PowerBomb


PowerBomb

Powerbomb

Un powerbomb est une prise de catch. Le premier powerbomb a été exécuté par Lou Thesz. C'est une des prises les plus utilisées au catch. Les powerbombs sont aussi utilisés dans les combats libres, notamment pour contrer des arm triangle chokes.

L'attaquant place la tête de son adversaire entre ses jambes, entoure son corps avec les bras, le soulève jusqu'aux épaules et le projette violemment au tapis sur ses épaules et son cou. Cette prise se révèle généralement assez puissante. Elle a plusieurs variations.

Sommaire

Variantes

Argentine powerbomb

L'attaquant place son adversaire en Argentine backbreaker rack, puis il tourne l'adversaire en avant et s'assoit en faisant un powerbomb à l'adversaire.

Caburly Bomb

L'attaquant place son adversaire en position de Powerbomb, saute à l'horizontal et se laisse tomber. Cette technique fait mal au dos et au ventre a cause de la tête de l'attaquant qui vient écraser l'estomac de la victime. Cette prise est pratiquée par Star Caburly.

Crucifix powerbomb

Crucifix powerbomb.

L'attaquant se tient derrière l'adversaire, il se met dos à dos, attrape les deux bras de l'adversaire pour le soulever vers le haut (position en croix) ; puis l'attaquant tombe sur ses genoux, faisant alors chuter son adversaire vers le bas. Le crucifix powerbomb fut popularisé par Scott Hall qui nomma aussi cette prise Razor's Edge ou encore Outsider's Edge.

Elevated powerbomb

Le créateur de cette prise est The Undertaker qui l'utilise comme coup spécial. Kane l'utilisait également quand il avait son masque (The Last Ride). Tout se déroule comme dans un powerbomb normal, mais au lieu de projeter la victime directement vers le bas depuis les épaules, il soulève l'adversaire le plus haut possible avant de le jeter au sol.

Falling powerbomb

Comme un powerbomb normal, sauf que l'attaquant tombe en avant, logiquement sur ses genoux forçant le dos de l'adversaire à heurter le sol.

Fireman's carry powerbomb

Dans cette variante, il s'agit de mettre l'adversaire dans un fireman's carry et de le transformer dans un powerbomb.

Ganso bomb

Traduit littéralement du japonais comme Originator Bomb ou aussi le powerbomb piledriver, mais en anglais, il se réfère plus habituellement sous le nom d'Original powerbomb. Cette prise consiste à faire pencher son adversaire en avant, à bloquer sa tête entre les jambes de l'attaquant, et à l'attraper par la taille pour le soulever verticalement (l'adversaire est donc à l'envers). Après, l'attaquant conduit le cou et les épaules de l'adversaire par terre en se mettant assis, à genoux ou en se tenant toujours debout. Cette prise est considérée comme une des plus dangereuses dans le catch, car comme la personne qui se fait prendre dans cette prise est dans une chute libre, elle tombe sur son cou et ses épaules sans protection. Cette prise est très ressemblante aux certains piledrivers, ceux qui les différencient sont que lors d'un piledriver, c'est la tête qui est percutée alors que lors d'un Ganso Bomb, ce sont le cou et les épaules qui sont percutés.

La prise la plus populaire est dans un match de la All Japan Pro WrestlingMitsuharu Misawa qui contrait un powerbomb de Toshiaki Kawada avec un headscissors: Misawa essayait de le contrer avec le powerbomb de Kawada avec un headscissors, cependant, Kadawa résistait et restait toujours debout, permettant au élan de Misawa de se mettre dans un position correct pour la prise de Kawada.

Gutwrench Powerbomb

L'attaquant se tient devant l'adversaire, le fait se pencher en avant et entoure son corps de ses bras. L'attaquant lève ensuite violemment son adversaire vers le haut en faisant sorte que l'adversaire est à présent dos au sol, puis le projette tout de suite sur le tapis pour claquer le dos de l'adversaire en position de Powerbomb.

Jack Swagger et le défunt Andrew Martin utilisent cette prise comme prise de finition.

Multiple powerbombs

L'action se déroule comme dans un powerbomb normal, mais lorsque l'attaquant ait écrasé l'adversaire par terre, celui-ci ne lâche pas la prise, attrape les mains de l'adversaire puis le soulève plusieurs fois et l'écrase, plusieurs fois par terre. Cette prise fut popularisée par "The next big thing" Brock Lesnar.

Powerbomb double knee backbreaker

L'attaquant soulève son adversaire et le maintient sur ses épaules. Autrement dit, tout se passe comme un Powerbomb normal, mais cette fois-ci, c'est la chute qui diffère : au lieu de le faire tomber sur le sol, l'attaquant se met dans une position assise et fait tomber le dos de son adversaire sur ses genoux. Cette prise est aussi appelée le lung blower powrebomb , le cruz control powerbomb, ou encore le sat bomb. Cette prise peut être aussi considérée comme un type de backbreaker.

Release powerbomb

L'action se déroule comme dans un powerbomb normal, mais au lieu de projeter l'adversaire violemment au tapis, le catcheur le lâche tout simplement pour qu'il chute sur le tapis. Cette variation fut popularisée aux Etats-Unis par Kevin Nash qui l'a nommé Jackknife. Mais plus tard, il se refera sous le nom de Jackknife Powerbomb ; d'où une certaine confusion avec le Jackknife powerbomb.

Rydeen bomb

Connu aussi sous le nom de high-lifting sitout spinebuster ou encore sky lift powerbomb ou aussi le spinbuster powerbomb. L'attaquant entoure le corps de l'adversaire, le soulève vers le plus et l'écrase par terre entre les jambes dans une position assise. C'est comme un spinebuster, mais en s'asseyant.C'est la prise de finition de Lance Cade qu'il nomme Cade Bomb. L'attaquant peut effectuer tout de suite un tombé s'il place ses mains sur l'adversaire. Cette prise fut nommée "Rydeen Bomb" par le catcheur japonais Satoshi Kojima'. Shelton Benjamin fut le premier américain à l'utiliser ; il la nomma Sky High.Puis DH Smith le fils du British Bulldog l'utilise sous le nom de British Crush

Sitdown powerbomb

Batista exécutant sa prise de finition Batista Bomb (sitout powerbomb).

Appelé aussi Sitout powerbomb, l'attaquant porte le powerbomb normal mais se met dans une position assise pour claquer l'adversaire. C'est la prise de finition de Batista qu'il nomme Batista Bomb[1]. Au Japon, cette prise se réfère sous le nom de Liger Bomb popularisée par le cruiserweight Jushin "Thunder" Liger, mais il la varie un peu, il exécute le sitout powerbomb normal, il se met à courir, saute vers le haut puis claque son adversaire vers le bas puis enfin, il effectue le tombé sitout pin. David Hart Smith l'utillise aussi en l'appellant Buldog Bomb.

Spinning powerbomb

L'attaquant soulève son adversaire sur les épaules comme dans un powerbomb normal, puis il tourne sur lui-même plusieurs fois et délivre un sitout powerbomb cette prise est aussi appelée le spiral bomb

Spin-out powerbomb

Appelé aussi Blue Thunder Driver, créé par Jun Akiyama. C'est un belly to back powerbomb, comme dans un Suplex#variantes avec belly to backbelly to back suplex, l'attaquant met sa tête sous le bras de l'adversaire, entoure le corps avec un bras et l'autre bras s'occupe de la jambe, il le soulève vers le haut et fait tourner l'adversaire et le fait écraser vers le bas en se mettant dans une position assise comme dans un sitout powerbomb.

Mais il existe une variation de John Cena (Killswitch/Protobomb), où tout est comme dans un spin-out powerbomb sauf que l'attaquant ne se met pas dans une position assise et claque le dos de son adversaire dans un genre de side slam (vers le côté). C'est aussi la signature move de Jack Swagger qui la nomme Red White and Blue thunder bomb

Tiger Bomb

Cette prise est aussi appelée Butterfly powerbomb ou TigerBomb . L'attaquant se tient devant son adversaire, il applique un double underhook, le soulève vers le haut. Tandis que l'adversaire est en l'air, l'attaquant déplace ses bras pour les placer autour des jambes, puis enfin il claque l'adversaire vers le bas.

Turnbuckle powerbomb

L'attaquant met son adversaire sur les épaules comme dans le powerbomb, mais au lieu de claquer l'adversaire directement vers le bas, il le projette sur les turnbuckles.

Vertical suplex powerbomb

L'attaquant porte un suplex normal et pousse le dos de son adversaire de sorte qu'il tombe. Enfin, l'attaquant se met dans une position assise tout comme dans une sitout powerbomb. C'est la prise de finition de Kenta Kobashi, son créateur, qu'il nomme Orange Crush.

Notes et références

  1. « Numéro spécial : Prises de finition », dans Top Catch, no 2, août 2009, p. 34 (ISSN 1968-9454) 
  • Portail du catch Portail du catch
Ce document provient de « Powerbomb ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article PowerBomb de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Powerbomb — A powerbomb is a professional wrestling throw in which an opponent is lifted up (usually so that they are sitting on the wrestler s shoulders) and then slammed back first down to the mat.[1] The standard powerbomb sees an opponent first placed in …   Wikipedia

  • Powerbomb — Un powerbomb est une prise de catch et l une des plus utilisées. Les powerbombs sont aussi utilisées dans les combats libres, notamment pour contrer des prises de soumission. L attaquant place la tête de son adversaire entre ses jambes, entoure… …   Wikipédia en Français

  • Powerbomb — Dieser Artikel oder Abschnitt wurde wegen inhaltlicher Mängel auf der Qualitätssicherungsseite des Wrestling Portals eingetragen. Dies geschieht, um die Qualität der Artikel aus dem Themengebiet Wrestling auf ein akzeptables Niveau zu bringen.… …   Deutsch Wikipedia

  • Cade Bomb — Powerbomb Un powerbomb est une prise de catch. Le premier powerbomb a été exécuté par Lou Thesz. C est une des prises les plus utilisées au catch. Les powerbombs sont aussi utilisés dans les combats libres, notamment pour contrer des arm triangle …   Wikipédia en Français

  • Rydeen bomb — Powerbomb Un powerbomb est une prise de catch. Le premier powerbomb a été exécuté par Lou Thesz. C est une des prises les plus utilisées au catch. Les powerbombs sont aussi utilisés dans les combats libres, notamment pour contrer des arm triangle …   Wikipédia en Français

  • Professional wrestling double-team maneuvers — The double team maneuvers in professional wrestling are executed by two wrestlers instead of one and typically are used by tag teams in tag team matches. Many of these maneuvers are combination of two throws, or submission holds. Most moves are… …   Wikipedia

  • Backbreaker — Dieser Artikel oder Abschnitt wurde wegen inhaltlicher Mängel auf der Qualitätssicherungsseite des Wrestling Portals eingetragen. Dies geschieht, um die Qualität der Artikel aus dem Themengebiet Wrestling auf ein akzeptables Niveau zu bringen.… …   Deutsch Wikipedia

  • Chokeslam — Dieser Artikel oder Abschnitt wurde wegen inhaltlicher Mängel auf der Qualitätssicherungsseite des Wrestling Portals eingetragen. Dies geschieht, um die Qualität der Artikel aus dem Themengebiet Wrestling auf ein akzeptables Niveau zu bringen.… …   Deutsch Wikipedia

  • Crippler crossface — Dieser Artikel oder Abschnitt wurde wegen inhaltlicher Mängel auf der Qualitätssicherungsseite des Wrestling Portals eingetragen. Dies geschieht, um die Qualität der Artikel aus dem Themengebiet Wrestling auf ein akzeptables Niveau zu bringen.… …   Deutsch Wikipedia

  • Drop-Kick — Dieser Artikel oder Abschnitt wurde wegen inhaltlicher Mängel auf der Qualitätssicherungsseite des Wrestling Portals eingetragen. Dies geschieht, um die Qualität der Artikel aus dem Themengebiet Wrestling auf ein akzeptables Niveau zu bringen.… …   Deutsch Wikipedia