Pierre et Jean


Pierre et Jean
Pierre et Jean
PierreetJean.jpg
Auteur Guy de Maupassant
Genre Roman
Pays d'origine Drapeau de France France
Éditeur Paul Ollendorff

Style : réalisme

Date de parution 1er décembre 1887 / 1er janvier 1888
Type de média feuilleton dans la Nouvelle Revue

Écrit d’un seul trait durant l’été 1887, Pierre et Jean est le quatrième roman de Maupassant. C’est une œuvre naturaliste (ou réaliste-psychologique). L’œuvre, très courte, est éditée en volume le 9 janvier 1888 chez Ollendorff. Elle est composée du récit, mais également d’une célèbre préface intitulée Le roman dans laquelle Maupassant expose en quelques pages sa vision du roman naturaliste et critique le genre de l’étude psychologique.

Pierre et Jean a pour cadre la ville du Havre où vivent les Roland.

Sommaire

Synopsis

M.Roland, ancien bijoutier parisien, déménage avec toute sa famille au Havre par amour partagé de la mer. Après leurs études à Paris, les deux fils de M. et Mme Roland, Pierre, l’aîné, médecin, et Jean, avocat, décident de s’installer dans la nouvelle résidence familiale. Une somme d’argent laissée en héritage au cadet par un ami de la famille, Léon Maréchal, renforce la rivalité des deux frères, opposés physiquement et moralement. Un soupçon naît chez Pierre : et si Jean était le fils de Maréchal ? Peu à peu, il découvrira la vérité et le secret familial en fouillant dans le passé de sa mère qui a entretenu une liaison avec Maréchal. Étrangement, à la fin du roman c’est l’aîné, le fils légitime, qui sera exclu du cercle familial et s’engagera comme médecin sur le transatlantique La Lorraine .

Les personnages

Personnages principaux

  • Pierre Roland : homme brun de 30 ans, né en 1855, il va enquêter sur la légitimité de son frère Jean et va trouver qu'il est le fils de Léon Maréchal. Il est reçu docteur en médecine et souhaite installer un cabinet de médecine dans la région, il trouve un appartement qui lui conviendrait mais finalement c'est Jean qui va le louer pour y faire son cabinet d'avocat. À la fin du récit, il s'engage comme médecin à bord du transatlantique "la Lorraine".
  • Jean Roland : homme blond de 25 ans, né en 1860, il est le fils de Louise Roland et de Maréchal, il est licencié en droit, il souhaite installer son cabinet d'avocats dans la région, il va épouser Mme Rosémilly, il est décrit comme un homme calme, réservé.
  • Louise Roland : la mère de la famille (48 ans), elle vit depuis des années dans le mensonge avec son mari, la mort de Maréchal va bouleverser sa vie en apparence tranquille.
  • Gérôme Roland : le père de la famille Roland, il était bijoutier à Paris dans le passé et vit maintenant de ses rentes, il a une passion la pêche, il est décrit comme un homme cupide, peu fin. Il ignore une grande partie de l'histoire.
  • Léon Maréchal : plus riche que la famille Roland, il lègue à sa mort par testament toute sa fortune à Jean ; personnage absent, il est pourtant un personnage clef de l'histoire. Il fut d'abord client de la bijouterie familiale.

Personnages secondaires

  • Mme Rosémilly : jeune femme, veuve de 23 ans, elle touche des rentes d'un capitaine ; c'est aussi la voisine et l'amie de la famille Roland.
  • Marowsko : pharmacien polonais réfugié en France, il soulèvera les doutes de Pierre en disant "ça ne fera pas un bon effet" à propos de l'héritage ; il se sentira trahi quand Pierre annonce son départ sur un transatlantique car il comptait sur sa future clientèle.
  • La Serveuse de la brasserie : En apprenant l'héritage de Jean, elle fait une remarque qui va pousser Pierre à enquêter sur la légitimité de son frère : "Ce n'est pas étonnant qu'il te ressemble si peu".
  • Le Capitaine Beausire : ancien long-courrier retraité rencontré sur le port, il est devenu ami de la famille et convive de ses repas au même titre que Mme Rosémilly.
  • Maître Lecanu : notaire, il annonce à la famille Roland la mort de Maréchal et l'héritage que reçoit Jean. C'est un personnage totalement naturaliste car il considère la mort de Maréchal comme une bonne nouvelle "ça fait toujours plaisir".
  • Joséphine : la bonne de la famille Roland âgée de 19 ans, elle est décrite comme une paysanne grossière, tempérament campagnard.
  • Dr Pirette : médecin à bord d'un transatlantique appelé la Picardie, il renseignera Pierre sur le métier de médecin à bord d'un transatlantique.

Étude de l’œuvre

Le lecteur découvre, en même temps que des paysages, certaines caractéristiques de cette partie de la Normandie : l’atmosphère des cafés, de la jetée, les marins fiers de leurs exploits, les bonnes campagnardes… (ce qui confirme le réalisme de Maupassant). Il existe toutefois de rares écarts par rapport à la réalité comme l’invention de la rue "Belle-normande" ou le phare "d’Étouville".

Cette approximation confirme ce que dit Maupassant dans sa préface Le roman : "parler du réel, même de manière réaliste c’est forcément tricher un peu".

Maupassant n’a pas d’emblée manifesté le désir d’associer cette préface et le roman. De plus, même après les avoir réunis, ils forment un tout disparate : comment expliquer alors que Maupassant ait réuni dans le même volume ces deux textes ?

  1. Une réponse est fournie par l’éditeur de Pierre et Jean, qui trouvait l’œuvre un peu courte.
  2. D’autres raisons, plus littéraires, peuvent expliquer cette association : le roman instaure une sorte de jeu de cache-cache entre l’auteur et le lecteur. Le préfacier et le romancier portent des masques différents. Ce sont deux faux-frères, comme le sont également Pierre et Jean. Cette préface est donc un négatif, une « image inversée » de la nouvelle.

Conclusion : Le texte Le roman peut se lire de manière indépendante et il est avant tout une réflexion sur ce genre littéraire, qui, à cette époque, connaissait une importante et très profonde remise en cause.

Cette œuvre est une œuvre naturaliste, notamment par les sujets qu’elle traite, à savoir l’hérédité (légitime ou bâtarde), la petite bourgeoisie, et les problèmes de l’argent.

Analyse

D’Italo Calvino, dans Pourquoi lire les classiques, Paris, Editions du Seuil, 1993, p. 114-115 : "Le testament inattendu d’un ami de la famille, défunt, fait exploser la rivalité latente de deux frères, Pierre, le brun, et Jean, le blond, à peine diplômés l’un en médecine et l’autre en droit ; pour quelle raison l’héritage va-t-il tout entier au placide Jean et non à Pierre, le tourmenté ? En famille, à part Pierre, personne ne semble se poser ce problème. Et Pierre, de question en question, de colère en colère, renouvelle la prise de conscience d’un Hamlet, d’un Œdipe : la normalité et la respectabilité de la famille de l’ex-bijoutier Roland n’est qu’une façade ; la mère au-dessus de tout soupçon était une femme adultère ; Jean est le fils adultère et c’est à cela qu’il doit sa fortune ; la jalousie de Pierre n’est plus maintenant ressentie à cause de l’héritage de la mère et de son secret ; c’est la jalousie que son père n’a jamais songé à savoir ce qui dévore à présent le fils ; Pierre a, de son côté, la légitimité et la connaissance, mais autour de lui le monde vole en éclats."

Préface "Le roman"

Voici les idées développées de la préface :

  • Le critique ne doit pas chercher dans un livre ironique ce qui plaît à son imagination.
  • L'artiste doit écrire quelque chose qui lui convienne le mieux suivant son tempérament.
  • Le critique ne doit pas se préoccuper des tendances.
  • Le critique ne doit juger que la valeur artistique d'une œuvre.
  • "L'artiste doit être libre de comprendre, d'observer, de concevoir ce qui lui plaira".
  • Le critique qui juge un naturaliste doit montrer en quoi "la vérité dans la vie diffère de la réalité dans son livre"".
  • "l'effet de la fin" ne donne pas envie au lecteur de savoir "ce que deviendront, le lendemain, les personnages les plus attachants".
  • "Le romancier, au contraire, qui prétend nous donner une image exacte de la vie, doit éviter avec soin tout enchaînement d'évènements qui paraîtrait exceptionnel".
  • Le but de l'écrivain réaliste est "nous forcer à penser, à comprendre le sens profond et caché des évènements".
  • L'habilité de l'écrivain réaliste consiste à "savoir éliminer, parmi les menus évènements innombrables et quotidiens tous ceux qui lui sont inutiles, et mettre en lumière, d'une façon spéciale, tous ceux qui seraient demeurés inaperçus pour des observateurs peu clairvoyants et qui donnent au livre sa portée, sa valeur d'ensemble".
  • Le romancier réaliste doit respecter cette règle : "Rien que la vérité et toute la vérité".
  • "Faire vrai doit consister à donner l'illusion complète du vrai".

(sources : préface de Pierre et Jean nommée "Le roman")

Adaptations

Notes et références

Bibliographie

  • J.-P. Blin, Paysage réel, paysage mental: lecture psychocritique de Pierre et Jean de Maupassant in "Le Langage et l'Homme", vol. XXVI, n°1 (mars 1991), pp 13–21.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre et Jean de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre et jean — Auteur Guy de Maupassant Genre Roman Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Pierre und Jean — ist ein naturalistischer Roman von Guy de Maupassant, der erstmals 1887/88 in La Nouvelle Revue[1] veröffentlicht wurde. Dies ist der vierte und kürzeste Roman des Autors, der zwischen Juni und September 1887 in Étretat entstand und zuerst in… …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre et Jean — is a naturalist or psycho realist work written by Guy de Maupassant in Étretat in his native Normandy between June and September 1887 . This was Maupassant’s shortest novel. It appeared in three instalments in the Nouvelle Revue and then in… …   Wikipedia

  • Pierre St.-Jean — (alternate listings: Pierre St Jean, Pierre Saint Jean, born March 28, 1943 in Montreal) is a Canadian weightlifter who competed from the mid 1960s to the mid 1970s. At the 1976 Summer Olympics in Montreal, he took the Athlete s Oath.St. Jean… …   Wikipedia

  • PIERRE-BLOCH, JEAN — (1905–1999), French Socialist politician, writer, and Resistance leader. Pierre Bloch, who was born in Paris, contributed to the left wing journal Populaire and in 1936 was elected Socialist deputy for the Aisne department. In 1937 he was vice… …   Encyclopedia of Judaism

  • Pierre St. Jean — Pierre St Jean (September 23 1833 ndash; May 6 1900) was a Canadian doctor and politician.He was born in Bytown in 1833. During the 1840s, he established a French language literary society there with J.B. Turgeon. He studied medicine at McGill… …   Wikipedia

  • Pierre et Jean — Una mujer sin amor    Mélodrame de Luis Buñuel, d après la nouvelle de Guy de Maupassant, avec Julio Villareal, Rosario Granados, Tito Junco.   Pays: Mexique   Date de sortie: 1951   Technique: noir et blanc   Durée: 1 h 20    Résumé    Un… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Pierre Eugène Jean Pflimlin — Pierre Pflimlin Pierre Pflimlin 132e président du Conseil des ministres français …   Wikipédia en Français

  • Pierre de jean olivi — (en latin Petrus Joannis Olivi) (né v. 1248 à Sérignan, Hérault mort le 14 mars 1298, à Narbonne) était un religieux franciscain et un théologien français du Moyen Âge qui a exercé une influence considérable sur les Franciscains du Languedoc et… …   Wikipédia en Français

  • Pierre-Antonio-Jean Bach — MEP (* 29. Juli 1932 in Commercy) ist emeritierter Apostolischer Vikar von Savannakhet. Leben Pierre Antonio Jean Bach trat der Ordensgemeinschaft der Pariser Mission bei und wurde am 27. Dezember 1959 zum Priester geweiht. Papst Paul VI.… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.