Pierre noire (islam)


Pierre noire (islam)

21°25′21.02″N 39°49′34.58″E / 21.4225056, 39.8262722

La pierre noire de La Mecque

La Pierre noire (en arabe : الحجر الأسود, al-Hajr al-Aswad) est une pierre enchâssée dans un cadre en argent à l'un des angles de la Ka'ba, angle dit « de la pierre », dans la mosquée de La Mecque, en Arabie saoudite (Hedjaz). Cette pierre est placée à l'angle Sud-Est de la Ka'ba (appelé « Angle de la Pierre noire »), enchâssée dans un cadre en argent, à environ un mètre de l’unique porte d’accès à celle-ci (cet espace est nommé multazam), et également placée à environ un mètre au-dessus du niveau du sol. Le diamètre de la Pierre noire est d'environ 30 cm. Elle est de couleur noire avec des tendances rougeâtre, et des parties rouges et jaunes[1].

L'« Angle de la Pierre noire » marque le début de chacun des sept tours de la circumambulation (tawaf), que chaque pèlerin doit effectuer autour de la Kaaba (au sol, une bande de marbre noir indique la position de l'angle). A chaque passage, celui-ci doit théoriquement toucher de la main droite ou embrasser la pierre, en prononçant le takbir (« Allah akbar »). Cependant en raison d'une grande affluence, il est souvent impossible pour une majorité d'entre eux de s'approcher de la Ka'ba, ceux-ci doivent alors se contenter de tendre la main droite vers la pierre, tout en prononçant la formule.

La pierre noire n'est qu'une pierre, comme le souligne Omar ibn al-Khattâb lorsqu'il dit à son sujet : « je sais que tu es une pierre et que tu ne peux ni apporter profit ni porter préjudice ». En islam, la pierre noire n'est qu'un symbole auquel le musulman ne doit aucune adoration ou soumission quelconque, car ceci viendrait en complète contradiction avec le monothéisme que tout musulman doit pratiquer. Elle n'est ni un objet d'adoration, ni un fétiche quelconque, ni un porte bonheur, mais reste simplement une pierre pour laquelle Mahomet a dit qu'elle est pour celui qui la touche rémission des péchés et qu'elle témoignera en faveur de ceux qui ont bien agi en la saluant ou au contraire témoignera au détriment de ceux qui auront mal agi en tentant de la saluer. Une légende veut qu'elle ait été blanche à l'origine et qu'elle soit devenue noire à force d'absorber les pêchés des personnes qui la touchent.

Historique

La Pierre noire était scellée au coin de la Ka'aba dans le temple de La Mecque bien avant la naissance de Mahomet. C'était une idole particulière car les gens pensaient qu'elle était « tombée du paradis », donc sous la forme d'une météorite ou d'un bétyle. Depuis 1938, plusieurs chercheurs ont essayé de confirmer cette hypothèse mais sans succès[2]. Cette hypothèse a donc été écartée[3]. En 1980, Elsebeth Thomsen, de l'université de Copenhague, a émis l'idée que la Pierre noire est du verre d'un cratère issu de l'impact d'une météorite de fer[3]. Selon cette hypothèse, la pierre proviendrait vraisemblablement d'un de ceux à Wabar, en Arabie saoudite, mais certaines estimations de leur âge ne corroborent pas la thèse de Thomsen[3]. Prouver cette hypothèse restera toutefois impossible aussi longtemps qu'il n'est pas possible de faire des photos scientifiquement utilisables ou d'effectuer des analyses chimiques et microscopiques de la Pierre noire[3].

Le culte préislamique des pierres peut être rapproché des cultes lithiques des bétyles qui furent répandus dans tout le Proche-Orient dès la plus haute antiquité. En effet, ce culte rendu à une pierre n'est pas isolé à cette époque. On peut citer plusieurs exemples : la « pierre noire d'Émèse », dont Héliogabale fut le grand-prêtre avant de devenir empereur romain, la « pierre noire de Dusares » à Petra, et c'est sous la forme d'un bétyle qu'en 204 avant J-C, Cybèle, la déesse-mère phrygienne de Pessinonte, fait son entrée à Rome.
Dans de nombreuses cités orientales, des pierres sacrées sont l'objet de la vénération des fidèles, telles l'Artémis de Sardes ou l'Astarté de Paphos.

Selon les traditions ancestrales, la Pierre noire de La Mecque aurait été un don de l'ange Gabriel à Ibrahim (Abraham), lorsque celui-ci reconstruisit la Ka'ba avec l'aide de son fils Ismaël.

Vers l'an 590, les fondations de la Kaaba sont gravement touchées par des pluies torrentielles. Menaçant de s'effondrer, le sanctuaire doit être démoli et reconstruit par les Quraychites.

Lorsque la question s'est posée de reloger la Pierre noire, vénérée par les Arabes depuis le temps d'Abraham, les tribus ne s'accordèrent pas sur le choix de celui qui aura l'honneur de replacer la pierre sacrée. Il fut convenu que celui-ci reviendra au premier qui se présenterait le lendemain à la porte du temple. Selon cette tradition, Mahomet aurait été celui-là. Pour ménager les susceptibilités, il aurait enlevé sa cape et y aurait placé la pierre noire, qu'il aurait fait élever ensuite par deux Arabes de chaque tribu et, la prenant alors, il l'aurait placée lui-même, sous le regard approbateur de tous les habitants de La Mecque, enchantés de la noblesse de cette action, pour démêler l'orgueil qui en avait été le motif[4].

Quand Mahomet détruisit les 360 idoles contenues dans la Ka'ba, il conserva toutefois la « Pierre noire », en déclarant qu'elle était un ancien cadeau de Dieu. C'est ainsi que cette pierre aurait le pouvoir surnaturel d'absorber les péchés de celui qui la touche, d'où sa couleur noire, alors qu'à l'origine elle aurait été blanche.

Fendue en trois grands fragments et plusieurs petits à la suite d'un incendie dû à des troubles en 683[5], elle est depuis maintenue par un cerclage d'argent fixé par des clous du même métal. Selon d'autres sources, elle aurait été endommagée lors de son enlèvement en 930 par les Qarmates, qui ne la restituèrent qu'en 951. Une légende prétend en outre qu'ils la fendirent délibérément en sept fragments pour signifier la fin de la religion.

D'après Gaudefroy-Demombynes, vers 1800, lorsque les wahhabites reprirent La Mecque aux forces ottomanes, ils saccagèrent la Ka’ba et foulèrent la Pierre noire de leurs pieds[6].

Références

  1. Malek Chebel,Dictionnaire des symboles musulmans, Editions Albin Michel, 1995, p.337
  2. (en) Alex Bevan, John De Laeter, Meteorites: A Journey Through Space and Time, UNSW Press, 256 p. (ISBN 086840490X) [lire en ligne], p. 14 
  3. a, b, c et d Meteorites: A Journey Through Space and Time, op. cit., p. 15
  4. Le Prophète de l'Islam, Sa vie son œuvre, Muhammed Hamidullah.
  5. (en)History of Makkah & Madinah.
  6. Maurice Gaudefroy-Demombynes, Le Pèlerinage à la Mekke, Paris, Geuthner, 1923. (ASIN B00183D6JU).

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre noire (islam) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre noire (religion) — Pierre noire (islam) La pierre noire de La Mecque …   Wikipédia en Français

  • Islam progressiste — Islam Pour les articles homonymes, voir Islam (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Islam radical — Islam Pour les articles homonymes, voir Islam (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Islâm — Islam Pour les articles homonymes, voir Islam (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Islam en Europe — Islam en Europe[1]      <1% (Biélorussie, Estonie, Finlande, Hongrie …   Wikipédia en Français

  • Islam — Pour les articles homonymes, voir Islam (homonymie).  Ne pas confondre l islam (et l adjectif islamique) avec l islamisme (et l adjectif islamiste) …   Wikipédia en Français

  • Islam en Indonésie — Bas relief de la mosquée de Mantingan près de Jepara (côte nord de Java) représentant un éléphant à partir de motifs floraux Sous le régime de Soeharto, l islam faisait partie des cinq religions officiellement reconnues parmi lesquelles les… …   Wikipédia en Français

  • Islam en Chine — La mosquée de Huaisheng est une des plus anciennes mosquées du monde. Elle a été construite par le compagnon de Mahomet, Sa d ibn Abi Waqqas. L islam en Chine est riche de son passé et de son héritage. L histoire musulmane en Chine est des plus… …   Wikipédia en Français

  • Islam aux États-Unis — De gauche à droite et de haut en bas : Malcom X, Keith Ellison, André Carson, Zalmay Khalilzad, Siraj Wahhaj, Jermaine Jackson, Noor de Jordanie, Dave Chappelle, Kareem Abdul Jabbar, Rasheed Wallace, Shaquille O Neal, Mohamed Ali, Mike …   Wikipédia en Français

  • Islam au Maroc — Mosquée Hassan II, Casablanca L islam est la religion d État et la plus pratiquée au Maroc. Elle représente 98,7% de la population marocaine[1]. Somma …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.