Projet Mose


Projet Mose

Projet Mose

La lagune de Venise

Le projet MOSE (MOdulo Sperimentale Elettromeccanico, Module expérimental électromécanique) consiste à aménager la lagune de Venise afin d'empêcher les marées d'inonder la ville et ainsi la sauvegarder. En italien, le prénom Mosè est l'équivalent de « Moïse ». L'étymologie courante de ce prénom est « sauvé des eaux », ce qui recouvre bien la finalité du projet.

Dernier projet en date, et retenu, de sauvegarde de la lagune de Venise.

Sommaire

Problème

Depuis la plus lointaine antiquité, la ville de Venise subit l’acqua alta, c’est à dire les « hautes eaux » qui, en automne et au printemps menacent la lagune. Les problèmes sont : la pluie, l’eau douce amenée par les fleuves, la marée de l’Adriatique et la Bora, ce vent qui pousse les eaux dans le golfe de Venise. Cela étant, ces critères sont rarement tous réunis au même moment.

La décision fut enfin prise après l'importante acqua alta de 1966, avec une cote de 1,94 m au dessus du niveau moyen et 1,20 m sur la place Saint-Marc.

Les eaux douces

Le bassin récepteur des eaux couvre 200 ha plus les 50 ha de lagune, alors que le bassin d’écoulement de la Vénétie est un territoire de 200 000 ha avec de nombreux fleuves comme le , l’Adige, le Brenta, le Piave et divers canaux qui se jettent dans la lagune.

  • Quantité d'eau de pluie annuelle amenée par le bassin d'écoulement : 1,4 millions de m³
  • Quantité d'eau de pluie annuelle sur la lagune : 0,3 million de m³
  • Quantité d'eau entrant et sortant quotidiennement par les 3 ports (moyenne annuelle) : 0,4 à 0,5 million de m³

La mer

La ligne de partage des eaux entre la lagune et l’Adriatique est définie par le littoral de Jesolo, Cavallino, Lido, Pellestrine, Sottomarina et Isola Verde ; qui s’étend sur environ 60 km.

Les marées de l’Adriatique sont peu élevées en général, mais sous l’influence de la Bora, vent de nord-nord-est qui vient de Trieste et pousse les vagues droit sur la lagune, ou du Sirocco, vent chaud du sud-est. Il suffit d’une marée de 90 cm pour que la place Saint Marc soit sous les eaux.

Un autre problème futur sera la montée des eaux due au réchauffement climatique.

La cité de Venise

Venise étant construite sur des pilotis enfoncés dans un sol marécageux, a tendance à s’affaisser de par le poids des constructions et les vibrations causées par les activités humaines (navire à moteur entre autres).

Étendue du chantier

  • 1 200 ha à protéger
  • 45 km de plage à reconstruire
  • 8 km de dune reconstruite
  • 15 km de chantier
  • Environ 80 vannes de 20 m sur 30 à poser devant les 3 passes d'accès du Lido (800 m de large), Malamocco et Chioggia (400 m de large chacun)[1].

Le Projet MOSE

L'acronyme MOSE (MOdule Expérimental Électromécanique) se réfère à un système intégré d'œuvres qui prévoit un barrage mobile et rangées de battants ou (vannes) mobiles en mesure d'isoler la lagune de Venise de la mer Adriatique pendant les hautes marées (acqua alta), supérieures à la cote établie de 110 cm.

Ces travaux, complétés par d'autres (hausse des dallages et des rivages, de falaises à l'extérieur des embouchures de port), assureront la défense des habitants de la ville de Venise contre les hautes eaux ainsi qu'envers la dégradation progressive de la lagune face à la mer due également au niveau du sol qui s'afaisse.

Fonctionnement des vannes à gravité

A=lagune, B=mer, 1= socle béton, 2=vanne,3=air injecté,4=eau expulsée

Le Consortium Venise Nouvelle[2], concessionnaire unique pour la réalisation des œuvres de sauvegarde de Venise, a adopté ce type de vanne puisqu'il retient que, non seulement il réponde aux exigences fonctionnelles, mais obéis même à une série de prescriptions imposées, comme l'absence de structures qui altèrent le conteste du paysage de la lagune, la nécessité de ne pas diminuer les rechanges d'eau induits des marées et l'absence d'impact sur les activités socio-économiques (en particulier le trafic naval et la pêche). Ces vannes sont définies « mobiles » parce qu’en conditions normales, elles sont pleines d'eau et restent couchées sur le fond (auquel elles sont ancrées par des charnières).

Dans le cas où le niveau de l'eau dépasse les 110 cm, elles sont vidées de l'eau au moyen de l'injection d'air comprimé : de cette manière elles se soulèvent, en pivotant sur l'axe des charnières, jusqu'à émerger en isolant temporairement la lagune de reste de la mer.

On doit toutefois remarquer qu'il existe un vaste débat sur la réelle correspondance des caractéristiques techniques de MoSE par rapport aux qualités demandées par la loi spéciale pour la sauvegarde de Venise. Par exemple, elle impose que, quelle que soit la solution, elle obéisse à des critères « de gradualité, d’expérimentation et de réversibilité », que ne respecte pas le MoSE, de par sa conception monolithique.

Chronologie du projet

Né dans les années 1970 suite à la catastrophique inondation qui frappa la ville de Venise en 1966, le projet a débuté en 1991. Après des évaluations techniques et ambiantales, qui ont durées environ une décennie, le projet est approuvé et inclus dans les œuvres stratégiques d’intérêt national et en 2002 il reçoit le premier financement de 435 millions d'euros, sur un total de 3.440 millions prévus. Le 14 mai 2003, le président du Conseil en charge, Silvio Berlusconi, inaugure officiellement les travaux en posant la première pierre. La fin des travaux (qui comprendront 3 phases) est prévue pour 2011.

Suite à l’exposé du 5 mars 2004 du parlementaire vénitien Luana Zanella, le 19 décembre 2005 la Commission européenne a envoyé à l'Italie une lettre de mise en demeure pour engager la procédure d’infraction pour « pollution de l’habitat » lagunaire, vu que la direction générale de la Commission européenne pour l’environnement a retenu "que n'ayant pas identifié ni adopté- en référence aux impacts sur la zone "IBA 064- lagune de Venise" conséquente à la réalisation du projet Mose - des mesures aptes à prévenir la pollution et la détérioration des habitats, ainsi que les perturbations nuisibles aux oiseaux en ayant des conséquences significatives à la lumière de objectifs de articule 4, de la Directive 79/409/CEE, la République italienne soit en manquement aux obligations dérivantes de articule 4, paragraphe 4, de la Directive 79/409/CEE du Conseil du 2 avril 1979 sur la conservation des oiseaux sauvages ".

Critiques

NO MOSE[3]

Graffiti anti-MOSE

Les principales critiques à MOSE sont dues à son coût absolument astronomique (près de 4 milliards d'euros) en comparaison aux autres systèmes avec lesquels les autres pays (Hollande et Angleterre) ont affronté des problèmes semblables (même de gravité mineure), en outre le système des barrages prévoirait même l'aplanissement du fond lagunaire et la construction de plancher en ciment, car ce type de barrage nécessite un fond parfaitement plan. Ce fond, en outre, devrait poser sur des milliers de piliers en ciment enfoncés profondément dans le sol, comme pour chaque édifice lagunaire.

D’autres critiques dérivent des coûts de gestion post-construction qui forceraient communes, provinces et région à des déboursements considérables chaque année. En outre, le consortium qui a la charge de construire MOSE est responsable de son fonctionnement seulement pour les 3 premières années suivant la réalisation, donc n'importe quel dommage postérieur aux 3 ans après la fin des travaux devrait être débité aux organismes locaux.

Propositions alternatives

Il existe diverses propositions alternatives à la construction de MoSE : certaines proposent des systèmes technologiques plutôt différents, d'autres suggèrent des technologies qui permettent d'améliorer l'efficacité du système à vannes mobiles.

Les deux dangers principaux pour la lagune sont :

  • l'Acqua Alta qui ne sera pas résolue car, le barrage ne sera actionné qu'à partir d'une marée de 1,10 mètres, c'est à dire qu'il y aura quand même plus de 40 cm d'eau sur la Place Saint Marc. De plus, l'espace fonctionnel qu'il y a entre les vannes laissera passer une certaine quantité d'eau de mer. Aucune assurance n'est donnée :
    • en cas de marée exceptionnelle (comme celle du 4 Nov. 1966) et de rupture d'une partie des vannes,
    • à la montée des eaux suite à un réchauffement climatique global.
  • l'érosion de la lagune due aux reflux des marée qui emporte, au large, plus de sable (700 000 tonnes par an) que n'en apportent les fleuves (30 000 tonnes). Ce phénomène pourrait être atténué par un « ralentissement naturel » du reflux des marées qui ressort de la lagune par les 3 ports de Lido, Malamocco et Chioggia :
    • en réalimentant en sable les lais ou barènes,
    • en diminuant la profondeur des embouchures des ports, comme celui de Malamocco qui, avec ses 17 mètres, permet une vitesse d'écoulement très élevée des eaux vers la mer (donc du sable). Ce phénomène est gravement accentué les jours de Bora (soufflant de nord-est à sud-ouest) et poussant la marée entrée par le port de Lido (800 m de large) vers celle entrée par les autres ports et à ressortir par ceux-ci (400 m de large chacun),
    • en favorisant le développement d'algues à racine (type phanérogame) qui maintient les sols et ralentit les courants, d'où un gros effort d'écologie.

Notes et références

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Projet Mose ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Projet Mose de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Projet MOSE — Photo satellite de la lagune de Venise Le Projet MOSE (acronyme de MOdulo Sperimentale Elettromeccanico, « module expérimental électromécanique ») est un ouvrage en cours de réalisation qui …   Wikipédia en Français

  • MOSE — Projet Mose La lagune de Venise Le projet MOSE (MOdulo Sperimentale Elettromeccanico, Module expérimental électromécanique) consiste à aménager la lagune de Venise afin d empêcher les marées d inonder la ville et ainsi la sauvegarder. En italien …   Wikipédia en Français

  • Mose in Egitto — Mosè in Egitto Moïse en Égypte Mosè in Egitto (Moïse en Égypte) est un opéra italien en quatre actes de Gioacchino Rossini, sur un livret d’Andrea Leone Tottola, tiré d’une tragédie de Francesco Ringhieri L’Osiride (1760) et créé au Teatro San… …   Wikipédia en Français

  • Mosè in Egitto — Moïse en Égypte Mosè in Egitto (Moïse en Égypte) est un opéra italien en quatre actes de Gioachino Rossini, sur un livret d’Andrea Leone Tottola, tiré d’une tragédie de Francesco Ringhieri L’Osiride (1760) et créé au Teatro San Carlo de Naples le …   Wikipédia en Français

  • Mosè In Egitto — Moïse et Pharaon Moïse et Pharaon ou le Passage de la mer Rouge est un opéra en 4 actes de Gioacchino Rossini, livret de Victor Joseph Étienne de Jouy, créé le 26 mars 1827 à l Opéra de Paris. Il s agit d une version remaniée de Mosè in Egitto,… …   Wikipédia en Français

  • Mosè in egitto — Moïse et Pharaon Moïse et Pharaon ou le Passage de la mer Rouge est un opéra en 4 actes de Gioacchino Rossini, livret de Victor Joseph Étienne de Jouy, créé le 26 mars 1827 à l Opéra de Paris. Il s agit d une version remaniée de Mosè in Egitto,… …   Wikipédia en Français

  • Lagune De Venise — La lagune de Venise vue par satellite …   Wikipédia en Français

  • Lagune de venise — La lagune de Venise vue par satellite …   Wikipédia en Français

  • Lido (Venise) — Pour les articles homonymes, voir Lido. Le terminal des vaporetti, vu de la Lagune. Le Lido de Venise est un fin cordon littoral qui s’étire sur une douzaine de kilomètres entre la lagune de …   Wikipédia en Français

  • Malamocco — La lagune de Venise et l’embouchure du port de Malamocco Malamocco est un petit hameau de Venise en Italie. Sommaire 1 Géographie …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.