Postumus


Postumus
Postume - Wikipédia

Postume

Postume
Usurpateur romain
Empereur des Gaules
AV Antoninianus Posthumus.JPG
Antoninien de Postume

Règne
c.été 260 - c.juin 269 (~9 ans)
Bretagne / Gaule / Hispanie
Empereur(s) Gallien
Période Les « Trente Tyrans »
Successeur(s) Marius
Biographie
Naissance Deusone (Belgique)
Nom originel Marcus Cassianus
Latinius Postumus
Décès c.juin 269 - Mayence (Belgique)

{{{liste souverains}}}

Marcus Cassianus Latinius Postumus ou Postume est un général gaulois qui se fit proclamer empereur en Gaule de l'été 260 à juin 269. Ces dates restent imprécises, car la chronologie de cette période est difficile à établir avec certitude.

Gaulois d'origine modeste, dont le lieu de naissance Deusone a été identifié à Diessen aux Pays-Bas[1], il est vers 258 gouverneur d'une province de Gaule (peut-être la Gaule belgique, mais ce n'est pas attesté), lorsque le limes rhénan fait l'objet d'une double attaque : les Alamans envahissent la Rhétie, les Francs franchissent le Rhin inférieur. L'empereur Gallien organise la défense, intervenant lui-même en Rhétie et confiant à Postume la contre-attaque sur les Francs. Gallien confie la protection du Rhin supérieur, secteur intermédiaire plus calme, à son jeune fils Salonin qui reçoit le titre de César, et qui est assisté du général Silvanus.

Postume bat brillamment les Francs, ses troupes enthousiastes sont prêtes à le proclamer empereur. Gallien par précaution nomme son fils Auguste, Postume réagit : il attaque Cologne, capture et exécute Salonin et Silvanus, puis prend le titre d'empereur dans l'été 260[2].

Contrairement à d'autres usurpateurs, Postume ne marche pas sur Rome pour faire confirmer son titre par le Sénat romain. De son côté, Gallien est trop accaparé par les Alamans, puis par l’usurpation de Régillien en Pannonie. Un accord tacite de non-agression s’établit, à l’avantage de chacun : Gallien est déchargé de la défense du Rhin, Postume contrôle sans compétiteur la Bretagne, l’Espagne et la majeure partie de la Gaule, sauf une partie de la Gaule narbonnaise qui reste fidèle à Gallien.

Postume crée ce que l’on appellera l’empire des Gaules, et établit sa capitale à Cologne. Il serait néanmoins aventureux de considérer cet empire comme une rébellion indépendantiste celte ou gauloise contre Rome, comme certains historiens l’ont hasardé. Postume est un Gaulois, mais parfaitement romanisé : ses monnaies sont conformes au monnayage impérial avec des devises en latin, il crée un sénat, nomme des consuls et se comporte comme un parfait imperator. Comme les autres empereurs, il tente de fonder une dynastie en donnant le titre d’Auguste à son fils Postume le jeune.

En 268 (ou 269), la fin de Postume témoigne du degré d’insubordination qui sévit dans les armées de l’Empire. Au début de l’année, Lélien se révolte à Mayence. Postume marche sur Mayence et fait prisonnier Lélien et l'exécute. Les soldats veulent se payer en butin en pillant Mayence. Postume refuse de livrer ainsi une cité romaine et une place forte défendant le Rhin. La querelle monte, une sédition massacre Postume, son fils Postume le Jeune et leur garde personnelle.

Voir aussi

Liens internes

Référence

  1. Archives régionales de Tilburg. Le lieu de naissance de Postume semble évoqué par certaines de ses monnaies affichant au revers la légende HERC DEVSONENSIS (l'Hercule de Deusone).
  2. Michel Christol, L'empire romain du IIIème siècle, Paris, Errance, 2006, pp.141-143
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Postume ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Postumus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • POSTUMUS — MARCUS CASSIANUS LATINIUS (mort en 269) L’anarchie militaire et la désagrégation de l’Empire romain à la fin du IIIe siècle favorisent les menées factieuses et ambitieuses d’un certain nombre de généraux romains qui se font proclamer empereurs… …   Encyclopédie Universelle

  • Postumus II. — Postumus II. († 269) war angeblich Mitkaiser des Imperium Galliarum. Postumus II. soll der (oft unzuverlässigen) Historia Augusta zufolge der namensgleiche Sohn des Postumus, des ersten Kaisers des gallischen Sonderreiches, gewesen sein. Demnach… …   Deutsch Wikipedia

  • postumus — pòstumus m DEFINICIJA dijete rođeno poslije očeve smrti; posmrče ETIMOLOGIJA lat. postumus …   Hrvatski jezični portal

  • Postŭmus — Postŭmus, ein Sohn, u. Postŭma, eine Tochter, nach des Vaters Tode geboren. Opera postuma, Werke, welche erst nach dem Tode des Verfassers herausgegeben sind …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Postŭmus — (Posthumus, lat.), nach des Vaters Tod geboren; Opera postuma, Werke, die erst nach des Verfassers Tod erschienen (posthume Werke) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Postumus — Postŭmus (Posthumus), s. Nachgeboren …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Postumus — For other uses, see Postumus (disambiguation). Postumus Emperor of the Gallic Empire Coin featuring Postumus. Reign 260–2 …   Wikipedia

  • Postumus — Portrait des Postumus auf einem Antoninian Antoninian des Postumus …   Deutsch Wikipedia

  • POSTUMUS — I. POSTUMUS Sylvius dictus est, postrema Aeneae proles, de quo sic Virgil. Aen. l. 6. v. 760. Ille vides, purâ Iuvenis qui nititur hastâ, Proxima sorte tenet lucis loca: Primus ad auras Aetherias Italô commistus sanguine surget Silvius, Albanum… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Postumus — Pọs|tu|mus 〈m.; , tu|mi〉 Spät od. Nachgeborener [<lat. postumus „nachgeboren, zuletzt geboren“] * * * Pọstumus,   Marcus Cassianius Latinius, römischer Gegenkaiser (seit 260), ✝ (ermordet) bei Mogontiacum (heute Mainz) Mai/Juni 269; General… …   Universal-Lexikon