Poldérisation


Poldérisation

Polder

Le Flevopolder aux Pays-Bas vue satelite
Le Flevopolder aux Pays-Bas vue aérienne

Un polder est une étendue artificielle de terre dont le niveau est inférieur à celui de la mer. Les polders sont réalisés par drainage provoquant l'assèchement de marais, estuaires, de lacs, ou de zones littorales. Les Pays-Bas et la Belgique sont souvent associés aux polders, puisqu'une partie de leur surface a été gagnée sur la mer au cours des siècles (voir Géographie des Pays-Bas). De telles zones existent aussi dans le Nord de la France dans la région des Watergangen ou Wateringen (du néerlandais rondes d'eau ; prononcer [ ʋatəriŋən ]), près de Dunkerque, et dans la région de Kamouraska, Québec.

Il existe aussi des polders fluviaux, des étendues naturelles dans la zone d'inondation d'un fleuve, aménagées en polder par un système de drainage.

Le point le plus bas du territoire français (-4 m) est situé sur un polder dans une commune de l'arrondissement de Dunkerque nommée Les Moëres (du néerlandais moeren qui signifie marais). On trouve aussi des projets de polders ou des polders industriels en travaux au Japon appelés umetate-chi, dans les baies de Tōkyō et d'Ōsaka, qui sont au cœur de la mégalopole japonaise.

En Picardie, les polders sont appelés renclôtures.

Sommaire

Les Pays-Bas et les polders

Digue près de Delfzijl (Pays-Bas). Sur ces digues, fragiles, composées de sable, les prés sont souvent entretenus à l'aide de moutons

L'assèchement progressif était souvent effectué par des pompes actionnées par des moulins à vent, puis par des roseaux ou autres plantes halophiles (qui aiment le sel, comme la salicorne) afin de terminer l'assèchement et la désalinisation. Le premier polder de ce type fut aménagé par Jan A. Leeghwater (1575-1650) à Beemster en Hollande septentrionale en 1612.

La technologie de construction sur mer développée par les Néerlandais est à la pointe mondiale. Ainsi, c'est un sous-traitant néerlandais qui réalise actuellement les Palm Islands à Dubaï dans le Golfe Arabo-persique.

Origines

Le mot « Polder » littéralement terre endiguée apparaît, pour la première fois, dans une charte de Middelbourg (province de Zélande) en 1219.

Avant que les polders soient directement gagnés sur une étendue d'eau, l'aventure commenca d'abord dans les marais : à l'origine et durant la période de basses eaux, ces derniers étaient simplement drainés par des rivières pour les besoins de l'agriculture et la construction (tourbe). Les marais étaient ensuite abandonnés en période de crue. L'affaissement du sol à cause des activités humaines rendant les inondations plus fréquentes, on a commencé par construire des digues de protection isolant le marais de la rivière. Des bassins de drainage furent ajoutés pour, en période de crue, contenir les eaux de pluie et d'infiltration. En période de basses eaux, les bassins se vidaient alors simplement dans la rivière. Le sol continuant à s'affaisser, cette solution était cependant insuffisante.

Les premiers moulins à vent permirent d'obtenir un niveau d'eau plus important dans les bassins de rétention que dans le polder. Le niveau des basses eaux n'étant plus suffisamment bas pour vider les bassins, ceux-ci sont devenus de simples canaux de drainage au moyen de moulins supplémentaires fonctionnant toute l'année.

Voir aussi

Royon (digue).

Articles connexes

  • Portail des Pays-Bas Portail des Pays-Bas
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de l’eau Portail de l’eau
Ce document provient de « Polder ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Poldérisation de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • poldérisation — ● poldérisation nom féminin Transformation d une région en polder. poldérisation [pɔldeʀizɑsjɔ̃] n. f. ÉTYM. Mil. XXe; de poldériser. ❖ ♦ Transformation en polder. || La poldérisation du sud de la baie (du Mont Saint Michel) [l Express, 2 févr.… …   Encyclopédie Universelle

  • POLDER — «Polder» est un mot d’origine néerlandaise (polder : terre endiguée) qui apparaît, pour la première fois, dans une charte de Middelbourg (en Zélande) en 1219; il a été adopté dans un très grand nombre de langues. Le terme désigne une superficie… …   Encyclopédie Universelle

  • Baie du Mont-Saint-Michel — Pour les articles homonymes, voir Saint Michel. Mont Saint Michel et sa baie 1 Patrimoine mondial de l’UNESCO …   Wikipédia en Français

  • Baie du Mont Saint-Michel — Pour les articles homonymes, voir Saint Michel. Mont Saint Michel et sa baie 1 Patrimoine mondial de l’UNESCO …   Wikipédia en Français

  • Baie du mont Saint-Michel — Pour les articles homonymes, voir Mont Saint Michel (homonymie). Mont Saint Michel et sa baie * …   Wikipédia en Français

  • Baie du mont Saint Michel — Pour les articles homonymes, voir Saint Michel. Mont Saint Michel et sa baie 1 Patrimoine mondial de l’UNESCO …   Wikipédia en Français

  • Bouin (Vendée) — Pour les articles homonymes, voir Bouin. 46° 58′ 28″ N 2° 00′ 02″ W …   Wikipédia en Français

  • Le mont-saint-michel — 48° 38′ 10″ N 1° 30′ 41″ W / 48.636028, 1.511393 …   Wikipédia en Français

  • Le mont saint michel — 48° 38′ 10″ N 1° 30′ 41″ W / 48.636028, 1.511393 …   Wikipédia en Français

  • Mont-Saint-Michel — Le Mont Saint Michel 48° 38′ 10″ N 1° 30′ 41″ W / 48.636028, 1.511393 …   Wikipédia en Français