Poireau


Poireau
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Poirot.
Aide à la lecture d'une taxobox Poireau
 Allium porrum
Allium porrum
Classification de Cronquist
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Liliidae
Ordre Liliales
Famille Liliaceae
Genre Allium
Nom binominal
Allium porrum
L., 1753
Classification APG III
Ordre Asparagales
Famille Amaryllidaceae
Sous-famille Allioideae
D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Poireau est un terme qui désigne plusieurs plantes du genre Allium dont Allium polyanthum, le poireau de vigne. Cependant, la plupart du temps, c'est du poireau cultivé, Allium porrum, dont il est question. Cet article ne traite que de ce dernier.

Le poireau commun est donc une plante herbacée bisannuelle de la famille des Liliacées, largement cultivée comme plante potagère pour ses feuilles (pseudo-tiges) consommées comme légumes.

Nom scientifique : Allium porrum L., famille des Alliacées (précédemment famille des Liliacées).

Nom commun : poireau, porreau, poirée, poirette, asperge du pauvre, . de : Porree, Lauch, en : leek, es : puerro, poro.

Sommaire

Description

Fleur de poireaux, ici fécondée par des bourdons

Longues feuilles engainantes, opposées, plates, vert sombre ou vert jaunâtre, plus ou moins larges.
La base des feuilles emboîtées forme une pseudo-tige appelée « fût » dont la partie enterrée est blanche et est la plus appréciée.

Les fleurs, blanc verdâtre, apparaissent groupées en ombelle au sommet d'une tige florale dressée la deuxième année.

Origine et distribution

Cette espèce est originaire de la région méditerranéenne, probablement du Proche-Orient. Elle est largement cultivée dans toutes les zones tempérées.

C'est un légume très anciennement connu. L'empereur romain Néron fut surnommé le « porrophage » car il en consommait, paraît-il, de grandes quantités pour s'éclaircir la voix.
Cette plante figurait parmi les plantes potagères recommandées dans le capitulaire De Villis au Moyen Âge.

Culture

Préfère un sol frais, profond et riche en humus. C'est une plante très rustique, qui supporte bien le froid de l'hiver.

La multiplication se fait en deux temps :

  • semis en pépinière en février-mars ou en place en avril-mai.
  • repiquage des jeunes plants lorsque les tiges ont la taille d'un crayon après les avoir « habillés » (c'est-à-dire avoir raccourci les feuilles et les racines). Un repiquage profond favorise la longueur du fût.

La récolte intervient de 5 à 7 mois après la plantation. On pratique le buttage pour augmenter la longueur de la partie blanche. Les poireaux peuvent se conserver en terre, ou en jauge abritée pour pouvoir les récolter par grands froids. Chez les maraîchers spécialisés, la récolte est mécanisée. S'établit à partir de septembre.

Principales variétés cultivées

  • « Gros court d'été »
  • « Bleu de Solaize »
  • « Bleu d'hiver »
  • « Monstrueux d'Elbeuf »
  • « Monstrueux de Carentan »
  • « Jaune gros du Poitou »
  • « Long de mézières »
  • « Gros long d'été »
  • « Malabar du nord »
  • « Manon Recordon »
  • « Poireau de Liège »
  • « Poireau Farinto »
  • « Poireau Tara »
  • « Poireau Leblond » (sélectionné vers 1940, cultivé dans le Marais audomarois, conservé avec le CRRG)[1]

Ennemis du poireau

Les parasites les plus courants sont :

  • la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) dont la chenille est souvent nommée ver du poireau, parasite le plus fréquent.
  • la mouche de l'oignon (Delia antiqua, famille des Anthomyiidae).
  • la mouche mineuse du poireau (Napomyza gymnoostoma), qui est une espèce invasive apparue en Europe, probablement favorisée par les cultures intensive et les échanges commerciaux. Elle est signalée en France depuis 2003, d'abord en Alsace, puis en Bourgogne et en Île-de-France, parfois nommée Phytomyza gymnostoma[2].
  • une autre mineuse semble en extension, dont en France depuis 2006 où elle a été découverte dans le département de la Manche ; c'est Liriomyza nietkei, génératrice de moins de dégâts que la Phytomyza[2].

Quelques maladies cryptogamiques touchent parfois le poireau :

  • le « mildiou du poireau »,
  • la «  graisse du poireau »,
  • la «  rouille du poireau ».

Utilisation

Les poireaux, dont le goût est intermédiaire entre ceux de l'oignon et de l'asperge, se consomment cuits. On peut les manger froids en vinaigrette, mais ils entrent le plus souvent dans la préparation de plats chauds : potages, tartes, quiches, pot-au-feu, potées...

Le poireau entre aussi sous forme déshydratée dans les potages industriels.

Aspects économiques

Avec 200 000 tonnes par an, la France produit 30 % de la production européenne (Europe à 25).

Synonymes

  • Allium ampeloprasum var. porrum (L.) J.Gay
  • Allium laetum Salisb.
  • Porrum commune Rchb.
  • Porrum sativum Mill.

Symbolique

Poireau dans le langage courant

  • Faire le poireau, c'est attendre (on dit aussi « poireauter »), en restant planté comme un poireau.
  • Le poireau, c'est aussi la décoration du mérite agricole dans le langage familier.
  • Le poireau est également un terme argotique pour désigner le pénis
  • Un poireau désigne également, dans le langage populaire, un bouton cutané sur le visage et plus particulièrement une verrue faciale surmontée de poils, lesquels rappelleraient les radicelles frisotés du légume qui apparaissent lorsqu'on arrache celui-ci de terre
  • le "poireau" désigne également un général dans le langage courant de l'Armée française, car il a la tête blanche, mais il est encore vert.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

  • {...}

Liens externes

  • {...}

Notes et références

  1. Page du CRRG (Centre régional de ressources génétiques du Nord-Pas-de-Calais) sur le Poireau Leblond (consulté 2010 11 12)
  2. a et b Véronique Bargain, Le Poireau prend les mouches, dans Réussir fruits et légumes, septembre 2008


Le poireau est utilisée pour faire le pot au feu.C'est très bon.C'est plein de vitamine parce que c'est un légume vert


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Poireau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • poireau — [ pwaro ] n. m. • 1268; altér. de porreau, d apr. poire; lat. porrum 1 ♦ Plante (liliacées), variété d ail bisannuelle, à bulbe peu développé, cultivée pour son pied; ce pied que l on consomme comme légume. Botte de poireaux. Blanc (le pied),… …   Encyclopédie Universelle

  • Poireau — Poireau, Poirel Surnom donné à un marchand de poireaux. Les Poirel se rencontrent en Lorraine (54, 88). Quant aux Poireau, on les trouve surtout dans les Deux Sèvres et en Vendée. Variantes : Poiraud, Poirault, Poireaud, Poireault, Poireaux …   Noms de famille

  • poireau — (poi rô) s. m. Voy. porreau. porreau ou poireau (po rô ou poi rô) s. m. 1°   Plante potagère (allium porrum, L.). 2°   Excroissance verruqueuse qui se développe spécialement aux mains, qui est une hypertrophie de l épiderme, et dont la surface… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • poireau — n.m. Décoration du Mérite agricole. / Clarinette. / Faire le poireau, attendre impatiemment Officier supérieur sans affectation. / Souffler dans le poireau, pratiquer la fellation. □ n.m.pl. Plantes d appartement (arg. des déménageurs). □ Poireau …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • poireau — Un Poireau, ou Verrue, Verruca. Un petit poireau, Verrucula. Qui est plein de poireaux ou verrues, Verrucosus …   Thresor de la langue françoyse

  • POIREAU — ou PORREAU. s. m. Plante potagère du genre des oignons. Planter des poireaux. Une soupe aux poireaux. POIREAU, signifie aussi, Une excroissance qui vient sur la peau, particulièrement aux mains. Avoir les mains pleines de poireaux.   Il se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • POIREAU — n. m. Plante potagère du genre des oignons. Planter des poireaux. Une soupe aux poireaux. POIREAU désigne aussi une Excroissance qui vient sur la peau, particulièrement aux mains. Avoir les mains pleines de poireaux. Il se dit dans le même sens… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • poireau — daržinis poras statusas T sritis vardynas apibrėžtis Česnakinių šeimos daržovinis, prieskoninis kultūrinis augalas (Allium porrum). Iš jo gaminami maisto priedai (kvėpikliai). atitikmenys: lot. Allium ampeloprasum var. porrum; Allium porrum angl …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • poireau —    (singular); poireaux (plural) (pwah ROH) [French] A leek …   Dictionary of foreign words and phrases

  • poireau — nm., porreau ; jambe blanche, non bronzée : pò (Albanais.001b.PPA., Balme Si., Gruffy), pòi (001a.BEA.), pokh (Séez), PÒR (Aix, Albens, Chambéry, Leschaux, Marthod, Samoëns, Thônes, Thorens Gl., Trévignin, Ugines, Villard Doron, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard