Prosopagnosie


Prosopagnosie

La Prosopagnosie est un trouble de la reconnaissance des visages.

La prosopagnosie s'apparente à l'agnosie visuelle. C'est l'identification des visages humains antérieurement familiers qui est impossible. Les différences d'un visage à l'autre sont reconnues. Le patient pourrait reconnaître une personne si un détail particulier la caractérise (une tache de naissance, une paire de lunettes,... qui permet au patient de l'identifier).

Cette curieuse affection, généralement imputable à des traumas accidentels, prive ceux qui en souffrent de la capacité à reconnaître les visages, et uniquement les visages. Plus précisément, ils ne peuvent plus distinguer un individu d'un autre par ses traits faciaux. Ils ne reconnaissent un proche ou une célébrité que par le son de sa voix.

Il se trouve que ce déficit, ne portant que sur une seule catégorie d'objets, les visages, pose aux scientifiques un problème immense. On a voulu croire que la prosopagnosie n'était qu'un effet particulier d'une détérioration plus générale de l'aptitude à la reconnaissance des formes. C'était, en effet, le cas de plusieurs patients. Puis il fallut admettre que certains ne souffraient d'aucun déficit dès lors qu'il s'agissait de reconnaître d'autres formes complexes que les visages. Des tests[1] ont décrit le cas de plusieurs patients souffrant d'une incapacité sévère à reconnaître les visages, mais distinguant sans effort un modèle de voiture d'un autre, un chien d'un chat, une bergère d'une chauffeuse. Ces tests permettaient de conclure que “...la prosopagnosie n'étant pas toujours accompagnée d'un déficit général de l'aptitude à discriminer les objets, l'aptitude à discriminer les objets pourrait donc différer de manière importante de l'aptitude à discriminer des visages”.

Les Dr J.E. McNeil et E.K.Warrington, du National Hospital de Londres, rapportent pour leur part le cas d'un berger, sévèrement atteint, distinguant et nommant néanmoins la plupart des moutons de son troupeau, ce dont la plupart des gens sont tout à fait incapables.

Une étiologie non rare de la prosopagnosie est l'intoxication au monoxyde de carbone (CO). Je souhaite citer le cas d'un patient incapable de déterminer qui entrait dans sa chambre...jusqu'à ce que l'entrant commence à parler. Il n'y avait pas -et il n'y a pas généralement - de trouble du raisonnement. Les cheminements mnésiques peuvent être curieux: ainsi cet homme cultivé ne se rappelait le prénom de sa fille que par identité avec celui de l'héroïne des "Hauts de Hurlevent"! L'amélioration, aidée par la stimulation active, est généralement visible au bout de six mois.

En clair, cette affection est une véritable énigme. Tout semble se passer comme si les mensurations purement anthropométriques du visage, la taille du nez, l'épaisseur des lèvres, la forme des yeux ne jouaient aucun rôle dans le fait que nous reconnaissons quelqu'un. Notons que les prosopagnosiques évaluent parfaitement l'âge d'un visage, son sexe, son ethnie, ses cicatrices s'il en a. Mais ne peuvent dire “qui” il est. Le modèle classique, qui fait du couple œil-cortex visuel l'équivalent d'un système de reconnaissance des formes calculant des coordonnées x-y-z, est encore affaibli par cette étrange infirmité, qui n'a pas d'explication à ce jour.

Cette énigme laisse les savants perplexes: “...Une atteinte du faisceau longitudinal inférieur droit associée à celle du splénium du corps calleux en serait responsable” suppose, avec le conditionnel de rigueur, un ouvrage de référence[2], ce qui ne nous avance guère. Un jeune chercheur, le Dr Timothy Montoute, auteur d'une thèse[3], dit dans son introduction: “On peut se demander si une personne voit ce qu'elle croit ou si ce qu'elle voit dépend de ses connaissances et de son expérience antérieure”. Question fondamentale à laquelle ce chercheur s'est intéressé en se concentrant sur la reconnaissance des visages, car, dit-il: “...le visage constitue une classe étendue de stimuli complexes qui sont discriminés, par le genre humain, avec un très haut niveau d'expertise”. Celui-ci est, en effet, assez stupéfiant: chacun de nous est capable de reconnaître instantanément un visage, même après plusieurs années, même s'il a vieilli de dix ans, et ce parmi des milliers d'autres, avec un taux d'erreur quasi nul. La mystérieuse prosopagnosie nous le rappelle, nous ne savons pas comment se fait cette discrimination, ni comment nous est venu ce “très haut niveau d'expertise”. Ce genre de phénomène cadre bien mal avec la théorie actuelle qui fait du cerveau une machine électrique et chimique à traiter l'information.

De nombreux théoriciens de la conscience, en sciences cognitives ou en philosophie, citent des cas de prosopagnosie et proposent des interprétations de cette maladie dans le cadre de théories de l'esprit. Voir, par exemple, le "modèle des versions multiples" de Daniel C. Dennett, ou les boucles réentrantes de Gerald M. Edelman.


Prosopagnosie congénitale

Prosopagnosie sociale

Il y une source qui n'est pas explorée : l'impossibilité de reconnaître un visage ne viendrait pas de l'inné, mais d'un rejet de la Société : le cerveau rejette inconsciemment l'humain social et considère comme acquis que l'individualisation d'un visage n'a pas d'intérêt, voire peut être néfaste.

L'Autre en tant qu'être social serait rejeté (ou du moins ignoré) avec l'ensemble de la société cause de 'douleurs infantiles' et autre trauma infligés.

Le visage est relatif à l'égo, donc à la volonté de manipuler (montrer bonne mine pour cacher son véritable état par ex., dissimuler ses intentions) ressentie par la personne souffrant de prosopagnosie.

La voix innée infalsifiable est retenue comme plus fiable que le visage qui tombe ainsi dans la zone de la mémorisation volatile avec tout ce qui gâche la vie courante.

Dans ce type de difficulté (non sévère), associer le nom et le visage pose aussi problème.

Il n'a pas d'étude connue, ce seul témoignage pour ouvrir une porte vers la compréhension d'une partie de ce trouble.

Notes et références

  1. Étude des Dr Katharina Henke, Stefan R. Schweinberger, Alva Grigo, Thomas Klos et Werner Sommers
  2. Terminologie de neuropsychologie et de neurologie du comportement
  3. Perception et reconnaissance faciales: Intégration de processus et reconstruction des représentations

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Prosopagnosie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Prosopagnosie — ([ˈpʁosoːpˌagnoˈsiː] von altgriechisch: τὸ πρόσωπον tò prósōpon: das Gesicht und ἡ ἀγνωσία agnōsía: das Nichterkennen) oder Gesichtsblindheit bezeichnet die Unfähigkeit, die Identität einer bekannten Person anhand ihres Gesichtes zu erkennen.… …   Deutsch Wikipedia

  • prosopagnosie — ● prosopagnosie nom féminin (du grec prosôpon, visage, et agnôsia, ignorance) Trouble affectant la reconnaissance de l identité des visages …   Encyclopédie Universelle

  • Prosopagnosie — Pros|op|agnosi̲e̲ [↑prosopo... u. ↑Agnosie] w; , ...i̱en: ↑Agnosia optica, bei der Formen als solche zwar erkannt, aber in ihrer Besonderheit und Bedeutung nicht identifiziert werden (z. B. ein Gesicht zwar als Gesicht, aber nicht als das einer… …   Das Wörterbuch medizinischer Fachausdrücke

  • Gesichtsblindheit — Prosopagnosie (von griechisch: πρόσωπον „Prosopon“: das Gesicht und „Agnosia“: das Nichterkennen) oder Gesichtsblindheit bezeichnet die Unfähigkeit die Identität einer bekannten Person anhand deren Gesichtes zu erkennen. Prosopagnosie wird in… …   Deutsch Wikipedia

  • Prosopagnostiker — Prosopagnosie (von griechisch: πρόσωπον „Prosopon“: das Gesicht und „Agnosia“: das Nichterkennen) oder Gesichtsblindheit bezeichnet die Unfähigkeit, die Identität einer bekannten Person anhand deren Gesichtes zu erkennen. Prosopagnosie wird in… …   Deutsch Wikipedia

  • Prosophagnosie — Prosopagnosie (von griechisch: πρόσωπον „Prosopon“: das Gesicht und „Agnosia“: das Nichterkennen) oder Gesichtsblindheit bezeichnet die Unfähigkeit, die Identität einer bekannten Person anhand deren Gesichtes zu erkennen. Prosopagnosie wird in… …   Deutsch Wikipedia

  • Phonagnosie — (von griechisch: φώνημα “Phon”: die Stimme und αγνώσις “Agnosie”: das Nicht Erkennen) bezeichnet die Unfähigkeit, die Identität von Personen anhand ihrer Stimme zu erkennen. Man unterscheidet die Phonagnosie als Folge einer Hirnschädigung und die …   Deutsch Wikipedia

  • Agnosie — Provient du grec : agnôsia. Il s agit d une combinaison étymologique des mots grecs : a (négation) gnosie (connaissance). L agnosie est un trouble cognitif qui se manifeste par un déficit de la capacité de reconnaissance (il ne connaît… …   Wikipédia en Français

  • Agnosie visuelle — Agnosie Provient du grec : agnôsia. Il s agit d une combinaison étymologique des mots grecs : a (négation) gnosie (connaissance). L agnosie est un trouble cognitif qui se manifeste par un déficit de la capacité de reconnaissance (il ne… …   Wikipédia en Français

  • Perception des visages — Dans l image de gauche faite de surfaces noires et blanches nous voyons un visage mais pas dans l image de droite alors même qu il s agit de la même image inversée de haut en bas. Ces images ont été créées par le psychologue Craig Mooney pour… …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.