Protéine A


Protéine A

la Protéine A est une protéine de surface de 40-60 KDa initialement trouvée dans les parois des bactéries Staphylococcus aureus. Elle est codée par le gène spa, et sa régulation est effectuée au niveau de la topologie de l'ADN, en fonction de l'osmolarité cellulaire, par un système à deux composants appelé ArlS-ArlR[1]. Cette protéine a un intérêt important en biochimie du fait de son afinité pour les immunoglobulines. Elle se fixe à la plupart des anticorps de mammifères, et particulièrement aux IgG. L'interaction se fait par la chaîne lourde des immunoglobulines, au niveau de la queue. La conséquence de ce type d'interaction est que, dans le serum, les bactéries vont fixer à leurs surfaces les IgG dans la mauvaise orientation (par rapport à la fonction primaire des anticorps) et ainsi empecher la phagocytose.

Sommaire

Fixation des anticorps à la Protéine A

La protéine A se fixe avec une grande affinité aux IgG1 et IgG2 d'humain ou de souris. Elle se fixe par contre avec une affinité moindre aux IgM, IgA et IgE, ainsi qu'au IgG3 et IgG1 de souris. La protéine A n'a pas d'affinité connue pour les IgG3 et IgD humain, ou les IgM, IgA et IgE de souris.

Autre protéines fixant les anticorps

En plus de la Protéine A, d'autres protéines bactériennes fixant les immunoglobulines telles que les Protéine G, Protéine A/G ou Protéine L sont souvent utilisées pour purifier, fixer ou détecter des anticorps. Chacune de ces protéines a un profil de fixation aux anticorps différents au niveau de la nature de l'anticorps ou de la partie reconnue.

Rôle pathologique

Comme pathogène, Staphylococcus aureus, utilise la protèine A, parmi d'autre protèines, comme facteur de virulence. La Protéine A permet l'inhibition de la phagocytose et agit pour cacher la bactérie du système immunitaire. Des Mutants de S. aureus n'ayant plus de protéine A sont plus efficaement phagocytés in vitro, et présente une virulence atténuée lors d'infection.

Recherche

La protéine A de Staphylococcus aureus recombinante est produit dans E. coli pour son utilisation en immunologie et biochimie.

La protéine A est souvent couplées à d'autres molécules telle que des marqueurs fluorescent, des enzymes, la biotine, différentes billes (or, agarose, magnetique ou latex) sans affecter l'affinité pour les anticorps. La protéine A peut également être fixée sur un support solide et être utilisé comme méthode de purification d'IgG à partir d'un extrait cellulaire complexe (comme le serum).

L'Immunoprécipitation repose souvent sur l'utilisation de protéine A fixée sur des billes.

Notes et références

  1. Fournier, B and Klier A. 2004. Protein A gene expression is regulated by DNA supercoiling which is modified by the ArlS-ArlR two-component system of Staphylococcus aureus. Microbiology 150, 3807-3819

Annexes

Articles connexes

  • Portail de la biologie cellulaire et moléculaire Portail de la biologie cellulaire et moléculaire

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Protéine A de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Proteine — Protéine Représentation schématique de la myoglobine. Cette protéine homologue de l hémoglobine se lie au dioxygène au niveau des muscles. Elle est la première dont la structure est résolue par cristallographie et diffraction des rayons X par Max …   Wikipédia en Français

  • Proteine C — Protéine C Protéine C Illustration bienvenue! …   Wikipédia en Français

  • Protéine C — Nom commun Protéine C Vitamine K dépendant Oui Maladie Déficit en protéine C …   Wikipédia en Français

  • protéine — [ prɔtein ] n. f. • 1838; gr. prôtos « premier » et ine ♦ Macromolécule organique azotée, de poids moléculaire élevé, qui donne par hydrolyse des acides aminés et entre pour une forte proportion dans la constitution des êtres vivants. Protéines… …   Encyclopédie Universelle

  • Proteine G — Protéine G Les protéines G (leur nom est une abréviation de l anglais guanine nucleotide binding proteins) sont des molécules de nature protéique qui permettent le transfert d informations à l intérieur de la cellule. On parle de transduction de… …   Wikipédia en Français

  • Proteine S — Protéine S Protéine S Illustration bienvenue! …   Wikipédia en Français

  • Protéine G — Les protéines G (leur nom est une abréviation de l anglais guanine nucleotide binding proteins) sont des molécules de nature protéique qui permettent le transfert d informations à l intérieur de la cellule. On parle de transduction de signaux.… …   Wikipédia en Français

  • Protéine S — Nom commun Protéine S Vitamine K dépendant Oui Maladie déficit en protéine S …   Wikipédia en Français

  • Proteine Gs — Protéine Gs Pour les articles homonymes, voir Gs. Les protéines Gs sont une des familles principales des protéines G associées à un récepteur. Il s agit entre autres du récepteur au glucagon. Ces récepteurs sont constitués de 3 sous unités… …   Wikipédia en Français

  • Protéine Gs — Pour les articles homonymes, voir Gs. Les protéines Gs sont une des familles principales des protéines G associées à un récepteur. Il s agit entre autres du récepteur au glucagon. Ces récepteurs sont constitués de 3 sous unités respectivement… …   Wikipédia en Français

  • Proteine — Proteine, Eiweiße, Peptide mit über 100 Aminosäuren; als Struktur und Funktionsmoleküle (z.B. in Zellen; als Enzyme, Hormone, kontraktile Elemente) wichtige Bestandteile aller lebenden Organismen; entstehen durch Übersetzung der Nucleotidsequenz… …   Deutsch wörterbuch der biologie