Provinces d'Italie


Provinces d'Italie
Italy provinces.png

La province (sing. provincia ; pl. province) constitue le second niveau d'administration territoriale en Italie ; elle se situe entre la région et la commune et est l'équivalent du département français. Les règles générales relatives aux provinces sont fixées par le titre V, de la partie II, de la Constitution italienne (art. 114 et s.). Les provinces se sont associées dans l'Union des provinces d'Italie (Upi).

Sommaire

Histoire des provinces d'Italie

Les provinces ont été créées par le décret royal no 3702 (aussi appelé « décret Rattazzi »), du 23 octobre 1859, qui tendait à uniformiser et améliorer l'administration territoriale du royaume de Sardaigne en prenant modèle sur la France. Lors de la création du royaume d'Italie, en 1861, il y avait 59 provinces. Ce nombre passa à 69 avec la libération de plusieurs provinces occupées par l'Autriche-Hongrie (1866, 1868) et l'annexion de Rome (1870). Après la conclusion des traités qui suivirent la fin de la Première Guerre mondiale, le nombre de provinces passa, en 1924, à 76 (en comprenant notamment la Vénétie julienne et l'Istrie). Le nombre de provinces varia ensuite en raison des modifications territoriales dues à la Seconde Guerre mondiale.

Depuis 1945, le nombre de provinces a fortement augmenté du fait de la création (par scission) de plusieurs provinces, surtout en fin de siècle dernier. Leur nombre (110) étant considéré comme élevé et ayant un fort coût politique, le gouvernement Silvio Berlusconi IV décide le 13 août 2011, dans un décret-loi à convertir en loi, de supprimer toutes celles qui auraient moins de 300 000 habitants au recensement d'octobre 2011 (ou moins de 3 000 km²). Cela devrait conduire à la suppression de 29 à 34 provinces (qui seront supprimées au fur et à mesure de leur renouvellement électoral). Les dernières élections administratives (et notamment provinciales) s'étant déroulées au printemps 2011, les dernières suppressions n'interviendront dans les faits qu'en 2016.

Les compétences des provinces

Les provinces exercent, en Italie, quatre compétences principales :

  • la planification locale et le zonage du territoire ;
  • la police locale et l'organisation des services de lutte contre les incendies ;
  • la réglementation des transports (enregistrement des véhicules à moteur) et la maintenance des routes secondaires ;
  • la police locale, appelée Police provinciale (Polizia Provinciale).

La création des provinces de Olbia-Tempio, de Oristano, de Carbonia-Iglesias et de Medio Campidano a d'abord été considérée comme facultative avant de devenir effective. Celles-ci fonctionnent tant comme des provinces que des services déconcentrés de la région de Sardaigne.

Les provinces de Bolzano et de Trente exercent des compétence tant de niveau provincial que régional et, en partie, étatiques.

Dans la région autonome Vallée d'Aoste, il n'y a pas de province, et les compétences normalement dévolues à celle-ci sont exercées par la région.

L'organisation des provinces

Chaque province est administrée par une assemblée - le Conseil provincial (Consiglio Provinciale) - qui élit un instance exécutive appelé Junte provinciale (Giunta Provinciale). À la tête du Conseil provincial se trouve un Président (Presidente), qui préside également la province et la Junte Provinciale ; il nomme ses assesseurs (assessori) parmi les membres de la Junte et il dirige les services administratifs de la province. Le membres Conseil provincial et le Président de la province sont élus par les citoyens résidant dans la province.

Dans chaque province, il y a également un préfet (prefetto) qui représente le gouvernement du République. Il dirige la services de la préfecture-office territorial du Gouvernement.

Un questeur (Questore) dirige les service de la police d'État dans la province.

Les différentes provinces

Il existe 110 provinces mais 109 administrations provinciales (les compétences de la province, dans la Vallée-d’Aoste, sont exercées par la région).

Province Sigle Région
administrative
Population
(hab.)
Superficie
(km²)
Densité
(hab./km²)
Communes
(Nbre)
Président
Agrigente AG Sicile 454.002 3.042 149 43 Eugenio d'Orsi (MpA)
Alexandrie AL Piémont 440.613 3.559 124 190 Paolo Filippi (PD)
Ancône AN Marches 481.028 1.940 248 56 Patrizia Casagrande (PD)
Aoste (région à statut spécial) AO Vallée-d’Aoste 128.230 3.263 39 74 Augusto Rollandin (UV)
Arezzo AR Toscane 349.651 3.236 108 39 Roberto Vasai (PD)
Ascoli Piceno AP Marches 214.068 1.228 174 33 Piero Celani (PdL)
Asti AT Piémont 221.687 1.515 146 118 Maria Teresa Armosino (PdL)
Avellino AV Campanie 439.137 2.792 157 119 Cosimo Sibilia (PdL)
Bari BA Pouilles 1.258.706 3.821 329 41 Francesco Schittulli (PdL)
Barletta-Andria-Trani BT Pouilles 392.863 1.538 255 10 Francesco Ventola (PdL)
Belluno BL Vénétie 213.474 3.676 58 69 Gianpaolo Bottacin (Ligue du Nord)
Benevento BN Campanie 287.874 2.071 139 78 Aniello Cimitile (PD)
Bergame BG Lombardie 1.098.740 2.723 404 244 Ettore Pirovano (Ligue du Nord)
Biella BI Piémont 185.768 914 203 82 Roberto Simonetti (Ligue du Nord)
Bologne BO Émilie-Romagne 991.924 3.702 268 60 Beatrice Draghetti (PD)
Bolzano (province autonome) BZ Trentin-Haut-Adige 507.657 7.400 69 116 Luis Durnwalder (SVP)
Brescia BS Lombardie 1.256.025 4.783 263 206 Daniele Molgora (Ligue du Nord)
Brindisi BR Pouilles 403.229 1.839 219 20 Massimo Ferrarese (PD)
Cagliari CA Sardaigne 563.180 4.570 123 71 Graziano Milia (PD)
Caltanissetta CL Sicile 271.729 2.124 128 22 Giuseppe Federico (MpA)
Campobasso CB Molise 231.086 2.910 79 84 Rosario De Matteis (PdL)
Carbonia-Iglesias CI Sardaigne 129.840 1.495 87 23 Salvatore Cherchi (PD)
Caserte CE Campanie 916.467 2.640 347 104 Domenico Zinzi (UdC)
Catane CT Sicile 1.090.101 3.553 307 58 Giuseppe Castiglione (PdL)
Catanzaro CZ Calabre 368.597 2.392 154 80 Wanda Ferro (PdL)
Chieti CH Abruzzes 397.123 2.588 153 104 Enrico Di Giuseppantonio (UdC)
Côme CO Lombardie 594.988 1.288 462 160 Leonardo Carioni (Ligue du Nord)
Cosenza CS Calabre 734.656 6.650 110 155 Mario Oliverio (PD)
Crémone CR Lombardie 363.606 1.771 205 115 Massimiliano Salini (PdL)
Crotone KR Calabre 174.605 1.716 102 27 Stanislao Zurlo (PdL)
Coni CN Piémont 592.303 6.902 86 250 Gianna Gancia (Ligue du Nord)
Enna EN Sicile 172.485 2.561 67 20 Giuseppe Monaco (PdL)
Fermo FM Marches 177.914 860 207 40 Fabrizio Cesetti (SEL)
Ferrare FE Émilie-Romagne 359.994 2.630 137 26 Marcella Zappaterra (PD)
Florence FI Toscane 998.098 3.515 284 44 Andrea Barducci (PD)
Foggia FG Pouilles 640.499 6.966 92 61 Antonio Pepe (PdL)
Forlì-Cesena FC Émilie-Romagne 395.489 2.376 166 30 Massimo Bulbi (PD)
Frosinone FR Latium 498.167 3.243 154 91 Antonello Iannarilli (PdL)
Gênes GE Ligurie 882.718 1.839 480 67 Alessandro Repetto (PD)
Gorizia GO Frioul-et-Vénétie-Julienne 142.407 466 306 25 Enrico Gherghetta (PD)
Grosseto GR Toscane 228.157 4.501 51 28 Leonardo Marras (PD)
Imperia IM Ligurie 222.648 1.156 193 67 Luigi Sappa (PdL)
Isernia IS Molise 88.694 1.528 58 52 Luigi Mazzuto (PdL)
La Spezia SP Ligurie 223.516 881 254 32 Marino Fiasella (PD)
L'Aquila AQ Abruzzes 309.820 5.035 62 108 Antonio Del Corvo (PdL)
Latina LT Latium 555.692 2.250 247 33 Armando Cusani (PdL)
Lecce LE Pouilles 815.597 2.759 296 87 Antonio Maria Gabellone (PdL)
Lecco LC Lombardie 340.167 816 417 90 Daniele Nava (PdL)
Livourne LI Toscane 342.955 1.211 283 20 Giorgio Kutufà (PD)
Lodi LO Lombardie 227.655 782 291 61 Pietro Foroni (Ligue du Nord)
Lucques LU Toscane 393.795 1.773 222 35 Stefano Baccelli (PD)
Macerata MC Marches 325.362 2.774 117 50 Antonio Pettinari (UdC)
Mantoue MN Lombardie 415.442 2.339 178 70 Alessandro Pastacci (PD)
Massa-Carrara MS Toscane 203.901 1.157 176 17 Osvaldo Angeli (PD)
Matera MT Basilicate 203.726 3.447 59 31 Francesco Stella (PD)
Medio Campidano VS Sardaigne 102.409 1.516 68 28 Fulvio Tocco (PD)
Messine ME Sicile 653.737 3.247 201 108 Nanni Ricevuto (PdL)
Milan MI Lombardie 3.156.694 1.575 2.004 134 Guido Podestà (PdL)
Modène MO Émilie-Romagne 700.913 2.689 261 47 Emilio Sabattini (PD)
Monza et Brianza MB Lombardie 849.636 405 2.098 55 Dario Allevi (PdL)
Naples NA Campanie 3.080.873 1.171 2.631 92 Luigi Cesaro (PdL)
Novare NO Piémont 371.802 1.339 278 88 Diego Sozzani (PdL)
Nuoro NU Sardaigne 160.677 3.934 41 52 Roberto Deriu (PD)
Ogliastra OG Sardaigne 57.965 1.854 31 23 Bruno Pilia (PD)
Olbia-Tempio OT Sardaigne 157.859 3.399 46 26 Fedele Sanciu (PdL)
Oristano OR Sardaigne 166.244 3.040 55 88 Massimiliano De Seneen (PdL)
Padoue PD Vénétie 934.216 2.143 436 104 Barbara Degani (PdL)
Palerme PA Sicile 1.249.577 4.992 250 82 Giovanni Avanti (UdC)
Parme PR Émilie-Romagne 442.120 3.450 128 47 Vincenzo Bernazzoli (PD)
Pavie PV Lombardie 548.307 2.965 185 190 Daniele Bosone (PD)
Pérouse PG Ombrie 671.821 6.332 106 59 Marco Vinicio Guasticchi (PD)
Pesaro et Urbino PU Marches 366.963 2.564 143 60 Matteo Ricci (PD)
Pescara PE Abruzzes 323.184 1.225 264 46 Guerino Testa (PdL)
Plaisance PC Émilie-Romagne 289.875 2.590 112 48 Massimo Trespidi (PdL)
Pise PI Toscane 417.782 2.445 171 39 Andrea Pieroni (PD)
Pistoia PT Toscane 293.061 965 304 22 Federica Fratoni (PD)
Pordenone PN Frioul-et-Vénétie-Julienne 315.323 2.130 148 51 Alessandro Ciriani (PdL)
Potenza PZ Basilicate 383.791 6.549 59 100 Piero Lacorazza (PD)
Prato PO Toscane 249.775 365 684 7 Lamberto Gestri (PD)
Raguse RG Sicile 318.549 1.614 197 12 Giovanni Francesco Antoci (UdC)
Ravenne RA Émilie-Romagne 392.458 1.858 211 18 Claudio Casadio (PD)
Reggio de Calabre RC Calabre 566.977 3.184 178 97 Giuseppe Raffa (PdL)
Reggio d'Émilie RE Émilie-Romagne 530.343 2.292 231 45 Sonia Masini (PD)
Rieti RI Latium 160.467 2.750 58 73 Fabio Melilli (PD)
Rimini RN Émilie-Romagne 329.302 863 382 27 Stefano Vitali (PD)
Rome RM Latium 4.194.068 5.352 784 121 Nicola Zingaretti (PD)
Rovigo RO Vénétie 247.884 1.790 138 50 Tiziana Virgili (PD)
Salerne SA Campanie 1.109.705 4.918 226 158 Edmondo Cirielli (PdL)
Sassari SS Sardaigne 337.237 4.281 79 66 Alessandra Giudici (PD)
Savone SV Ligurie 287.906 1.545 186 69 Angelo Vaccarezza (PdL)
Sienne SI Toscane 272.638 3.823 71 36 Simone Bezzini (PD)
Syracuse SR Sicile 404.271 2.108 192 21 Nicola Bono (PdL)
Sondrio SO Lombardie 183.169 3.210 57 78 Massimo Sertori (Ligue du Nord)
Tarente TA Pouilles 580.028 2.436 238 29 Giovanni Florido (PD)
Teramo TE Abruzzes 312.239 1.948 160 47 Valter Catarra (PdL)
Terni TR Ombrie 234.665 2.122 111 33 Feliciano Polli (PD)
Turin TO Piémont 2.302.353 6.829 337 315 Antonio Saitta (PD)
Trapani TP Sicile 436.624 2.460 177 24 Girolamo Turano (UdC)
Trente (région autonome) TN Trentin-Haut-Adige 529.457 6.203 85 217 Lorenzo Dellai (UpT)
Trévise TV Vénétie 888.249 2.477 359 95 Leonardo Muraro (Ligue du Nord)
Trieste TS Frioul-et-Vénétie-Julienne 236.556 212 1.116 6 Maria Teresa Bassa Poropat (PD)
Udine UD Frioul-et-Vénétie-Julienne 541.522 4.904 110 136 Pietro Fontanini (Ligue du Nord)
Varèse VA Lombardie 883.285 1.199 737 141 Dario Galli (Ligue du Nord)
Venise VE Vénétie 863.133 2.461 351 44 Francesca Zaccariotto (Ligue du Nord)
Verbano-Cusio-Ossola VB Piémont 163.247 2.256 72 77 Massimo Nobili (PdL)
Vercelli VC Piémont 179.562 2.088 86 86 Carlo Riva Vercellotti (PdL)
Vérone VR Vénétie 920.158 3.120 295 98 Giovanni Miozzi (PdL)
Vibo Valentia VV Calabre 166.560 1.139 146 50 Francesco De Nisi (PD)
Vicence VI Vénétie 870.740 2.723 320 121 Attilio Schneck (Ligue du Nord)
Viterbe VT Latium 320.294 3.614 89 60 Marcello Meroi (PdL)
Total de l’Italie - - 60 626 442 301 338 201 8 092 -

Liens internes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Provinces d'Italie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Provinces italiennes — Provinces d Italie La province (sing. Provincia ; pl. Province) constitue le second niveau d administration territoriale en Italie ; elle se situe entre la région et la commune. Les règles générales relatives aux provinces sont fixées… …   Wikipédia en Français

  • Provinces — Province  Ne doit pas être confondu avec Provence. La province est une division administrative utilisée dans plusieurs États, depuis l Empire romain. Le mot province vient du latin provincia qui signifie « pays vaincus » ou pro… …   Wikipédia en Français

  • Italie (epoque romaine) — Italie (époque romaine) Carte des provinces de l Empire romain après 120. LA Gaule Cisalpine, indiquée dans cette carte, fut en réalité annéxée à l Italie dès la fin de la république en 42 À l époque de la Rome antique, dans les derniers siècles… …   Wikipédia en Français

  • Italie (province romaine) — Italie (époque romaine) Carte des provinces de l Empire romain après 120. LA Gaule Cisalpine, indiquée dans cette carte, fut en réalité annéxée à l Italie dès la fin de la république en 42 À l époque de la Rome antique, dans les derniers siècles… …   Wikipédia en Français

  • Italie (Époque Romaine) — Carte des provinces de l Empire romain après 120. LA Gaule Cisalpine, indiquée dans cette carte, fut en réalité annéxée à l Italie dès la fin de la république en 42 À l époque de la Rome antique, dans les derniers siècles de la République puis… …   Wikipédia en Français

  • ITALIE — Repubblica italiana (Italia) (it) République italienne (Italie) (fr) …   Wikipédia en Français

  • Provinces Illyriennes — 1809   1813 (1814) …   Wikipédia en Français

  • ITALIE - Histoire — Péninsule méditerranéenne, fortement ancrée au monde alpin, l’Italie est un pont naturel entre l’Orient et l’Occident, et participe au destin de ces deux mondes. Seule région occidentale vraiment marquée par les civilisations méditerranéennes… …   Encyclopédie Universelle

  • Provinces illyriennes — 1809 – 1813 (1814) Drapeau …   Wikipédia en Français

  • ITALIE — ON OBSERVE tout au long des âges une sorte d’attraction, sinon de fascination, exercée par les régions d’Italie sur les populations de l’Europe centrale et septentrionale. Les touristes ont succédé aux voyageurs britanniques et allemands Goethe,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.