Protistes

Protistes

Protista


Comment lire une taxobox
Protista (Protistes)
 Foraminifères benthiques
Foraminifères benthiques
Classification classique
Règne Protista
Divisions de rang inférieur
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Les Protistes (ou protista) sont des Eucaryotes unicellulaires, qui forment un groupe de classification des êtres vivants. Il s'agit en fait d'un terme pratique désignant un très large spectre d'eucaryotes unicellulaires n'appartenant ni au règne des végétaux, ni des animaux ni des eumycètes. Les protistes forment en effet un groupe extrêmement hétérogène avec une très grande diversité anatomique et physiologique.

Sommaire

Histoire

La première définition d'un règne des protista a été proposée par Ernst Haeckel en 1866 en regroupant tout ce qui à son sens et à l'époque ne correspondait ni aux végétaux (ou Plantae), ni aux animaux.

Le concept de Protista a ensuite perduré pendant plus d'un siècle, mais la délimitation de ce « règne » a souvent et fortement varié en fonction des auteurs. On distingue cependant deux grandes étapes de l'histoire de ce concept : avec la phylogénétique moderne, qui est l'état de la science en 2008, et avant cette discipline, qui est la conception classique.

Classification phylogénétique moderne

Au XXIe siècle, le caractère polyphylétique des protista, quelle que soit leur définition, a été démontré, réduisant considérablement la pertinence d'un tel groupe par ailleurs sans unité écologique ou morphologique. Ainsi, la classification phylogénétique ignore totalement les protistes.

Certains protistes sont rattachés aux Opisthocontes, d'autres à la lignée des algues brunes (Straménopiles) ou à la lignée verte des algues et plantes terrestres (Chlorophyta). D'autres « protistes » sont divisés en lignées monophylétiques qui pourraient avoir rang de règne. Enfin, la position d'autres « protistes » aux affinités incertaines est encore en cours d'étude. Au total les scientifiques reconnaissent aujourd'hui une soixantaine de lignées. De plus, en phylogénétique moderne, végétal et animal deviennent des termes obsolètes.[1][2][3]

Classification classique

Le règne des protistes se divise généralement en trois parties :

Protozoaires

Les protozoaires sont des organismes unicellulaires qui forment un groupe paraphylétique, ils possèdent une cellule eucaryote (c'est-à-dire possédant un vrai noyau, contrairement aux bactéries, dites procaryotes), très différenciée qui remplit de nombreuses fonctions nécessaires à la vie et comportant des organites complexes : "vacuoles pulsatiles", "cils", "flagelles".

Les protozoaires se différencient donc fortement des cellules constituantes des tissus des métazoaires. Ils ont conquis et se sont adaptés à tous les milieux de vie, et certains sont des parasites qui peuvent être dangereux. Leur reproduction sexuée ou asexuée est très complexe. Le mode de nutrition des protozoaires se fait par ingestion (phagocytose ou cytopharynx). Les protozoaires sont hétérotrophes, c'est-à-dire qu'ils puisent leur source de carbone en provenance des différents composés organiques.

On distingue cinq sous-embranchements :

  • Les actinopodes qui émettent de fins pseudopodes rayonnants. Ils comprennent :
    • Les acanthaires, qui sont des protozoaires marins et planctogéniques.
    • Les radiolaires actinopodes, qui sont des protozoaires marins avec un squelette siliceux. Leur sédimentation et leur fossilisation donnent naissance à des roches telles le jaspe ou la Lydite...
    • Les héliozaires.
  • Les cnidosporidies sont des parasites dont le stade initial est un germe amiboïde et le stade final une spore pourvue d'un filament évaginable.
  • Les infusoaires ou infusoires sont des protistes de grande taille (jusqu'à 300 μm pour la paramécie). Ils sont munis d'un macronucléus et d'un micronucléus.
  • Les rhizoflagellés qui comprennent les rhizopodes et les flagellés.
    • Les rhizopodes constituent une superclasse de protozoaires caractérisés par leur aptitude à émettre des pseudopodes locomoteurs et préhensibles. On trouve dans cette classe les amibes, les radiolaires rhizopodes et les foraminifères.
      • Les foraminifères se trouvent dans les eaux marines et saumâtres, et leur test calcaire comprend plusieurs loges plus ou moins perforées comme les globigérines et les nummulites.
    • Les flagellés constituent une superclasse de protozoaires pourvus de flagelles qui sont des organes filiformes et contractiles qui assurent la locomotion. On touve dans cette classe les phytoflagellés (végétaux chlorophylliens), et les zooflagellés, animaux dont certains peuvent être de dangereux parasites comme le Trypanosome qui cause la « maladie du sommeil ».
  • Les sporozoaires sont dépourvues à l'état adulte d'appareil locomoteur. Ce sont des parasites des cellules animales.

Protophytes

Les protophytes sont des organismes végétaux unicellulaires ou à cellules peu différenciées. On distingue sept sous-embranchements :

Mycétozoaires

Ce sont des protistes qui possèdent de nombreuses caractéristiques communes avec les Mycètes. Par exemple : les myxomycètes.

Notes et références

  1. Patterson, D. J. (1999). The diversity of eukaryotes. American Naturalist 154: S96-S124.
  2. Cavalier Smith, T. & Chao, E. E. Y. (2003). Phylogeny and classification of phylum Cercozoa (Protozoa). Protist 154: 341-58.
  3. Adl, S. M. et al. (2005). The new higher level classification of eukaryotes with emphasis on the taxonomy of protists. Journal of Eukaryotic Microbiology 52: 399-451.

Voir aussi

Wiktprintable without text.svg

Voir « protiste » sur le Wiktionnaire.

Liens externes

  • Portail de la microbiologie Portail de la microbiologie
Ce document provient de « Protista ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Protistes de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • PROTISTES — Les Protistes regroupent tous les organismes vivants unicellulaires d’affinité animale ou d’affinité végétale, car il est aujourd’hui établi qu’à ce niveau d’organisation la distinction entre les deux grands règnes n’a pas la signification… …   Encyclopédie Universelle

  • Cinq règnes du vivant — Règne (biologie) Le règne (du latin « regnum ») est, dans les taxinomies classiques, le plus haut niveau de classification des êtres vivants, en raison de leurs caractères communs. Dans la nouvelle classification à trois domaines, le… …   Wikipédia en Français

  • Protista — (Protistes) …   Wikipédia en Français

  • Regne (biologie) — Règne (biologie) Le règne (du latin « regnum ») est, dans les taxinomies classiques, le plus haut niveau de classification des êtres vivants, en raison de leurs caractères communs. Dans la nouvelle classification à trois domaines, le… …   Wikipédia en Français

  • Règne (biologie) — Le règne (du latin « regnum ») est, dans les taxinomies classiques, le plus haut niveau de classification des êtres vivants, en raison de leurs caractères communs. Dans la nouvelle classification à trois domaines, le règne est le… …   Wikipédia en Français

  • Super-règne — Règne (biologie) Le règne (du latin « regnum ») est, dans les taxinomies classiques, le plus haut niveau de classification des êtres vivants, en raison de leurs caractères communs. Dans la nouvelle classification à trois domaines, le… …   Wikipédia en Français

  • Super-règne (biologie) — Règne (biologie) Le règne (du latin « regnum ») est, dans les taxinomies classiques, le plus haut niveau de classification des êtres vivants, en raison de leurs caractères communs. Dans la nouvelle classification à trois domaines, le… …   Wikipédia en Français

  • Protiste — Protista Protista (Protistes) …   Wikipédia en Français

  • Protozoaires — Protista Protista (Protistes) …   Wikipédia en Français

  • Protozoose — Protista Protista (Protistes) …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»