Pièces de monnaie de la confédération suisse


Pièces de monnaie de la confédération suisse

Pièces de monnaie de la Confédération suisse

Les pièces de monnaie de la Confédération suisse en circulation et ayant cours légal en Suisse et au Liechtenstein sont libellées en francs suisses et en centimes. Du fait de la stabilité politique et monétaire de la Confédération suisse, le franc suisse n'a pas subi de grandes transformations. À l'exception de quelques détails, le dessin de la plupart des pièces de monnaie[1] a été conservé pratiquement tel quel depuis 1850[2]. Les alliages (cupronickel pour toutes les les pièces actuelles sauf celle de 5 centimes qui est en bronze d'aluminium) ont été modifiés avec le temps.

Sommaire

Historique

Avant l'état fédéral

Article principal : Monnaies cantonales suisses.

Avant la création de l'État fédéral en 1848, et à part durant la République helvétique (1798-1803), le droit de frapper la monnaie était aux mains des cantons et demi-cantons, et les pièces étrangères étaient utilisées à plus de 80%. Une estimation du nombre des différents types de monnaies utilisé sur le territoire suisse arrive à un chiffre d'environ 860, ce qui entraîne une grande complexité dans les échanges intercantonaux et internationaux[3].

Les premières années du franc suisse

La pièce suisse la plus ancienne officiellement en circulation:
10 centimes 1879
La pièce suisse la plus ancienne dont le type est toujours frappé, et qui pourrait circuler encore inofficiellement :
2 francs 1874

La naissance du franc suisse peut être fixée au 7 mai 1850, date de la loi fédérale fixant les détails de sa frappe[4]. Pour des raisons pratiques et après maintes discussions, celui-ci fut créé à parité avec le franc français (franc Germinal)[5]. Le taux de change officiel avec les pièces cantonales du concordat était d'un nouveau franc suisse pour 7 batz anciens.[6]

Les premières monnaies furent frappées à Paris, Bruxelles et Strasbourg (Signes monétaires A, BB et AB), le temps que l'ancien atelier monétaire cantonal bernois, devenu le seul atelier monétaire suisse, puisse commencer son travail[7].

Les premières frappes de 1850/51 ne suffirent pas à couvrir les besoins monétaires courants, et le conseil fédéral dut se résoudre en 1852 à autoriser la circulation sur le territoire suisse des pièces de monnaies françaises, belges et des États italiens[8].

Entre 1856 et 1864, la valeur relative de l'argent par rapport à l'or ayant substantiellement augmenté[9], la Suisse frappa ses pièces de 1 et 2 francs dans un alliage d'argent qui passa de 900‰ à 800‰, et n'émit pas de pièces de 50 centimes.

La parité avec le franc français permet logiquement à la Suisse de rejoindre l'Union monétaire latine en 1865, ce qui autorisa l'utilisation comme moyen de payement légal des pièces d'or et d'argent de Suisse, de France, d'Italie, de Belgique et de Grèce (dès 1868) indifféremment dans tous ces pays. Le taux d'argent est harmonisé dans ces pays à 835‰, sauf les pièces de 5 francs qui restent à 900‰. Les pièces en d'autres métaux que l'or et l'argent ne sont pas concernées.

La valeur intrinsèque des pièces en or étaient très proches de leurs valeurs nominales, et donc revenaient cher à frapper. La Suisse profita de cet état de fait en ne mettant sur le marché que des pièces en argent, tout en profitant des pièces étrangères en or. Ce n'est qu'en 1883, sur injonction de la France, que les premières pièces en or furent frappées en Suisse[10].

Évolution des pièces de monnaies de la Confédération suisse

Les pièces de monnaie suisses se caractérisent d'abord par leur longévité. Préservée des ravages provoqués par les deux conflits mondiaux, la Suisse n'a pas connu de bouleversements politiques majeurs au cours du XXe siècle. Ainsi, la plus ancienne pièce officiellement en circulation est le 10 centimes de 1879 (même alliage, même motif). La plus ancienne pièce aux mêmes motifs et couleurs mais en argent, donc pouvant encore se trouver encore en circulation en petit nombre (mais qui est hors cours) est la 2 francs de 1874.

Les deux guerres mondiales ont cependant provoqué des pénuries de matières premières, ce qui a amené l'abandon de certains alliages pendant quelques années. Comme par exemple en 1918 (et en 1919, partiellement pour les pièces de 10 centimes), l'alliage des pièces de 5 et 10 centimes a dû être changé en laiton, et entre 1942 et 1946, les pièces de 1 et 2 centimes ont dû être frappées en zinc.

Voici une liste des changements de la forme des pièces:

  • Il a existé des pièces d'un et 2 centimes qui ont circulé en Suisse. Cependant, ces deux pièces perdant leur utilité, leur utilisation est devenue marginale et elles ont été mise hors cours en 2007 (1 centime) et en 1978 (2 centimes)
  • Le motif des pièces de 1 et 2 centimes a été changé en 1948.
  • L'alliage des pièces de 5 centimes a été changé en 1981 : anciennement cupronickel, nouvellement bronze d'aluminium. A noter encore, que selon un rapport du département fédéral des finances, daté de 2005, les coûts de production de la pièce de 5 centimes dépassent sa valeur nominale. Chaque pièce de 5 centimes fabriquée, à un coût de production de 6 centimes[11].
  • La plus ancienne pièce officiellement en circulation est le 10 centimes de 1879 (même alliage, même motif)
  • La plus ancienne pièce de 20 centimes officiellement en circulation est celle de 1939. Avant cette date, ces pièces étaient en nickel pur dès 1881, il s'agissait en fait de la première pièce au monde frappée dans ce métal. Elles ont été retirées de la circulation le 1er janvier 2004.
  • Les pièces de 2, 1 et ½ francs jusqu'en 1874 représentaient Helvetia assise, qui par la suite fut frappée en position debout. Ce motif date donc de 1874 et n'a jamais changé depuis, excepté le nombre d'étoiles qui entourent Helvetia, 22 avant 1983 et 23 dès 1983, suite à la création du canton du Jura.
  • Les pièces de 5 Fr dès 1850 représentaient les mêmes motifs que ceux des pièces de 2, 1 et ½ franc jusqu'en 1874. Dès cette date, l'avers représentait une tête de femme et le revers l'écusson suisse entouré d'une couronne de feuilles. Dès 1922, l'avers représente un berger (et non pas Guillaume Tell) et le revers un bouclier suisse avec des edelweiss et diverses fleurs des Alpes. Ce motif est celui qui est utilisé actuellement. La taille des pièces de 5 Fr a également changé dès 1931. Leur taille est passée de 37 mm à 31 mm de diamètre. Le poids de la pièce actuelle est de 13,7 grammes.
  • Les pièces de 5 francs ont l'écriture en relief sur la tranche (DOMINUS PROVIDEBIT avec 13 étoiles) excepté les pièces datant de 1985 à 1993 (écriture en creux) qui ont été mises hors cours dès 2004.
  • Le prix de l'argent ayant énormément augmenté vers la fin des années 1960, la valeur faciale des pièces suisses frappées dans ce métal devint inférieure à leur valeur intrinsèque, ce qui entraîna des fontes massives pour récupérer le métal. L'alliage des pièces de ½, 1, 2 et 5 francs a donc changé en 1968, passant de l'argent au cupronickel. Il s'agissait des dernières pièces frappées selon les standards de l'union monétaire latine. Des pièces de 5 Fr en argent ont encore été produites en 1969.
  • Il a aussi existé des pièces en or de 10, 20, 25, 50 et 100 francs. Les pièces de 20 francs sont appelées « Vreneli ». La pièce de 100 francs n'a été frappée qu'en 1925, à seulement 5 000 exemplaires. Les pièces de 25 et 50 Fr, frappées en 1955, 1958 et 1959 n'ont jamais été mises en circulation. La plupart de ces pièces ont été refondues.

Du fait des motifs et dimensions identiques, il peut arriver occasionnellement de recevoir des pièces plus anciennes que celles officiellement en circulation (notamment celles en argent). Les pièces en argent sont en général encore acceptées bien que n'ayant plus cours légal, mais sont en général thésaurisées, et les monnayeurs et distributeurs automatiques (machines à café, distributeurs de titres de transport public) les refusent en général, du fait de la différence de masse et de composition avec les pièces actuelles.

Entre 1970 et 1985, ainsi que les pièces de 2 centimes de 1969, de 50 centimes, 1 et 2 Fr en 1968 et 1969 ont été frappées à Londres, les pièces de monnaies sont alors dépourvues du signe monétaire B[12].

Pièces en circulation

Actuellement, la monnaie suisse de circulation courante se compose des 7 pièces ci-dessous[13]. Toutes les pièces en circulation possède le signe monétaire B (marqué au bas du revers), excepté entre 1970 et 1985, ainsi que les pièces de 50 centimes, 1 et 2 Fr en 1968 et 1969 qui sont frappées à Londres, où les pièces de monnaies sont dépourvues du signe monétaire B.

Pièce de 5 francs 1995
5 francs
Avers : Berger, avec l'inscription « CONFOEDERATIO HELVETICA », Confédération suisse en latin Revers : un bouclier suisse avec des edelweiss et diverses fleurs des Alpes
Masse : 13,2 g Alliage : Cupronickel
(Cu 75 % - Ni 25 %)
Diamètre : 31,45 mm Épaisseur : 2,35 mm
Artiste : Paul Burkhard Tranche : « DOMINUS PROVIDEBIT » et 13 étoiles en relief, Dieu y pourvoira en latin Millésimes : 1968, 1970 - 1984 ; 1994 - Aujourd'hui Synonymes : appelée parfois « cent sous » ou « une thune »
Remarque : La personne représentée est un berger, et non pas Guillaume Tell comme on le dit souvent[14]. Les pièces frappées de 1985 à 1993, avec la tranche en creux sont hors cours.
Pièce de 2 francs 1995
2 francs
Avers : Helvetia, la mère patrie Revers : Couronne de fleur de chêne sur la gauche et diverses fleurs des Alpes
Masse : 8,8 g Alliage : Cupronickel
(Cu 75 % - Ni 25 %)
Diamètre : 27,4 mm Épaisseur : 2,15 mm
Artiste : A. Walch, Antoine Bovy Tranche : Cannelée Millésimes : 1968 - Aujourd'hui Synonyme : appelée parfois « deux balles »
Remarque : 23 étoiles a la place de 22 dès 1983, suite à la création du canton du Jura.
Pièce de 1 franc 1995
1 franc
Avers : Helvetia, la mère patrie Revers : Couronne de fleur de chêne sur la gauche et diverses fleurs des Alpes
Masse : 4,4 g Alliage : Cupronickel
(Cu 75 % - Ni 25 %)
Diamètre : 23,2 mm Épaisseur : 1,55 mm
Artistes : A. Walch, Antoine Bovy Tranche : Cannelée Millésimes : 1968 - Aujourd'hui Synonyme :' appelée parfois « un balle »
Remarque : 23 étoiles à la place de 22 dès 1983, suite à la création du canton du Jura.
Pièce de 50 centimes 1995
½ franc
Avers : Helvetia, la mère patrie Revers : Couronne de fleur de chêne sur la gauche et diverses fleurs des Alpes
Masse : 2,2 g Alliage : Cupronickel
(Cu 75 % - Ni 25 %)
Diamètre : 18,2 mm Épaisseur : 1,25 mm
Artiste : A. Walch, Antoine Bovy Tranche : Cannelée Millésimes : 1968 - Aujourd'hui Synonyme : toujours appelée « 50 centimes »
Remarque : 23 étoiles à la place de 22 dès 1983, suite à la création du canton du Jura.
Pièce de 20 centimes 1995
20 centimes
Avers : Buste allégorique de la liberté (Libertas) vue de profil portant un diadème avec l'inscription « Libertas » (liberté)[15] Revers : une couronne de fleurs des Alpes
Masse : 4 g Alliage : Cupronickel
(Cu 75 % - Ni 25 %)
Diamètre : 21,05 mm Épaisseur : 1,65 mm
Artiste : Karl Schwenzer, Revers : Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1939 - Aujourd'hui Synonyme : parfois appelée « quatre sous »
Pièce de 10 centimes 1995
10 centimes
Avers : Buste allégorique de la liberté (Libertas) vue de profil portant un diadème avec l'inscription « Libertas » (liberté)[15] Revers : une couronne de feuilles de chêne
Masse : 3 g Alliage : Cupronickel
(Cu 75 % - Ni 25 %)
Diamètre : 19,15 mm Épaisseur : 1,45 mm
Artiste : Karl Schwenzer, Revers : Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1879 - Aujourd'hui Synonyme : rarement appelée « un batz »
Remarque : Même alliage depuis 1879, sauf entre 1932 et 1939 (nickel pur) et 1918 - partiellement 1919 (laiton).
Pièce de 5 centimes 1995
5 centimes
Avers : Buste allégorique de la liberté (Libertas) vue de profil portant un diadème avec l'inscription « Libertas » (liberté)[15] Revers : une couronne de feuilles de vigne et de raisins
Masse : 1,8 g Alliage : Bronze d'aluminium
(Cu 92 % - Al 6 % - Ni 2 %) (la seule pièce de teinte jaunâtre de la série)[16]
Diamètre : 17,15 mm Épaisseur : 1,25 mm
Artiste : Karl Schwenzer, Revers : Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1981 - Aujourd'hui Synonyme : parfois appelée « un sou »
Remarque : C'est la seule pièce de couleur or actuellement. A noter que selon l'ordonnance de la mise hors cours des pièces d'un et de cinq centimes, le coût de production des pièces de cinq centimes dépasse la valeur nominale de la pièce, revenant actuellement à 6 centimes par pièce.[11]

Pièces retirées de la circulation

Pièces en or

Les pièces en or furent De facto mises hors cours le 26 septembre 1936, date de la dévaluation du franc suisse. La valeur métal étant plus élevée que la valeur faciale, ces pièces furent rapidement thésaurisées[17]

Pièce de 100 francs 1925
100 francs
Avers : Vreneli Revers : croix suisse rayonnante au-dessus d'une branche de rhododendrons et de gentianes
Masse : 32,258 g Alliage : Au 900
(Au 900 ‰ - Cu 100 ‰)
Diamètre : 35 mm Épaisseur : 2,20 mm
Artiste : Fritz Landry Tranche : « DOMINUS PROVIDEBIT » et 13 étoiles en relief, Dieu y pourvoira en latin Millésime : 1925 Masse d'or fin : 29.0322 g
Remarque : Ces pièces n'ont été frappées qu'en 1925 (5 000 pièces)
Pièces de 20 francs 1883
20 francs, type Helvetia
Avers : Personification de Libertas, légende CONFOEDERATION HELVETICA Revers : Ecusson suisse entouré d'une couronne de feuilles
Masse : 6,452 g Alliage : Au 900
(Au 900 ‰ - Cu 100 ‰)
Diamètre : 21 mm Épaisseur : 1,25 mm
Artistes : Albert Walch, Christian Bühler et Karl Schwenzer Tranche : 22 étoiles Millésimes : 1883 - 1896 Masse d'or fin : 5.8068 g
Remarque : 25 pièces de 1893 et 19 pièces de 1895 ont été frappées en or venant de la mine de Gondo. Ces frappes se différencient des frappes régulières par une couleur plus claire et un poinçon au milieu de l'écusson suisse. Swissmint nomme aussi ce type "tête de Libertas", mais la dénomination courante est effectivement "Type Helvetia", bien que la personification représentée soit la liberté.
Pièces de 20 francs 1897
20 francs, type Vreneli
Avers : Vreneli Revers : armoiries suisses (de gueules à la croix alésée d'argent) sur une branche de chêne avec la valeur faciale de part et d'autre de l'écu
Masse : 6,452 g Alliage : Au 900
(Au 900 ‰ - Cu 100 ‰)
Diamètre : 21 mm Épaisseur : 1,25 mm
Artiste : Fritz Landry Tranche : 22 étoiles Millésimes : 1897 - 1949 Masse d'or fin : 5.8068 g
Remarque : des refrappes ont eu lieu en 1935 (L à côté du millésime), ainsi qu'en 1947 et 1949 (inscription AD LEGEM ANNI MCMXXXI sur la tranche).
Pièces de 10 francs 1911
10 francs
Avers : Vreneli Revers : croix suisse rayonnante au-dessus d'une branche de rhododendrons et de gentianes
Masse : 3,226 g Alliage : Au 900
(Au 900 ‰ - Cu 100 ‰)
Diamètre : 19 mm Épaisseur : 0,9 mm
Artiste : Fritz Landry Tranche : « DOMINUS PROVIDEBIT » et 13 étoiles en relief, Dieu y pourvoira en latin Millésimes : 1911 - 1922 Masse d'or fin : 2.9034 g

Pièces en argent

Ces pièces en argent ont été mises hors cours car la valeur du métal revenait plus cher que celle de la valeur faciale. Mais du fait du motif identique, il est encore possible de trouver en circulation des pièces de 50 centimes, 1 et 2 francs au type Helvetia debout, ainsi que des 5 francs type Burkhard taille réduite. Elles sont en général encore acceptées bien que n'ayant plus cours légal mais certains monnayeurs et distributeurs automatiques (machines à café, distributeurs de titres de transport public,...) peuvent les refuser en raison de la différence de masse avec les pièces actuelles (la pièce en argent étant légèrement plus lourde). Ces pièces (en argent) sont plus blanches et mates (même quand elles sont neuves) que celles actuelles.

Pièce de 5 francs 1874, type Helvetia assise
5 francs argent, type Helvetia assise
Avers : Helvetia assise Revers : Couronne de fleur de chêne sur la gauche et diverses fleurs des Alpes
Masse : 25 g Alliage : Ag 900
(Ag 900 ‰ - Cu 100 ‰)
Diamètre : 37 mm Épaisseur : 2,35 mm
Artiste : A. Walch, Antoine Bovy Tranche : Cannelée Millésimes : 1850 - 1874 Mise hors cours : 1er février 1934
Synonyme : La pièce française de taille et de poids égal était communément appelée « écu »
Pièce de 5 francs 1889, type tête de femme
5 francs argent, type tête de femme
Avers : Tête de femme Revers : Écusson suisse entouré d'une couronne de feuilles
Masse : 25 g Alliage : Ag 900
(Ag 900 ‰ - Cu 100 ‰)
Diamètre : 37 mm Épaisseur : 2,35 mm
Artiste : Karl Schwenger Tranche : « DOMINUS PROVIDEBIT » et 13 étoiles en relief, Dieu y pourvoira en latin Millésimes : 1888 - 1916 Mise hors cours : 1er février 1934
Synonyme : La pièce française de taille et de poids égal était communément appelée « écu »
Pièce de 5 francs 1923, type Burkhard
5 francs argent, type Burkhard
Avers : Berger, avec l'inscription « CONFOEDERATIO HELVETICA », Confédération suisse en latin Revers : un bouclier suisse avec des edelweiss et diverses fleurs des Alpes
Masse : 25 g Alliage : Ag 900
(Ag 900 ‰ - Cu 100 ‰)
Diamètre : 37 mm Épaisseur : 2,35 mm
Artiste : Paul Burkhard Tranche : « DOMINUS PROVIDEBIT » et 13 étoiles en relief, Dieu y pourvoira en latin Millésimes : 1922 - 1928 Mise hors cours : 1er février 1934
Remarque : dès 1924, la désignation de la valeur 5 FR. est en majuscule et le relief est plus prononcé.
Pièce de 5 francs 1939, type Burkhard taille réduite
5 francs argent, type Burkhard (taille réduite)
Avers : Berger, avec l'inscription « CONFOEDERATIO HELVETICA », Confédération suisse en latin Revers : un bouclier suisse avec des edelweiss et diverses fleurs des Alpes
Masse : 15 g Alliage : Ag 835
(Ag 835 ‰ - Cu 165 ‰)
Diamètre : 31,45 mm Épaisseur : 2,35 mm
Artiste : Paul Burkhard Tranche : « DOMINUS PROVIDEBIT » et 13 étoiles en relief, Dieu y pourvoira en latin Millésimes : 1931 - 1967 et 1969 Mise hors cours : 1er avril 1971
Pièce de 2 francs 1860, type Helvetia assise
2 francs argent, type Helvetia assise
Avers : Helvetia assise Revers : Couronne de fleur de chêne sur la gauche et diverses fleurs des Alpes
Masse : 10 g Alliage : Ag 900 ‰ - Cu 100 ‰ (1850 - 1857)
Ag 800 ‰ - Cu 200 ‰ (1860 et 1863)
Diamètre : 27,4 mm Épaisseur : 2,15 mm
Artiste : A. Walch, Antoine Bovy Tranche : Cannelée Millésimes : 1850 – 1863 Mise hors cours : 1850 - 1857 : 1er janvier 1869
1860 - 1863 : 1er janvier 1878
Pièce de 2 francs 1955, argent.
2 francs argent, type Helvetia debout
Avers : Helvetia, la mère patrie Revers : Couronne de fleur de chêne sur la gauche et diverses fleurs des Alpes
Masse : 10 g Alliage : Ag 835
(Ag 835 ‰ - Cu 165 ‰)
Diamètre : 27,4 mm Épaisseur : 2,15 mm
Artiste : A. Walch, Antoine Bovy Tranche : Cannelée Millésimes : 1874 – 1967 Mise hors cours :1er avril 1971
Pièce d'1 franc 1861, type Helvetia assise
1 franc argent, type Helvetia assise
Avers : Helvetia assise Revers : Couronne de fleur de chêne sur la gauche et diverses fleurs des Alpes
Masse : 5 g Alliage : Ag 900 ‰ - Cu 100 ‰ (1850 - 1857)
Ag 800 ‰ - Cu 200 ‰ (1860 et 1861)
Diamètre : 23,2 mm Épaisseur : 1,55 mm
Artiste : A. Walch, Antoine Bovy Tranche : Cannelée Millésimes : 1850 – 1861 Mise hors cours : 1850 - 1857 : 1er janvier 1869 / 1860 - 1861 : 1er janvier 1878
Pièce d'1 franc 1967, argent.
1 franc argent, type Helvetia debout
Avers : Helvetia, la mère patrie Revers : Couronne de fleur de chêne sur la gauche et diverses fleurs des Alpes
Masse : 5 g Alliage : Ag 835
(Ag 835 ‰ - Cu 165 ‰)
Diamètre : 23,2 mm Épaisseur : 1,55 mm
Artiste : A. Walch, Antoine Bovy Tranche : Cannelée Millésimes : 1875 – 1967 Mise hors cours :1er avril 1971
Image manquante
1/2 franc argent, type Helvetia assise
Avers : Helvetia assise Revers : Couronne de fleur de chêne sur la gauche et diverses fleurs des Alpes
Masse : 2,5 g Alliage : Ag 900
(Ag 900 ‰ - Cu 100 ‰)
Diamètre : 18,2 mm Épaisseur : 1,25 mm
Artiste : A. Walch, Antoine Bovy Tranche : Cannelée Millésimes : 1850 et 1851 Mise hors cours :1er janvier 1869
Pièce de 50 centimes 1959, argent.
1/2 franc argent, type Helvetia debout
Avers : Helvetia, la mère patrie Revers : Couronne de fleur de chêne sur la gauche et diverses fleurs des Alpes
Masse : 2,5 g Alliage : Ag 835
(Ag 835 ‰ - Cu 165 ‰)
Diamètre : 18,2 mm Épaisseur : 1,25 mm
Artiste : A. Walch, Antoine Bovy Tranche : Cannelée Millésimes : 1875 – 1967 Mise hors cours :1er avril 1971

Pièces en billon

Pièce de 20 centimes 1859, billon
20 centimes billon
Avers : Ecusson suisse sur deux bouquets de fleurs des Alpes, HELVETIA Revers : une couronne de fleurs des Alpes
Masse : 3,25 g Alliage : Ag 150 ‰[18] - Cu ?? % - Zn ?? % - Ni ?? %[19] Diamètre : 21,05 mm Épaisseur : 1,65 mm
Artiste : Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1850 – 1859 Mise hors cours : 30 juin 1886
Pièce de 10 centimes 1850, billon
10 centimes billon
Avers : Ecusson suisse sur deux branches de chêne, HELVETIA Revers : une couronne de feuilles de chêne
Masse : 2,5 g Alliage : Ag 100 ‰[18] - Cu ?? % - Zn ?? % - Ni ?? %[19] Diamètre : 19,15 mm Épaisseur : 1,45 mm
Artiste : Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1850 – 1876 Mise hors cours : 30 juin 1886
Pièce de 5 centimes 1874, billon
5 centimes billon
Avers : Ecusson suisse sur deux gerbes de blé, HELVETIA Revers : une couronne de feuilles de vigne et de raisins
Masse : 1,67 g Alliage : Ag 50 ‰[18] - Cu ?? % - Zn ?? % - Ni ?? %[19] Diamètre : 17,15 mm Épaisseur : 1,25 mm
Artiste : Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1850 – 1877 Mise hors cours : 30 juin 1886

Pièces en nickel pur

Les pièces en nickel pur sont facilement attirées par un aimant.

On peut encore en trouver occasionnellement en circulation, ces pièces ayant exactement les mêmes couleurs, dimensions et motifs que les pièces de 10 et 20 centimes actuelles, mais du fait de sa composition en nickel pur elles sont facilement attirées par un aimant, et sont en général refusées par les automates. Elles ont été mises hors dès 2004.

Pièce de 20 centimes en nickel pur (1909)
20 centimes nickel pur
Avers : Buste allégorique de la liberté (Libertas) vue de profil portant un diadème avec l'inscription « Libertas » (liberté)[15] Revers : une couronne de fleurs des Alpes
Masse : 4,0 g Alliage : Nickel pur Diamètre : 21,05 mm Épaisseur : 1,65 mm
Artistes : Karl Schwenzer, Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1881 – 1938 Mise hors cours : 1er janvier 2004
Remarques : Il s'agit de la première série de pièce de monnaie en nickel pur du monde.[20]
Pièce de 10 centimes en nickel pur (1932).
10 centimes nickel pur
Avers : Buste allégorique de la liberté (Libertas) vue de profil portant un diadème avec l'inscription « Libertas » (liberté)[15] Revers : une couronne de feuilles de chêne
Masse : 3,0 g Alliage : Nickel pur Diamètre : 19,15 mm Épaisseur : 1,45 mm
Artistes : Karl Schwenzer, Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1932 – 1939 Mise hors cours : 1er janvier 2004
Pièce de 5 centimes en nickel pur (1939).
5 centimes nickel pur
Avers : Buste allégorique de la liberté (Libertas) vue de profil portant un diadème avec l'inscription « Libertas » (liberté)[15] Revers : une couronne de feuilles de vigne et de raisins
Masse : 2,0 g Alliage : Nickel pur Diamètre : 17,15 mm Épaisseur : 1,25 mm
Artistes : Karl Schwenzer, Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1932 – 1939 + 1941 Mise hors cours : 2 juillet 1980

Pièces en laiton

Du fait de la pénurie de matières premières due à la première guerre mondiale, l'alliage cupronickel normal a dû être temporairement abandonné, au profit du laiton. Ces pièces ont exactement les mêmes dimensions et motifs que les pièces actuelles, et, dans le cas de la 5 centimes, une couleur similaire.

Pièce de 5 centimes en laiton (1918).
5 centimes laiton
Avers : Buste allégorique de la liberté (Libertas) vue de profil portant un diadème avec l'inscription « Libertas » (liberté)[15] Revers : une couronne de feuilles de vigne et de raisins
Masse : 2,0 g Alliage : Laiton
(Cu 60 % - Zn 40 %)[19]
Diamètre : 17,15 mm Épaisseur : 1,25 mm
Artistes : Karl Schwenzer, Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésime : 1918 Mise hors cours : 2 février 1923
Pièce de 10 centimes en laiton (1918).
10 centimes laiton
Avers : Buste allégorique de la liberté (Libertas) vue de profil portant un diadème avec l'inscription « Libertas » (liberté)[15] Revers : une couronne de feuilles de chêne
Masse : 3,0 g Alliage : Laiton
(Cu 60 % - Zn 40 %)[19]
Diamètre : 19,15 mm Épaisseur : 1,45 mm
Artistes : Karl Schwenzer, Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1918 et 1919 Mise hors cours : 2 février 1923
Remarques : Il semblerait, du fait de sa rareté auprès des collectionneurs, que la totalité des pièces de 1919 en laiton (3 Mio.) n'ait pas été mise en circulation.

Pièces en cupronickel

Pièce de 5 francs 1985, écriture sur la tranche en creux
5 francs, écriture sur la tranche en creux
Avers : Berger Revers : un bouclier suisse avec des edelweiss et diverses fleurs des Alpes
Masse : 13,2 g Alliage : Cupronickel
(Cu 75 % - Ni 25 %)
Diamètre : 31,45 mm Épaisseur : 2,35 mm
Artistes : Paul Burkhard Tranche : « DOMINUS PROVIDEBIT » et 13 étoiles en creux, Dieu y pourvoira en latin Millésime : 1985 - 1993 Mise hors cours : 1er janvier 2004
Remarques : Du fait d'un grand nombre de falsifications, il a été renoncé a la frappe régulière pour les années 1991 et 1993. Seuls subsistent les pièces des séries annuelles.
Pièce de 5 centimes cupronickel (1977).
5 centimes nickel pur
Avers : Buste allégorique de la liberté (Libertas) vue de profil portant un diadème avec l'inscription « Libertas » (liberté)[15] Revers : une couronne de feuilles de vigne et de raisins
Masse : 2,0 g Alliage : Cupronickel
(Cu 75 % - Ni 25 %)
Diamètre : 17,15 mm Épaisseur : 1,25 mm
Artistes : Karl Schwenzer, Karl Friedrich Voigt Tranche : lisse Millésimes : 1879 – 1917, 1919 - 1931, 1940 et 1942 - 1980 Mise hors cours : 2 juillet 1980
Remarques : l'alliage a changé car il y avait un risque de confusion avec la pièce de 50 centimes.[11]

Pièces en bronze

Pièces de type J.J.Barre

Pièce de 1 centime 1937, type J.J.Barre
Pièce de 1 centime, type J.J.Barre
Avers : écusson suisse Revers : valeur entouré d'une couronne de lauriers
Masse : 1,5 g Alliage : Bronze
(Cu 95 % - Sn 4 % - Zn 1 %)[19]
Diamètre : 16 mm Épaisseur : inconnu
Artiste : Jean-Jacques Barre Tranche : lisse Millésimes : 1850 - 1941 Mise hors cours : 1er février 1952
Pièce de 2 centimes 1918, type J.J.Barre
Pièce de 2 centime, type J.J.Barre
Avers : écusson suisse Revers : valeur entouré d'une couronne de lauriers
Masse : 3 g Alliage : Bronze
(Cu 95 % - Sn 4 % - Zn 1 %)[19]
Diamètre : 20 mm Épaisseur : inconnu
Artiste : Jean-Jacques Barre Tranche : lisse Millésimes : 1850 - 1941 Mise hors cours : 1er février 1952

Pièces de type Tannheimer

Pièce de 1 centime 1995, type Tannheimer
1 centime, type Tannheimer
Avers : Croix suisse Revers : Un 1 représenté avec du blé
Masse : 1,5 g Alliage : Bronze
(Cu 95 % - Sn 4 % - Zn 1 %)[19]
Diamètre : 16 mm Épaisseur : inconnu
Artiste : Josef Tannheimer Tranche : lisse Millésimes : 1948 - 2006 Mise hors cours : 1er janvier 2007
Remarques : Du fait de son utilisation devenue très marginale dans les payements courants et de son coût de production élevé (12 centimes), cette pièce a été mise hors cours dès le 1er janvier 2007.[11] Une frappe normale des pièces de 1 centime de 2006, du fait des stocks encore importants des années précédentes, n'a pas eu lieu, et seules 30 000 pièces ont été frappées pour les « séries annuelles »[21].

Synonyme : parfois appelée « sou rouge »

Pièce de 2 centimes 1968, type Tannheimer
2 centimes, type Tannheimer
Avers : Croix suisse Revers : Un 2 représenté avec du blé
Masse : 3 g Alliage : Bronze
(Cu 95 % - Sn 4 % - Zn 1 %)[19]
Diamètre : 20 mm Épaisseur : inconnu
Artiste : Josef Tannheimer Tranche : lisse Millésimes : 1948 - 1974 Mise hors cours : 1er janvier 1978

Pièces en zinc

Suite aux pénuries de matières premières provoquée par la Seconde Guerre mondiale, l'alliage de bronze habituel a dû être temporairement abandonné, au profit du zinc. Ces pièces se corrodent facilement et irrémédiablement.

Pièce d'1 centime 1942, type J.J.Barre, zinc
Pièce de 1 centime, type J.J.Barre, zinc
Avers : écusson suisse Revers : valeur entourée d'une couronne de lauriers
Masse : 1,2 g Alliage : Zinc pur Diamètre : 16 mm Épaisseur : inconnu
Artiste : Jean-Jacques Barre Tranche : lisse Millésimes : 1942 - 1946 Mise hors cours : 30 octobre 1951
Pièce de 2 centime 1942, type J.J.Barre, zinc
Pièce de 2 centime, type J.J.Barre, Zinc
Avers : écusson suisse Revers : valeur entourée d'une couronne de lauriers
Masse : 2,4 g Alliage : Zinc pur Diamètre : 20 mm Épaisseur : inconnu
Artiste : Jean-Jacques Barre Tranche : lisse Millésimes : 1942 - 1946 Mise hors cours : 30 octobre 1951

Pièces frappées, mais jamais mises en circulation

Ces pièces font partie de la réserve d'or de la Banque Nationale Suisse, et n'ont, pour l'instant, pas été mises en circulation. La plus grande partie de ces pièces ont été refondues, seules subsistent 20 000 pièces de chaque année sur les 5 millions produites[22].

Pièce de 25 Fr, 1955
25 francs
Avers : Légende IN ARMIS LIBERTAS ET PAX autour de Guillaume Tell marchant avec une arbalète à la main Revers : Légende CONFOEDERATIO HELVETICA autour de FR 25 et en dessous une croix suisse
Masse : 5,645 g Alliage : Au 900
(Au 900 ‰ - Cu 100 ‰)
Diamètre : 20 mm Épaisseur : 1,33 mm
Artistes : Remo Rossi, Battista Ratti et Jean Georges Vibert Tranche : « DOMINUS PROVIDEBIT » et 13 étoiles en relief, Dieu y pourvoira en latin Millésimes : 1955, 1958 et 1959 Masse d'or fin : 5,0805 g
Pièce de 50 Fr, 1955
50 francs
Avers : Légende IN NOMINE DOMINI autour des trois confédérés prêtant serment Revers : Légende CONFOEDERATIO HELVETICA autour de FR 50 et en dessous une croix suisse
Masse : 11,29 g Alliage : Au 900
(Au 900 ‰ - Cu 100 ‰)
Diamètre : 25 mm Épaisseur : 1,7 mm
Artistes : Remo Rossi, Battista Ratti et Jean Georges Vibert Tranche : « DOMINUS PROVIDEBIT » et 13 étoiles en relief, Dieu y pourvoira en latin Millésimes : 1955, 1958 et 1959 Masse d'or fin : 10,161 g
Remarques : Les pièces commémoratives actuelles de 50 francs sont frappées avec exactement les mêmes caractéristiques que cette pièce.

Pièces commémoratives

Pièce commémorative de 10 Fr.
  • Des pièces commémoratives (certaines en argent) de 5, 10, 20, 50, 100 et 250 francs existent et peuvent être utilisées pour les transactions commerciales, bien que cela soit exceptionnel. Elles sont plutôt destinées aux collectionneurs et aux numismates. Leur prix d'achat et leur valeur d'échange excèdent d'ailleurs souvent leur valeur faciale.
  • Depuis 1999, des pièces commémoratives bimétalliques de 5 francs (jusqu'en 2003) et de 10 francs (depuis 2004) sont également produites.

Notes et références

  1. Contrairement aux billets, qui ont eux connu plusieurs séries extrêmement différentes. Voir Franc suisse.
  2. L'avers des pièces est pratiquement resté le même. Le revers de plusieurs d'entre elles a subi un changement important dans le dernier quart du XIXe siècle.
  3. La Liberté du 09.01.2009, La fabuleuse histoire du franc suisse
  4. http://www.swissmint.ch/fr-themes-numismatique-lefrancsuisse.les-cent-cinquante-ans-du-franc-suisse.html
  5. Albert Niederer, L'union monétaire latine, 1976, p.11
  6. Numis Post&HMZ, Mai 2008, Loi fédérale du 26 mars 1851
  7. http://www.swissmint.ch/fr-themes-numismatique-lefrancsuisse.les-cent-cinquante-ans-du-franc-suisse.html
  8. Arrêté du conseil fédéral du 16 janvier 1852
  9. Union monétaire latine#L’environnement monétaire international
  10. http://www.swissmint.ch/fr-themes-numismatique-lefrancsuisse.les-cent-cinquante-ans-du-franc-suisse.html
  11. a , b , c  et d (fr) Audition relative à l’ordonnance sur la mise hors cours des pièces d’un et de cinq centimes [1]
  12. Ceci afin d'éviter de provoquer une pénurie de pièces. Source : (de) SwissMint, Questions fréquemment posées
  13. Source : (fr) (de) SwissMint, Frappes des pièces de monnaie suisse à partir de 1850
  14. Source : (de) SwissMint, Der Fünfliber und sein Münzbild
  15. a , b , c , d , e , f , g , h  et i Libertas et non pas Helvetia. Source : (de) SwissMint, Questions fréquemment posées
  16. Jusqu'en 1980, la pièce de 5 ct avait la même composition métallique et le même aspect que les autres pièces suisses
  17. Mauro Cerutti, Dévaluation de 1936 en français, allemand et italien dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  18. a , b  et c Münzenkatalog.ch, 2006, ISBN 3-905712-00-8
  19. a , b , c , d , e , f , g , h  et i http://www.swissmint.ch/upload/_pdf/dokumentationen/d/KGuNKG-CHMuenzen.pdf
  20. http://www.nidi.org/index.cfm/ci_id/160.htm
  21. Les « Séries annuelles sont des coffrets regroupant l'ensemble des monnaies suisse en circulation, plus la pièce commémorative de 10 francs, et destinés aux collectionneurs. En principes les séries annuelles sont frappées en deux qualités : Flan bruni (appelée aussi Belle Épreuve en France) et Fleur de coin (appelée aussi Brillant Universel en France).
  22. Numis Post&HMZ, avril 2009, p.35

Sources

Articles connexes

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail de la numismatique Portail de la numismatique
  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse
Ce document provient de « Pi%C3%A8ces de monnaie de la Conf%C3%A9d%C3%A9ration suisse ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pièces de monnaie de la confédération suisse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pièces de monnaie de la Confédération suisse — Les pièces de monnaie de la Confédération suisse en circulation et ayant cours légal en Suisse et au Liechtenstein sont libellées en francs suisses et en centimes. Du fait de la stabilité politique et monétaire de la Confédération suisse, le… …   Wikipédia en Français

  • Liste des pièces de monnaie de la Confédération suisse — Article principal : Franc suisse. Pièces suisses actuellement en circulation Les pièces de monnaie de la Confédération suisse en circulation et ayant cours légal en Suisse depuis 1850, et au Liechtenstein dès 1924 …   Wikipédia en Français

  • Pièces de monnaie suisses — Pièces de monnaie de la Confédération suisse Les pièces de monnaie de la Confédération suisse en circulation et ayant cours légal en Suisse et au Liechtenstein sont libellées en francs suisses et en centimes. Du fait de la stabilité politique et… …   Wikipédia en Français

  • Pièces de monnaie commémoratives suisses — Les pièces de monnaie commémoratives suisses désignent des pièces de monnaie frappées en Suisse. Elles sont libellées en Francs suisses, mais elles ne doivent pas être confondues avec les pièces de circulation. Bien qu elles aient cours légal,… …   Wikipédia en Français

  • Confédération Suisse — Suisse 46°48′04″N 8°13′36″E / 46.80111, 8.22667 …   Wikipédia en Français

  • Confédération suisse — Suisse 46°48′04″N 8°13′36″E / 46.80111, 8.22667 …   Wikipédia en Français

  • Liste des pièces de monnaie commémoratives suisses — Article principal : Liste des pièces de monnaie de la Confédération suisse. Les pièces de monnaie commémoratives suisses désignent des pièces de monnaie frappées en Suisse. Elles sont libellées en francs suisses, mais ne doivent pas être… …   Wikipédia en Français

  • Monnaie cantonale vaudoise — Monnaie du canton de Vaud La monnaie du canton de Vaud[1] désigne l ensemble des pièces de monnaies frappées par les autorités se trouvant sur l actuel territoire du Pays de Vaud (canton de Vaud), des origines jusqu à aujourd hui. Sommaire 1 À la …   Wikipédia en Français

  • Monnaie de la république helvétique — La monnaie de la république helvétique désigne l ensemble des pièces de monnaies frappées par les autorités de la république helvétique, sur le teritoire actuel de la Suisse. Sommaire 1 Historique 2 Émissions 2.1 32 francs …   Wikipédia en Français

  • Monnaie du canton de Vaud — Article principal : Monnaies cantonales suisses. La monnaie du canton de Vaud[1] désigne l ensemble des pièces de monnaies frappées par les autorités se trouvant sur l actuel territoire du Pays de Vaud (canton de Vaud), des origines jusqu à… …   Wikipédia en Français