Preteur


Preteur

Préteur

rmn-military-header.png

Monarchie romaine
753509 av. J.-C.
République romaine
50927 av. J.-C.
Empire romain
27 av. J.-C.476
Empire byzantin
3951453

Magistratures ordinaires
Consul
Proconsul
Préteur
Propréteur
Censeur
Tribun
Édile
Questeur
Magistratures extraordinaires
Dictateur
Maître de cavalerie
Tribun consulaire
Interroi
Décemvir
Triumvir
Titres et honneurs
Empereur romain
Auguste
César
Préfet du prétoire
Tétrarque
Dux
Magister militum
Princeps senatus
Pontifex maximus
Préfet de Rome
Imperator
Légat
Licteur
Institutions et lois
Constitution romaine
Sénat romain
Assemblées
Magistrats
Cursus honorum
Auctoritas
Droit romain
Mos majorum
Citoyenneté
Imperium
Potestas
Série Rome antique

Le préteur (en latin, prætor) est un magistrat de la Rome antique. Il était de rang sénatorial, pouvait s'asseoir sur la chaise curule, et porter la toge prétexte. Il était assisté par deux licteurs à l'intérieur de Rome, et six hors du pomerium de l'Urbs. Il était élu pour une durée de 1 an par les comices centuriates.

Histoire

La fonction de préteur fut créée vers 366 av JC pour alléger la charge des consuls, en particulier dans le domaine de la justice. Le premier préteur élu fut le patricien Spurius Furius, le fils de Marcus Furius Camillu. Égal en pouvoir au consul, auquel il n'a pas de compte à rendre, le préteur prêtait le même serment, le même jour, et détenait le même pouvoir.

À l'origine, il n'y en avait qu'un seul, le préteur urbain (prætor urbanus), auquel s'est ajouté le préteur pérégrin (en charge des étrangers, peregrini). Sous Sylla, le nombre a été élevé à 8, puis 16 sous César.

Fonction

Pour recruter, pour former ou pour mener des armées au combat; sur le terrain, le préteur n'est soumis à personne.

Les préteurs ont aussi un rôle religieux, et doivent mener des occasions religieuses telles que sacrifices et des jeux (le prætor urbanus devait superviser les ludi apollinares). Ils remplissent d'autres fonctions diverses, comme l'investigation sur les subversions, la désignation de commissionnaires, et la distributions d'aides.

Lors de la vacance du consulat, les préteurs (avant la création des consuls suffects) peuvent remplacer les consuls : on parle alors de préteurs consulaires.

Sortis de la préture, les préteurs deviennent éligibles pour une propréture.

Le lieu où le préteur exerce sa fonction est appelé prétoire et a donné leur nom à la garde prétorienne et à la fonction de préfet du prétoire.

Le potestas et l'imperium des préteurs sous la république ne doivent pas être surestimés : ils n'usaient pas de leur jugement personnel dans le traitement des tâches d'État. Contrairement à la plupart des exécutifs actuels, leurs tâches leurs étaient assignées directement par décret sénatorial, sous l'autorité du SPQR, et ils pouvaient être accusés de trahison pour non application des décrets du Sénat.

Propréteur

Article détaillé : Propréteur.
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail du droit Portail du droit
Ce document provient de « Pr%C3%A9teur ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Preteur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • préteur — [ pretɶr ] n. m. • pretor 1213; lat. prætor ♦ Hist. rom. Magistrat judiciaire qui avait pouvoir de faire exécuter et d interpréter la loi. ⇒ prétorien, préture. Le préteur était spécialisé dans l administration de la justice. Sous l Empire,… …   Encyclopédie Universelle

  • prêteur — préteur [ pretɶr ] n. m. • pretor 1213; lat. prætor ♦ Hist. rom. Magistrat judiciaire qui avait pouvoir de faire exécuter et d interpréter la loi. ⇒ prétorien, préture. Le préteur était spécialisé dans l administration de la justice. Sous l… …   Encyclopédie Universelle

  • prêteur — prêteur, euse (prê teur, teû z ) adj. Qui prête. •   La fourmi n est pas prêteuse, LA FONT. Fabl. I, 1.    Substantivement. Celui, celle qui prête de l argent Un prêteur sur gages. •   Si, pendant ce délai ou avant que le besoin de l emprunteur… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • preteur — PRETEUR. s. m. Magistrat qui rendoit la justice chez les Romains, & qui estoit le premier aprés les Consuls. Un Edit du Preteur. les Preteurs aprés leur temps de service estoient envoyez pour gouverner certaines provinces …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Préteur — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin …   Wikipédia en Français

  • preteur — I. Preteur, Praetor. Preteur favorisant aux luicteurs, Palaestricus praetor. Qui a esté preteur, Praetorius vir. Office de preteur, Praetura. II. Appartenant au preteur, Praetorius …   Thresor de la langue françoyse

  • PRÊTEUR — EUSE. adj. Qui prête à un autre de l argent ou quelque autre chose d utile. Il n est pas prêteur de son naturel. Prov. et fig., La fourmi n est pas prêteuse, se dit en parlant D une personne qui n aime point à prêter. PRÊTEUR, s emploie plus… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • préteur — (pré teur) s. m. 1°   Dans les premiers temps de la république romaine, préteur a, suivant son étymologie, le sens de chef militaire et civil ; et c est d après cela que les historiens latins donnent le nom de préteurs aux commandants grecs.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PRÉTEUR — s. m. Chez les Romains, Magistrat qui rendait la justice dans Rome, ou qui gouvernait une province. Un édit du préteur. Le préteur de telle province …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PRÉTEUR — n. m. T. d’Antiquité romaine Magistrat qui rendait la justice dans Rome ou qui gouvernait une province : Un édit du préteur. Le préteur de telle province …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.