Polynome homogene


Polynome homogene

Polynôme homogène

En mathématiques, un polynôme homogène est un polynôme dont les termes sont des monômes dont le degré est le même, ou bien ses éléments ont la même dimension.

Sommaire

Exemples

Exemple 1.
x5 + 2x3y2 + 9x1y4

La somme des exposants est 5 pour chacun des monômes, donc il s'agit d'un polynôme homogène.

Exemple 2.

Un polynôme homogène peut être construit à partir d'un tenseur d'ordre n. Si X est un espace vectoriel et Y un autre espace, alors, pour le tenseur T:


\begin{matrix}
T: & \underbrace{X \times X \times \cdots \times X} & \to & Y\\
 & n & &\\
\end{matrix}

le polynôme homogène \widehat{T}(x) de degré n associé à T est

\widehat{T}(x) = T(x,x,\ldots,x)

Il est apparent qu'un polynôme homogène est une fonction homogène de degré n. Pour le scalaire a, on a

\widehat{T}(ax) = a^n \widehat{T}(x)

qui découle de la multi-linéarité du tenseur.

Formes

Quadratique

La théorie des formes quadratiques a de nombreuses applications en mathématiques et en physique théorique. Pour n= 2, le tenseur est simplement une matrice. Une forme quadratique est un polynôme homogène.

Algébrique

La forme algébrique ou plus simplement forme désigne également un polynôme homogène. Elle généralise la forme quadratique au degré 3 et plus, et étaient connu par le passé comme des quintiques. Pour désigner une forme particulière, il fallait à la fois donner son degré et le nombre de variables n. Une forme est sur un champ K, si elle applique Kn à K.

Une forme sur un champ K à n variables représente 0 s'il existe un élément

(x1,...,xn)

dans Kn tel que au moins l'un des

xi (i=1,...,n)

est différent de zéro.

Histoire

Les formes algébriques jouent un rôle important dans les mathématiques du XIXe siècle. Elles sont utilisées en géométrie projective et en théorie des nombres. L'utilisation en géométrie se justifie par la théorie des invariants. Il existe un groupe général linéaire qui agit sur n'importe quel espace de quintiques, et cette action de groupe pourrait aider à classifier quelques variétés algébriques (par exemple une hypersurface cubique pour n'importe quel nombre de variables).

Au XXIe siècle,, l'espace des quintiques est identifié aux tenseurs symétriques d'un certain degré construits à partir d'une puissance de tenseur dans un espace vectoriel V de dimension m. (C'est une application directe si nous travaillons sur un champ de caractéristique zéro). Pour cela, il faut calculer le produit du tenseur n-plis V avec lui-même et prendre le sous-espace de l'invariant selon le groupe symétrique qui permute les facteurs. Cette définition montre comment GL(V) agit.

En géométrie algébrique, il serait possible d'étudier l'orbite de groupe de cette action. Plus précisément, les orbites de l'action sur l'espace de projection contenant l'espace vectoriel des tenseurs symétriques. La construction des invariants serait la théorie des anneaux de coordonnées sur l'espace des orbites, en faisant l'hypothèse qu'un tel espace existe. Il a fallu attendre la théorie de l'invariance géométrique de David Mumford pour avoir une réponse constructive à ce problème. Auparavant, les invariants des quantiques étaient étudiés sans support théorique.

Pour les formes algébriques avec coefficients entiers, le désir de généraliser les résultats sur les formes quadratiques aux formes de degrés supérieurs motivait les recherches.

Voir aussi

  • Portail des mathématiques Portail des mathématiques
Ce document provient de « Polyn%C3%B4me homog%C3%A8ne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Polynome homogene de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Polynôme homogène — En mathématiques, un polynôme homogène est un polynôme dont les termes sont des monômes dont le degré est le même, ou bien ses éléments ont la même dimension. Sommaire 1 Exemples 2 Formes 2.1 Quadratique …   Wikipédia en Français

  • polynôme homogène — vienalytis daugianaris statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. homogeneous polynomial vok. homogenes Polynom, n rus. однородный полином, m pranc. polynôme homogène, m …   Fizikos terminų žodynas

  • Polynôme homogène de degré total n — ● Polynôme homogène de degré total n polynôme de A [X1, …, Xp] (A anneau commutatif unitaire) qui est la somme de monômes de degré n …   Encyclopédie Universelle

  • homogène — [ ɔmɔʒɛn ] adj. • homogénée 1503; lat. scolast. homogeneus, gr. homogenês;cf. gène 1 ♦ (En parlant d un tout, d un ensemble) De structure uniforme; dont les éléments constitutifs, les parties, sont de même nature ou répartis de façon uniforme.… …   Encyclopédie Universelle

  • polynôme — [ pɔlinom ] n. m. • 1691; de poly et nôme, d apr. binôme ♦ Expression algébrique constituée par une somme algébrique de monômes (séparés par les signes + et ). ⇒ binôme, trinôme. Degré d un polynôme en x :degré de la plus haute puissance de x. ●… …   Encyclopédie Universelle

  • Polynôme en plusieurs indéterminées — En algèbre, un polynôme en plusieurs indéterminées à coefficients dans un anneau A commutatif unitaire (et souvent intègre) est un élément d une structure d algèbre, qui est une extension de l algèbre des polynômes en une indéterminée. Il existe… …   Wikipédia en Français

  • Polynôme de Hurwitz — Un polynôme de Hurwitz, ainsi nommé en l honneur du mathématicien allemand Adolf Hurwitz, est un polynôme d’une variable à coefficients réels dont les racines sont toutes à partie réelle strictement négative. En particulier, de tels polynômes… …   Wikipédia en Français

  • Fonction homogène — En mathématique, une fonction homogène est une fonction qui a un comportement d’échelle multiplicatif par rapport à son ou ses arguments : si l’argument (vectoriel au besoin) est multiplié par un scalaire, alors le résultat sera multiplié… …   Wikipédia en Français

  • Forme algébrique — Polynôme homogène En mathématiques, un polynôme homogène est un polynôme dont les termes sont des monômes dont le degré est le même, ou bien ses éléments ont la même dimension. Sommaire 1 Exemples 2 Formes 2.1 Quadratique …   Wikipédia en Français

  • Theoreme spectral — Théorème spectral Un ellipsoïde en trois possède autant d axes de symétrie que l espace de dimensions. Ils sont notés ici x, y et z …   Wikipédia en Français