre.

L'INR devient la Radio-Télévision belge (RTB) en 1960. La RTB comprend un institut d'émissions néerlandaises, un institut d'émissions françaises, indépendants l'un par rapport à l'autre, et un institut des services communs. Ses statuts lui assurent une totale autonomie culturelle, la garantie de la liberté d'information et l'indépendance vis-à-vis du gouvernement. En néerlandais, la RTB est appelée BRT (Belgische Radio- en Televisieomroep).

La télévision est autonome par rapport à la radio, avec du personnel distinct, et des locaux appropriés. En 1971, la télévision passe à la couleur et des centres régionaux de production sont créés à Liège et Charleroi en 1976, puis à Bruxelles en 1979. La RTB lance en 1976 une deuxième chaîne de télévision, RTbis, qui propose des rediffusions de la première chaîne.

Suite à la fédéralisation de la Belgique dans les années 1970 et à la création de trois communautés linguistiques dotés de compétences juridiques, un décret du Conseil culturel de la Communauté française de Belgique transforme la RTB en Radio-Télévision belge de la Communauté française (RTBF) en 1977. La Belgischer Rundfunk (BRF) est alors créée par la Communauté germanophone de Belgique pour assurer les services jusqu'ici dévolus à la RTB.

Tout comme la RTB, la RTBF dispose de l'autonomie culturelle, de la liberté de l'information, d'une indépendance face aux pouvoirs publics et d'un monopole de diffusion radio-télévisée.

Les années 1980 vont permettre à la RTBF de se développer, tout d’abord en tant que membre fondateur de la chaîne internationale francophone TV5, créée en 1984 avec TF1, Antenne 2, FR3 et la SSR, puis avec la création en 1985 de la première filiale de la RTBF, la RMB (Régie Média belge). La Communauté française autorise par décret du 4 juillet 1989 la diffusion par la RTBF de publicités dont la gestion et la commercialisation des espaces publicitaires est confiée à TVB, société commune aux chaînes publique et privée de la Communauté française (RTBF et RTL-TVi). C'est enfin la création de Canal+ TVCF, télévision à péage, filiale de la RTBF et du groupe Canal+ créée à Bruxelles, le 28 août 1988 et qui deviendra Canal+ Belgique en mai 1995.

Malgré ces développements, l’entreprise subit la concurrence conjointe des chaînes de télévision et de radio françaises et privées belges. En vue d'enrayer son déficit croissant, l'entreprise met en place en 1993 le plan Horizon 97 prévoyant le départ anticipé à la retraite du personnel statutaire. Quatre ans plus tard, le 8 juillet, un décret du parlement de la Communauté française donne l'autonomie financière à la RTBF en en faisant une entreprise publique autonome.

Au milieu des années 1990, la RTBF reprend une politique d’expansion en participant à la création d'EuroNews en 1993, en signant un accord de coproduction avec la chaîne franco-allemande Arte en 1995, portant sur la production d'une vingtaine d'heures de programmes par an, en reprenant ensuite la diffusion d'émissions radio en ondes courtes par RTBF International le 1er février 1999, à destination de l'Afrique centrale et de l'Europe méridionale et en créant enfin en 2001 RTBF Sat diffusée en clair et en numérique vingt-quatre heures sur vingt-quatre sur toute l'Europe grâce au satellite Astra.

Le plan Magellan, destiné à assainir les finances de l'entreprise grâce notamment à des départs en retraite anticipés mais aussi par un repositionnement des chaînes du groupes, est approuvé le 9 octobre 2002 par le conseil d'administration de la RTBF. Ainsi, les radios sont réformées : Bruxelles Capitale et Fréquence Wallonie fusionnent pour donner VivaCité; quant à Radio 21, elle se scinde en une chaîne classic rock (Classic 21) et une chaîne musicale « jeune » (Pure FM). Les deux chaînes de télévision sont également profondément remaniés pour être plus complémentaires.

Ce plan de transformation se termine en mai 2005 avec l'adoption d’une nouvelle identité visuelle qui abandonne le logo « oreille » datant de l'INR pour un look plus moderne.

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir



Organisation

La RTBF est dirigée par un Conseil d'Administration dont les membres sont élus conformément aux répartitions politiques au sein du Conseil culturel de la Communauté française de Belgique, autorité de tutelle de la RTBF, afin d'éviter que les membres du conseil d'administration de la RTBF appartiennent tous à la même tendance politique.

Dirigeants

La RTBF est dirigée par un Conseil d’administration, lui-même désigné par le Conseil culturel de la Communauté française de Belgique.

Conseil d’administration :

  • Président :
    • Jean-François Raskin
  • Vice-présidents :
    • Clarisse Albert
    • Frédéric Delcor

L'Administrateur général est désigné par le Conseil culturel pour un mandat de six ans.

Administrateur général :

Directeur des antennes :

  • Yves Bigot avril 2006 - septembre 2008
  • François Tron, depuis le 1er septembre 2008

Directeur de la radio :

  • Francis Goffin

Statut

Entreprise publique autonome à caractère culturel de la communauté (décret du 14 juillet 1997 modifié par décrets du 19 décembre 2002, du 9 janvier 2003, du 27 février 2003, du 3 juillet 2003 et du 19 mai 2004.

La RTBF fait partie de différentes instances internationales :

  • Les Radios Francophones Publiques
  • La Communauté des Télévisions Francophones
  • Le CIRTEF
  • L’Union Européenne de Radiodiffusion (UER), dont la RTBF est d’ailleurs l’un des membres fondateurs.

Budget

Le budget annuel des radios et télévisions publiques belges s’élève à 250 millions d’euros dont 75 % proviennent de la dotation de la Communauté française et 25 % ont leur origine dans la publicité et autres recettes commerciales.

Sièges

La tour Reyers, support des relais de la RTBF et de la VRT, Boulevard Reyers

Le premier siège de l’INR se trouvait au 1a et 1b de la rue du Bastion, à Bruxelles.

Le 3 novembre 1935, Paul-Henri Spaak, Ministre des P.T.T., pose la première pierre du nouvel immeuble de l’INR bâti sur un terrain de 4 000 m², place Sainte-Croix (future place Flagey), dont la construction sera achevée en 1939. La Maison de l'INR comprend six salles de concert, quatre studios spéciaux pour les jeux radiophoniques, des studios et bureaux pour les émissions parlées, des bureaux pour les services techniques et administratifs, répartis autour de ses cinq étages et des qualités acoustiques de pointe pour l'ensemble des studios.

La tour Reyers

En 1967, la RTB quitte le bâtiment de la Place Flagey pour eménager au 52 boulevard Auguste Reyers, siège actuel du groupe public.

Services

La RTBF diffuse six chaînes de radio et cinq chaînes de télévision (quatre chaînes propres, une en collaboration avec ARTE).

Radio

MW 1125 kHz depuis La Louvière (se reçoit correctement jusqu'à 100 km).
MW 1233 kHz depuis Liège et 1305 kHz depuis Marche-en-Famenne.
SW 9970 kHz depuis Wavre (se reçoit très bien dans le sud de la France et dans le bassin méditerranéen).
MW 621 kHz depuis Wavre (se reçoit correctement jusqu'à 200 km).

WebRadio

Les WebRadios de la RTBF sont accessibles sur le site officiel www.rtbf.be/webradio

Télévision

La RTBF opère cinq chaînes de télévision destinées à la Communauté française de Belgique :

  • La Une : chaîne généraliste en diffusion hertzienne analogique et numérique et sur le câble.
  • La Deux : chaîne généraliste en diffusion hertzienne analogique et numérique et sur le câble.
  • La Trois : chaîne généraliste faite de productions de la RTBF uniquement disponible en TNT.
  • RTBF Sat : chaîne généraliste uniquement diffusée en clair sur le satellite Hotbird.
  • ARTE Belgique : chaîne culturelle en collaboration avec ARTE France diffusée uniquement sur le câble.

Les principaux concurrents de la RTBF sont les chaînes de RTL Group (les chaînes de télévision RTL-TVi, Club RTL et Plug RTL), les chaînes de télévision du groupe AB (AB3 et AB4) et les chaînes françaises qui sont reçues en Belgique par le câble ou via les satellites Astra et Hot-Bird.

Personnalités liées à la RTBF

Journalistes

  • Philippe Antoine : journaliste
  • Véronique Barbier : journaliste
  • Rodrigo Beenkens : journaliste sportif (cyclisme et football)
  • Sébastien Boulanger : Journaliste sportif
  • Jonathan Bradfer : journaliste sportif
  • Jacques Bredael : journaliste
  • Jean-Pierre Gallet : journaliste
  • Laurent Bruwier : journaliste sportif
  • Paul Danblon : journaliste scientifique
  • Benjamin Deceuninck : journaliste sportif
  • Jean-Claude Defossé : journaliste
  • Tanguy Dumortier : journaliste sur La Deux
  • Jean Duriau : journaliste sportif (football)
  • Alain Gerlache : journaliste politique et actuel directeur de la télévision
  • Sylvie Honoré : journaliste cinéma
  • Chantal Istace : journaliste sur La Prem1ère (économie)
  • Pierre Istace : journaliste (économie)
  • Jean-Pierre Jacqmin : journaliste sur La Prem1ère
  • Medhi Khelfat : journaliste sur La Prem1ère
  • David Lachterman : journaliste
  • Hadja Lahbib : journaliste et joker pour le JT de 19h30
  • Janine Lambotte : journaliste
  • Vincent Langendries : journaliste sportif (football)
  • Thierry Luthers : journaliste sportif
  • Théo Mathy : journaliste sportif (cyclisme)
  • Julie Morelle : journaliste
  • Samy Hosni : journaliste
  • Olivier Mukuna
  • Sébastien Nollevaux : journaliste
  • Frank Peterkenne : journaliste sportif
  • Gérard Valet : journaliste
  • Baudouin Remy : journaliste
  • Selim Sasson : journaliste cinéma
  • Benoit Thans : consultant (football)
  • Françoise Van De Moortel : journaliste
  • Arsène Vaillant : journaliste sportif (football)
  • Eric Van de Poele : journaliste sportif (F1) et pilote automobile
  • Luc Varenne : journaliste sportif
  • Gaëtan Vigneron : journaliste sportif (F1, tennis et football)
  • Marc Wilmots : consultant (football) (en duo avec Rodrigo Beenkens)
  • Dominique Dussein : Journaliste

Animateurs et animatrices

Présentateurs et présentatrices du JT

Réalisateurs

  • Iwan Lemaire : réalisateur
  • Vincent Delecloz  : Réalisateur JT-Info , Magazine culturel , Nouveaux-Médias : création et diffusion de contenus pour le WEB
  • Cyril Travassac : réalisateur du JT de la Une
  • Christian Leroy : réalisateur

Humoristes

Autres

Voir aussi

Lien externe



Radio-Télévision Belge Francophone
Radio : La Première | Vivacité | Musiq'3 | Classic21 | PureFM | RTBF International
Webradio : Franco'Sphère | Vivacité en concert | VivaHits | Musiq'3 Babel | Classic21 60's
Classic21 80's | Classic21 Les années ont 20 ans | Pure Street | Rock à Pompon
Télévision : La Une | La Deux | La Trois | RTBF Sat
Partenariat : Arte Belgique | TV5MONDE | EuroNews
Projet : Radio Bruxelles Internationale
  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de la Wallonie Portail de la Wallonie
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
  • Portail de la radio Portail de la radio
  • Portail de la télévision Portail de la télévision
Ce document provient de « Radio-T%C3%A9l%C3%A9vision belge de la Communaut%C3%A9 fran%C3%A7aise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article RTBF de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • RTBF — Infobox Network network name = Radio télévision belge de la communauté française network country = Flag|Belgium network type = Broadcast radio, television and online available = National owner = launch date = 1930 (radio) 1953 (television)… …   Wikipedia

  • RTBF — Reportagefahrzeug der RTBF Radio télévision belge de la Communauté française (RTBF; dt. Radio und Fernsehen der französischen Gemeinschaft Belgiens) ist der öffentlich rechtliche, gebührenfinanzierte Rundfunk für die frankophone Bevölkerung… …   Deutsch Wikipedia

  • RTBF — Radiodiffusion Télévision Belge Francophone (Community » Media) …   Abbreviations dictionary

  • RTBF Sat — Création 26 novembre 2001 Disparition 15 février 2010 à minuit Langue Français …   Wikipédia en Français

  • RTBF SAT — Création 26 novembre 2001 Langue Français Pays d origine   …   Wikipédia en Français

  • RTBF International — Création 1er avril 2004 Slogan « La radio pour l Afrique centrale » Langue Français Pays …   Wikipédia en Français

  • RTBF Kin — RTBF International Création 1er avril 2004 Slogan « La radio pour l Afrique centrale » Langue Français Pays …   Wikipédia en Français

  • RTBF Sat — Infobox TV channel name = RTBF Sat logofile = RTBF Sat logo.png logosize = 150px logoalt = launch = 26 November 2001 closed date = picture format = owner = RTBF slogan = country = flag|Belgium broadcast area = headquarters = former names = RTBF… …   Wikipedia

  • RTBF International — Infobox Radio Station name = RTBF International area = Europe, Central Africa airdate = 1 April 2004 frequency = format = owner = RTBF website = [http://www.rtbfi.be/ www.rtbfi.be] RTBF International is a Belgian international, shortwave radio… …   Wikipedia

  • Emission spéciale de la RTBF diffusant une proclamation fictive de l'indépendance de la Flandre — Bye Bye Belgium Bye Bye Belgium (nom de code : Tout ça (ne nous rendra pas la Belgique)), émission spéciale de la RTBF diffusée le 13 décembre 2006, était un faux documentaire de la chaîne de télévision généraliste publique belge… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.