Pioneer 10


Pioneer 10

Pioneer 10

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Diagramme de Pioneer 10 avec en bas à gauche une partie de la plaque en or à destination d'une vie intelligente extraterrestre

Caractéristiques
Organisation NASA
Domaine Exploration de Jupiter et du milieu interplanétaire
Masse 258 kg (hors carburant)
Lancement 3 mars 1972 à 01:49 UTC
Lanceur Atlas-Centaur
Fin de mission 31 mars 1997
Dernier contact le 23 janvier 2003
Durée 25 ans
Autres noms Pioneer-F
Trajectoire
Orbite Survol de Jupiter le 4 décembre 1973.
Trajectoire d'échappement du système solaire par la suite.
Programme Pioneer
Index NSSDC 1972-012A

La sonde Pioneer 10 a été lancée par la NASA le 3 mars 1972 dans le cadre du programme Pioneer. Ce fut le premier objet à traverser la ceinture d'astéroïdes, le 15 juillet 1972[1], puis à survoler Jupiter, le 3 décembre 1973. Au 1er avril 2011, Pioneer 10 est à une distance de 103 UA du Soleil et continue de quitter le système solaire, en direction de l'étoile Aldébaran.

Le dernier contact avec la sonde a eu lieu en mars 2003.

Sommaire

Mission

Pioneer H, copie conforme de Pioneer 10, est suspendue au National Air and Space Museum à Washington, DC

La première partie de sa mission (comme pour sa sœur Pioneer 11) consistait à survoler et photographier la planète Jupiter, ce qu'elle réalise en 1973, aucune sonde ne s'était jusqu’à cette date aventurée au-delà de la ceinture d'astéroïdes s'étendant entre les orbites de Mars et de Jupiter. Le lanceur Atlas-Centaur à trois étages (jamais utilisé auparavant) accomplit convenablement sa tâche et propulsa Pioneer 10 de Cap Kennedy vers Jupiter à la vitesse record de 51 810 km/h. Après avoir passé sans encombre cette ceinture d'astéroïdes, la sonde se dirigea vers Jupiter, dont l'attraction l'accéléra jusqu’à 132 000 km/h.

Le 3 décembre 1973, Pioneer 10 passa à 130 354 km du sommet des nuages de la planète géante, prenant des photos de celle-ci ainsi que de ses satellites. Elle transmit aussi des informations sur les radiations émises par Jupiter, sur son atmosphère et sa constitution. Ces données furent d'un intérêt capital pour la conception des missions Voyager et Galileo qui suivirent.

Pioneer 10 prit ensuite une trajectoire vers l'extérieur du système solaire, le long de laquelle elle étudia le vent solaire et les rayonnements cosmiques.

La sonde a utilisé l'assistance gravitationnelle de la planète Jupiter pour accroître sa vitesse et lui permettre de sortir rapidement du système solaire, voyage durant lequel elle étudia le vent solaire et les rayonnements cosmiques tout se dirigeant vers l'étoile Aldébaran, qu'elle devrait atteindre dans environ 2 millions d'années.

La mission de la sonde arriva officiellement à son terme le 31 mars 1997 principalement pour des raisons financières. Des contacts occasionnels avec la sonde continuent néanmoins à se produire. C'est ainsi qu'en 2002, pour le 30e anniversaire de son lancement, Pioneer 10, malgré son âge et les conditions qu'elle avait rencontrées, fonctionnait encore (même si de nombreux systèmes avaient été arrêtés faute d'énergie, notamment). Le dernier contact avec la sonde, très faible, eut lieu le 22 janvier 2003[2]. La tentative de contact du 7 février 2003 était restée sans réponse[2], comme celle du 4 mars 2006.

Après les derniers contacts avec la sonde, il est estimé que Pioneer 10 s'éloigne du Soleil à plus de 44 000 km/h, en direction de l'étoile Aldébaran — c'est-à-dire la direction contraire au mouvement du Soleil dans la galaxie —. Elle serait distante du Soleil de plus de 12 milliards de kilomètres. Malgré cela, elle ne détient pas le record de distance à la Terre, celui-ci appartenant à Voyager 1. Pourtant partie plus tard, Voyager 1 détient ce record depuis février 1998 car sa vitesse relative par rapport au Soleil est sensiblement plus importante.

Malgré tout, Pioneer 10 demeure utile à la communauté scientifique et continue à lui fournir des données susceptibles de découvertes. Comme celle concernant sa décélération, que les lois de la physique n'expliquaient pas en 2010. Cette décélération, très faible de l'ordre de 8×10-10 m/s2 affecte également Pioneer 11. Ce phénomène a été nommé l'anomalie Pioneer.

Plaque

Plaque de Pioneer 10.
Article détaillé : Plaque de Pioneer.

Pioneer 10 est également célèbre pour porter une plaque d'aluminium doré gravée sur laquelle apparaissent des représentations d'un homme, d'une femme, du système solaire (avec la trajectoire approximative de la sonde) et d'un atome d'hydrogène. Cette plaque est explicitement destinée à communiquer des informations sur son origine à une éventuelle intelligence extra-terrestre, qui la trouverait lors de son voyage.

Anomalie Pioneer

Article détaillé : Anomalie Pioneer.

Dans les années 1980, les scientifiques de la NASA ont remarqué que la sonde se déplaçait moins vite que prévu. Cette anomalie fut pendant quelque temps mise sur le compte d'une erreur dans les calculs ou bien d'un défaut de la sonde. Mais quelques années plus tard, la sonde Pioneer 11 réagit de la même manière que sa grande sœur. Après avoir tenté, en vain, d'expliquer cette anomalie du comportement, les astrophysiciens penchent de plus en plus pour un défaut dans les lois actuelles de la mécanique céleste ou bien un effet de la matière noire.

Repères chronologiques

La mission de Pioneer 10
La rencontre de Pioneer 10 avec Jupiter
  • 3 mars 1972 : lancement de la sonde[2]
  • 15 juillet 1972 : la sonde entre dans la ceinture d'astéroïdes[1].
  • 3 décembre 1973 : Pioneer 10 envoie les premières images de Jupiter en gros plan.
  • 13 juin 1983 : Pioneer 10 dépasse l'orbite de Neptune, alors la planète la plus éloignée du Soleil du fait de la forte excentricité de l'orbite de Pluton.
  • 31 mars 1997 : fin de la mission[2].
  • 17 février 1998 : célèbre pour être jusqu’à cette date l'objet fabriqué par l'homme le plus éloigné de la Terre. À cette date, la distance au soleil de la sonde Voyager 1, en direction approximative de l'apex, a égalé celle de Pioneer 10 à 69.419 ua. À partir de cette date la vitesse d'éloignement de Voyager 1 dépasse celle de Pioneer 10 d'environ 1,016 ua par an.
  • 2 mars 2002 : réception réussie de télémesure. 39 minutes de données sont reçues depuis une distance de 79,83 ua.
  • 27 avril 2002 : dernière réception réussie de télémesure. 33 minutes de données sont reçues depuis une distance de 80,22 ua (plus de 12 milliards de km).
  • 23 janvier 2003 : le dernier signal, très faible, en provenance de Pioneer 10 est reçu[2].
  • 7 février 2003 : tentative infructueuse de contact avec la sonde[2].
  • 30 décembre 2005 : Pioneer 10 est à 89,7 ua du Soleil.
  • 4 mars 2006 : dernière tentative d'entrer en contact avec la sonde. Aucune réponse de Pioneer 10.

Notes et références

  1. a et b « The Pioneers Are Way Out There After 30 Years  », lire en ligne sur spacetoday.org
  2. a, b, c, d, e et f « Pioneer 10 : dernier signal radio ? », lire en ligne sur le site futura-sciences.com

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pioneer 10 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pioneer — or The Pioneer may refer to: Arts and publications* The Pioneer (Visalia, California), a sculpture by Solon H. Borglum listed on the U.S. National Register of Historic Places *The Pioneers (Elmwood, Illinois), a sculpture by Lorado Taft *The… …   Wikipedia

  • Pioneer 11 — Caractéristiques Organisation …   Wikipédia en Français

  • Pioneer XI — Pioneer 11 Pioneer 11 Caractéristiques Organisation NASA …   Wikipédia en Français

  • Pioneer 1 — Caractéristiques Organisation NASA D …   Wikipédia en Français

  • Pioneer — Saltar a navegación, búsqueda El término Pioneer hace referencia a: La empresa electrónica japonesa Pioneer Corporation. los Royal Pioneer Corps del ejército inglés. Las sondas espaciales del Programa Pioneer: Pioneer 0 Pioneer 1 Pioneer 2… …   Wikipedia Español

  • Pioneer 10 — Saltar a navegación, búsqueda Lanzamiento del Pioneer 10 Pioneer 10 es una sonda espacial estadounidense que fue lanzada el 3 de marzo de 1972, siendo la primera sonda que atravesó el cinturón de asteroides y que llegó hasta el plan …   Wikipedia Español

  • Pioneer 6 — Saltar a navegación, búsqueda Pioneer 6 Representación artística de Pioneer 6 Organización NASA Estado …   Wikipedia Español

  • Pioneer-10 — bei der Endfertigung …   Deutsch Wikipedia

  • Pioneer 5 — Caractéristiques Organisation NA …   Wikipédia en Français

  • Pioneer X — Pioneer P 3 Pour les articles homonymes, voir P 3. Pioneer P 3 Caractéristiques Organisation NASA …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.