Pole de recherche et d'enseignement superieur


Pole de recherche et d'enseignement superieur

Pôle de recherche et d'enseignement supérieur

Les pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) sont des regroupements d’établissements d’enseignement supérieurs et de recherche français ayant pour but de créer des entités plus visibles, en particulier du point de vue des classements internationaux. Actuellement, ces pôles sont soit des projets, soit des établissements récemment créés. Créés par la loi de programme pour la recherche de 2006, les PRES avaient été proposés par les enseignants-chercheurs lors des États généraux de la recherche de 2004.

Sommaire

Historique

Proposition des États généraux de la recherche (2004)

Le rapport des États généraux de la recherche (2004), qui avaient eu lieu suite à la mobilisation de Sauvons la recherche, préconisait la création des PRES: « Avec plus de 20 organismes de recherche (EPST+EPIC), plus de 80 universités et des dizaines d'écoles, le potentiel de recherche et d’enseignement supérieur français donne une image très dispersée. À l’heure de l’harmonisation européenne, il est important de proposer un cadre souple ayant vocation à structurer cet ensemble d’une manière plus satisfaisante. C’est dans cet esprit que nous proposons la création des pôles de Recherche et d’Enseignement supérieur (PRES), unités fonctionnelles pluridisciplinaires, assurant à l’échelle d’une aire géographique des missions de formation, de recherche et de valorisation.

Les PRES sont des structures fédératives permettant une lisibilité et une qualité de recherche au meilleur standard international. Cette proposition s’oppose à la notion de pôles thématiques restreints (pôles d’excellence ou de compétitivité) concentrant tous les moyens ; elle ne s’oppose pas à la mise en œuvre de partenariats étroits sur des thématiques spécialisées. Il convient de rappeler que ces partenariats ne peuvent s’opérer que dans un réseau d’échanges et de savoirs déjà existant qui sera renforcé par les PRES. » [1]

Mise en place

Les PRES peuvent exister depuis la loi de programme pour la recherche du 18 avril 2006. Il s’en est créé neuf en 2007, deux en 2008 et quatre en 2009. Quinze PRES existent donc à ce jour; d’autres sont en cours de constitution.

Généralités

Objectifs des PRES

La constitution des PRES répond essentiellement au problème constitué par les classements internationaux des établissements d’enseignement et de recherche, tels le classement de Shanghaï, dont la légitimité et la valeur d'évaluation sont néanmoins très contestées (la ministre Valérie Pécresse elle-même admet que « le classement de Shanghai était certes critiquable » [2]). Ainsi, selon Le Figaro, « Paris-VI, le leader français actuel, qui est en train de mettre en place un Pres baptisé Paris Universitas, avec Paris-III, Dauphine, l'ENS et l'EHESS, estime que cette seule opération lui permettrait mathématiquement de se hisser de la 45e à la 20e place environ. » [3].

Les PRES, de par leur taille et leur caractère omni-disciplinaire, peuvent donc être perçus comme étant une « université » au sens admis en dehors de la France - c’est d’ailleurs ainsi que la plupart des PRES ont « université » dans leur nom.

Les partisans de l’autonomie des universités trouvent que la constitution des PRES ne vont pas dans le sens de la LRU. Ainsi Gilbert Béréziat explique[4] que la constitution de grands ensembles aurait dû attendre que l’autonomie soit acquise.

À l’inverse les défenseurs de formation dans des établissements à taille réduite comme les écoles d’ingénieurs, proposent de constituer des « universités complètes » sous la forme de PRES, puis d’y instaurer 7 à 8 « collégiums » thématiques chacun regroupant des écoles ou UFR (Idée inspirée du rapport Chabbal[5]). C’est la solution qui est retenue par l’Université de Bordeaux notamment.

Certains établissements sont allés au-delà des regroupements, ainsi l’Université de Strasbourg, fondée en 2009, se présente comme une université complète (et organisée en 8 collégiums).

Les PRES actuels sont généralement des regroupements métropolitains ou régionaux autour d’une association entre les universités et les grandes écoles. On peut citer l’exception de ParisTech qui ne regroupe que des grandes écoles et Aix-Marseille Université et Université Montpellier Sud de France qui sont en réalité des pôles destinés à préparer une fusion des universités[6],[7].

Statut

Un pôle de recherche et d’enseignement supérieur est une réunion d’établissements indépendants. Il peut s’agir de structures d’enseignement ou de recherche, privés ou publiques, françaises ou européennes. La seule contrainte est d’avoir au moins un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (statut des universités notamment). Des associations ou entreprises peuvent participer au PRES en tant que « membre associé ». Les PRES peuvent avoir un des statuts suivants : Établissement public de coopération scientifique, Groupement d'intérêt public ou Fondation de coopération scientifique[8].

Liste des pôles de recherche et d’enseignement supérieur par statut

Les établissement public de coopération scientifique

Selon ses statuts, les premières missions d’un établissement public de coopération scientifique sont la coordination des activités des écoles doctorales (avec en particulier la possibilité de délivrer le doctorat au nom de l’EPCS[6]) et la valorisation des activités de recherche menées en commun. Suivant leur volonté de travailler ensemble, les établissements des PRES peuvent mener plus d’actions en communs.

À ce jour les PRES ayant un statut d’EPCS sont les suivants :

Les groupements d’intérêt public

Aucun PRES ne possède ce statut.

Les fondations de coopération scientifique

Aucun PRES ne possède ce statut.

Les associations loi de 1901

Ces alliances ne constituent pas des PRES au sens juridique du terme.

En cours de création

De nombreux PRES sont à l’état de discussion ou de projet plus ou moins avancé. En voici une liste non exhaustive:

  • Normandie Université[24],[25]
  • Université centre Val-de-Loire / Loire Valley University [26]
  • PRES Euro-Méditerranéen[réf. nécessaire]

Notes et références

  1. Rapport des Etats généraux de la recherche, 2004 (p.38-40; II.2.4.c Créer des Pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES)).
  2. Pécresse: « M. Legendre a rappelé que le classement de Shanghai était certes critiquable mais que puisqu’on ne pouvait changer les indicateurs dont nous n’étions pas maîtres, il valait mieux les retourner en notre faveur. Lorsqu’ils choisissent leur future université, les étudiants américains, australiens, chinois, indiens regardent ce classement. C’est la mondialisation. On ne peut s’en abstraire et nous devons donc gagner des places, ce qui n’est pas contraire à l’exigence d’excellence de l’université française. », Débat de la LRU le 11 juillet 2007, au Sénat.
  3. Les Pres : objectif taille critique, Le Figaro, 30 octobre 2007
  4. 2009 sera-t-elle l’année de l’autonomie universitaire ? blog de Gilbert Béréziat
  5. Le devenir de l’ingénierie, Robert Chabbal (lire en ligne)
  6. a  et b La mise en place des pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) rapport de l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche, septembre 2007 (Lire en ligne
  7. Un an après la loi sur les libertés et responsabilités des universités, Diaporama du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche du 24 juillet 2008 lire en ligne)
  8. Article L344-1 du code de la recherche
  9. Décret n° 2007-380 du 21 mars 2007 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Aix-Marseille Université » Lire sur Légifrance
  10. Décret n° 2008-503 du 28 mai 2008 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Clermont Université » Lire sur Légifrance
  11. Décret n° 2007-378 du 21 mars 2007 portant création de l'Institut des sciences et technologies de Paris Lire sur Légifrance
  12. Décret n° 2007-384 du 21 mars 2007 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Nancy Université » Lire sur Légifrance
  13. Décret n° 2009-809 du 29 juin 2009 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « PRES Limousin Poitou-Charentes » Lire sur Légifrance
  14. Décret n° 2007-383 du 21 mars 2007 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Université de Bordeaux » Lire sur Légifrance
  15. Décret n° 2009-773 du 23 juin 2009 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Université de Grenoble » Lire sur Légifrance
  16. Décret n° 2007-386 du 21 mars 2007 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Université de Lyon » Lire sur Légifrance
  17. Décret n°2009-646 du 9 juin 2009 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Université Montpellier Sud de France » Lire sur Légifrance
  18. Décret n° 2007-385 du 21 mars 2007 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Université de Toulouse » Lire sur Légifrance
  19. Décret n° 2007-381 du 21 mars 2007 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Université européenne de Bretagne » Lire sur Légifrance
  20. Décret n°2009-33 du 9 janvier 2009 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Université Lille Nord de France » Lire sur Légifrance
  21. Décret n°2008-1561 du 31 décembre 2008 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Université Nantes Angers Le Mans » Lire sur Légifrance
  22. Décret n° 2007-382 du 21 mars 2007 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Université Paris-Est » Lire sur Légifrance
  23. Décret n° 2007-379 du 21 mars 2007 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « UniverSud Paris » Lire sur Légifrance
  24. Premières assises du PRES Normandie Université, magazine Connexions
  25. Pole universitaire Normadie Université, www.normandie-univ.fr
  26. CA de l'université de Tours du 6 Juillet 2009 et 28 Septembre 2009

Voir aussi

Articles connexes

Ce document provient de « P%C3%B4le de recherche et d%27enseignement sup%C3%A9rieur ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pole de recherche et d'enseignement superieur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur — Les pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) sont des regroupements d’établissements d’enseignement supérieurs et de recherche français ayant pour but de créer des entités plus visibles, en particulier du point de vue des classements …   Wikipédia en Français

  • Pôle de recherche et d'enseignement supérieur — Les pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) sont des regroupements d’établissements d’enseignement supérieurs et de recherche français ayant pour but de créer des entités plus visibles, en particulier du point de vue des classements …   Wikipédia en Français

  • Pole de recherche et d'enseignement superieur de Cergy-Pontoise Val-d'Oise — Pôle de recherche et d enseignement supérieur de Cergy Pontoise Val d Oise Le Pôle de recherche et d enseignement supérieur de Cergy Pontoise Val d Oise est une association regroupant l Université de Cergy Pontoise et différentes institutions d… …   Wikipédia en Français

  • Pôle de recherche et d'enseignement supérieur de cergy-pontoise val-d'oise — Le Pôle de recherche et d enseignement supérieur de Cergy Pontoise Val d Oise est une association regroupant l Université de Cergy Pontoise et différentes institutions d enseignement supérieur de l agglomération de Cergy Pontoise, au nord ouest… …   Wikipédia en Français

  • Pôle de recherche et d'enseignement supérieur de Cergy-Pontoise Val-d'Oise — Le Pôle de recherche et d enseignement supérieur de Cergy Pontoise Val d Oise est une association regroupant l Université de Cergy Pontoise et différentes institutions d enseignement supérieur de l agglomération de Cergy Pontoise, au nord ouest… …   Wikipédia en Français

  • Enseignement supérieur et recherche à Nantes — Article principal : Nantes. Nantes est une ville universitaire, et accueille un grand nombre d établissement d enseignement supérieur et connaît un développement du secteur de la recherche. La ville compte 47 000[1] étudiants dont… …   Wikipédia en Français

  • Enseignement Supérieur En Île-De-France — L Île de France, la plus riche et la plus peuplée des régions française est aussi celle qui compte le plus d étudiants. Elle regroupe encore la plupart des grandes écoles les plus prestigieuses malgré un mouvement de décentralisation qui a… …   Wikipédia en Français

  • Enseignement superieur en Ile-de-France — Enseignement supérieur en Île de France L Île de France, la plus riche et la plus peuplée des régions française est aussi celle qui compte le plus d étudiants. Elle regroupe encore la plupart des grandes écoles les plus prestigieuses malgré un… …   Wikipédia en Français

  • Enseignement supérieur en Île de France — L Île de France, la plus riche et la plus peuplée des régions française est aussi celle qui compte le plus d étudiants. Elle regroupe encore la plupart des grandes écoles les plus prestigieuses malgré un mouvement de décentralisation qui a… …   Wikipédia en Français

  • Enseignement supérieur en île-de-france — L Île de France, la plus riche et la plus peuplée des régions française est aussi celle qui compte le plus d étudiants. Elle regroupe encore la plupart des grandes écoles les plus prestigieuses malgré un mouvement de décentralisation qui a… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.