Plaque d'immatriculation espagnole


Plaque d'immatriculation espagnole
Plaque d'immatriculation espagnole
Plaque d'immatriculation espagnole, format carré pour moto

La plaque d'immatriculation espagnole est un dispositif permettant l'identification des véhicules espagnols.

Sommaire

Caractéristiques

Elle mesure 52 x 11 cm (sauf pour les motos dont les plaques ont un format carré). Les lettres et chiffres sont dessinés en noir sur fond blanc. À gauche de la plaque se trouve un petit espace bleu contenant les étoiles européennes et la lettre "E" représentant l'Espagne (voir "Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques").

Numérotation actuelle

La numérotation actuellement en vigueur en Espagne a été mise en place le 18 septembre 2000. Il s'agit d'une numérotation nationale, sans mention comme précédemment de la province d'origine du véhicule. Elle suit le modèle 1234 BCD. Pour les lettres, seules les consonnes (excepté le Q et la consonne espagnole spéciale Ñ) et le Y sont utilisées.

Plaques spéciales

Plaques blanches[1]

Plaque du Ministère de l'environnement
Plaque de corps diplomatique espagnole
Plaque de moto de moins de 50 cm3
Plaque de véhicule spécial, ici une machine de chantier
  • Commençant par "CNP" - Police nationale (Cuerpo Nacional de Policía)
  • Commençant par "E", lettres rouges : véhicules spéciaux (machines de chantier, quads, etc.)
  • Commençant par "EA" - Armée de l'air (Ejército del Aire)
  • Commençant par "ET" - Armée de terre (Ejército de Tierra)
  • Commençant par "FAE" - Force alliées en Espagne (Fuerzas Aliadas en España)
  • Commençant par "FN" - Forces navales (Fuerzas Navales)
  • Commençant par "H" - Véhicules historiques
  • Commençant par "MF" - Ministère des travaux publics (Ministerio de Fomento)
  • Commençant par "MMA" - Ministère de l'environnement (Ministerio de Medio Ambiente)
  • Commençant par "MOP" - N'existe plus. Ministerio de Obras Públicas. Substitué par MF.
  • Commençant par "PGC" - Garde civile (Parque móvil de la Guardia Civil)
    • finissant par B, C, G, H ou S : services généraux
    • finissant par C ou D : détachements
    • finissant par E : services spéciaux
    • finissant par F : photocontrôle
    • finissant par I : renseignements
    • finissant par J, K, L, V, W, Y : motos
    • finissant par M : marchandises
    • finissant par N, O, Q ou T : véhicules tout terrain
    • finissant par P : bus cellulaires
    • finissant par R : représentation
    • finissant par X : side-cars
    • finissant par Z : véhicules spéciaux
  • Commençant par "PME" - Administration (Parque Móvil del Estado)
  • Commençant par "T", avec bande rouge à droite : voitures de transit temporaires, plaques touristiques (valable 6 mois)

Plaques rouges[2]

  • Commençant par "R", lettres noires : remorques de camions
  • Commençant par "CD", lettres blanches : corps diplomatiques
  • Commençant par "S" ou "V", lettres blanches : plaques provisoires, test-cars

Autres couleurs[2]

  • Plaques bleues commençant par "OI" : Organismes Internationaux, suivi de deux groupes de numéros, dont le premier indique l'organisme, et le deuxième le numéro de véhicule. Par exemple la Commission Européenne OI-144-1, pour le premier véhicule immatriculé, OI-144-2, etc.
  • Plaques vertes commençant par "CC" : Corps Consulaire, suivi de deux groupes de numéros, dont le premier indique le pays par ordre alphabétique du nom en espagnol, sauf le Vatican (1) et 9 pays, et le deuxième le numéro de véhicule. Par exemple CC-33-3 est le troisième véhicule du Consulat de Grèce. 'A partir de 2000, le deuxième groupe de numéros doit avoir 3 chiffres, pour éviter les confusions. Ainsi, CC-2-12 et CC-21-2 deviennent CC-2-012 et CC-21-002.
  • Plaques jaunes commençant par "TA" : Employés consulaires avec passeport de service (Technique Administratif), suivis de 2 groupes de numéros comme les Consulats et les ambassades. TA-30-001 est le premier véhicule d'un employé du consulat de France.
  • Petites plaques jaunes, commençant par "C", lettres noires : cyclomoteurs et motos de moins de 50 cm3.
  • Plaques vertes commençant par "P", lettres blanches : plaques provisoires pour véhicules d'importation non dédouanés.

Liste de numéros de plaques Diplomatiques (CD)-Consulaires (CC)- et Administratives (TA)[2]

1-Vatican 2-Allemagne 3-Arabie Saoudite 4-Algérie 5-Argentine 6-Australie 7-Autriche 8-Belgique 9-Bolivie 10-Brésil 11-Bulgarie 12-Cameroun 13-Canada 14-Colombie 15-Corée 16-Côte d'Ivoire 17-Costa Rica 18-Cuba 19-République Tchèque 20-Chili 21-Chine 22-Danemark 23-Équateur 24-Égypte 25-Le Salvador 26-Émirats Arabes Unis 27-États Unis 28-Philippines 29-Finlande 30-France 31-Gabon 32-Grande Bretagne 33-Grèce 34-Guatemala 35-Guinée Équatoriale 36-Haïti 37-Honduras 38-Hongrie 39-Inde 40-Indonésie 41-Irak 42-Iran 43-Irlande 44-Italie 45-Japon 46-Jordanie 47-Koweït 48-Liban 49-Libye 50-Maroc 51-Mauritanie 52-Mexique 53-Nicaragua 54-Nigeria 55-Norvège 56-Malte 57-Pays Bas 58-Pakistan 59-Panama 60-Paraguay 61-Pérou 62-Pologne 63-Portugal 65-République Dominicaine 66-Roumanie 67-Syrie 68-Afrique du Sud 69-Suède 70-Suisse 71-Thaïlande 72-Tunisie 73-Turquie 74-Russie 75-Uruguay 76-Venezuela 77-Yougoslavie 78-R. D. Congo 81-Qatar 83-Israël 84-Malaisie 85-Angola 144-Ukraine 107-Senegal

Historique de l'immatriculation espagnole

Plaques 1900

Le 31 octobre 1900 fut immatriculé le premier véhicule espagnol, une Clément. Au total 4 véhicules le furent cette année-là et 47 l'année suivante. Chaque véhicule disposait alors de deux immatriculations : celle de la mairie pour circuler dans la commune, et celle du gouvernement (Gobierno Civil) pour circuler dans la province. Un Ordre Royal du 24 mai 1907 unifia les deux. La même année furent décidés les sigles de chaque province (ALB pour Albacete, CAC pour Cáceres, TO pour Tolède, etc.) et les dimensions des chiffres et des lettres.

Puis le nombre d'immatriculations passa de 54 véhicules par an entre 1901 et 1905 à 30 000 en 1926, puis à 260 000 à la fin des années 1950. Le système dut être changé. Les deux dernières immatriculations du système furent les numéros 960 985 à Madrid et 918 387 à Barcelone.

Abréviations des provinces et des villes autonomes en 1900

Álava

Albacete

Alicante

Almería

Asturies

Ávila

Badajoz

Baléares

Barcelone

Biscaye

Burgos

Cáceres

Cadix

Cantabrie

Castellón

Ciudad Real

Cordoue

Cuenca

VI

ALB

A

AL

O

AV

BA

PM

B

BI

BU

CAC

CA

S

CAS

CR

CO

CU

Gérone

Grenade

Guadalajara

Guipuscoa

Huelva

Huesca

Jaén

La Corogne

La Rioja

Las Palmas

León

Lleida

Lugo

Madrid

Málaga

Murcie

Navarre

GE

GR

GU

SS

H

HU

J

C

LO

GC

LE

L

LU

M

MA

MU

NA

Orense

Palencia

Pontevedra

Salamanque

Santa Cruz de Ténérife

Saragosse

Ségovie

Séville

Soria

Tarragone

Teruel

Tolède

Valence

Valladolid

Zamora

Ceuta

Melilla

OR

P

PO

SA

TF


Z

SEG

SE

SO

T

TER

TO

V

VA

ZA

CE

ML

Plaques 1971

Plaque d'immatriculation espagnole du système 1971, ici de la communauté autonome de Madrid
Plaque d'immatriculation espagnole du système 1971, version plus récente avec étoiles européennes et lettre "E", ici d'un véhicule de la province de Séville

Le 7 septembre 1971, un décret approuva le nouveau système d'immatriculation : fond blanc réfléchissant et trois groupes de caractères en noir et en relief, séparés ou non par un trait d'union, selon le modèle suivant :

  • Premier groupe d'une ou deux lettres représentant la province (B pour Barcelone, M pour Madrid, SE pour Séville, etc.) ;
  • Quatre chiffres de 0000 à 9999 ;
  • Deuxième groupe d'une ou deux lettres (de A à ZZ), sauf voyelles en deuxième position (AA, BE, FI, PO) mais avec U (AU; BU; CU; DU; EU; etc.) sauf R, seulement por remorques, sauf Q

Un mois plus tard, le 7 octobre 1971, un premier véhicule (une Renault 4) fut immatriculée avec ce système et reçut le numéro M-0000-A.

Les plus récentes plaques de ce système présentent à gauche une bande bleue avec les étoiles européennes et le "E" espagnol.




Abréviations des provinces et des villes autonomes en 1971

Álava

Albacete

Alicante

Almería

Asturias

Ávila

Badajoz

Baleares

Barcelona

Vizcaya

Burgos

Cáceres

Cadiz

Cantabria

Castellón

Ciudad Real

Córdoba

Cuenca

VI

AB

A

AL

O

AV

BA

PM jusqu'à 1997, puis IB

B

BI

BU

CC

CA

S

CS

CR

CO

CU

Girona (Gerona)

Granada

Guadalajara

Guipúzcoa

Huelva

Huesca

Jaén

La Coruña

La Rioja

Las Palmas

León

Lleida

Lugo

Madrid

Málaga

Murcia

Navarra

Ourense (Orense)

GE jusqu'à 1991, puis GI

GR

GU

SS

H

HU

J

C

LO

GC

LE

L

LU

M

MA

MU

NA

OR jusqu'à 1998, puis OU

Palencia

Pontevedra

Salamanque

Sta Cruz de Tenerife

Segovia

Sevilla

Soria

Tarragona

Teruel

Toledo

València

Valladolid

Zamora

Zaragoza

Ceuta

Melilla

P

PO

SA

TF


SG

SE

SO

T

TE

TO

V

VA

ZA

Z

CE

ML

Les abréviations sont d'habitude la ou les premières lettres du nom de la province, ou une combinaison qui ne provoque pas confusion, comme CC pour Cáceres ou SG pour Segovia. Mais en certains cas l'abréviation de la capitale est utilisée. Par exemple: la capitale d'Alava est Vitoria; Asturias-Oviedo; Vizcaya-Bilbao; Cantabria-Santander; Guipúzcoa-San Sebastián; La Rioja (autrement appelée Logroño quand elle était une province de Castilla, et capitale Logroño); Las Palmas pour le nom complet Las Palmas de Gran Canaria. Les changements de GE (Gerona) par GI et OR (Orense) par OU sont dus à l'adaptation au Catalan (Girona) et au Galicien (Ourense) des noms. PM pour IB répondait aux plaintes des habitants des îles autre que Palma de Mallorca, répondant à l'appellation Îles Baléares. En tous les trois cas, il était possible de changer l'abréviation par la nouvelle (GE-1234-AB par GI-1234-AB, ou GE-123456 par GI-123456, ou PM-9876-A par IB-9876-A, ou OR-4444-T par OU-4444-T)

Plaques 2000

En 2000, le système de 1971 montrant également ses limites (1 913 162 furent immatriculés en 1999 contre 521 240 en 1971), il dut à nouveau être changé. Le système actuel fut choisi, calqué sur le reste de l'Europe. Il permettra d'immatriculer 80 millions de véhicules.

Références

Sources

Liens internes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Plaque d'immatriculation espagnole de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Projet:Transports/Index des articles — Le but de cette liste est de regrouper les articles touchant au domaine du transport, à l exception de ceux gèrés par les sous projets ou projets annexes: les Projet:Aéronautique, Projet:Automobile, Projet:Chemin de fer, Projet:Transports en Île… …   Wikipédia en Français

  • Fiat Panda — « Fiat Panda » redirige ici. Pour les autres significations, voir Fiat Panda (homonymie) et Fiat Panda II. Fiat Panda …   Wikipédia en Français

  • SEAT Panda — Fiat Panda « Fiat Panda » redirige ici. Pour les autres significations, voir Fiat Panda (homonymie) et Fiat Panda II. Fiat Panda …   Wikipédia en Français

  • Seat Panda — Fiat Panda « Fiat Panda » redirige ici. Pour les autres significations, voir Fiat Panda (homonymie) et Fiat Panda II. Fiat Panda …   Wikipédia en Français

  • Animaux Dans Les Simpsons — Liste des personnages des Simpson Les personnages des Simpson présentent une importante diversité, avec en premier plan la famille Simpson : Homer, père de famille aimant et amoureux mais également fainéant, inconscient, stupide et immature …   Wikipédia en Français

  • Animaux dans Les Simpson — Liste des personnages des Simpson Les personnages des Simpson présentent une importante diversité, avec en premier plan la famille Simpson : Homer, père de famille aimant et amoureux mais également fainéant, inconscient, stupide et immature …   Wikipédia en Français

  • Animaux dans Les Simpsons — Liste des personnages des Simpson Les personnages des Simpson présentent une importante diversité, avec en premier plan la famille Simpson : Homer, père de famille aimant et amoureux mais également fainéant, inconscient, stupide et immature …   Wikipédia en Français

  • Animaux dans les Simpson — Liste des personnages des Simpson Les personnages des Simpson présentent une importante diversité, avec en premier plan la famille Simpson : Homer, père de famille aimant et amoureux mais également fainéant, inconscient, stupide et immature …   Wikipédia en Français

  • Animaux dans les simpsons — Liste des personnages des Simpson Les personnages des Simpson présentent une importante diversité, avec en premier plan la famille Simpson : Homer, père de famille aimant et amoureux mais également fainéant, inconscient, stupide et immature …   Wikipédia en Français

  • Asa Phelps — Liste des personnages des Simpson Les personnages des Simpson présentent une importante diversité, avec en premier plan la famille Simpson : Homer, père de famille aimant et amoureux mais également fainéant, inconscient, stupide et immature …   Wikipédia en Français