Pylade


Pylade
Oreste et Pylade en Tauride, cratère campanien à figures rouges, v. 330320 av. J.-C., musée du Louvre

Dans la mythologie grecque, Pylade (en grec ancien Πυλάδης / Pyládês ) est fils de Strophios (roi de Phocide) et d'Anaxibie (sœur d'Agamemnon). Il est donc le cousin d'Oreste.

Sommaire

Mythe

Pylade est élevé avec son cousin Oreste. Ce dernier a été recueilli par Strophios après le meurtre de son père Agamemnon. L'amitié qui unit les deux héros est si fidèle qu'elle deviendra proverbiale.

Pylade est l'un des instigateurs du meurtre de sa tante Clytemnestre ; mais il n'abandonne pas son ami quand celui-ci, après avoir tué sa mère Clytemnestre, est frappé de démence et poursuivi par les Érinyes. Pylade est finalement récompensé de son dévouement : Oreste, devenu roi d'Argos, lui accorde sa sœur Électre, de qui il a deux fils : Médon et Strophios.

Toujours fidèle à Oreste, il part avec lui en Tauride pour l'aider à calmer ses tourments en dérobant une statue d'Artémis, selon une prophétie de l'oracle de Delphes. Là-bas, ils retrouvent Iphigénie, autre sœur d'Oreste, qu'ils ramènent en Grèce.

Évocations artistiques

Sources

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pylade de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Strophios, fils de Pylade — Strophios fils de Pylade Pour les articles homonymes, voir Strophios. Dans la mythologie grecque, Strophios, fils de Pylade et d Électre, est roi de Phocide. Lorsqu Oreste donne sa sœur Électre comme épouse à son ami Pylade, ils ont deux enfants …   Wikipédia en Français

  • Strophios fils de pylade — Pour les articles homonymes, voir Strophios. Dans la mythologie grecque, Strophios, fils de Pylade et d Électre, est roi de Phocide. Lorsqu Oreste donne sa sœur Électre comme épouse à son ami Pylade, ils ont deux enfants, Strophios, nommé d après …   Wikipédia en Français

  • Strophios fils de Pylade — Pour les articles homonymes, voir Strophios. Dans la mythologie grecque, Strophios, fils de Pylade et d Électre, est roi de Phocide. Lorsqu Oreste donne sa sœur Électre comme épouse à son ami Pylade, ils ont deux enfants, Strophios, nommé d après …   Wikipédia en Français

  • Médon fils de Pylade — Pour les articles homonymes, voir Médon. Dans la mythologie grecque, Médon (en grec ancien Μέδων / Médôn) est le fils de Pylade et d Électre …   Wikipédia en Français

  • Iphigenie auf Tauris — Iphigénie en Tauride (Gluck) Pour les articles homonymes, voir Iphigénie en Tauride. Iphigénie en Tauride est un opéra en quatre actes de Christoph Willibald Gluck sur un livret de Nicolas François Guillard, représenté pour la première fois à l… …   Wikipédia en Français

  • Iphigenie en Tauride (Gluck) — Iphigénie en Tauride (Gluck) Pour les articles homonymes, voir Iphigénie en Tauride. Iphigénie en Tauride est un opéra en quatre actes de Christoph Willibald Gluck sur un livret de Nicolas François Guillard, représenté pour la première fois à l… …   Wikipédia en Français

  • Iphigénie en Tauride (Gluck) — Pour les articles homonymes, voir Iphigénie en Tauride. Iphigénie en Tauride est un opéra en quatre actes de Christoph Willibald Gluck sur un livret de Nicolas François Guillard, représenté pour la première fois à l Académie Royale de Musique… …   Wikipédia en Français

  • Iphigénie en tauride (gluck) — Pour les articles homonymes, voir Iphigénie en Tauride. Iphigénie en Tauride est un opéra en quatre actes de Christoph Willibald Gluck sur un livret de Nicolas François Guillard, représenté pour la première fois à l Académie Royale de Musique le… …   Wikipédia en Français

  • Andromaque (Racine) — Andromaque Édition princeps Auteur Jean Racine Genre Tragédie Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Liste de rôles des hautes-contre françaises — Article principal : Haute contre. Le tableau suivant contient la plupart des rôles créés par les plus importantes hautes contre françaises aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les rôles retenus y sont répertoriés car ils s avèrent… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.