Poissons (Haute-Marne)

Poissons (Haute-Marne)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poisson (homonymie).

48° 25′ 26″ N 5° 13′ 14″ E / 48.4239, 5.2206

Poissons
Le pont de pierre sur le Rongeant
Le pont de pierre sur le Rongeant
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Champagne-Ardenne
Département Haute-Marne
Arrondissement Saint-Dizier
Canton Poissons
Code commune 52398
Code postal 52230
Maire
Mandat en cours
Gilles Lavocat
Démographie
Population 747 hab. (1999)
Densité 48 hab./km²
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 26″ Nord
       5° 13′ 14″ Est
/ 48.4239, 5.2206
Altitudes mini. 202 m — maxi. 390 m
Superficie 15,48 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Poissons est une commune française, située au nord-est du département de la Haute-Marne dans la région Champagne-Ardenne, à l'est de Joinville et au sud-est de Saint-Dizier. La localité constituait un haut lieu de l'extraction du minerai de fer et de la sidérurgie haut-marnaise au XIXe siècle.

Sommaire

Géographie

Un environnement vallonné

Poissons fait partie du Vallage, une région verdoyante de la haute vallée de la Marne. La localité est arrosée par l'un de ses affluents, le Rongeant.

Elle est traversée par l'ancienne Route nationale 427.

Le nom de « Petite Suisse » a été donné aux lacets de Mélaire, un tronçon de route tourmenté situé entre Poissons et Montreuil-sur-Thonnance.

Le Parc naturel régional de Lorraine est distant d'environ 47 km.

Histoire

Administration

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
septembre 1830 1840 Nicolas Collier   notaire
mars 2001 en cours Gilles Lavocat    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[1])
1962 1968 1975 1982 1990 1999
722 732 720 747 732 747
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Héraldique

Armes de Poissons

Les armes de Poissons se blasonnent ainsi : De sable aux sept burèles d’azur, aux deux poissons adossés en pal d’argent brochant.

Jumelage

Lieux et monuments

Église Saint-Aignan[3] 
De style gothique flamboyant (XVIe siècle), l'église est remarquable notamment par l'ensemble Renaissance formé par son portail et son porche monumental aux voussures finement sculptées de personnages religieux. L'intérieur se distingue par ses vitraux, sa poutre de gloire, sa mise au tombeau, sa statue de Sainte Barbe et ses bas-reliefs. L'église a été classée par les Monuments historiques en 1909[4].
Église Saint-Amans 
Elle fut détruite en 1968.
Croix et calvaires 
Poissons possède plusieurs croix et calvaires. Située à l'entrée du village, la croix de chemin de la route de Joinville (XVIe siècle) a fait l'objet d'une inscription MH en 1925[5].
Château de Poissons 
Le château comporte plusieurs bâtiments du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle. La date de 1708 est grévée sur le fronton à l'emblème du Roi Soleil. Conciergerie, bassin, communs, enclos, auditoire, tour, élévation, bâtiment et toiture ont été inscrits aux MH en 1986[6].
Moulin 
Construit au début du XIXe siècle, le moulin est actionné par une roue à aubes, entraînée par l'eau d'une dérivation du Rongeant. Il est resté en activité jusqu'au milieu du XXe siècle.
Halles 
Aujourd'hui restaurées, les anciennes halles ont été construites en 1827 au centre du village, au bord du Rongeant. Elles sont dotées d'une imposante charpente en châtaignier.
Notre Dame de Châtel 
Dominant le village depuis le coteau de Châtel, une statue de la Vierge en fonte constitue un lieu de pélerinage. Coulée à la fonderie du Val d'Osne, elle mesure 3,60 m et pèse 1 600 kg. Elle fut érigée au XIXe siècle pour remercier la Vierge d'avoir protégé Poissons du choléra. L'inauguration eut lieu le 2 juillet 1860.
Fontaine Ronde 
En février 1429, selon la légende, Jeanne d'Arc, alors qu'elle se rendait de Vaucouleurs à l'abbaye de Saint-Urbain – sa première halte sur le chemin de Chinon –, aurait fait boire son cheval à une fontaine romaine ronde qui se trouve aujourd'hui à l'entrée du village. Ce site constitue désormais l'une des étapes d'un parcours de randonnée, le Sentier historique de Jeanne d'Arc[7], qui traverse la Meuse, la Haute-Marne et l'Aube.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune

Plaque commémorative apposée en 2010

Notes et références

  1. Poissons sur le site de l'Insee
  2. Ceci n'est pas un poisson d'Avril sur My Lorraine. Consulté le 1er avril 2011
  3. Église Saint-Aignan[1]
  4. Église, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  5. Croix de chemin du 16s située à l'entrée du village, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  6. Château, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  7. Des secrets en Champagne, Office du tourisme de Haute-Marne [2]

Voir aussi

Bibliographie

  • Poissons à travers les siècles, tome 1, publié par La Sauvegarde du patrimoine de Poissons, Poissons, 2007, 146 p.
  • Jean-Baptiste Carnandet, Géographie historique, industrielle et statistique du département de la Haute-Marne, Simonnot-Lansquenet, Chaumont, 1860, p. 602-603 [3]
  • Émile Jolibois, La Haute-Marne ancienne et moderne : dictionnaire géographique, statistique, historique et biographique de ce département ; précédé d'un résumé avec deux cartes et plus de cent gravures insérées dans le texte, Impr. Vve Miot-Dadant, Chaumont, 1858, p. 422-423 [4]

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Poissons (Haute-Marne) de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»