Pierre mohyla


Pierre mohyla

Pierre Movilă

Pierre Movilă

Pierre Movilă (en roumain Petru Movilă, en ukrainien Петро Могила : Petro Moguila ; en polonais Piotr Mohyła), est né le 21 décembre 1596 à Suceava et mort le 22 décembre 1646 à Kiev. Il fut le métropolite uniate de Kiev et de Halych (Galicie) de 1633 à sa mort. Il était né dans une famille de boyards roumains  : les Movileşti. Son père Siméon a été voïvode de Valachie et son frère, de Moldavie. Le nom de Movilă signifie "de la butte" en roumain. Il parlait roumain, latin, grec, slavon, ukrainien, polonais, russe, néerlandais et français. Il est particulièrement connu pour la réforme importante de l'éducation et de la liturgie dans l'Église greco-catholique.

Sommaire

Jeunesse

Après avoir quitté la Moldavie, Pierre a vécu et œuvré dans ce qui est aujourd'hui l'Ukraine. C'était à l'époque la royaume Polono-lituanien dit Rzeczpospolita. Il a fait des études dans plusieurs pays européens, à l'académie polonaise de Zamość, puis dans des universités hollandaises et enfin à Paris, à la Sorbonne.

Le contexte religieux

L'Union de Brest, du nom la ville de Brześć (Brest-Litovsk), datée de 1596, scelle l'allégeance à Rome d'une partie de l'église orthodoxe des actuelles Biélorussie et Ukraine : c'est l'église uniate. Pour le royaume Polono-lituanien, cette union avait l'avantage de consolider l'État dans l'allégeance au Pape. Pour les fidèles concernés, elle avait l'avantage d'en faire des sujets à part entière, alors que les orthodoxes étaient des sujets de second ordre. L'église uniate conserve ses rites orthodoxes et continue à ordonner prêtres les hommes mariés, mais est partie intégrante de l'église catholique dont elle accepte la théologie (purgatoire, filioque) et où elle est nommée : Église gréco-catholique.

Son œuvre

En 1625, Pierre Movilă entre au monastère à Kiev. En 1627, il est élu archimandrite de la Laure de Petchersk. Il propose en 1629 au Synode de Kiev le Liturgiarion, descriptif de la liturgie orthodoxe, ouvrage loué par sa hiérarchie [1]. En 1632, devenu métropolite de Kiev, il s'inspire des méthodes pédagogiques des Jésuites pour créer la première académie orthodoxe apte à former des élites cultivées capables de rivaliser avec les catholiques[2]. Il est souvent perçu comme ayant beaucoup fait pour “occidentaliser” l'Église Orthodoxe. Il joua également un rôle diplomatique important en tentant au maximum de concilier les revendications d'indépendance des Cosaques, en particulier Bogdan Khmelnitski avec les exigences des rois de Pologne[3]. On peut dire que Pierre Movilă fut l'une des personnalités qui contribuèrent le plus à la définition de la culture ruthène, ancêtre des nations ukrainienne et biélorusse. À ce titre, il est autant une personnalité historique ukrainienne, que roumaine et polonaise.

Autres

Notes et références

  1. Liudmila V. Charipova (Department of Modern History, University College Dublin), Latin Books and the Eastern Orthodox Clerical Elite in Kiev, 1632-1780
  2. Jean Charles Lallemand, Les confins de l'OTAN : l'espace Baltique - Mer Noire.
  3. Jean Charles Lallemand, Les confins de l'OTAN : l'espace Baltique - Mer Noire.
  • Portail de la Roumanie Portail de la Roumanie
  • Portail de la Moldavie Portail de la Moldavie
  • Portail de l’Ukraine Portail de l’Ukraine
  • Portail de la Pologne Portail de la Pologne

Ce document provient de « Pierre Movil%C4%83 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre mohyla de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre Mohyla — Pierre Movilă Pierre Movilă Pierre Movilă (en roumain Petru Movilă, en ukrainien Петро Могила : Petro Moguila ; en polonais Piotr Mohyła), est né le 21 décembre 1596 à Suceava et mort le 22 décembre 1646 à Kiev. Il fut le métropolite… …   Wikipédia en Français

  • Pierre Mohila — Pierre Movilă Pierre Movilă Pierre Movilă (en roumain Petru Movilă, en ukrainien Петро Могила : Petro Moguila ; en polonais Piotr Mohyła), est né le 21 décembre 1596 à Suceava et mort le 22 décembre 1646 à Kiev. Il fut le métropolite… …   Wikipédia en Français

  • Pierre Movilă — (en roumain : Petru Movilă ; en ukrainien : Петро Могила : Petro Moguila ; en polonais : Piotr Mohyła), né le 21 décembre 1596 à Suceava et mort le 22 décembre 1646 à Kiev, fut le métropol …   Wikipédia en Français

  • Mohyla — Ukrainische Briefmarke anlässlich des 400. Geburtstags von Petro Mohyla (1996) Petro Symeonowytsch Mohyla (ukr. Петро Симеонович Могила, rum. Petru Movilă, * 21. Dezember 1596; † 11. Januar 1647), ukrainischer Heiliger, Funktionär in Politik,… …   Deutsch Wikipedia

  • Universite nationale de Kiev-Mohyla-Academie — Université nationale de Kiev Mohyla Académie Université nationale de Kiev Mohyla Académie Nom original Національний університет Києво Могилянська Академія Informations Fondation 1632, 1991 (reétab …   Wikipédia en Français

  • Université nationale de Kiev-Mohyla-Académie — Nom original Національний університет Києво Могилянська Академія Informations Fondation 1632, 1991 (reétablie) …   Wikipédia en Français

  • Université nationale de kiev-mohyla-académie — Nom original Національний університет Києво Могилянська Академія Informations Fondation 1632, 1991 (reétab …   Wikipédia en Français

  • Kamiana Mohyla — (en ukrainien : Кам яна Могила; en russe : Каменная Могила, Kamennaïa Mogila ; littéralement : « tombe de pierre ») est un site archéologique situé dans la vallée de la Molotchna, à proximité du village de Terpinnia …   Wikipédia en Français

  • Académie slavo-gréco-latine — Le Monastère Zaikonospasski qui accueillit l Académie slavo greco latine L Académie slavo gréco latine ou École gréco slavonne est la première institution éducative officielle dans l histoire de la Russie. L Académie change plusieurs fois de nom …   Wikipédia en Français

  • Théophylacte Lopatinski — Pour les articles homonymes, voir Théophylacte. Théophylacte Lopatinski (en russe : Феофилакт Лопатинский) est un théologien russe et l un des fondateurs de l Académie slavo gréco latine de Moscou. Sommaire 1 Biogra …   Wikipédia en Français